Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeur Tique : la nouvelle Françafrique ? Modèle 2011 ? Côte d’Ivoire et Madagascar

Publié le par Pas de pseudo

 

 

 http://eh-tique-media-tique.over-blog.com/article-humeur-tique-la-nouvelle-fran-afrique-modele-2011-cote-d-ivoire-et-madagascar-71118639.html

La Côte d’Ivoire et la France :

 

Toutes les explications officielles données, soit par la France, soit par l’ONU, justifient l’intervention de la force française Licorne en Côte d’Ivoire, très bien !

            Mais il est évident que cette justification n’a de fondement qu’en raison de la présence de ce contingent militaire à Abidjan !

            Question donc ? Chaque fois qu’une importante « colonie » française d’expatriés est présente dans un pays étranger, la France est-elle disposée à proposer à l’ONU son soutien militaire ?

Il est évident que la position officielle de la France dans ce cas d’espèce souffre d’une certaine dose d’hypocrisie.

 

Madagascar, la France, et les déclarations de l’ambassadeur Chataigner dans Madagascar Tribune.com du 4 avril 2011

        

    Rien à dire sur le fond des déclarations de l’ambassadeur au sujet de son analyse de la situation politique de la grande île, mais est-ce que ce type d’intervention publique s’inscrit dans une nouvelle politique étrangère de la France qui verrait ses représentants à l’étranger s’exprimer sur la situation intérieure du pays où, précisément, ils représentent notre pays ?

            La réponse est sans doute non ! Verrait-on le même M.Chataigner, ambassadeur à Rome, ou à Tokyo, s’exprimer de la sorte sur la situation politique de l’Italie ou du Japon ?

Comment ne pas trouver, une fois de plus, que de la sorte, nos ambassadeurs font de l’ingérence, d’autant plus dommageable que les élites de ces pays ont la sensibilité nationale à fleur de peau, compte tenu de notre passé commun ?


Publié dans Dans le courrier

Partager cet article
Repost0

LE KIOSQUE DU BLOG : 06/04/11

Publié le par rovahiga

 

http://images.google.com/images?q=tbn:ANd9GcTQrgOAflNV2uJhfQIXHGbovV4UcLSp0jL7xKJfycrb5tBRCByAdg40hYk:www.topmada.com/wp-content/uploads/2009/04/air-madagascar.jpg

 

LE MONDE POLITIQUE / VIE DE PARTIS 

Monja Roindefo et Manandafy Rakotonirina: La réconciliation entre deux "Premiers ministres"

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4800&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29

C'est au moment où Monja Roindefo a été Premier Ministre de la Haute Autorité de la Transition que Manandafy Rakotonirina,

alors Premier ministre désigné par Marc Ravalomanana, devait passer plusieurs mois de résidence surveillée après une arrestation musclée. C'était en 2009. Aujourd'hui, les deux hommes ont accordé leur violon.

Manandafy n'a cependant pas encore oublié ce qui lui est arrivé. Il n'a pas oublié non plus l'opposition catégorique de Monja Roindefo à un éventuel retour au pays de Marc Ravalomanana quand il était … (Suivre le lien)

 

Trois mouvances : une délégation de lobby rejoindra l’Afrique du Sud.

http://www.tananews.com/asides/2011/04/trois-mouvances-une-delegation-de-lobby-rejoindra-l%E2%80%99afrique-du-sud/

Roland Ravatomanga, Benjamin Andriamihanta et Monfort Razafimahefa s’envoleront demain pour l’Afrique du Sud. Alors que le sommet extraordinaire des Chefs d’Etats approche, ces représentants des trois mouvances effectueront du lobbying auprès des pays membres de la SADC. (FIN)

 

Ralamboerinjato Mahaleo : « Reconnaissance ? Autant rêver ».

http://www.tananews.com/2011/04/ralamboerinjato-mahaleo-%C2%AB-reconnaissance-autant-rever-%C2%BB/

« Cessez d’arnaquer et d’abrutir la population, il n’y aura de reconnaissance internationale qu’après les élections ». Telle a été la déclaration de l’ancien parlementaire Mahaleo Ralamboerinjato. Ce dernier qui tenait à préciser qu’il n’est pas de la juridiction internationale de reconnaître un pouvoir de transition car ce serait bafouer les normes constitutionnelles. Il demande par conséquent aux dirigeants de faire preuve de bonne foi et de franchise envers le peuple plutôt que de le faire languir des mois durant. Une interpellation qui va également à l’endroit des trois mouvances qui ont utilisé la reconnaissance internationale comme cheval de bataille durant les deux dernières années. Par ailleurs, cet ancien … (Suivre le lien)

 

Régime transitoire. Soutien mauricien

http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=665047

Le ministre mauricien des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international a envoyé une lettre de félicitation et de soutien au Président de la HAT « suite à la formation du Gouvernement d’union nationale ».

Pour Arvin Boolell, « l’installation d’un gouvernement de Transition témoigne de la confiance et de la détermination des partis politiques à placer l’intérêt supérieur de Madagascar et des Malgaches au-dessus de tout ». « L’avènement de la formation du nouveau gouvernement d’union nationale à Madagascar me donne l’heureuse occasion de vous adresser mes chaleureuses

félicitations auxquelles je joins mes vœux sincères de succès dans l’exercice de votre mission », a encore avancé A. Boolell. Celui-ci a ajouté qu’il reste « confiant que la nouvelle équipe… continuera à emprunter la voie pour une sortie de crise pacifique, consensuelle et inclusive à Madagascar conformément aux prévisions de la … (Suivre le lien)

 

Elections : sans consensus, Andry Rajoelina devra se trouver Ar 70 milliards.

http://www.tananews.com/2011/04/elections-sans-consensus-andry-rajoelina-devra-se-trouver-ar-70-milliards/

35 millions de dollars, soit environ 70 milliards d’ariary, le montant nécessaire pour l’organisation des prochaines élections à Madagascar, selon Valerie de Campos, représentante du Département des Affaires Politiques en Charge de l’Afrique Australe et de l’Océan Indien auprès des Nations unies. Et cette somme, Andry Rajoelina et son équipe devront la trouver seuls dans le cas où ils tenteraient de mener la barque seuls. Valérie de Campos, accompagné du Conseiller politique des Nations unies, Peter Metcalf, lors d’une rencontre avec la 3PE (Plateforme des Partis Pour les Elections) à Ivato a été ferme : « les Nations unies ne financeront pas des élections qui seront organisées unilatéralement ». D’autant plus, … (Suivre le lien)

 

Processus électoral de sortie de crise: L’OIF recommande la crédibilité des listes électorales

http://afriquehebdo.com/060418465-processus-electoral-de-sortie-de-crise-l%E2%80%99oif-recommande-la-credibilite-des-listes-electora

Dans le rapport de mission francophone d’évaluation du processus électoral de sortie de crise à Madagascar, en février dernier, la délégation à la paix, à la diplomatie et aux droits de l’homme au sein de l’Organisation internationale de la francophonie(Oif) énumère quelques recommandations.

A part l’importance du renforcement des capacités de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et surtout ses démembrements, suivi d’une mise à la disposition par les autorités du pouvoir exécutif de la totalité de la dotation financière qui lui est attribuée par la loi des finances, cet organe insiste sur l’amélioration de la crédibilité du fichier électoral. Et dans sa proposition, si ces conditions sont honorées, cette mission estime que l’organisateur des élections (la Ceni) puisse mener une sérieuse révision exceptionnelle du fichier électoral, durant cinq mois. La recommandation de l’OIF pourra être un soutien au régime transitoire d’aller au plus vite dans … (Suivre le lien)

 

Résorption de crise : Les Verts ont reçu deux émissaires de l’ONU

http://www.matv.mg/?p=19569

La présidente du Parti Vert Hasin’i Madagasikara, Saraha Georget Rabeharisoa, a reçu hier matin à son bureau d’Ivato deux émissaires des Nations Unies, Peter Metcalf et Valérie de Campos Mello. Cette dernière est chargée des affaires politiques de l’Afrique Australe auprès de l’Organisation des Nations Unies.

Selon les explications du numéro un du Parti Vert malgache, cette rencontre se focalisait autour d’une analyse de la situation politique actuelle dont le prochain sommet extraordinaire de la SADC et l’organisation des … (Suivre le lien)

 

L’ECONOMIE OU CE QU’IL EN RESTE

PRIX À LA POMPE : Vers un système de double tarification ?

http://les-nouvelles.com/spip.php?article8946

Amortir au maximum les impacts de la flambée du cours mondial du pétrole sur les prix à la pompe à Madagascar reste le premier souci des autorités. Dans cette optique, toutes les options sont prises en compte par le ministère des Mines et des hydrocarbures.

Actuellement, la tendance du prix du baril de pétrole sur les marchés internationaux est à la hausse compte tenu des différents évènements extérieurs (conflit en Libye, projet de reconstruction au Japon, relance économique en Chine…). De 90 à 95 dollars en septembre 2010, le baril se vend aujourd’hui aux alentours de 120 dollars.

Ces évènements ont à la fois pour effet de réduire la production et d’augmenter la demande. En conséquence, il en résultera forcément dans chaque pays consommateur, une hausse des prix à la pompe. D’après les … (Suivre le lien)

 

Carburants : Mamy Ratovomalala met en garde contre les fausses nouvelles

http://www.madagascar-tribune.com/Mamy-Ratovomalala-met-en-garde,15718.html

Le ministre des Mines et des hydrocarbures, Mamy Ratovomalala, est monté au créneau cet après-midi du mardi 5 avril pour mettre en garde devant la presse ceux qui essayent de diffuser de fausses nouvelles. Il n’y a aucun risque de rupture de stock de produits pétroliers et encore moins de pénurie de carburants déclare-t-il. Et il s’empresse d’ajouter qu’il y a encore un stock de produits pétroliers de 40 jours au moins en plus d’une cargaison qui est déjà attendue d’ici peu. En tout cas le ministre explique qu’une telle pénurie ne peut pas survenir car le dialogue reste en vigueur et est en cours entre le ministère et les groupements d’opérateurs impliqués dans le ravitaillement en produits pétroliers.

Mais ce que le ministre n’a pas détaillé, c’est la raison de ces communiqués du groupement des pétroliers de Madagascar qui déplorent l’attitude de l’État, notamment dans la fixation des prix. Et ce alors que le prix du baril de pétrole sur le marché est en train de flamber, atteignant les 119 dollars. À croire les pétroliers, ils courent le … (Suivre le lien)

 

Aviation : La flotte aérienne malgache risque d’être clouée au sol

http://www.matv.mg/?p=19554

L’Agence Européenne de Contrôle des Avions a tenu une réunion  hier  à Bruxelles pour discuter du cas du transport aérien de Madagascar, en présence d’une délégation malgache.

Pour cette deuxième rencontre à Bruxelles, la délégation malgache devait  produire un dossier « en béton» pour confirmer et justifier la série de contrôles et d’entretiens permanents effectuée successivement par l’Aviation civile de Madagascar et la compagnie aérienne nationale Air Madagascar.

Face à cette convocation expresse à … (Suivre le lien)

 

Air Madagascar regarde vers Airbus

http://www.lexpress.mu/story/22931-air-madagascar-regarde-vers-airbus.html

La compagnie turque Turkish Airlines mettra à la disposition d’Air Madagascar deux Airbus A330 qui viendront  en remplacement des deux Boeing 767 actuels, selon notre confrère du Journal de l’île de la Réunion.

Air Madagascar s’est rapprochée de la compagnie turque Turkish Airlines. Celle-ci  mettra à la disposition de la compagnie nationale malgache deux Airbus A330 qui viendraient en remplacement des deux Boeing 767 actuels dont les pannes à répétition mécontentent fortement la clientèle. Air Madagascar assurera également une connexion entre la capitale kenyane Nairobi et Istanbul avec le vol de Turkish Airlines.

En novembre de l’année dernière, lors d’un meeting à Antananarivo, Andry Rajoelina, président de la haute autorité de transition, évoquait le projet de renforcer la … (Suivre le lien)

 

SOCIAL : LE POINT NOIR

Consommation de poissons toxiques : Le nombre de décès à triplé en 24 heures

http://www.matv.mg/

L’affaire des poissons toxiques dans le Sud de Madagascar est loin d’être close. Ces sardinelles continuent en effet de faire de victimes. En l’espace de 24 heures, le nombre de décès a triplé. 14 morts sont recensés jusqu’à hier à 16 heures.

Face à l’intoxication causée par la consommation de poissons de mer appelés « Geba », le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques venait d’adopter depuis hier des dispositions particulières.

Selon les explications du Docteur Hery Raharisaina, ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, l’interdiction de pêche des «geba», plus connu sous le nom de sardinelles, est prolongée jusqu’au … (Suivre le lien)

 

Attention danger !

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15483:attention-danger--&catid=42:editorial

Alors que les politiques sont préoccupés par la sortie de crise et pour leur avenir, le peuple malgache, proie de l'insécurité ambiante et en recrudescence, ne sait plus à qui faire confiance. En effet, d'après les enquêtes des forces de l'ordre, et la gendarmerie et la police nationale et même au niveau de l'armée, force est de constater que des armes de guerre sont louées par certains éléments de ceux qui sont censés protéger les citoyens. Que certains gendarmes, militaires, policiers sont directement impliqués sinon des auteurs d'actes criminels.

Certes, la gendarmerie et la police nationale ont démantelé plusieurs gangs redoutables, n'empêche que les actes de banditisme deviennent de plus en plus meurtriers. Combien de victimes ont été amputées pour un bracelet ou pour une boucle d'oreilles ? Combien de tués pour un portable ou pour une somme dérisoire ? Sans insister sur les dahalo qui sévissent en zones rurales qui tuent, violent ou immolent pour quelques zébus ou pour … (Suivre le lien)

 

Farafangana: L’insécurité règne

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11680:farafangana-linsecurite-regne&catid=42:societe&Itemid=57

Les attaques perpétrées par des bandits se sont multipliées ces derniers temps dans la commune urbaine de Farafangana.

Afin de maîtriser la situation, l’Organisation mixte de coopération (OMC) élargie incluant le district et la région a tenu une réunion hier. Des mesures ont été définies par les participants. L’on peut citer la mise en place d’une ligne qui pourra recevoir des appels 24h/24, le renforcement des réseaux de renseignements, l’amélioration de l’éclairage public, le contrôle strict de la circulation des détenus, l’organisation de patrouilles mixtes pendant la nuit et qui verra la participation des forces de l’ordre et des comités locaux de vigilance. L’OMC a d’ailleurs rencontré les 22 chefs de fokontany de la commune hier après-midi. L’idée est de voir comment exécuter cette mesure dès ce 6 avril 2011.

La réunion de l’OMC et des chefs de fokontany est prévue se tenir toutes … (Suivre le lien)

 

ICI ET LA :

Enlèvement de ressortissants malgaches à Abidjan : Le ministère des Affaires étrangères n'a pas confirmé

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15480:enlevement-de-ressortissants-malgaches-a-abidjan--le-ministere-des-affaires-etrangeres-na-pas-confirme&catid=34:politique&Itemid=60

Une source d'information a véhiculé que parmi les trois personnes récemment enlevées à Abidjan par un groupe militaire ivoirien se trouvent des ressortissants malagasy. Une information que le ministère des Affaires étrangères n'a pas officiellement confirmée, du moins jusqu'au moment où nous mettons sous presse. Seulement, notre source a précisé qu'une négociation a eu déjà lieu avec les Français sur place. Il est vrai que les quelque 129 ressortissants malagasy d'Abidjan (selon une statistique française) sont soumis actuellement au plan de sécurité des Français qui assurent leur protection ou leur évacuation. De leur côté, les gendarmes ont affirmé ne pas être au courant d'une telle information.

 

Que fait le ministre des Finances ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15485:que-fait-le-ministre-des-finances-&catid=44:chut

Voici quelques jours déjà qu'une lettre de la Présidence de la HAT a été adressée au ministre des Finances pour qu'il débloque la situation de réquisition en quelque sorte de la quantité de sucre surprise dans les usines sucrières du Nord Ouest. Une lettre apparemment restée sans suite. D'après des sources dignes de foi, une majeure partie de ce sucre produit des entreprises aujourd'hui chinoises n'aurait même pas été mise en vente que le … (Suivre le lien)

 

Taolagnaro: Des grenades lacrymogènes...

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11669:taolagnaro-des-grenades-lacrymogenes&catid=41:politique&Itemid=55

Un mouvement « populaire » peu connu à Taolagnaro (Fort-Dauphin), dans le sud de l’île. Depuis lundi, une foule défile dans le centre-ville en scandant des slogans hostiles au chef de région, puis stationne devant les bureaux de la région Anosy en agitant des pancartes qui réclament le départ du chef de région. Hier, craignant peut-être que les manifestants ne pénètrent de force dans les locaux de la région, les forces de l’ordre ont usé de grenades lacrymogènes : fuites, galopades et effervescence donc hier dans le centre-ville de Taolagnaro. Motif officiel de cette fronde contre le chef de région, Randriantefiarison Guillaume Venance : ces derniers jours, celui-ci a mis la main sur des auteurs de coupe illicite de … (Suivre le lien)

 rov@higa 


Publié dans La Presse

Partager cet article
Repost0

RESPONSABILITE DES CITOYENS

Publié le par rovahiga

Les principes de la démocratie, des thèmes qu’aucun citoyen ne devrait ignorer. Combien sommes-nous à Madagascar qui n’aient pas eu la chance d’avoir été éduqué ou au moins sensibilisés à ces principes malgré le nombre foisonnant de partis politiques à travers le pays ? Et combien de ces partis maitrisent le vrai sens de la démocratie ? Si rien n’est fait de ce côté, devrions nous nous étonner si la vie politique de ce pays soit si délétère ?

rov@higa

 

RESPONSABILITE DES CITOYENS

http://www.america.gov/st/democracy-english/2008/May/20080609201741eaifas0.765484.html

 

(Ce qui suit est une page prélevée par le Département américain de la publication d'État, sur les principes de la démocratie.)

 

Contrairement à une dictature, un gouvernement démocratique est là pour servir le peuple, mais les citoyens dans les démocraties doivent aussi accepter de se conformer aux règles et obligations auxquelles ils sont gouvernés. Démocraties accorder beaucoup de libertés à leurs citoyens, y compris la liberté à la dissidence et de critiquer le gouvernement.

 

Citoyenneté dans une démocratie exige la participation, la civilité, et même la patience.

 

• Les citoyens démocratique reconnaître que non seulement ils ont des droits, ils ont des responsabilités. Ils reconnaissent que la démocratie nécessite un investissement de temps et de travail acharné - un gouvernement du peuple exige la vigilance constante et un soutien par le peuple.

 

• Dans certains gouvernements démocratiques, la participation civique signifie que les citoyens sont tenus de servir dans un jury, ou améliorer le service militaire obligatoire ou civil national pour une période de temps. D'autres obligations s'appliquent à toutes les démocraties et sont de la seule responsabilité du citoyen - le chef d'entre eux est le respect du droit. Payer une juste part de taxes, d'accepter l'autorité du gouvernement élu, et en respectant les droits des personnes ayant différents points de vue sont également des exemples de la responsabilité citoyenne.

 

• Les citoyens démocratiques savent qu'ils doivent supporter le fardeau de la responsabilité de leur société s'ils sont à bénéficier de sa protection de leurs droits.

 

• Il ya un dicton dans des sociétés libres: vous obtenez le gouvernement que vous méritez. Pour que la démocratie pour réussir, les citoyens doivent être actifs et non passifs, parce qu'ils savent que le succès ou l'échec du gouvernement est de leur responsabilité, et personne d'autre. En retour, les fonctionnaires à comprendre que tous les citoyens doivent être traités équitablement et que la corruption n'a pas sa place dans un gouvernement démocratique.

 

• Dans un système démocratique, les gens mécontents de leurs dirigeants sont libres d'organiser et de quiétude plaider pour le changement - ou essayer de voter les dirigeants de bureau à des heures régulières pour les élections.

 

• Les démocraties ont besoin de plus d'un vote de leurs citoyens l'occasion de rester en bonne santé. Ils ont besoin de l'attention soutenue, le temps, et l'engagement d'un grand nombre de leurs citoyens qui, à son tour, se tourner vers le gouvernement pour protéger leurs droits et libertés.

 

• Les citoyens dans une démocratie adhérer à des partis politiques et la campagne pour les candidats de leur choix. Ils acceptent le fait que leur parti ne peut pas toujours être au pouvoir.

 

- Ils sont libres de se présenter aux élections ou de servir des agents publics nommés pour un temps.

 

- Ils utilisent une presse libre de s'exprimer sur les enjeux locaux et nationaux.

 

- Ils se joignent à des syndicats, des groupes communautaires et associations professionnelles.

 

- Ils se joignent à des organisations bénévoles privées qui partagent leurs intérêts - que ce soit consacrée à la religion, la culture ethnique, les études universitaires, les sports, les arts, la littérature, d'amélioration de quartiers, échanges internationaux d'étudiants, ou une centaine d'autres activités différentes.

 

- Tous ces groupes - peu importe à quelle distance, ou à distance du gouvernement - contribuent à la richesse et la santé de leur démocratie.

 

Read more: http://www.america.gov/st/democracy-english/2008/May/20080609201741eaifas0.765484.html#ixzz1I3nDXcTj 


Publié dans Dossier

Partager cet article
Repost0

FRDL : COMMUNIQUE

Publié le par Ambroise Ravonison

http://www.tananews.com/2011/04/frdl-la-troika-octroie-un-delai-pour-qu%E2%80%99andry-rajoelina-parte/

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/04/frdl.jpg

La Troika octroie diplomatiquement un délai pour qu’Andry Rajoelina parte avant le sommet extraordinaire qui se tiendra dans les prochains jours

 

Lundi 04 Avril 2011

 

La violation par Andry Rajoelina des principes et valeurs du Traité de la SADC, de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine et de la Charte des Nations Unies, suffiront à motiver la SADC de traduire le Phat et Consorts devant la juridiction compétente de l’Union.

Lors du prochain sommet extraordinaire de l’Union, la Troïka décidera de l’intensification et de l’élargissement des sanctions. Elle a d’ores et déjà diplomatiquement annoncée qu’Andry Rajoelina et consorts doivent quitter les lieux avant ce sommet extraordinaire.

D’un autre côté, la SADC entreprend de trouver une solution qui mettra définitivement fin à cette crise dans l’intérêt supérieur de la Nation, pour l’apaisement populaire et politique, elle sous entend que les protagonistes majeurs de cette crise, ne doivent ni présider  et participer dans le gouvernement de transition d’union nationale, ni se présenter aux futures élections. Dans ce contexte le retour au pays des exilés politiques  pourrait être  envisageable (matière à réflexion).

 

Un coup d’Etat reste un coup d’Etat

Le Front Républicain et Démocrate Légaliste – Mouvance Légaliste, demande aux puissances étrangères et à leurs Chancelleries présentent à Madagascar,  de changer dès maintenant de vocabulaire et de recadrer leurs démocraties politiques en faveur de la population Malagasy et ce, en appuyant fortement la  décision prise par la Troïka de la SADC le 31 mars 2011. Il est urgent et nécessaire de  rétablir  l’Ordre Constitutionnel, la Démocratie et le respect des Droits de l’Homme, pour se diriger vers la tenue d’élections libres, justes et crédibles.

Le Sommet du 31 mars 2011, annonce clairement que la Troïka rejette toutes les initiatives unilatérales organisées et mises en place durant ces deux années, par le PHAT et consorts, car ils sont hors cadre du processus de médiation de la SADC. Le peuple Malagasy ne veut plus entendre parler ni d’Andry Rajoelina, ni du Phat, ni des traitres ! Ils doivent Partir.

La population doit renforcer l’Union Sacrée autour du Fihavanana pour la sauvegarde de notre pays et pour l’avenir de nos enfants.

La SADC doit continuer de protéger la forêt et non pas les arbres.

 

Masina Ny Tanindrazana

Mitohy ny tolona

 

FRDL – Mouvance Légaliste

Tonton Ambroise Ravonison

Publié dans COMMUNIQUE

Partager cet article
Repost0

BRETT BRUEN ET AMBOHITSOROHITRA

Publié le par rovahiga

 

 

La colère d’Ambohitsorohitra ? Juste pour faire savoir qu’Ambohitsorohitra préfère « l’autre » que « celui-là ». Bref, des élans de cœur vus, revus et corrigés depuis le coup d’état de 2009. Ces arguments sont si élimés qu’ils finiront si ce n’est déjà fait, par craquer de toute part. Ratsiraka fait bien des émules en faisant des parallèles avec ce qui se passent à Madagascar par rapport aux grandes nations. Exemple sur l’insécurité et le nombre des victimes : « Ce n’est pas aussi grave que ce qui se passe à Chicago … ! ».

 

Sur les arrestations, détentions préventives, tortures, liberté de rassemblement et liberté de presse : le régime de fait héberge dans leurs institutions des politiciens qui trainent des casseroles sans qu’aucun décret  ni loi d’amnistie ne peuvent justifier la mise en liberté.

 

Pourquoi on a toujours interdit à l’opposition les grandes places qui pourraient au moins contenir le  1/5è de la foule d’Ivato lors du retour empêché de Ravalomanana ? Pourquoi interdire le HMF de tenir un culte dans un endroit aussi exigu qu’Antsahamanitra ?

 

Pourquoi  accorder  à des chaines privées telles que la télévision ou des stations de radio des libertés qu’on interdit  aux autres ?

 

Il n’est point utile de faire appel à un service d’agents secrets pour recouper ces informations, c’est de notoriété publique, quelques hauts placés dans les institutions en sont même des témoins vivants ! Idem pour d’autres victimes qui ont été libérés après avoir subi des tortures.

 

Le seul but de ces « bla, bla » et toujours de maintenir à un degré constant les intimidations infligées au peuple plutôt que chercher à influencer un fonctionnaire américain qui ne fait que son travail.

 

Essayez surtout de convaincre vos amis d’Amnesty International, de Reporter sans Frontière ou ceux qui publient des statistiques qui ne plaident pas en votre faveur.

 

(Source d’info : Madagascar-Tribune)

 

rov@higa


Publié dans Réflexions

Partager cet article
Repost0

LE KIOSQUE DU BLOG : 05/04/11

Publié le par rovahiga

 

http://les-nouvelles.com/IMG/arton7392.jpg

 

SUR LES ELECTIONS :

Interview exclusive de l’ambassadeur de France

http://www.madagascar-tribune.com/Interview-exclusive-de-l,15712.html

Jean Marc Châtaigner : « sans élections, il ne peut y avoir de démocratie, ni appréciation de la réalité du rapport de forces politiques »

Madagascar-Tribune.com - Sans occulter les responsabilités des acteurs malgaches, selon vous, quelles pourraient être les responsabilités de la communauté internationale dans … (Suivre le lien)

 

Vraiment, monsieur l’Ambassadeur ?

http://www.madagascar-tribune.com/Vraiment-monsieur-l-Ambassadeur,15715.html

En mettant en ligne ce jour une interview de l’ambassadeur de France, Jean Marc Châtaigner, nous sommes à peu près certains qu’il y aura de la part de certains lecteurs des réactions très vives. En temps ordinaire déjà, les critiques acerbes contre l’attitude française au cours de ces dernières années se font nombreuses dans les forums ; et il n’y a pas de raisons qu’il n’en soit pas de même aujourd’hui, face à ce qui peut apparaître comme un exercice d’auto-justification de … (Suivre le lien)

 

Sefafi - Observatoire de la vie publique : Les législatives tout d’abord

http://www.lexpressmada.com/sefafi-observatoire-de-la-vie-publique-madagascar/22365-les-legislatives-tout-d-abord.html

Le Sefafi a sorti le recueil de ses communiqués de l’année dernière. L’occasion pour lui de conseiller les législatives avant les présidentielles.

Les élections font plus que jamais l’actualité. Hier, c’était au tour de l’Observatoire de la vie publique, ou Sefafi, d’entrer en scène. Cet organe de la Société civile a présenté à Faravohitra le recueil de dix communiqués publiés en 2010. Le tout regroupé dans un livret, se distinguant des désormais habituelles insertions dans les quotidiens de la place. Pour le Sefafi, les futures élections ne sont pas jumelées, contrairement à ce qui est prévu. Si le père Sylvain Urfer et …(Suivre le lien)

 

Élections : Les partis politiques boudent

http://www.lexpressmada.com/elections-madagascar/22366-les-partis-politiques-boudent.html

Des sonnettes s’alarment de toutes parts réclamant la tenue des élections au plus vite. Alors que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) essaye de ratisser large en organisant des descentes très médiatiques dans les fokontany. Dans les fokontany, justement, les agents électoraux sont encore incomplets, selon le quota qui leur est attribué. 
D'après la CENI, qui se base sur le Code électoral, les agents électoraux sont au nombre de … (Suivre le lien)

 

Constantin Grund, représentant résident du FFES : "Acceptez l'épreuve des urnes"

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15437:constantin-grund-representant-resident-du-ffes--qacceptez-lepreuve-des-urnesq&catid=34:politique&Itemid=60

"Les élections sont un élément fondamental de la démocratie, et tout dirigeant qui se respecte doit accepter l'épreuve des urnes", écrit Constantin Grund, le représentant résident de la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung (FFES) dans la préface du 9ème recueil des communiqués de la SeFaFi présenté à la presse hier, à l'hôtel Palissandre Ambohijatovo. Bien sûr, il précise que les élections doivent se passer dans les … (Suivre le lien)

 

VIE DE PARTIS / LE MONDE POLITIQUE

 

Sortie de crise/ Une nouvelle plateforme pour le dialogue

http://www.lexpressmada.com/sortie-de-crise-madagascar/22354-une-nouvelle-plateforme-pour-le-dialogue.html

Gilbert Raharizatovo et Patrice Tsihoaiza se placent en embuscade du communiqué de la Troïka sur le processus de sortie de crise. 

L'occasion fait les larrons. Un nouveau groupement politique dénommé Plateforme pour la stabilité et la reconnaissance fait son apparition. Elle lance un appel au rassemblement et au dialogue après la réunion de la Troïka, l'organe chargé de la coopération en matière de politique, de sécurité et de défense de la Communauté de … (Suivre le lien)

 

Alain Tehindrazanarivelo : Déplacement en Afrique du Sud

http://www.matv.mg/?p=19480

L’ancien Vice-Premier ministre chargé de la Santé publique, le Professeur Alain Tehindrazanarivelo a quitté Madagascar hier pour l’Afrique du Sud. Selon les informations recueillies, ce médecin de carrière répond à une invitation du gouvernement sud-africain.

En revanche, il n’a pas été précisé si l’invitation en question est liée à la feuille de route de sortie de crise qui fait actuellement débat au sein de l’instance dirigeante de la SADC. En tout cas, … (Suivre le lien)

 

L’ECONOMIE OU CE QU’IL EN RESTE

 

Mines et Hydrocarbures : Le ministre sur la sellette

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15443:mines-et-hydrocarbures--le-ministre-sur-la-sellette&catid=43:a-la-une

Panique dans le milieu des affaires, en apprenant la semaine dernière que les pétroliers auraient cessé d'importer du carburant depuis le 31 mars 2011, en guise de réponse au décret de fixation des prix décidé par le gouvernement. Notons que la démarche d'annulation dudit décret auprès du conseild'État n'a pas abouti … (Suivre le lien)

 

Région Anosy : Trois camions de bois de rose saisis

http://www.lexpressmada.com/region-anosy-madagascar/22357-trois-camions-de-bois-de-rose-saisis.html

115 rondins de bois de rose ont été saisis dans le district de Tolagnaro, région Anosy. À cela s'ajoutent 824 pièces et 186 rondins de palissandre. 

L'exploitation illicite de bois précieux continue. Une opération mixte menée par la gendarmerie, la police nationale et le district a permis, dimanche, 
« la saisie de115 rondins de bois de rose à Tolagnaro. Ils proviennent de Farafangana, entre autres, mais les enquêtes préliminaires révèlent qu'on a sûrement voulu les embarquer dans … (Suivre le lien)

 

Carburants : L'État rassure

http://www.lexpressmada.com/carburants-madagascar/22356-l-etat-rassure.html

Le ministère des Mines et des hydrocarbures rassure. Face à la crainte des gérants libres de stations-service (GPGLSS) par rapport à la mésentente entre le groupement des pétroliers (GPM) et le ministère de tutelle, le ministre Mamy Ratovomalala a calmé les gérants que leur marge actuelle sera maintenue. Il a annoncé cela lors de sa rencontre avec le GPGLSS, dans son bureau, hier dans l'après-midi. « Le ministre nous a dit que nous n'aurons pas de … (Suivre le lien)

 

Fixation des prix à la pompe : Les opérateurs pétroliers en difficulté

http://www.matv.mg/?p=19471

Avec la fixation des prix à la pompe, annoncée par arrêté n°4497 /2011 du 03 mars 2011, les compagnies pétrolières ne cachent pas les difficultés financières qu’elles éprouvent. Cette mesure les contraint notamment à appliquer des restrictions dans plusieurs éléments composant le prix des carburants afin d’atténuer leur manque à gagner.

Elles ont récemment signifié aux gérants de station-service qu’elles seront contraintes de … (Suivre le lien)

 

Discorde SRDI-ACM : Madagascar en "black-list" bientôt confirmé ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15432:discorde-srdi-acm--madagascar-en-qblack-listq-bientot-confirme-&catid=35:economie&Itemid=61

L'avenir aéroportuaire de Madagascar est de plus en plus mal en point si la situation actuelle continue. Selon notre source, qui a tenu à rester anonyme, le pays sera bientôt sur " black list " sauf si les parties prenantes de l'ACM et le SRDI trouvent un terrain d'entente et que la délégation partie à Bruxelles cette semaine arrive à redorer le blason de l'aviation malgache. Madagascar devrait donc revoir son code l'aviation pour que ceci respecte le 1er Chapitre, Contrôle Technique d'Exploitation (CTE).

Le projet SRDI visait à l'origine à équiper les 8 grands aéroports malgaches des … (Suivre le lien)

 

Huile alimentaire: Fraudes douanières très sophistiquées

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11661:huile-alimentaire-fraudes-douanieres-tres-sophistiquees&catid=57:la-une

Chapeau ! Il est inconvenant de saluer une malversation mais ce type de fraude douanière est tellement très fin qu’on ne peut que reconnaître l’ingéniosité de leurs auteurs.

La fraude porte sur l’importation d’huile alimentaire offerte par les Etats-Unis dans le cadre du programme PL-480. A Madagascar, cette aide est généralement constituée de blé et d’huile alimentaire que les Etats-Unis vendent sur appel d’offres afin de collecter des fonds qui seront attribués à des organisations caritatives, le Catholic Relief Services notamment, pour leurs actions à Madagascar.

En 2007, les prix offerts par le groupe Tiko qui se sentait en … (Suivre le lien)

 

SOCIAL : LE POINT NOIR

 

Fléau : Le dépistage du Sida négligé

http://www.lexpressmada.com/fleau-madagascar/22337-le-depistage-du-sida-neglige.html

À Madagascar, le nombre de personnes qui font un dépistage a connu une baisse importante. Alors qu'un certain nombre de PVVIH meurent.

Depuis la crise, peu de personnes se soumettent au dépistage du VIH/SIDA. Selon les chiffres du Secrétaire exécutif du conseil national de lutte contre le Sida (SE/CNLS), en début 2009, ceux-ci auraient été de 217 481, et les personnes vivant avec le VIH identifiées (PVVIH) étaient de 196. En 2010, de janvier au mois de septembre, 77 704 personnes ont été dépistées dont 98 PVVIH. Certaines régions se trouvent dans une situation alarmante. Au mois de mars, la région de Boeny a recensé 14 PVVIH. D'autre part, des personnes meurent. Les raisons sont multiples … (Suivre le lien)

 

Consommation de poisson avariée : 4 morts, 38 personnes hospitalisées

http://www.matv.mg/?p=19468

Quatre personnes sont décédées et 38 autres hospitalisées, tel est le lourd bilan d’une intoxication alimentaire collective à Toliary, dans le Sud-Ouest du pays.

Selon les informations, elles auraient acheté puis consommé une espèce de poisson dénommé “Geba” dont l’interdiction de pêche et de consommation a été levée vers la fin du mois de mars dernier. Un commerçant ambulant à qui un pêcheur aurait remis ses produits dont des Geba, s’est mis à faire le … (Suivre le lien)

 

ICI ET LA :

 

Présidence : Haja Resampa sur la sellette

http://www.lexpressmada.com/presidence-madagascar/22353-haja-resampa-sur-la-sellette.html

Le remaniement devrait-il concerner le secrétariat général de la Présidence ? Le titulaire au poste doit-il aussi faire l'objet d'un consensus des partis politiques ?

On ne sait quoi dire toujours est-il que ces derniers jours, l'actuel secrétaire général de la Présidence, Haja Resampa, est donné partant par de nombreuses sources. Pire, le nom de son successeur est déjà claironné partout en … (Suivre le lien)

 

Nouveaux ministres: Halte aux excès !

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=11659&Itemid=55

Deux nouveaux ministres du gouvernement de l’union nationale ont manifesté ces derniers temps des gestes et attitudes mal déplacés, et discréditent carrément leurs nouvelles fonctions.

Le premier a commandé au numéro un du service logistique de son ministère, de tout faire pour posséder du jour au lendemain, pour ne pas dire « tout de suite » un logement de fonction de l’ancien ministre ou un … (Suivre le lien)

 

rov@higa

 

Publié dans La Presse

Partager cet article
Repost0

Se souvenir des massacres de 1947 contre le peuple malgache

Publié le par Aude Duval

Avec l’aimable autorisation de l’auteur, Aude Duval  à qui nous prions de trouver ici toute notre gratitude, nous vous présentons cet article aussi très important pour la mémoire de l’histoire,  qu’essentiel pour se situer dans les méandres du présent.

rov@higa

 

Se souvenir des massacres de 1947 contre le peuple malgache

http://yahoo.bondyblog.fr/201103311233/%C2%ABraconte-nous%C2%BB-les-massacres-de-1947-contre-le-peuple-malgache/

Jusqu’au 5 avril, une exposition à l’Université de Nanterre montre ce qu’ont été les souffrances indicibles de dizaines de milliers de victimes, mortes pour s’être révoltées contre la puissance coloniale française.

 

29 mars 1947. Une date sombre pour l’Ile Rouge, celle de la répression coloniale française. Odeurs de sang, d’excréments et de poudre : des dizaines de milliers de morts à partir de ce jour-là jusqu’à la fin de 1948. 89 000 selon un rapport de l’état-major français en 1949. Un chiffre ramené à 40 000 morts environ depuis par plusieurs historiens. Jean-Luc Raharimanana, écrivain et auteur de « Madagascar 1947 » est à l’origine de l’exposition « 47, Portraits d’insurgés » qui se tient jusqu’au 5 avril à l’Université de Nanterre. Pour ne pas oublier ce qui n’a qu’un nom : un terrible massacre. Madagascar c’était la France et le gouvernement français avait ordonné une répression féroce pour « mater » une insurrection des « indigènes » contre l’« occupant ».

 

Des scènes, des portraits et une sépulture tapissent les murs du hall du bâtiment B. Des étudiants, des professeurs et des vieillards mal à l’aise devant des visages qui sont l’Histoire. Les mots apparaissent comme inutiles quand les visages parlent à leur place. Celui d’Henriette Rita, le corps décharné, les orbites enfoncées. Elle avait 14 ans en 1947. Etait encore à l’école. Elle raconte les avions et « les Blancs », soldats et civils, qui brûlaient les villages. Les coups de feu incessants, sa fuite dans les forêts de caféiers où elle est tombée malade. Mourir sous le plomb ou mourir de faim.

 

La forêt, réputée pour être un lieu sûr, s’était transformée en porte de l’enfer. La nourriture était inexistante. Les soldats français répandaient des poisons qui provoquaient de graves plaies au contact de la peau. Dans une guerre qui n’en portait pas le nom et qui se voulait psychologique, les avions larguaient des photos sur les villages. Des photos de cadavres rongés par les infections, les chairs éclatées par les balles. Des femmes enceintes au ventre ouvert par les coups de sagaie. Henriette a tout vu. Les stigmates sont toujours sur son visage.

 

Elle a survécu, mais c’est comme si elle était morte avec eux, attendant que l’on vienne la soulager du lourd silence qui pesait sur sa mémoire. « Trahison des Français » qui se sont assis sur la charte de San Francisco promettant la liberté à tous les peuples du monde. « Hier je suis tombée, je suis fatiguée, je n’ai pas d’argent et le médecin est loin. Je suis vieille. J’ai très mal. L’os est brisé. Mais c’est étrange, personne n’est jamais venu me demander de raconter ce qui s’était passé. Tu es venu aujourd’hui et je vais mourir », dit Henriette à un Français qui a recueilli des témoignages de victimes.

 

Un peu plus loin, Paul Ralaivao semble tout droit sorti de la Nouvelle Orléans. Chapeau en paille et barbe blanche de quelques jours, il sourit. Tristement. Un blues semble baigner ses yeux noirs. Des rides faussement rieuses au coin des yeux. Quand on a connu la guerre et l’odeur de putréfaction se dégageant du corps de sa mère ou de ses sœurs, le sourire n’est plus vraiment un sourire. Mais la victoire d’un honneur retrouvé, d’une reconnaissance de l’horreur vécue.

 

Il ne dit rien. Il ne fait que sourire. A-t-il connu le bagne ? Les travaux forcés? A-t-il fait partie de ceux qui sont montés dans le bateau, étaient-ils de ceux qui ont été obligés de se coucher sur le ciment brûlant après s’être fait broyé les rotules par les coups de crosse ? A-t-il été soumis pour prix de sa survie ? A-t-il raconté tout cela à ses enfants et ses petits enfants quand ils lui demandaient « Raconte-nous quand tu étais jeune »? Est-ce qu’il sourit parce qu’il peut enfin montrer à un « Blanc » ce qui a été perpétré en son nom ?

 

Cela pourrait bien être le cas de Zacharie Rafetison, 91 ans, aujourd’hui président de l’Association des anciens combattants. Le visage sévère, les bras croisés contre sa poitrine, son regard n’est pas celui d’un vieillard mais d’un combattant qui ne semble pas vieillir. Face au photographe, il est muet. Un Malgache présent à l’exposition lui demande : « Pourquoi tu ne parles pas ? Tu as toujours voulu te confronter à un Blanc et aujourd’hui tu te tais ? »

 

Il serre la mâchoire, se redresse et déclare : « Tu veux savoir, tu veux ? Je suis heureux qu’un garçon comme toi veuille savoir. Mais il te faut prendre ton temps. Ecouter. Avoir le courage. Tu as emmené ton ami blanc. Ton ami français. Il est venu. Je parle sa langue mais sa langue me brûle. J’ai 91 ans. Cela fait soixante ans que je n’ai pas parlé à un Français. Cela fait soixante ans que j’ai survécu à 47. Nos mains étaient nos bourreaux. Pas de toilettes dans la prison. Pas d’eau. On s’essuyait avec nos mains. On mangeait avec nos mains. Et nos ventres malades. Et nos diarrhées. Pas de cuiller. Pas de fourchette. Pas de papier. Nous mangions avec nos mains. Et nous en mourrions. Les Français n’avaient pas besoin de nous tuer, nos mains s’en chargeaient. Tu te tais ? Oui, tu as le droit. »

 

Dans cette prison où il a croupi, d’autres prisonniers arrivaient alors qu’il n’y avait plus de place pour les accueillir. Où les « stocker » ? Ceux qui menaient la répression ont alors gazé ces hommes qui tombaient les uns après les autres. Zacharie s’en est sorti, en plaçant ses mains contre sa bouche et son nez, se réfugiant sous les cadavres, dans la merde et le vomi. Ces mains tueuses lui ont sauvé la vie. « Cette odeur est l’odeur de ma survie, cette odeur, l’odeur de la merde. »

 

Aude Duval

 

Pour en savoir plus :

Jacques Tronchon, « L’insurrection malgache de 1947 », éditions Karthala.

Film « Tabataba » (1988), de Raymond Rajaonarivelo, diffusé dans le cadre de l’exposition


Publié dans Dossier

Partager cet article
Repost0

LA CRISE A UN TOURNANT.

Publié le par rovahiga

 

http://tiatanindrazana.com/uploads/manandafy(1).jpg

 

Appréhension

La journée du 4 avril révèle une certaine incohérence  sinon une contradiction certaine par rapport à tout ce qui s’était dit et affirmé sur les résolutions de la réunion de la Troïka de la SADC par certains barons de la HAT, et même parmi ses gardes rapprochées.

 

Ainsi après de belles envolées de profession de foi venant du plus haut sommet en passant par les différentes étages de prise de décision, des déclarations nuancées ou franchement autres se font entendre. A commencer par Hery Rasoamaromaka qui affirme que la reconnaissance internationale n’est pas indispensable (*) en passant par le toujours « zeune » Daniel Ramaromisa qui dans une lancée de délire de mots jette à la figure de la SADC cette phrase : « Cessez de nous faire languir. Si vous ne voulez pas octroyer pas la reconnaissance internationale à notre pays, emportez-là avec vous. Sachez que nous malgaches ne craignons pas de ne pas l’avoir » (*)

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/04/daniel-ramaro.jpg  

Précautions

Quant au membre du CST Gilbert Raharizatovo, un peu plus raisonnable et plus prévoyant demande à la HAT de prendre les mesures nécessaires pour calmer le jeu et aller dans le sens du … bon sens (*)

 

La prochaine réunion extraordinaire de la SADC prendra certainement compte des désidératas des uns et des autres avant de prononcer son verdict. Un verdict qui pousse la Gazette de la Grande Ile à conseiller à Andry Rajoelina de désigner son … dauphin au cas où…

 

Manandafy / Roindefo

Manandafy a voulu apporter des précisions sur ses différends avec Monja Roindefo en relatant les deux politiciens s’étaient entretenu plusieurs fois avant le voyage de Monja Roindefo en Thaïland et beaucoup de points sur leurs divergences de vue avaient été résolues sauf sur le retour de Marc Ravalomanana que l’ancien premier ministre de la HAT refusait de façon catégorique. Mais ces derniers jour, un émissaire de ce dernier était venu voir Manandafy et affirmait que Monja Roindefo ne s’oppose plus à ce retour et qu’il aura l’occasion de le confirmer lors de la table ronde des chefs de file des quatre mouvances et des dirigeants de parti qui sera organisée par la SADC.

Sur ce qui s’était passé au Magro, Manandafy de confirmer que c’était apparemment « un coup d’état » contre les trois mouvances et en tant qu’un des responsables de ce mouvement, il a agi comme tel.

 

(*) Source : www.tananews.com/ 

 

rov@higa

  

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Plateforme pour la Stabilité et la Reconnaissance Internationale

Publié le par tananews.com

Communiqué

 

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/04/gilbert_raharizatovo.jpg

 

http://www.tananews.com/2011/04/les-groupements-et-plateformes-n%E2%80%99ont-pas-cesse-de-naitre/

Suite à la déception engendrée par le communiqué de la SADC dont le contenu ne fait aucunement transparaître une issue de la crise dans le futur proche, nous, dirigeants des partis politiques membres de divers syndicats et associations, membres des anciens parlementaires regroupés au sein de la Plateforme pour la Stabilité et la Reconnaissance Internationale, émettons les réflexions suivantes :

1 – Le Communiqué de la SADC est rédigé dans les règles de l’art diplomatique visant tout simplement dans une première lecture à ménager les uns et les autres. Par contre, une lecture entre les lignes nous fait comprendre que la SADC reste figée dans sa position de Mars 2009 quand elle a condamné ce quelle a appelé à l’époque coup d’Etat. Elle rappelle et réitère (point 9) la nécessité de restaurer l’ordre constitutionnel. Bref, elle est loin de reconnaitre que l’Etat malagasy est géré depuis Novembre 2010 par une loi fondamentale qu’est la Constitution de la IVème République avec des dispositions transitoires.

2 – Malgré le fait que la SADC ait pris note de l’avancement de la feuille de route pour le retour à l’ordre constitutionnel, le sommet de la Troika recommande la poursuite du dialogue malgacho-malgache dans un cadre consensuel et inclusif tout en invitant les parties à rejeter la violence.

Bref : la reconnaissance internationale n’est pas pour demain et l’apaisement et la paix sociale restent hypothétiques. La population malgache doit vivre encore pour une période indéterminée dans l’angoisse, la peur et la pauvreté extrême. La faute revient aux acteurs politiques qui inconsciemment enfoncent progressivement le pays au fond de l’abîme.

En conséquence,

Nous lançons un vibrant appel :

1 – A l’ endroit des tenants du pouvoir :

a . pour qu’ils ne s’aventurent pas à avancer dans leur double système d’unilatéralisme et de solution à la sauvette

b . pour qu’ils acceptent de prendre des mesures d’apaisement concrètes, seule solution à cette situation délétère.

c . pour qu’ils acceptent de dialoguer si c’est la seule voie pour en finir avec cette crise trop ressentie par la population.

L’apaisement et la stabilité n’ont pas de prix.

2 – A l’endroit des trois mouvances pour qu »elles ne soient pas figées dans l’accord de Maputo mais prennent en compte les nouvelles donnes dans les contextes politiques.

- Pour que leurs chefs de file respectifs prennent leur responsabilité, étant tous les trois anciens Présidents de la République.

La Plateforme pour l Stabilité et la Reconnaissance Internationale invite les deux camps protagonistes à dialoguer car l’engagement de rapport de force n’a fait que trop perdurer la crise et imposer à la population malagasy une situation de précarité sans précédente.

Cette plateforme fraîchement constituée lance un appel à toutes organisations et associations éprises de la paix et soucieuses de l’avenir de notre chère patrie à la rejoindre. Il nous faut un apaisement, une paix sociale et la reconnaissance internationale.

Une assemblée générale et une conférence de presse auront lieu cette semaine.

 

Au nom de l’instance dirigeante

Gilbert Raharizatovo, ancien ministre et ancien parlementaire

Patrice Tsihoaiza, président d’association

Gilbert Andrianaivoson, président d’association

Publié dans COMMUNIQUE

Partager cet article
Repost0

LE KIOSQUE DU BLOG : 04/04/11

Publié le par rovahiga

http://www.matv.mg/wp-content/uploads/2011/03/31.jpg

 

Troïka de la SADC: un communiqué laconique sujet à interprétation

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4794&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29

Comme aucune décision significative n’a été prise par le sommet de la troïka, les parties malgaches ont interprété la position de la SADC de différentes manières. Pour la HAT, le fait accompli du faux gouvernement d’union nationale a été entériné. L’opposition à l’autorité de fait souligne l’absence de plébiscite et l’appel à continuer le dialogue malgacho-malgache.

Le communiqué de la troïka de la SADC sur la crise malgache a été aussi flou qu’indécis, tout à fait à la hauteur de la feuille de route établie par le médiateur Leonardo Simao. Apparemment, rien n’a évolué depuis deux ans puisque « les mêmes décisions prises en mars 2009 sur la nécessité urgente de rétablir l’ordre constitutionnel à Madagascar ont été réitérées ».

Pour rappel, il s’agit notamment de mettre en place une transition démocratique de manière consensuelle et inclusive à travers des institutions et impliquer les … (Suivre le lien)

 

Pas vraiment pédagogues...

http://www.madagascar-tribune.com/Pas-vraiment-pedagogues,15709.html

Pour ceux qui pourraient en douter, la Troïka actuelle de la SADC est capable de tenir un langage ferme et clair.

Concernant la Côte d’Ivoire, elle « a appelé M. Laurent Gbagbo à céder avec effet immédiat le pouvoir à M. Alassane Ouattara, le vainqueur reconnu des élections présidentielles ivoiriennes au plan international, et ce, afin d’éviter toute nouvelle effusion de sang ».

Sur la Lybie, elle « a noté avec préoccupation les mesures regrettables prises par certains pays qui vont au-delà de la lettre et de l’esprit de la résolution numéro 1973 du Conseil de sécurité des Nations Unies concernant l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne. À cet égard, le Sommet a appelé à l’adhésion à la piste politique qui avait été initiée par l’Union africaine (UA) en faveur de solutions politiques conformes aux résolutions ».

Les choses se gâtent un peu lorsque la SADC parle du Zimbabwe. Mais le Sommet a quand même « exprimé son impatience devant les retards pris dans la mise en œuvre de l’Accord politique global » et adopté des résolutions selon lesquelles « le Gouvernement inclusif du Zimbabwe doit conclure toutes les mesures nécessaires à la tenue des élections, et notamment, finaliser l’amendement de la Constitution et le référendum » et « la SADC doit aider le Zimbabwe à formuler des lignes directrices susceptibles de contribuer à la tenue d’élections pacifiques, libres et justes ». On ne sait dans … (Suivre le lien)

 

RECOMMMANDATIONS DE LA TROIKA : Satisfactions et controverse

http://les-nouvelles.com/spip.php?article8890

Au lendemain de la publication des recommandations de la Troïka sur le dossier de Madagascar, Marc Ravalomanana s’est exprimé au nom des trois chefs de file, Albert Zafy, Didier Ratsiraka et lui-même.

Les recommandations émises par la Troïka de la Sadc sur le dossier de Madagascar ont globalement satisfait les trois mouvances, d’après les explications de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana. D’autres formations comme le Tim Europe et le TGV (sur la photo) qui ont fait part de leurs commentaires respectifs, semblent aussi se satisfaire de ces recommandations et particulièrement des décisions prises par le régime en place pour la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de crise avancée par les médiateurs de la Sadc. Mais l’objet de leurs satisfactions, exprimées lors du week-end, est loin d’être le même…

Dans un communiqué rendu public samedi, cet ancien chef de l’Etat a déclaré : « Nous nous réjouissons que la feuille de route de la Sadc n’ait pas été acceptée par la Troïka et que celle-ci ait effectivement réaffirmé que le régime à Madagascar a été et est toujours illégal. Nous avons maintenant une chance de rétablir la paix dans… (Suivre le lien)

 

Décision de la Troïka : L'article 6 contre l'article 7

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15406:decision-de-la-troika-article-6-contre-larticle-7&catid=46:les-autres-titres

Pour la mouvance Ravalomanana, c'est l'article 6 qui lui convient le mieux dans sa situation actuelle. Samedi dernier, dans un communiqué signé par Guy Rivo Randrianarisoa, le porte-parole de la mouvance Ravalomanana, cette mouvance a salué les décisions prises par la Troïka de la SADC dans le communiqué en date du 31 mars 2011. Une décision qualifiée de "sage" par la mouvance Ravalomanana. Selon les explications sorties de ce communiqué. Cette sagesse de la Troïka résulte du fait du point 6 qui rappelle et réitère les décisions prises le 30 mars 2009 par le Sommet Extraordinaire de la SADC tenu au Royaume du Swaziland.

SADC 2009

Et la mouvance Ravalomanana rappelle les points 14, 15, 18 et 19 des décisions prises le … (Suivre le lien)

 

Sommet à 4 : Après Ratsiraka, Ravalomanana propose

http://www.matv.mg/?p=18922

La tenue d’un sommet des quatre chefs de file de mouvances à Madagascar a été proposée par l’Amiral Didier Ratsiraka. Une proposition soutenue et confirmée par  Marc Ravalomanana. Une source proche de ce dernier a affirmé que Marc Ravalomanana tentera de trouver tous les moyens d’organiser cette rencontre en terre malgache. L’équipe de lobbying de Marc Ravalomanana est déjà à pied-d’œuvre depuis quelques jours pour tenter de gagner cette cause. Si l’on en croit notre source, cette équipe a déjà franchi une étape importante en envoyant des lettres de recommandation, relatives à cette rencontre dans la Grande Île, à quelques … (Suivre le lien)

 

Diplomatie malgache : Maladroite !

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15408:diplomatie-malgache--maladroite-&catid=43:a-la-une

Les félicitations adressées par la Troïka au président Chissano pour ses efforts de médiation malgré les difficultés de sa tâche, témoignent de sa pleine confiance. On remarque que le nom de son adjoint Leonardo Simao n'a point été mentionné dans le point n° 12 ; ce qui sera très important pour le futur immédiat (son rôle s'arrêtant à la confection de cette feuille de route, place à la haute diplomatie maintenant). De ce fait les premiers pas du nouveau ministre des Affaires étrangères, Mme Yvette Sylla, à vouloir contacter ce dernier dès sa prise de fonction, ont été considérés comme maladroits et mal appréciés par les analystes des relations internationales et certains membres du Cabinet du PHAT Rajoelina ; sa démarche ne pouvant nullement s'inscrire dans un contexte diplomatique du fait que M. Simao ne fait partie que de l'équipe des médiateurs de  Chissano, donc un employé.

Mais pour beaucoup, le lobbyisme payant passe d'abord par les ministres des Affaires étrangères des pays de la SADC pour les convaincre de la justesse de la lutte et d'un autre côté, le mini point de presse de … (Suivre le lien)

 

Sortie de crise : A quoi joue Simao ?

http://www.matv.mg/?p=18919

En attendant le sommet extraordinaire de la SADC, la classe politique malgache est en effervescence. Chacun interprête comme il veut le communiqué de la Troïka réunie le 31 Mars 2011 à Livingstone.

Mais où en est le calendrier proposé par le Dr Leonardo Simao avant son départ pour le Mozambique au mois de mars dernier ? En tout cas c’est la question que se posent les politiciens centristes qui ne sont pas proches du régime de la Haute Autorité de la Transition, sans pour autant être aux côtés des trois mouvances.

Le programme annoncé par le Dr Leonardo Simao était d’organiser une cérémonie de signature finale de la feuille de route de sortie de crise, qui verra la présence de plusieurs chefs d’État et de gouvernement ainsi que de hautes personnalités internationales quelques temps après la cérémonie de paraphe de ladite feuille de route. Un calendrier qui … (Suivre le lien)

 

Marc Ravalomanana : lobbying pour la liberté d’expression.

http://www.tananews.com/2011/04/marc-ravalomanana-lobbying-pour-la-liberte-d%E2%80%99expression/

L’intervention téléphonique de Marc Ravalomanana pour rassurer ses partisans vis-à-vis de la résolution du sommet de la Troika était également une occasion pour lui d’annoncer le nouveau défi qu’il compte relever. Il s’agira toujours d’un lobbying auprès des pays étrangers qui sera, pour cette fois, axé sur la liberté d’expression dans la Grande Île. L’objectif de l’exilé d’Afrique du Sud est de convaincre afin que les instances internationales prennent l’initiative d’intervenir, étant donné que tous les médias de l’opposition ont été fermés par le régime et qu’aucune manifestation en endroit public n’est autorisée dans la Capitale, aussi bien dans les périphéries et provinces. Parallèlement, la fréquence 95.6 Mhz, appartenant à la MBS Radio et sur laquelle les médias pro-HAT diffusaient successivement depuis … (Suivre le lien)

 

Transition : Les élections en ligne de mire

http://www.lexpressmada.com/transition-madagascar/22321-les-elections-en-ligne-de-mire.html

La Transition semble encline à jouer son va-tout en jouant la carte élection à fond. Les partis proches du pouvoir insistent sur ce schéma.

La déclaration de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), à l’issue de la réunion de sa Troïka, a redonné de la vitalité à la Transition. Le pouvoir de la Haute autorité de la transition (HAT), même sans déclaration fracassante, semble bien décidé à accélérer la cadence afin de parvenir au plus vite aux élections, sans passer inévitablement par la quête de la reconnaissance internationale à toutes les échéances.

Le parti du pouvoir, Tanora malagasy vonona, reste clair sur sa position.

« Nous devons avancer ». Lanto Rakotomavo, Secrétaire nationale, préconise dès lors que « chacun fasse sa part du travail, à l'instar de l’exécutif, le parlement... » pour mieux se parer à ce qui sera désormais le chemin de la Transition. La Vice-présidente du CST rappelle en même temps que « l’objectif demeure les élections », et que le processus pour y arriver « est

enclenché »… (Suivre le lien)

 

Transition : Ravalomanana rassure ses partisans

http://www.lexpressmada.com/transition-madagascar/22307-ravalomanana-rassure-ses-partisans.html

Le chef de file de la mouvance Ravalomanana essaye de mettre de l’ordre dans son camp pour mieux impliquer ses compagnons de lutte dans sa démarche.

Le temps est au rassemblement. L’ancien président, Marc Ravalomanana, tente de resserrer les rangs derrière lui après une série de défections au sein de sa mouvance. « Renforçons notre collaboration et notre solidarité », a exhorté l’ancien chef d’État lors de son intervention téléphonique durant la manifestation de ses partisans au Magro Behoririka, samedi. « Ne cédez pas aux sirènes des appels aux divisions », a-t-il ajouté.

Marc Ravalomanana demande à ses partisans d’être patients et d’avoir la foi. « Certains essayent encore de demander de parapher la feuille de route. Mais cela ne sert à rien dans la mesure où les émargements effectués jusqu’ici n’ont aucune valeur », soutient-il, faisant référence à la cérémonie de paraphes du texte, le 9 mars, et la position adoptée par la Troïka, l’organe chargé de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité de la Communauté de … (Suivre le lien)

 

Parlement de la transition : Clin d'œil à l'opposition

http://www.lexpressmada.com/parlement-de-la-transition-madagascar/22322-clin-d-il-a-l-opposition.html

Même si elle n’a pas été favorable, dans tous ses passages, à la Haute autorité de la transition, la déclaration de la Communauté de développement d'Afrique australe a aussi, dans une certaine mesure, donné le top pour la poursuite de la feuille de route. L’élargissement des institutions de la Transition, le Conseil supérieur de la transition et le Congrès de la transition plus particulièrement, est dans l’air. Il est même annoncé pour cette semaine même si aucun nombre, ni liste, même officieuse, n’est connu à ce jour.

Depuis la semaine dernière, des groupements politiques s’activent afin de parer à cette échéance. L’opposition est alors priorisée, selon les confidences de certains acteurs politiques. « Il est logique que les groupements de l’opposition soient les premiers à être concernés par cet élargissement », confirme Jean Michel Henri, Premier questeur de … (Suivre le lien)

 

Andry Rajoelina: Devrait songer à son... dauphin

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11630:andry-rajoelina-devrait-songer-a-son-dauphin&catid=57:la-une

Le sommet de la Troïka de jeudi dernier à Livingstone (Zambie) a-t-il rejeté ou approuvé la feuille de route, conçue par Leonardo Simao ? Chacun des deux camps rivaux pense avoir été favorisé par cette instance de la Sadc et le crie triomphalement sur les toits. En fait, rien sur le sujet n’est écrit noir sur blanc dans le communiqué final, lequel est surtout un chef d’œuvre de flou et d’indécision. Ainsi que nous l’avions déjà dit, faute de temps matériel et face à la complexité du problème, la Troïka s’est dessaisie du dossier et l’a remis à un sommet extraordinaire de la Sadc « à convoquer de toute urgence ».

De toute urgence d’abord, car la crise malgache n’a que trop duré et il importe d’y mettre un terme dans les plus brefs délais. Ils sont très rares certainement les pays (d’Afrique et d’ailleurs) mis au ban de la communauté internationale pendant deux ans et dont la situation ne laisse entrevoir aucune embellie à court terme. De toute urgence, ensuite, puisque le calendrier électoral de la feuille de route prévoit une élection présidentielle en septembre prochain, date qui … (Suivre le lien)

 

Jose Vianey : le grand perdant…

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=11629&Itemid=55

Lors de la récente course à la Primature, José Vianey était, avec Camille Vital, le candidat le plus souvent proposé au poste par les partis et plates-formes. Le Premier ministre sortant a été logiquement reconduit à son poste, mais on s’étonne de voir José Vianey complètement relégué dans l’ombre. Chez les six candidats malheureux, certains ont été gratifiés, comme Pierrot Rajaonarivelo et Yves Aimé Rakotoarison à qui on a attribué le portefeuille de ministre d’Etat. D’autres sont déjà casés dans les instances de la transition et ne se plaignent certainement pas de leur sort, comme Alain Tehindrazanarivelo et Dina Jeanne, tous les deux membres du Conseil supérieur de la Transition. Les deux laissés pour compte sont José Vianey et le général Claude Manakana. Ce dernier, à la retraite et coulant des jours tranquilles à la campagne, ne … (Suivre le lien)

 

Incendie à la Grande braderie de Madagascar : 14 stands réduits en cendre

http://www.madagascar-tribune.com/14-stands-reduits-en-cendre,15708.html

La première édition de l’année 2011 de la manifestation commerciale, la Grande Braderie, qui avait ouvert ses portes le mardi 29 mars 2011, s’est achevée hier dimanche 3 avril sur un air inquiétant. En effet, en plus de la découverte d’une vente de produits périmés vite maîtrisée par les organisateurs, la foire commerciale a été ce dimanche 3 avril vers 2 h du matin, victime d’un incendie dont on ne connaît pas encore ni l’origine ni la nature.

Selon les informations recueillies sur place, le feu a certainement commencé dans un stand pour se propager rapidement à d’autres. Malgré l’arrivée des pompiers, 14 stands sur les 350 que comportait la foire ont été calcinés par le feu. Ce dimanche, les services policiers avaient été déjà sur place pour constater et procéder aux relevés des indices ; les experts des assurances eux aussi y avaient fait leurs évaluations en vue de mettre au clair le sinistre et envisager le montant des dégâts et des dédommagements, car les exposants sont assurés. Conformément aux déclarations d’une … (Suivre le lien)

 

Alliance Voahary Gasy. Les exploitations industrielles de certains sites menacent la biodiversité 
http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=664648

La protection de l'environnement et la préservation de la biodiversité de Madagascar sont les priorités de l'Alliance Voahary Gasy. 

 

Une mission d'investigation menée par l'Alliance Voahary Gasy dans la région Melaky, à Maintirano, a abouti à plusieurs constatations quant aux trafics en tout genre qui sévissent dans cette région. Ayant comme objectif d'alerter l'opinion publique et els autorités, l'Alliance Voahary Gasy dénonce ainsi toutes les formes d'exploitations interdites et sauvages des ressources naturelles de Madagascar. L'investigation ainsi menée a permis de mettre en lumière le trafic des espèces protégées telles que les tortues, vendues de 140.000 Ar à 300.000 Ar l'unité, ou encore le prélèvement à caractère industriel de concombres de mer qui menace l'écosystème, les braconniers n'étant … (Suivre le lien)

 

rov@higa

 

 

Publié dans La Presse

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>