Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
rov@higa

LE SPECTRE DE LA DIVISION ?

30 Septembre 2011, 16:02pm

Publié par rovahiga

http://mydago.com/wp-content/uploads/2011/03/MyDago-Trois-Presidents.jpg

 

On l’avait prédit à l’époque où beaucoup s’indignait du « mariage contre nature » qu’était l’entente entre les trois chefs de file, les ex-présidents de la république. Cette alliance inévitable dans les circonstances où on devait faire face à une situation d’exception, le coup d’état inconstitutionnel de 2009, a tenu la route jusqu’au moment où l’affaire devient plus personnelle : l’approche des élections. D’où ces nuances observées dans les relations entre les trois mouvances, elles devaient être réduites au minimum et même disparaitre pour que chacun puisse endosser la couleur qui sera la sienne propre et chacun pour soi, Dieu pour tous !

 

Ce mariage de raison arrive à son terme faute de n’avoir pu maitriser le phénomène TGV et ceux qui pensent aller plus loin dans la reconquête du pouvoir doivent obligatoirement ménager sa monture en occupant seul la selle et trouver son chemin selon ses propres inspirations sans avoir à en discuter avec les autres, qui de fait, deviennent rien moins que des concurrents. Il n’y a plus qu’à fixer les règles du jeu et c’est bien cette portion de route qui reste à franchir ensemble avant de se quitter définitivement.

 

En conséquence, les trois mouvances ne  devraient pas se présenter éparpillées devant les médiateurs avant que ces règles du jeu ne soient fixées et approuvées par tous. Le contraire les affaiblirait une fois à la ligne de départ de ces compétitions que sont les élections. Mais comment y arriver ?

 

Avant que cette question ne trouve un semblant de réponse, le citoyen lambda lui, perd patience et préfère résoudre tant bien que mal ces problèmes de survie et attendre le coup de sifflet pour savoir quels prétendants s’aligneraient au départ. En trois ans « d’errance », le peuple réalise que toutes ces péripéties vécues,

ces périodes d’abstinence et cette longue traversée du désert n’ont avantagé que les politiciens. En espérant que cette crise marque à jamais les esprits et pousserait plus d’un à de profonde méditation pour que cela ne se reproduise plus. Il faut que tout citoyen en tire une leçon de ce présent et faire en sorte que nos votes exorcisent notre comportement « je m’en foutiste » qui donne toute latitude à ces politiciens véreux qui ne cherchent que leurs profits au dépend de notre bien être, et accaparent le pouvoir qui nous appartient.

 

rov@higa

 

Zafy,Ravalomanana, Ratsiraka : En ordre dispersé

http://www.matv.mg/?p=29600

L’alliance des trois mouvances de l’opposition est-elle en train de se rompre ? En tout cas, les points de vue politiques de leurs dirigeants respectifs sont de plus en plus divergents.  

Dès la signature de la feuille de route, le 16 septembre dernier, la mouvance Ratsiraka n’a pas emboîté le pas à ses deux homologues. Autrement dit, elle s’est abstenue de signer la feuille de route de sortie de crise, contrairement aux mouvances Zafy et Ratsiraka.
Actuellement, l’écart entre la position respective des trois anciens Présidents semble se creuser davantage dans la mise en œuvre de la feuille de route.
La mouvance Ratsiraka, elle, réclame la tenue à Antananarivo d’une réunion au sommet des quatre chefs de file de mouvances.
La mouvance Zafy, quant à elle, se contente tout simplement de réclamer la mise en œuvre de la feuille de route signée au Le Paon d’Or d’Ivato et notamment la mise en place d’un nouveau gouvernement dans les meilleurs délais. Emmanuel Rakotovahiny, son chef de délégation, a qualifié l’éventuel sommet à quatre de simple effet d’annonce. En outre, le camp de  l’homme au chapeau de paille participe activement aux réunions qui se sont tenues ces derniers jours avec les pro-Rajoelina au palais d’Ambohitsorohitra.
De son côté, la mouvance Ravalomanana exprime sa réticence quant à cette feuille de route, plus exactement à son application. En effet, elle attend la mise en œuvre de cette directive de sortie de crise pour mener des offensives politiques.
Au vu de ces divergences d’opinion, bon nombre d’observateurs estiment que les politiciens ayant soutenu les trois anciens Présidents ne pourront plus continuer à regarder ensemble vers la même direction et que le chemin commun risque de tourner court. Toutefois, pour le moment, aucune annonce officielle de leur part n’a été faite.
Les trois anciens Présidents ont commencé à conjuguer leurs efforts après le sommet de Maputo III en 2009. Leurs sympathisants respectifs ont ainsi lutté ensemble pour atteindre des objectifs communs, tels que le retour à Madagascar de tous les exilés politiques, ou encore la mise en œuvre d’une réconciliation nationale, entre autres.

 

Mouvance Zafy Albert : vers une scission…

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=15965&Itemid=55

Malgré la signature par le Dr Emmanuel Rakotovahiny, président de l’UNDD et la mouvance Zafy Albert de la Feuille de Route le 17 septembre dernier, le Pr. Zafy Albert persiste à ne pas reconnaître comme président de la Transition, Andry Rajoelina.

Cette situation n’a pas obligé MM. Manoro Régis, Fanja Lalaina et Emmanuel Rakotovahiny à prendre part à la réunion quotidienne des signataires de la Feuille de Route au palais d’Etat d’Ambohitsorohitra depuis quelques jours. D’ailleurs, durant les durs débats, Manoro Régis de la mouvance Zafy Albert temporise la situation, pour ne pas dire règle les problèmes. Professeur d’Anglais de formation et ancien président du conseil d’administration de la Sirama dans les années 1995, Manoro Régis affiche une bonne écoute dans la discussion pour bien mener la Transition actuelle.

Un autre aspect marquant cette voie vers une scission de la mouvance Zafy Albert, est la déclaration du Dr Emmanuel Rakotovahiny lors de la célébration de l’indépendance de la République de Chine. Comme quoi le sommet des anciens présidents du pays ne serait pas une priorité. Contrairement à l’insistance du Pr Zafy Albert sur la tenue d’ici peu d’un sommet des 4 chefs de mouvances dans le pays.

 

Arema/Direction collégiale: « La seule habilitée… »

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=15945&Itemid=55

Publiquement, le mot que sûrement tous attendaient depuis est sorti hier. « L’actuelle direction collégiale de l’Arema est la seule habilitée à représenter ce parti si l’on s’en tient surtout à la loi en vigueur ». Une déclaration ou plutôt une mise au point émise hier par les chefs de file de cette aile du parti politique fondé dans les années 70 par l’amiral Ratsiraka, alors épris du mouvement communiste en vogue à l’époque. Une aile qui se veut donc, en cette phase très critique traversée par toute la nation, être le porte-parole, l’authentique et véritable voix autorisée de l’Arema ; vu que ce parti jadis incontournable sur l’échiquier politique local traverse lui aussi, depuis les soulèvements de 2009 notamment, une sorte de crise existentielle parmi les rangs de ses nombreux partisans.

Tout ceci a, en fait, pu être observé hier après-midi à l’hôtel du Louvre, dans le cadre d’une conférence de presse donnée quelques heures seulement, après le retour au pays du président de la Transition, par la direction collégiale en question. Cette dernière, par la même occasion, a d’ailleurs affirmé être en possession d’une pièce valide – un récépissé en bonne et due forme en l’occurrence, d’après les précisions reçues hier à ce sujet – permettant justement de vérifier sa qualité de porte-parole autorisé évoqué plus haut. La rencontre d’hier dans cet attirant hôtel sis en plein centre-ville a également permis à cette entité qui semble avoir une plus large ouverture d’esprit parmi celles gravitant ces dernières années autour de la formation politique concernée, d’adresser un bouquet de conseils à l’endroit de l’actuel homme fort du pays.

Il s’agissait surtout, pour ainsi dire, de mettre en garde ce dernier contre les agissements dont font toujours

preuve certains personnages malveillants parmi son entourage direct mais aussi indirect, situé au niveau des différentes instances de prises de décisions étatiques. « Ceux-là ne font en fait que ternir davantage l’image déjà assombrie des politiciens locaux auprès de l’opinion publique », a martelé Robson Jean Victor, mandataire de ladite direction collégiale de l’Arema, sur ce point. Sinon, par le biais de la conférence de presse d’hier toujours, cette aile plus illuminée du parti Arema souhaite un retour à l’ordre dans les plus brefs délais sur l’île ; par entre autres la cessation de tous les actes de provocation, et une meilleure coordination des actions et activités à entreprendre au niveau des diverses institutions de la Transition…

Voir les commentaires

JUSTICE ET DROITS DE L'HOMME à MADAGASCAR (30/09/11)

30 Septembre 2011, 13:36pm

Publié par Justmad

30 septembre 2011

REVUE DE PRESSE - SEPTEMBRE 2011

 

La feuille de route proposé par la Troïka de la SADC a été signée le 17 septembre par 10 des 11 fomations politiques reconnues.
La HAT qui avait menacé de faire signer sa propre version de la feuille de route s'est ralliée au dernier moment à la version "officielle", agréée par la Troïka. Mais asussitôt signée, la mise en oeuvre de cette feuille de route a relancé les controverses, les formations proches du pouvoir ne semblant pas très désireuses de jouer le jeu et de remettre en cause la répartition des postes ministériels ainsi que dans les institutions de la Transition. La question du retour de Marc Ravalomanana a largement contribué à alourdir le climat. Andry Rajoelina a pu participer à l'AG des Nations Unies mais il n'a pas été reçu par le président de la Commision Européenne, comme il l'excomptait. Les bailleurs de fonds font preuve de prudence et attendent de voir si les engagements pris seront tenus. La reconnaissance internationale et la reprise des aides extérieures en dépendent.

SOMMAIRE

LA CRISE POLITIQUE

·         Controverses précédent la signature de la feuille de route du 17 septembre

·         Controverses sur la mise en œuvre de la feuille de route

·         Médiation malgacho-malgache – société civile – l’avant et l’après 17 septembre

·         Préparation des futurs scrutins - calendrier, CENI

·         Situation sociale – mesures d’urgence – crise universitaire

·         Relations diplomatiques – réactions à la signature de la feuille de route

·         Disparition de Nadine Ramaroson – Wikileaks – divers

·         La SADC tente de prévenir la signature d’une version non agréée de la feuille de route

·         La Troïka de la SADC obtient la signature de la feuille de route par 10 des 11 formations politiques

DROITS HUMAINS -GOUVERNANCE

ECONOMIE - SOCIAL - ENVIRONNEMENT

·         Relations avec les bailleurs de fonds et les organisations internationales

·         Questions foncières, ressources naturelles, environnement

·         Monde des affaires, exportations

·         Divers

    
>> Télécharger pdf, 36 pages

------------------------------------------
Voir les archives de presse des mois précédents : >>Archives de presse depuis 2000>>

Voir les commentaires

MALAGASY MANDROSO (Communiqué de Presse)

30 Septembre 2011, 08:52am

Publié par Malagasy Mandroso

http://www.collectifgtt.fr/wp-content/uploads/logo-final-mandroso4-300x2002.png

 

 

Communiqué de Presse

http://www.malagasymandroso.org/

 

Paris, le 29 septembre 2011

 

Nous, Malagasy Mandroso, avec le peuple et pour le peuple, exigeons l’application sans délai de laFeuille de route signée par les acteurs politiques malgaches le 16 septembre 2011, et de toutes ses résolutions visant à la tenue d’élections libres, justes et transparentes.

Nous demandons la création d’une institution indépendante et crédible pour garantir la mise en œuvre de la dite Feuille de route, institution qui sera chargée de veiller au strict déroulement de ce qu’elle prévoit et qui a été convenu loyalement par les partenaires signataires.

Nous dénonçons à l’avance tous les manquements de quelque parti que ce soit au respect de la Feuille de route et demandons aux instances compétentes de la Communauté internationale, SADC, ONU, Etats-Unis, Union Européenne, Union Africaine d’y veiller et de soutenir le processus engagé.

Nous exigeons le retour sans condition de Marc Ravalomanana.

Nous invitons tous les Malgaches sincères à nous rejoindre dans cette lutte pour la liberté du peuple et à demeurer avec nous vigilants dans les temps qui viennent, pour qu’enfin notre pays retrouve sa dignité, son Président, et la démocratie qui est le fondement de sa prospérité et de son bonheur.

 

Malagasy Mandroso

 

=======================================================================================================

 

Paris, September 29th, 2011

 

We, Malagasy Mandroso, with the people and for the people, demand the immediate application of the roadmap signed by the malagasy political actors on the 16th of september 2011, and of all its resolutions leading to free, fair and transparent elections.

We demand the creation of an independant and credible institution to guarantee the implementation of the roadmap. This institution will be responsible for the process agreed by the signatories.

We denounce in advance all the violations of the roadmap by any party and demand that the authorities of the international community, the SADC,  the United-Nations, the United-States, the European Union, the African Union, support the engaged process.

We demand the unconditional return of Marc Ravalomanana.

We invit all the sincere malagasy to join our fight for the people freedom and remain watchful in the coming times, so that our country regains its dignitiy, its President, and its democracy, foundation of its prosperity and happiness.

 

Malagasy Mandroso

Voir les commentaires

VAOVAO TSARA HO FANTATRA (29/09/11)

29 Septembre 2011, 23:05pm

Publié par rovahiga

http://tiatanindrazana.com/uploads/marc_ravalomanana(3).jpg

 

 

Filoha RAVALOMANANA Marc :"Mahatsiaro voafitaka tamin'ny fanaovan-tsonia"

http://collectif-gtt.org/                                        

Nanao antso avo tamin'ny fianakaviam-be iraisam-pirenena ny Filoha RAVALOMANANA androany satria "mahatsiaro voafitaka ny vahoaka Malagasy ary isan'izany ny tenako" hoy izy. Taorian'ny fanaovana-tsonia tamin'ny 17 septambra teo manko dia nanantena ny vahoaka fa hanova famindra ny mpanongam-panjakana. Ankehitriny anefa dia mbola mitohy ny famoretana ny mpiray tanindrazana ary mbola miampy fireharehana etsy sy eroa fa efa nahazo fankatoavana. "Ianareo no namporisika anay Malagasy hanao sonia ka andraikitrareo ny manao izay hahatanteraka ny tondro zotra haingana" hoy ihany ny Filoha RAVALOMANANA raha nitodika manokana tamin'ny vondrona SADC ny tenany. Ankoatr'izay dia niantso ny fahatsiarovan-tenan'ireo foloalindahy ataon'ny FATE fitaovana ny tenany. Nambarany fa efa fantatr'izao tontolo izao ny mombamomba ireo tsy maty voalavo an-kibo ka tsy tokony hanaiky izany intsony  ny foloalindahy. Teo am-pamaranana dia nanentana hatrany amin'ny firasain-kina ny Filoha RAVALOMANANA indrindra mandram-piandry izay mety ho fanapahan-kevitry ny TROIKA izay hivory atsy ho atsy.

 

Alarobia 28/09/2011 - Hetsika niarahan'ny VOT sy ny Fianakavian'ny voafonja 2009 

http://gtt-international.blogspot.com/2011/09/alarobia-28092011-hetsika-niarahanny.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+GttInternational+%28GTT+International%29

Nidina an-dalambe nilanja sorambaventy ny VOT sy  ny fianakavian' ireo gadra politika zay mbola any amponja. Nanomboka tamin'ny  2ora tolak'andro ny hetsika ary  nizotra nakany ankianja Magro.
Mitaky tsy misy fepetra izy ireo ny ampiharan'ny Iraisam-pirenena, indrindra ireo vondron'ny mpanelanelana  vahiny sy ireo mpitondra tsy ara-dalana be marenina ireo ny zavatra voatapaka sy nifampiraharahana  mba ho famahana  ny krizy eto Madagascar izay mampitondra faisana tokoa ny vahoaka madinika Malagasy.

Nohamafisin'izy ireo koa ny fampodina tsy misy fepetra eto an-Tanindrazana an'Atoa Filoha Marc Ravalomanana, Filoha lanim-bahoaka. Ary tsy hangina izahay hoy izy ireo raha tsy migadona eto an-Tanindrazana ny Filoha lanim-mbahoka taminy fomba madio sy demokratika.

Notakian'izy ireo koa ny famoahana tsy misy hatak'andro ireo gadra politika sivily sy miaramila  izay mbola ataon'ny FAT takalon'aina any amponja hatramin'izay ka hatramin'izao. Nohamafisiny koa fa manjaka tanteraka ny fanosihosena ny zon'olombelona eto Madagasikara ankehitriny. Ka nanao antso avo ho an'ny vondrona  iraisam-pirenena izy ireo fa mijaly ny vahoaka Malagasy ary noana sy miaina ao anatin'ny fahantrana tanteraka.

Tsipahin'izy ireo an-kitsirano ny fanomezana avara-patana ireo mpanongam-panjakana eo amin'ny sehatra rehetra. 

Noho izany rehetra izany dia hitohy ny Tolona ary tsy hijanona fa hiakatra avo dia avo ny hetsika atao. Tsy hiantehatra amin'ny mpanao politika izahay Vahoaka hoy ihany izy ireo fa hijoro manerana ny faritra rehetra eran'ny Nosy ary hitohy hatrany ny hetsika an-dalambe.

 

fiverenan’i TGV : hararaotina ny fahantran’ny Malagasy (+vidéo)

http://collectif-gtt.org/

Niverina an-tanindrazana androany I TGV taorian’ny diany tany Amerika sy Eoropa ary dia niandrandra fanamabarana goavana mikasika ny fivoaran’ny tetezamita ny rehetra saingy tsy nisy izay ahitana taratatra fiovana eo amin’ny lahateny noraisiny. Nandritra ny fandraisany fitenenana no nanambarany fa dia miverina amin’ny toerany izany Madagasikara manomboka ,eto ,satria efa nahazo ny fankatoavana ny tenany amin’ny maha-filohan’ny tetezamita azy taorian’ny fanaovan-tsonia tamin’ny 17 septambra teo. Aminy izany, na dia efa nametraka ny fepetra rehetra azahoana ny fankatoavana aza izao tontolo izao dia midika fankatoavana avy  hatrany ny fandraisana fitenenana teo amin’ny Firenenena mikambana.

Ampahantrain'ny FATE ny Malagasy
Izay eo ihany fa ny fananraraotana ny fahantrann’ny Malagasy mpiray tanindrazana no tena nibaribary androany nandritra ny fitsenana izany lehiben’ny mpanongam-panjakana izany. Voaporofo manko ankehitriny fa nomena vola 5000 Ariary isan’olona ireo rehetra nahafoy fotoana nitsena an’I TGV. Na dia hita aza fa olona tsy ara-dalàna sy tsy mitondra fahombiazana eo amin’ny Firenena dia   ny fahantran’ny mpiray tanindrazana  no atao tambin’ny famoizany ny tanindrazany. Taizan’ny FATE amin’ny vonjy tavanandro hatrany ny vahoaka  Malagasy ka ny androany ihany no zary tsinjovina fa ny ampitso sy ny aorian’izay tsy misy hazavana azo antenaina. Hatreto mantsy dia tsy mbola nanambara ny fitsaharan’ny FATE I TGV fa dia avelany manjavozavo lava ny fahitan’ny vahoaka Malagasy rehetra ny tohin’ny fanaovan-tsonia.NY nahamaika azy dia ny naka tahaka ny Filoha RAVALOMANANA tamin'ny faletrahana lampihazo hotafany amin'ireo mpanara-dia azy isaky ny kihon-dalana.
Lasa aloha ny dika vilana fa tsy misy intsony ny fanetren-tena.

 

Jao Jean Saika nosalorana «Grand croix de 2è classe» tany Antsohihy

http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=5482&idcat=2

Tsy raikitra tamin’ny ora farany ny fanolorana mari-boninahitra an’i Jao Jean omaly tany Antsohihy. Nikarakara fety be mihitsy izy handraisany ity mari-boninahitra ambony ity kanefa izao tsy raikitra izao.

 Araka ny loharanom-baovao avy any an-toerana dia tonga nanotrona ity fety be ity ny minisitry ny Fanajariana ny tany Hajo Andrianainarivelo. Izy no saika hametraka ilay mari-boninahitra. Raha tsiahivina dia efa misy ny didy fampisamborana an’i Jao Jean navoakan’ny Fitsarana tamin’ny volana mey 2011. Noho ny resaka fanodinkodinana sy fanolanana zaza tsy ampy taona no anton’izany. Hatramin’izao anefa dia tsy mbola notanterahina ilay didy. Nanamafy ampahibemaso ny fisian’izany rahateo koa ny Filankevitra ambonin’ny mpitsara ny talata teo.

Nahoana no tsy tanterahina ilay didy ? Tsy mahagaga raha manomboka miaka-tsehatra ny Sendikan’ny mpitsara sy ny filankevitra ambony maneho hevitra satria hita izao fa tena atao fitaovana politika ny Fitsarana. Etsy an-daniny dia nilaza i Jao Jean omaly fa «efa nilamina ilay resaka mikasika ilay fanolanana. Efa nisy mantsy, hoy izy ny fisintonana ilay fitoriana nataon’ilay rain’ilay zaza voalaza fa voaolana. Efa nisy ihany koa ny resaka nifanaovan’io raim-pianakaviana io tamin’ny minisitry ny Fitsarana. Mikasika ilay fety indray dia nilaza izy fa fampihavanana ny zanaky ny faritra Sofia no atao. Raha mitombina ny fanenjehana ahy, hoy izy dia tsy tokony ho vory maro tahaka izao ny vahoakan’Antsohihy».

 

Fandrahonana etsy, fampitahorana eroa … “Voafitaka ny vahoaka”, hoy i Marc Ravalomanana

http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=5479&idcat=2&une=1

Niditra tamin’ny antso an-tariby mivantana nandritra ny hetsiky ny Rodobe tao amin’ny kianjan’ny Magro omaly ny Filoha Marc Ravalomanana nankahery ny mpitolona manoloana ny zava-misy ankehitriny.

 Naheno aho fa mitebiteby fatratra ianareo, hoy izy, ary manahy be ihany amin’ny zava-misy. “Tena tany tsy misy lalàna tokoa ny firenena Malagasy ankehitriny. Tsy mendrika ny hitondra firenena ny mpanongam-panjakana izay mampitahotra sy mandrahona amin’ny fomba sy fihetsika tsy fanao. Hiteny sy hiresaka mivantana amin’ny vondrona iraisam-pirenena aho (Vondrona Eoropeanina, Vondrona Afrikanina, SADC, Firenena Mikambana) hoe amin’izao dia very fanahy mbola velona ny vahoaka Malagasy satria taorian’ny sonia ilay sori-dalana teny Ivato dia nanantena fiovana ny rehetra kanjo tsy izay no nitranga fa fandrahonana sy fampitahorana. Miantso ny SADC sy Troika aho. Nampanao sonia ny Malagasy ianareo, nanantena fiovana ny vahoaka nefa tsy izay no niseho. Tokony hieritreritra ireo miaramila sy zandary ataon’ny olona fitaovana politika ho fampijaliana ny vahoaka. Mba mieritrereta ihany ! Fa averiko, tsy mila samborina izany aho fa ho avy tsy ho ela. Aza asaina mankaty ireo fa ho izaho no ho avy”, hoy ny filoha Marc Ravalomanana.

Mikasika ny fitsarana ireo manamboninahitra tamin’ny raharaha BANI dia mijaly ny vady aman-janak’izy ireo, fa tena tsy misy fanajana ny maha olona mihitsy. Tsy mitombina izany fitsarana hatao any Fianarantsoa izany. Efa mahafantatra izao tontolo izao fa tsy manaja ny zon’olombelona sady tsy manaja ny demokrasia io fitondrana io. Porofo izao fa tsy manaja ny teniny izy ireo. Tokony hiala haingana io fitondrana tsy ara-dalàna io. Mahatsiro ny vahoaka, anisan’izany ny tenako, fa voafitaka indray. Koa mankahery anareo aho, aza manana tebiteby na dia tsy afa-manoatra aza amin’ny fanaovana z’inona. Aza manaiky lembenana sy ampihorohoroana fa izaho koa aty hanao izay azo atao hiady mafy mihitsy amin’ny iraisam-pirenena. Tsy ho ela (anio) dia hivory indray ny Troika. Aza mandeha amin’ny fivoriana etsy sy eroa intsony aloha raha tsy mahazo baiko tsara ianareo. Mila faharetana sy fikirizana ary fiankinana amin’Andriamanitra isika”.

 

Politika Niseho vatana ireo parlemantera nisintaka tamin’i Yves Aimé

http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=5485&idcat=2

Taorian’ny fanambarana an-tsoratra in-droa miantoana nataony dia niseho vatana ary niatrika ny mpanao gazety tetsy Ampasamadinika, omaly, ireo parlemantera Tiako I Madagasikara, miisa 11, sy mpitarika politika nisintaka tamin’ny elatra Rakotoarison Yves Aimé.

Nitondra teny azy ireo ny depioten’Ikalamavony teo aloha, Rtoa Raharimampionona. Ity farany izay nanamafy fa tsy mbola nijoro akory ny GMMR (Groupement issu de la Mouvance Marc Ravalomanana) tarihin’i Yves Aimé dia efa nisintaka taminy izy ireo, noho izy nivaona tamin’ny foto-kevitra nijoroana ary koa ny hevitra tsy mitovy amin’ny famahana ny krizy. Nanamafy ireto parlemantera nisintaka ireto, fa anisan’ny foto-kevitra ijoroan’izy ireo ny hisian’ny tetezamita iaraha-mitantana, rafitra iaraha-manangana ary eken’ny rehetra nefa tsy mitanila. Mitaky ny hisian’ny fitoniana politika koa izy ireo, ka tafiditra amin’izany ny hamoahana ireo gadra politika rehetra sy ny fahalalahana maneho hevitra, indrindra ny fahafahan’ny sesitany politika rehetra mody malalaka an-tanindrazana ka ho afaka handray anjara amin’ny raharaha politika eto Madagasikara sy amin’ny fifidianana ho avy, izay fifidianana demokratika, mangarahara, malalaka ary eken’ny rehetra. Araka izany dia miandry ny fiverenan’ny filoha Marc Ravalomanana an-tanindrazana izy ireo sy ny handraisany anjara feno indray amin’ny politika hampandrosoana an’i Madagasikara, araka ny efa andrandrain’ny Malagasy maro. Mahakasika ny sori-dalana dia mankasitraka ny nahavitana sonia azy iny izy ireo, ary manantena ny hanarahana sy hampiharana antsakany sy andavany azy, eo ambany fiahian’ny SADC.

 

Fitsenana an’i Andry Rajoelina Tambazana vola hihoby azy eny Ivato

http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=5481&idcat=2 

Hiverina an-tanindrazana anio ny filohan’ny FAT Andry Rajoelina, rehefa avy nitarika delegasiona nandray anjara tamin’ny fivoriambe faha-66 ny Firenena Mikambana avy eo nandefa iraka tany Bruxelles, nitalaho tamin’ny Vaomiera Eoropeanina mba hamerina ny famatsiam-bolany, izay tapaka hatramin’ny 2009 noho ny fanonganam-panjakana nitranga teto.

 Mikarakara fandraisana manokana azy ireo ny mpiandry tanàna, ary dia manatobaka vola tsy hita pesimpesenina tokoa, nanakarama olona isam-pokontany, hiantohana ny fitaterana sy ny solon-tsakafo ary ny fanamiana iraisana sy ny sorabaventy fihobiana, hanamasahana izany. Fiara 300 isa any no indray hetsehina anio hitaterana olona mankeny Ivato. Ahiana hisy fiantraikany amin’ny fitaterana eto an-drenivohitra izany satria taksibe ny ankamaroan’ireo. Nafotaka koa ny fitadiavana olona teny amin’ny Fokontany. 40 isam-pokontany no notadiavina, sandaina 5000Ar isan’olona eo amin’ny ankapobeny. Netsehina ny mpiasam-panjakana, tsy ferana koa ny foloalindahy.

Hampisalorana fanamiana mitovy ny avy eny amin’ny ministera, hanao rodobe koa ireo olom-boatendry avy amin’ny Kongresy sy ny Filankevitra ambonin’ny tetezamita ary ny CENI. Inona no voan-dalana azon’i Andry Rajoelina hatolotra satria izy afaka nikabary teo anoloan’ny Firenena Mikambana ? Hatreto mantsy, tsy mbola nisy na firenena iray aza na mpamatsy vola nilaza fa hamerina ny fiaraha-miasany amin’i Madagasikara. Mbola samy miandry ny tena fampiharana ny sori-dalana voasonia iny ny rehetra. Ny zava-misy dia 12 andro aty aorian’ny nahavitana sonia ny sori-dalana isika izao, fa mbola any am-ponja ireo gadra politika, indrindra ny miaramila voakasiky ny raharaha BANI, FIGN ary toa tsy misy mpiresaka aza. Tsy mbola nisy sesitany politika tafody an-tanindrazana, mbola ny governemanta Vital no eo, tsy nisy nokitihina ny andrimpanjakana hafa toy ny Kongresy, Filankevitra ambonin’ny tetezamita, ny CENI … fa toa lany andro amin’ny fisehosehoana eto fotsiny !

Voir les commentaires

LE KIOSQUE DU BLOG : LE VIOLEUR JAO JEAN, CONSEILLER SUPERIEUR DE LA TRANSI-TION !

29 Septembre 2011, 12:27pm

Publié par rovahiga

http://mk3.ti1ca.com/bnv15cdf.jpg

 

 

REFLEXIONS

Finalement, la gendarmerie nationale daigne donner des explications sur le non arrestation du CST Jao Jean dont le mandat d’arrêt date du mois de mai dernier et comme pour jeter toute la responsabilité sur celle-ci, le syndicat des magistrats qui restait bien silencieux depuis, élève la voix et monte sur le créneau.

 

Voilà écrit noir sur blanc comment on traite les affaires concernant ces voyous de la haute sphère, tandis que les voleurs de poulets remplissent les prisons et y pourrissent en attendant d’être jugés. Pareil pour les prisonniers politiques qui servent d’otages au gens du pouvoir et en faire la pluie et le beau temps au hasard des négociations et des pressions nationales comme internationales !

 

Et comment voulez-vous que ce pays avance avec des politicards de cet acabit ? Et on argumentera que ce n’est qu’une brebis galeuse ! et que dire des dizaines d’autres conseillers se cache le visage devant de telle atrocité, des centaines de parlementaires qui regardent les choses de haut et se moquent des conséquences de leur complicité car s’en est une ? De ces grands messieurs, il ne sera pas possible de ne pas régler leurs comptes à la fin de la crise ou même avant ! Vivement les élections !

 

rov@higa

 

 

A LA UNE 

CST Jao Jean : La ZP explique son arrestation non exécutée

http://www.matv.mg/

Joint au téléphone hier, un responsable de la Gendarmerie d’Antsohihy a affirmé que le mandat d’arrêt lancé contre Jao Jean est toujours en vigueur.  

Selon ses propos, « l’arrestation d’une personnalité telle que Jao Jean requiert l’application scrupuleuse de diplomatie et de tact ». Ce membre du Conseil Supérieur de la Transition jouit d’une popularité influente dans … (Suivre le lien)

 

POLITIQUE / VIE DE PARTI

Condamné ou damné ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=20169:condamne-ou-damne-&catid=44:chut

Condamné ou damné à cause des … ? 

Effarant, ahurissant. Les mots nous manquent pour qualifier le comportement de ces politiciens malgaches nombrilistes à l’extrême qui ne pensent qu’au partage des sièges. « 60 ministres au sein du gouvernement » revendiquent les uns, « 600 parlementaires » renchérissent les autres. Et le pire, c’est qu’ils y pensent le  … (Suivre le lien)

 

Nouveau gouvernement : D’ici le 15 octobre 2011

http://www.matv.mg/?p=29533

Le dialogue entre les politiciens malgaches se poursuit allègrement. Les groupements politiques réunis au palais d’État d’Ambohitsorohitra ont fixé un calendrier qu’ils devront soumettre au Président de la Transition.

À la date d’hier, 13 groupements politiques se sont mis d’accord pour  … (Suivre le lien)

 

L’après feuille de route : la crise change de visage

http://www.madonline.com/article.php?article_id=5010&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29

Depuis la signature de la feuille de route le 17 septembre 2011 à Antanetibe-Ivato, la crise politique a évoluée par la volonté de la HAT de donner l’estocade au président renversé Marc Ravalomanana et de garder le contrôle du pouvoir. La SADC s’est fourvoyée par une note explicative à l’article 20 qui n’explique rien. Beaucoup d’autres  … (Suivre le lien)

 

Premier ministre de consensus : Marchandages sur fond de corruption

http://midi-madagasikara.mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15913:premier-ministre-de-consensus--marchandages-sur-fond-de-corruption&catid=1:politique

Certains prétendants à Mahazoarivo vont jusqu’à corrompre pour que leurs noms soient proposés.

D’après des indiscrétions, le nom du futur Premier ministre sera connu la semaine prochaine. Hier, une énième réunion en vue de la formation du futur gouvernement s’est tenue à Ambohitsorohitra. Des noms des  … (Suivre le lien)

 

Dr Emmanuel Rakotovahiny : «Mettons en oeuvre la feuille de route»

http://www.matv.mg/?p=29530

De l’avis du Dr Emmanuel Rakotovahiny, chef de délégation de la mouvance Zafy, la priorité des priorités est l’application de la feuille de route signée le 17 Septembre dernier. De ce fait, cet ancien PM et à la fois bras droit de l’ancien Président de la République Albert Zafy, estime que la décision du Président de la Transition est tant  … (Suivre le lien)

 

Processus de sortie de crise : La Chine disposée à soutenir l’action de la communauté internationale

http://www.matv.mg/?p=29527

Fondée le 01er octobre 1949, la République populaire de Chine fête son 62ème anniversaire ce samedi 01er Octobre 2011. A cette occasion, une réception conviviale a été donnée hier à la résidence de l’ambassadeur de Chine, à Nanisana. Le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à Madagascar, M. Shen Yongxiang, a profité de  … (Suivre le lien)

 

Dr. Joseph Ramiandrisoa : « Ce n'est qu'une étape du processus »

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=20183:dr-joseph-ramiandrisoa--l-ce-nest-quune-etape-du-processus-r&catid=34:politique&Itemid=60

Réagissant aux réactions des observateurs sur le nombre pléthorique de parlementaires évoqué par certains participants aux réunions politiques à huis clos à Ambohitsorohitra ou de leurs proches, le Dr. Joseph Ramindrisoa de la mouvance Zafy Albert rassure. Il pense et affirme que ce ne sont que des propositions comme  … (Suivre le lien)

 

Notam à l'encontre de Ravalomanana : Une mesure selon les règles

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=20185:notam-a-lencontre-de-ravalomanana--une-mesure-selon-les-regles&catid=34:politique&Itemid=60

Un responsable au sein du ministère des Transports dément les déclarations de l'avocate de Ravalomanana Hanitra Razafimanantsoa qui a déclaré hier qu'une NOTAM ne peut pas être prise à l'encontre d'une personne physique. « L'éventualité du danger que peut provoquer une personne physique ou un groupe de personnes peut  … (Suivre le lien)

 

OPINION

Manassé Esoavelomandroso : dépité

http://www.madagascar-tribune.com/Manasse-Esoavelomandroso-depite,16482.html

Réagissant à l’actualité politique brûlante de ces derniers jours, Manassé Esoavelomandroso, président national du Leader Fanilo est évasif et cherche à esquiver les questions. Il a fallu lui tirer les vers du nez pour qu’il parle mais en son nom personnel, en tant qu’intellectuel et citoyen mais pas au nom du parti qu’il préside. Il n’a même pas  … (Suivre le lien)

 

ECONOMIE

RICHESSES MINIÈRES ET MINÉRALES : Les trafics et les ruées mis à l’index

http://les-nouvelles.com/spip.php?article3830

Les ruées sauvages vers de nouveaux gisements miniers ainsi que l’amplification des trafics de pierres précieuses vont amener les autorités à intervenir énergiquement.

Les ruées de la population vers de nouveaux gisements ainsi que les trafics de  … (Suivre le lien)

 

Entreprise-Madagascar: Un fichier des entreprises en gestation

http://www.afriquejet.com/entreprise-madagascar-un-fichier-des-entreprises-en-gestation-2011092823484.html

Economie - Baobab. C'est le nom que porte le nouveau fichier des entreprises lancé, hier, au Carlton. Il s'agit d'une base de données économiques multisources, un outil novateur pour une meilleure connaissance de l'entreprise malgache, mise en place dans le cadre du projet CAPDEV océan Indien  … (Suivre le lien)

 

SOCIAL

Malnutrition au Sud, excédent de nourriture au Nord

http://www.swissinfo.ch/fre/dossiers/madagascar/Malnutrition_au_Sud,_excedent_de_nourriture_au_Nord.html?cid=31091934

Par Mamy Andriatiana, Médiascope / EQDA

Des surplus de nourriture en Suisse, l’insécurité alimentaire à Madagascar. Comment ce profond fossé entre le Sud et le Nord est-il possible? Le journaliste Mamy Andriatiana s’est plongé dans la réalité quotidienne des deux pays.

Au sortir de Migros, l’une des grandes chaînes de distribution suisse, un  … (Suivre le lien)

 

Maninday : Menace de mort à l’université de Toliara les enseignants prennent la fuite

http://midi-madagasikara.mg/

Les universités à travers Madagascar vivent au rythme des grèves et des violences. Alors que le foyer de tension à Mahajanga n’est qu’à ses prémices, et que les cours sont suspendus à Toliara, que le problème est loin d’être résolu à Toamasina, voilà qu’un début de grève du PAT brise le calme à Ankatso  … (Suivre le lien)

 

Extrême pauvreté: 11 millions de Malgaches vivent dans la misère

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15844:extreme-pauvrete-11-millions-de-malgaches-vivent-dans-la-misere&catid=42:societe&Itemid=57

La population malgache est estimée entre 19,6 millions et 20,8 millions d'âmes et 11 millions d'entre elles vivent dans l'extrême pauvreté. Ce qui représente une forte proportion de 56,5% du total. Cette catégorie de personnes consomme moins de la moitié du niveau de consommation des ménages médians selon l'Institut national de  … (Suivre le lien)

Voir les commentaires

COMMUNIQUE : « CHACUN SA PRIORITE » (FRDL)

29 Septembre 2011, 11:34am

Publié par Ambroise Ravonison

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/07/ambroise1.jpg

 

Chacun ses priorités !

 

Les objectifs de la « Voie de la Raison pour la Défense de l’Intérêt supérieur de la Nation », sont :
Le bien-être, la régulation et la sécurisation rapide de la vie quotidienne de la Population et, l’avenir de la Jeunesse malagasy.

Je rappelle que le 16 septembre 2011 à l’Hôtel « le Paon d’Or », les 11 entités politiques dont les 3 mouvances se sont entendues et leurs accords les ont conduits au paraphe et à la signature de la Feuille de Route. À eux d’en assumer l’entière responsabilité.  En conformité de la recommandation de la Communauté internationale, de l’Union Africaine, de la Troïka et de l’Union Européenne, le FRDL-Mouvance Légaliste, non-signataire de la Feuille de route accepte et ne fera aucune opposition  à la mise en acte de la Feuille de route de la Troïka, et appuie le maintien de Monsieur Eugène Mangalaza au poste de premier ministre Consensuel, qui a été accepté par la Communauté internationale à travers le GIC-M et Messieurs Ravalomanana, Rajoelina, Ratsiraka et Zafy.

La Communauté internationale attend des politiciens malagasy, qu’ils s’entendent et qu’ils travaillent ensemble pour l’accomplissement en acte de cette Feuille de Route qui permettra à Madagascar d’aller vers des élections Libres, Transparentes, de Confiance, acceptées et reconnues par tous.

Le FRDL-Mouvance Légaliste, le GAS-LNRD, le CSDM  et moi-même, remercions toutes les entités politiques, les Associations et les Citoyens qui ont rejoint la « Voie de la Raison pour la Défense de l’Intérêt supérieur de la Nation », nous leur lançons un appel afin qu’ils continuent à s’unir, à se rassembler en une seule entité pour que Vive le Soatoavina et le Fihavanana Malagasy et Vive Madagascar.

Contrairement à  ce que stipule l’article 5 de la Feuille de Route de la Troïka, « que l’on soit Merina où Côtier, nous sommes tous Malagasy avec un grand M », il est grand temps que nous  combattions  le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée.

Comme je l’ai déclaré tout au long de cette crise, ma seule priorité est le bien-être de la population et l’avenir des enfants. À mon retour au pays, je participerai au processus de sortie de crise, au développement socio-économique et culturel de Madagascar, et j’intensifierai  mes actions humanitaires.

Quand on aime son pays et ses compatriotes, on n’a  pas besoin d’un « titre » pour les aider et préparer la jeunesse malagasy à construire son avenir.

J’invite toutes les entités politiques concernées par la Feuille de Route, à oublier l’Orgueil, la Vanité, les Vengeances, les Guerres de Sièges, L’Égoïsme, et je les encourage à se respecter, à être honnêtes et transparentes, afin de montrer à la Communauté internationale et au  peuple malagasy qu’ils ont raison de leur faire une dernière fois confiance.

Je rappelle que :

Le Vrai Bonheur Consiste à Rendre les Gens heureux,

Qu’il n’y a pas de Droit sans Devoir et qu’il faut Servir et non se Servir.

 

Masina ny Tanindrazana

 

Tonton Ambroise Ravonison
FRDL-Mouvance Légaliste/GAS-LNRD/CSDM
E-mail. : frdl.mouvancelegaliste@gmail.com


Voir les commentaires

LE KIOSQUE DU BLOG : CACHEZ, QUE JE NE PUISSE VOIR !

28 Septembre 2011, 17:13pm

Publié par rovahiga

http://www.ac-grenoble.fr/ecoles/vienne1/IMG/rubon50.png

 

 

REFLEXIONS

Le PDS de Fianarantsoa de nouveau sur la scène ! Nul n’a oublié les affaires qui le conduisaient en prison durant la présidence de Marc Ravalomanana, précédées de celles de son cousin condamné pour d’obscur trafic de faux billets de banque. Juste pour montrer de quoi sont capable les hommes qui nous gouvernent et à quel point le peuple se trouve chaque fois considéré comme des moins que rien. Mais aussi pour démontrer que la Justice est bien indépendante à Madagascar. Comment la qualifier autrement quand rien ni personne ne pourra l’empêcher de faire ce qu’elle voudra, même commettre l’injustice et se rendre complice avec les malfaiteurs ? Tenez, le CT Jao Jean qui parait-il a disparu dans la nature après une affaire de viol sur mineure, réapparait tout d’un coup à Antsohihy pour se faire décorer !!! Le ministre  Hajo Andrianainarivelo a failli « se faire piéger » en présidant la cérémonie si un des responsables de l’administration locale ne s’insurgeait pas sur le cas du fameux récipiendaire.

Et que dire de l’Ile Maurice qui a prit goût à ces exportations illicites effectuées par des intérêts bien malgaches ?

Voilà où en est l’état, voilà comment on gouverne. Mais bien sûr, cela n’empêche pas l’amour pour … la patrie !

 

rov@higa

 

A LA UNE

NOS HOMMES D’ETAT :

 

Pety Rakotoniaina : Accusé d’abus de fonction

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=20165:pety-rakotoniaina-accuse-dabus-de-fonction&catid=46:les-autres-titres

Des exploitants miniers de la région d’Ikalamavony sont actuellement dans la capitale pour dénoncer ce qu’ils qualifient d’abus de fonction de la part du PDS de Fianarantsoa, Pety Rakotoniaina. Selon leurs dires, ce dernier procède à un véritable racket à leur encontre en imposant « son prix » aux fruits de leur labeur et achetant à 60 000 ar. le kilo de Tourmaline si le prix réel tourne aux alentours de 1 200 000 ar. Il n’hésite pas non plus à utiliser les agents de la force publique pour contrôler les marchandises des exploitants et pour la fouille de la maison de ces derniers, et ce, afin de récupérer les pièces de meilleure qualité, toujours selon ces accusateurs.

Interrogé par un confrère, le bouillant PDS de Fianarantsoa a réfuté en bloc toutes ces accusations. Il s’agit d’une campagne de dénigrement de la part de personnes qui ne veulent pas des méthodes de travail que le PDS est en train de mettre en œuvre pour règlementer cette exploitation dans sa région d’origine, selon ses déclarations. Réglementation pour éviter les dérapages et les exploitations sauvages comme il s’est passé en d’autres lieux, a-t-il précisé.

Les responsables au niveau de la police des mines, quant à eux, sont en train d’effectuer les investigations sur l’existence ou non d’irrégularités et ne peuvent encore se prononcer.

L’affaire est ainsi entre les mains des autorités compétentes car outre cet organe de contrôle au sein du ministère des Mines et des Hydrocarbures, les plaignants ont également avisé d’autres instances dont la présidence.

    

Échauffourées à Mahajanga : le nom de Ramaroson de nouveau cité

http://www.tananews.com/2011/09/echauffourees-a-mahajanga-le-nom-de-ramaroson-de-nouveau-cite/

Des manifestations suivies de vandalismes ont eu lieu à Mahajanga dans la fin de la semaine. Ces troubles dont la source est la contestation de la construction d’un complexe sportif promis par le Phat et l’expulsion des occupants du terrain ont enregistré deux maisons incendiées au bilan. Aucun dégât corporel n’est à déplorer. D’après les explications du secrétaire général de l’université de Mahajanga René  Andriamisora, un groupe d’individus est descendu sur les lieux le samedi 24 septembre dernier munis d’un ordre de mission selon lequel ils auraient été mandatés pour stopper les travaux. À cet effet, ils étaient soutenus par une foule de manifestants qui contestaient la construction dudit complexe sportif. D’après toujours les propos du SG de l’université de Mahajanga, l’ordre de mission en question émanait du responsable de la commission défense et sécurité du CST, Alain Ramaroson. Les négociations avec les autorités locales et les responsables du chantier ont  dégénéré en un vandalisme de la part des manifestants ainsi que l’incendie sur les deux habitations citées plus haut. René Andriamisora de faire remarquer toutefois qu’après constatation, ces deux habitations étaient complètement vides, lui emmenant à déduire que tout a été prémédité. Il a également précisé que certains manifestants ainsi que les chargés de mission envoyés par Alain Ramaroson ont déjà été aperçus lors des mouvements de contestation de la construction des Trano mora à Ambahigidro. Le membre du CST a certainement une explication à fournir quant à la présence quasi permanente de ses hommes dans les échauffourées à Mahajanga.

 

Affaire bois de rose : les douaniers maintiennent la pression

http://www.tananews.com/2011/07/affaire-bois-de-rose-les-douaniers-maintiennent-la-pression/

La révélation de l’implication d’un membre du Congrès de la Transition dans l’affaire de trafic de bois de rose est loin de satisfaire aux agents de la Douane. Ces derniers ont été on ne peut plus clairs, seuls des noms et un verdict prononcés par un Tribunal indépendant et impartial sera fiable et non un nom communiqué auprès des médias. Par ailleurs, le porte-parole des agents de la douane, Landry Randriamady a ajouté que le nom d’Ezakela J. R. n’est pas le seul à citer étant donné qu’il y a encore d’autres personnalités impliquées dans cette affaire dont l’identité n’a pas encore été révélée. En attendant la grève des agents de la douane est maintenue, d’autant plus que la révélation de l’identité des membres du réseau de trafic de bois de rose n’est plus l’unique objet de leurs revendications. Au cours de cette matinée, les agents de la douane ont continué à mettre leur détermination en avant et affirme n’avoir nullement l’intention de céder face à des « petites manœuvres » de la part des hauts responsables du régime. Ils ont de ce fait rappelé qu’outre la lumière sur le trafic de bois de rose ils exigent toujours de participer à l’enquête y afférant ainsi que l’établissement d’un statut propre aux douaniers. Avec les gérants des stations-services d’une part et les agents de la douane de l’autre, sans citer les éléments des forces armées mécontents la semaine s’annonce dure pour le régime de Transition. Mais comme à l’habitude, il aura les moyens de maîtriser.

 

Jao Jean: Accusé de viol sur mineure

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=12392&Itemid=55

C'est un père éploré qui était venu en, nos bureaux bureaux, hier soir, pour raconter la nuit noire vécue par sa fille de 16 ans. C'était le dimanche de Pâques. Vers 21h30, la famille prenait l'air sur la véranda quand une voiture 4x4 stationne devant la maison. Le proviseur du lycée sort du véhicule et demande à l'un des jeunes dénommés Popol où est Ellà qui habite chez sa grand-mère. Popol dirige innocemment la voiture vers la domicile de la grand-mère où le proviseur convainc son élève de le suivre.

D'après le père, la fille aurait été embarquée de force après des réticences. Direction la résidence de la Région où Jao Jean était descendu en tant que membre du Conseil supérieur de la Transition. Selon toujours le père, la petite assemblée aurait pris quelques verres dont un de coca-cola dont on aurait rajouté une pilule pour la fille de 16 ans.

Puis, tout le monde embarque pour l'hôtel Anaïs, à la chambre n°1 plus exactement. Terrorisée, Ellà ne sait que faire. Jao Jean essaye de l'amadouer. " Il aurait promis à ma fille une somme de 10 millions fmg, de passer le bac cette année même s'il n'est encore qu'en première et surtout d'assurer son avenir ", raconte Aimé Ratsara.

La suite, on l'imagine aisément. Mais le père n'est au courant de rien qu'après que sa mère vienne le voir, le lundi de Pâques, que sa fille n'était pas rentrée. On appelle le jeune Popol qui raconte que le proviseur du lycée a amené Ellà pour Jao Jean. Le sang tourne dans les veines de Ratsara qui imagine le pire, ces choses horribles ne sont pas nouvelles dans la région.

La fille demeure introuvable, M. Ratsara décide d'approcher Jao Jean sur les lieux des festivités du lundi de Pâques. Le membre du CST feint d'abord de ne rien comprendre avant de tenter de négocier devant l'intransigeance du père et l'attroupement de la foule devant l'altercation verbale.

Le lendemain même, Aimé Ratsara porte plainte devant le Procureur de la République de la ville qui transmet tout de suite le dossier à la Brigade de recherches de la Gendarmerie pour enquête. La plainte est faite contre Remy dit Jao Jean pour " consommation de rapports sexuels avec une mineure " et le proviseur de lycée Valoson Stephan pour " enlèvement de mineure ". Un rapport médical confirme les rapports.

Depuis, la vie est devenue un enfer pour Aimé Ratsara qui refuse toute négociation. Dans sa plainte, Aimé Ratsara rapporte que Jao Jean aurait déclaré ainsi : " je n'ai pas peu de vous, même Andry Rajoelina a peur de moi et c'est moi qui l'a mis à cette fonction ".

Le plaignant ajoute : " je subis d'énormes pressions. On lance des rumeurs selon lesquelles le menuisier que je suis est redevable de 500 millions envers Jao Jean et que je suis un receleur de bois non autorisé. On menace également d'expulser ma sœur qui travaille à l'antenne locale de la RNM en tant que ECD ".

C'est devant ces pressions et pour que justice soit faite que le père a décidé de faire le déplacement à Antananarivo. La décision a été faite après avoir informé les autorités locales (chefs de région et de district, maire) et surtout les " sojabe " (chefs coutumiers).

Sans préjuger des actions judiciaires, ce genre d'abus est d'autant plus condamnable qu'il vient de personnalités supposées incarnées le changement. Jao Jean n'est peut-être pas le seul ni le premier à faire ce genre de chose qui faisait partie de la tradition et des abus politiques. En tout cas, on doit le condamner fermement s'il est reconnu coupable. Le changement, c'est avant tout celui du comportement des politiques qui se croient être rois dans leur région d'origine et incontournables dans le pays. Dans la gestion privée, le principe est que personne n'est indispensable. Il faut aussi l'imposer dans la vie publique pour que le pays puisse vraiment se développer. De quoi ces nullards de politiques peuvent se prévaloir sinon leurs grandes gueules et le silence complice des citoyens. Silence qu'André Ratsara et sa fille Ellà veulent briser à tout jamais. Ils méritent d'être aidés.

 

POLITIQUE / VIE DE PARTI

Madagascar : Marc Ravalomanana wanted !

http://senegal.senego.com/madagascar-marc-ravalomanana-wanted/

La feuille de route signée, l’ex-président malgache pensait pouvoir rentrer au pays. Mais il est désormais un homme traqué. A-t-il déjà pris son billet d’avion, comme en février, lorsqu’il l’avait brandi devant la presse avant de se voir refuser l’accès à l’appareil ? Pas sûr  … (Suivre le lien)

 

Marc Ravalomanana : Une lettre adressée à Barroso

http://www.matv.mg/?p=29475

Marc Ravalomanana a adressé le week-end dernier une lettre au président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso et dans laquelle l’ancien Président malgache explique sa vision de la conjoncture politique malgache après la signature de la feuille de route, le 16 septembre dernier, et  … (Suivre le lien)

 

COOPÉRATION : L’UE réexaminera sa position

http://les-nouvelles.com/spip.php?article3808

Les financements européens qui ont été suspendus en 2008 pourraient bientôt reprendre, qu’il s’agisse des aides budgétaires ou des financements de certains projets de développement socioéconomique de Madagascar  … (Suivre le lien)

 

Raymond Ranjeva : « Le sommet des chefs de file est la clé »

http://www.lexpressmada.com/raymond-ranjeva-madagascar/27801--le-sommet-des-chefs-de-file-est-la-cle-.html

Entouré de ses proches collaborateurs, le Pr Raymond Ranjeva a attiré l'attention sur l'importance de la conciliation, hier. Une démarche qui devrait se concrétiser par la rencontre des protagonistes.

Le Collectif des citoyens pour la conciliation (CCC) a remis en  … (Suivre le lien)

 

Primature : Eugène Mangalaza et le Gal Jules Mamizara sont nominés

http://www.tananews.com/2011/09/primature-eugene-mangalaza-et-le-gal-jules-mamizara-sont-nomines/

L’atelier de travail sur la mise en œuvre de la Feuille de route se poursuit à Ambohitsorohitra. Un atelier qui rappelle-t-on est destiné à élaborer une liste de candidats à la Primature parmi lesquels le Phat désignera le prochain locataire de Mahazoarivo. D’après un  … (Suivre le lien)

 

ECONOMIE

Maurice : De fausses crevettes malgaches interceptées

http://www.lexpressmada.com/maurice-madagascar/27814-de-fausses-crevettes-malgaches-interceptees.html

Saisie de 17 tonnes de crevettes dans les chambres froides d'une compagnie mauricienne. Importé d'Asie, le produit est conditionné dans des sachets étiquetés « Crevettes de Madagascar ».

Du fil à retordre pour la filière crevette malgache. Importées de  … (Suivre le lien)

 

Financement : L'UE reste au chevet du secteur privé

http://www.lexpressmada.com/financement-madagascar/27795-l-ue-reste-au-chevet-du-secteur-prive.html

Le projet CAPDEV océan Indien touche à sa fin. La commission européenne annonce la mise en œuvre d'une panoplie de projets dans l'appui au secteur privé.

Le développement du secteur privé et du commerce demeure un  … (Suivre le lien)

 

SOCIAL

Éducation nationale : le (Gal) Dolin s’en fout

http://www.tananews.com/2011/09/education-nationale-le-gal-dolin-sen-fout/

Le directeur général du ministère de l’Éducation nationale a indiqué que les financements à hauteur de 26 millions de dollars de sont disponibles, ou presque. Cette aide financière, entrant dans le cadre du programme Éducation pour tous de l’Unicef constitue la 3e tranche du fond  … (Suivre le lien)

 

Université d’Antananarivo : Le PAT de nouveau en grève

http://www.matv.mg/?p=29464

Le Personnel Administratif et Technique (PAT) de l’Université d’Antananarivo a de nouveau observé une grève hier dans la matinée suite au retard de paiement de leurs salaires. Ils ont ainsi bloqué l’accès des véhicules dans l’enceinte de l’Université, en disposant des pierres et un  … (Suivre le lien)

 

SOCIETE

Pitié pour les biens publics

http://sobika.com/edito.php?idnews=25475

Une douzaine de passagers décédés sur les lieux de l’accident, plus d’une soixantaine blessés dont certains grièvement. Bilan lourd, chacun en apprenant l’information, même sans avoir été invité à observer la minute de silence, ne s’est privé d’une pensée pleine de  … (Suivre le lien) 

Voir les commentaires

RENONCER AUX CLICHES

28 Septembre 2011, 12:40pm

Publié par rovahiga

http://3.bp.blogspot.com/_j_-8vqluSYc/TTgKSVqquZI/AAAAAAAAAf0/S8QqXXtuY5w/s1600/cdt.jpg

 

 

L’article qui suit, mène à des réflexions qui devraient faire réfléchir tous ceux qui se proposent à des actions de médiation et ne rien laisser au hasard afin de ne plus se tromper dans leur approche pour trouver une solution définitive à cette crise. Découvrir d’autres issues, sortir des sentiers battus et renoncer aux clichés qui déforment la réalité sans résoudre le moindre problème.

 

A plus d’un titre, cette revendication du SYNAD (Syndicat des Administrateurs civils) revêt une forme légitime qui convaincra plus d’un, surtout en dehors de la sphère politique. Une proposition de sortie de crise qui pourrait révolutionner le monde politique du moins dans les pays « en voie de développement ». Une solution qui pour une fois et à titre exceptionnel pourrait  limiter les dégâts causés par les politiciens. Cependant, puisque la politique appartient aux politiques, une entité gérant l’ensemble de la Transition leur revient de droit. A cet effet, cette entité sera composée des chefs de file des principaux protagonistes et donc dirigée de façon collégiale.

 

A bien observer ce qui s’est passe, ce n’est plus ni moins qu’un « coup porté contre le peuple » plutôt qu’un « coup d’état » qui a été perpétré à Madagascar. Il faudrait donc inventer un nom pour qualifier ce « coup ». Le peuple se souvient comment il a été manipulé pour donner une image légitime aux mouvements de ce groupe de politiciens pour arriver à leurs fins. Des groupes de jeunes payés pour manifester, des casseurs chargés de « ravitailler » des bandes « d’opportunistes » qui grossissaient le rang des vrais manifestants composés d’un nombre assez limité de leur adhérents et sympathisants, mais soutenus par une partie de l’armée. Souvenez-vous de ces malheureux qui  ont donné leur vie pour s’approprier des marchandises qui s’offraient à eux après l’ouverture des rideaux de fer et portails qui ne résistaient pas aux coups de barres à mine des casseurs, mais qui ont été sacrifiés par le feu pour dramatiser à fond les manifestations et porter l’estocade à la résistance psychologique des tenants du pouvoir légal. Même stratégie machiavélique pour envoyer à la mort ces manifestants poussés à bout « pour libérer » le Palais d’Ambohitsorohitra afin que le chef des putschistes puisse trôner dans « son bureau ».

 

Sans vouloir retracer ici toutes les péripéties de cette prise de pouvoir, bien d’autres éléments pourraient justifier ce qui est avancé ici, mais cela relève de ce que les enquêteurs vont certainement découvrir d’eux-mêmes.

 

Proposition perfectible à souhait donc, mais qui le fera ?

 

rov@higa

 

Le Synad revendique le gouvernement : à chacun son idée de l’inclusivité

http://www.tananews.com/2011/09/le-synad-revendique-le-gouvernement-a-chacun-son-idee-de-linclusivite/

Si pour Andry Rajoelina et consorts, l’inclusivité implique l’intégration des traitres aux autres mouvances au régime, les opposants estiment plus juste la désignation de leurs représentants par les chefs de file. Le Synad (Syndicat des Administrateurs civils) quant à lui estime que l’inclusivité, mais également le consensus devrait concerner toutes les forces vives, techniciens et autres groupements de la Nation. À cet effet, Thierry Rakotonaivo, membre du Synad estime que tous les sièges du gouvernement devraient revenir aux administrateurs civils, aux forces armées, aux opérateurs économiques ainsi que tout autres techniciens confondus. Les politiciens pour leur part occuperont les sièges du parlement de la Transition, tandis que le Conseil national pour la Réconciliation sera occupé par les sociétés civiles, les groupements religieux et les notables. Le Synad de faire remarquer qu’au cours de cette période de crise, les citoyens se sont lassés de la politique et sont arrivés à ne plus faire confiance aux politiciens. Une situation qu’il convient de rectifier, plaide Thierry Rakotonaivo afin que les prochaines élections ne fassent pas l’objet d’une abstention massive due à cette perte de confiance et à ce manque de crédibilité des acteurs politiques.

Voir les commentaires

LE KIOSQUE DU BLOG : QUELLE ENTENTE ?

27 Septembre 2011, 15:49pm

Publié par rovahiga

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2009/12/banki.jpg

 

REFLEXIONS

Comment se fier à des dirigeants qui ne veulent rien lâcher de leurs prérogatives quand il s’agit de gérer ensemble la Transition ? Quand au lieu de calmer le jeu pour apaiser les passions, on lance à tout va un Notam, des mandats d’arrêts, des gestuels aussi contradictoires que ridicules : « Ne le laissez pas rentrer au pays, mais il faut y aller pour le ramener quitte à se faire interdire l’accès en Afrique du Sud ! ». Comment faire confiance à des gens qui se sont accaparé des dizaines de voitures de l’UNICEF destinées à soutenir le programme scolaire des élèves malgaches, quand leur salaire est 70 fois plus important que le SMIG hors autres avantages, alors que les instituteurs ne reçoivent  le leur que deux à trois mois plus tard ?

 

Des doutes ont été émis sur la façon dont cette feuille de route a été confectionnée, plus exactement sur les « arrangements » qui l’entouraient et dont la partie légaliste de la crise en serait le dindon de la farce. Depuis Tomas Salomao, en passant par Leonardo Simao jusqu’à récemment Joaquim Chissano, sans compter le rôle flou de la France, les jongleurs et manipulateurs professionnels ne manquaient pas. La volonté flagrante de mettre en marge l’opposition dans le partage des responsabilités le lendemain même de la cérémonie de signature est tout à fait révélatrice d’un coup bas prémédité, et la preuve serait tout simplement  le verrouillage des postes clés pratiqué déjà par certains.

 

Osons espérer que l’appel fait par Ban Ki Moon vaut mise en garde contre toute velléité de gestion à huis clos de la transition : « le secrétaire général a demandé instamment à ce que les principales dispositions soient fidèlement mises en œuvre». La venue des émissaires de la Troïka devrait mettre les points sur les « i » sans état d’âme si le but est vraiment de sortir de la crise.

 

rov@higa

 

A LA UNE

Le système scolaire malgache alarme l'Unicef

http://www.rfi.fr/afrique/20110927-le-systeme-scolaire-malgache-alarme-unicef?ns_campaign=nl_AFRIQUE270911&ns_mchannel=newsletter&ns_source=emailvision&ns_linkname=lire-4&ns_fee=0

L’Unicef s’inquiète pour l’avenir du système scolaire à Madagascar qui dépend en grande partie de l’aide des bailleurs de fond - surtout depuis le début de la crise politique en 2009. Or le fond d’aide de 27 millions de dollars prévu pour cette rentrée scolaire est bloqué. Les partenaires internationaux demandent aux  … (Suivre le lien)

 

POLITIQUE / VIE DE PARTI

Transition malgache 2011: Arrangements et dégâts collatéraux !

http://www.zinfos974.com/Transition-malgache-2011-Arrangements-et-degats-collateraux-_a32499.html?com

Andry Rajoelina redore son image à la tribune de l‘ONU, tandis que Madagascar entame bientôt sa quatrième année de crise politique..
Andry Rajoelina à l'ONU
Les medias malgaches font la une de l’intervention à la tribune onusienne le 23 Septembre 2011 de "l’homme fort" et président  de la HAT (Haute Autorité de Transition) Andry  Rajoelina : on se rappelle en effet que  … (Suivre le lien)

 

Commission européenne : Rajoelina manque à l’appel

http://www.lexpressmada.com/commission-europeenne-madagascar/27783-rajoelina-manque-a-l-appel.html

José Manuel Barroso n’était pas au menu de la délégation malgache à Bruxelles. Andry Rajoelina s’est fait représenter par deux de ses ministres.

Problème de calendrier ou rendez-vous manqué ? Toujours est-il que Andry Rajoelina, président de la Haute autorité de la transition, n’était pas au menu des interlocuteurs de José Manuel Barroso, président de  … (Suivre le lien)

 

Etre ou ne pas être ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=20137:etre-ou-ne-pas-etre-&catid=44:chut

Après s’en être remis aux politiciens malgaches ayant paraphé la feuille de route au mois de mars dernier pour la confection d’un calendrier électoral, voilà maintenant que Andry Rajoelina laisse à l’ONU le soin d’en décider. En d’autres termes, le pouvoir en place voudrait se laver les mains des éventuels critiques sur ce point, s’étant  … (Suivre le lien)

 

Application de la feuille de route : La Troïka attendue pour la mise en place des institutions

http://www.matv.mg/?p=29429

La délégation de la Troïka de la SADC est attendue cette semaine dans la capitale malgache. Après la signature de la feuille de route, les parties prenantes au processus de sortie de crise, plus précisément les signataires de la feuille de route devraient se pencher sur le partage des portefeuilles ministériels  … (Suivre le lien)

 

Onu : Pour une « fidèle mise en œuvre de la feuille de route »

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=20142:onu--pour-une-l-fidele-mise-en-uvre-de-la-feuille-de-route-r&catid=34:politique&Itemid=60

Selon les informations recueillies sur les agences de presses étrangères, Ban Ki-moon a mis en garde le président Andry Rajoelina contre toute dérive vis-à-vis  de la feuille de route lors de leur séance travail, samedi dernier. Il a ainsi exhorté le président de la HAT, Andry Rajoelina, à s’attacher scrupuleusement au règlement de  … (Suivre le lien)

 

Ambohitsorohitra : Les signataires de la feuille de route travaillent à huis clos

http://www.madagascar-tribune.com/Les-signataires-de-la-feuille-de,16468.html

Afin d’éviter les chahuts tels au Carlton en fin de semaine dernière, les signataires de la feuille de route ont décidé de reprendre leur travail au palais d’État Ambohitsorohitra depuis ce lundi 26 septembre. Ils y seront pour des journées bloquées pour étudier les modalités d’application de la feuille de route ; et ce jusqu’à l’arrivée prochaine de  … (Suivre le lien)

 

Gal Dolin Rasolosoa : Pour une réunion d’urgence sur la feuille de route

http://www.matv.mg/?p=29426

En réaction à la conjoncture politique présente, le président du CST, le Gal Dolin Rasolosoa en appelle à une réunion d’urgence , axée sur la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de crise récemment signée par les différentes entités politiques malgaches. Le numéro un de la chambre haute, pour ce faire, a adressé une  … (Suivre le lien)

 

Le procès de la mutinerie de la BANI transféré à Fianarantsoa

http://www.madonline.com/article.php?article_id=5007&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29

La Haute Autorité de la Transition en avait sans doute assez de voir les militants de l'opposition manifester au Tribunal de la capitale à chaque fois qu'un procès ayant un lien avec la crise politique a lieu. Le jugement de l'affaire relative à la mutinerie de la Base aéronavale d'Ivato, le 17 novembre 2010, a été ainsi  … (Suivre le lien)

 

Retour de Marc Ravalomanana : Sous la responsabilité de la SADC

http://www.matv.mg/

Le retour de Marc Ravalomanana est toujours un sujet de débats tant dans la sphère politique que judiciaire et militaire. Les partisans de Marc Ravalomanana ont leur mot à dire à ce sujet. Le Dr Jules Randriamaholison, membre de cette mouvance, estime que ce retour devra dépendre de la SADC  … (Suivre le lien)

 

Marc Ravalomanana : retour et sécurité assurés par la SADC

http://www.tananews.com/2011/09/marc-ravalomanana-retour-et-securite-assures-par-la-sadc/

Alors que les partisans de Marc Ravalomanana sont inquiets, abattus, désemparés, voire déçus de la feuille de route dernièrement signée, le Dr Jules Randriamaholison ancien parlementaire et membre de la mouvance Ravalomanana est d’un tout autre avis. Selon ses explications ces manoeuvres de déstabilisation et de  … (Suivre le lien)

 

Déballage : Razanamahasoa avertit Zafy

http://www.lexpressmada.com/deballage-madagascar/27776-razanamahasoa-avertit-zafy.html

La ministre de la Justice lance un avertissement à l’ancien président, Albert Zafy. D’autres personnalités envisagent de porter plainte.

L’« ampamoaka » de l’ancien président de la République, Albert Zafy, continue de  … (Suivre le lien)

 

Déclaration du Pr Zafy : La VFM exige l’ouverture d’une enquête

http://www.matv.mg/?p=29413

Le parti Vato Fehizoron’i Madagasikara (VFM), une branche du Rodoben’ny Malagasy ho an’ny Tanindrazana, exige du Procureur de la République l’ouverture d’une enquête, après la déclaration tonitruante la semaine dernière du Pr Albert Zafy.
Sylvestre Lehimitova, Secrétaire Général du parti, à l’occasion d’une  … (Suivre le lien)

 

ECONOMIE

Secteur textile : Lobbying pour réintégrer l'AGOA

http://www.lexpressmada.com/secteur-textile-madagascar/27762-lobbying-pour-reintegrer-l-agoa.html

Le Congrès américain se penche en ce mois de septembre sur l'AGOA. La partie malgache se mobilise avant la décision finale en décembre.

Les acteurs économiques attendent fermement des retombées de la signature de  … (Suivre le lien)

 

Madagascar n'exploite que moins d'un dixième de ses terres cultivables

http://www.afriquinfos.com/articles/2011/9/26/brevesdafrique-187606.asp

ANTANANARIVO (Xinhua) - Madagascar, un pays à vocation agricole, n'exploite que moins d'un dixième de ses terres cultivables, a-t-on constaté dans les données de l'Institut National de la Statistique (INSTAT).

Madagascar possède au total 36 millions d'hectares de terre cultivable, mais  … (Suivre le lien)

 

SOCIETE

Squatters et étudiants : Échauffourées à l’université de Mahajanga

http://www.madagascar-tribune.com/Echauffourees-a-l-universite-de,16466.html

Les étudiants de l’Université de Mahajanga ont manifesté ce lundi 26 septembre leur mécontentement face aux actions entreprises par les squatters du domaine de l’Université qui ont détruit une partie du matériel de l’entreprise responsable de la construction du complexe sportif de l’Université de Mahajanga  … (Suivre le lien)

 

Befandriana-sud : Deux hommes décapités

http://www.lexpressmada.com/befandriana-sud-madagascar/27779-deux-hommes-decapites.html

Près de 400 individus d'une même tribu ont exécuté deux villageois devant les gendarmes. Le frère des victimes aurait tué l'un des leurs, en poursuivant les bandits.

Une tribu défie les gardiens de la loi à Sihanaka Befandriana -sud. Le samedi 10 septembre au petit matin, deux chefs de famille, Retiraky et son frère Gervais, ont été exécutés sous les yeux et à la  … (Suivre le lien)

Voir les commentaires

LES TROIS MOUVANCES PIEGEES ?

26 Septembre 2011, 17:47pm

Publié par rovahiga

http://www.collectifgtt.fr/wp-content/uploads/Mouvance-Madagascar2.png

 

Avant l’arrivée de la mission de la SADC, la Feuille de Route signée le 17 septembre dernier apparait comme rien d’autre qu’une feuille de route de plus. Mais bien sûr en renfermant les signatures des entités qui l’ont adopté, elle a valeur de document officiel traçant les étapes à franchir pour « la » sortie de crise. Cependant, à peine signée, la mouvance Zafy Albert étala en public des dossiers accusant le PHAT de malversations.

 

Le Collectif des Citoyens et des Organisations Citoyennes (CCOC) soulevait que « les mesures prises par la HAT, dès le lendemain de la signature de la Feuille de route ne vont pas dans le sens que la classe politique doit œuvrer dans un esprit d’apaisement, et préserver dans la mesure du possible l’esprit de consensus et d’inclusivité, qui préside à la Feuille de Route ».

 

 « La mouvance Ratsiraka, elle, s’est abstenue de signer la Feuille de route. Ses membres, fortement représentatifs hier au le Paon d’Or d’Ivato, ont avancé les arguments suivants : la délivrance d’un Notam à l’encontre de l’Amiral à un moment donné de la crise constitue la goutte qui a fait déborder le vase. Ils ont également noté qu’étant donné qu’ils n’ont pas paraphé la Feuille de Route au mois de mars dernier à Ivato, ils ne voient aucun intérêt à la signer maintenant ».

 

Et sur cette Feuille de route : le GTT Genève s’y oppose carrément  car « Ce texte vise en toute évidence à normaliser la prise de pouvoir du putschiste et à empêcher définitivement les parties adverses à se présenter à de futures élections. En particulier, le Président Marc Ravalomanana, en exil forcé depuis le putsch, fait l’objet d’une condamnation établie sur mesure par les putschistes eux-mêmes ».

 

Quant à la mouvance Ravalomanana elle-même, elle refusait de participer à toutes les réunions tenues par les signataires de la feuille de route lancées par Rajoelina en riposte à « la provocation » de la HAT d’aller chercher Marc Ravalomanana en Afrique du Sud juste après avoir signé le document.

 

Il est donc clair que jusqu’à présent, aucune tentative de réconciliation ne pourrait tenir la route dans ces conditions. Que deviendra la Feuille de Route si :

-Les deux mouvances Zafy et Ravalomanana ne voudraient plus participer à la gestion d’une transition toujours dirigée de façon unilatérale ?

 

-Que déciderait la SADC si la HAT exigeait de continuer sans « les autres » d’autant plus qu’elle se sent pousser des ailes après l’épisode ONU et autres ?

Tout serait à refaire car la feuille de route aura perdu de tout son sens, c’est la logique même. A moins qu’une complicité de la Communauté Internationale subordorée par le GTT International de Genève ne jete le masque ! Absurde n’est-ce pas ?

De tout ce qui précède, seules les retrouvailles des quatre chefs de file pourraient dissiper les malentendus et jeter une base solide à toute feuille de route.

 

rov@higa

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>