Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Aveu d’impuissance

29 Février 2016, 23:53pm

Publié par rovahiga

Aveu d’impuissance

A l’allure où vont les choses, on est en droit de se demander ce qu’il pourrait nous arriver de mieux ou de bien avant les présidentielles de 2018. Pour l’instant, le peuple assiste impuissant aux calculs machiavéliques et autres scénarii burlesques des politiciens, pour faire triompher des idées plus ou moins malhonnêtes, dans la (re)conquête du pouvoir suprême.

Ce pouvoir est rappelons-le l’apanage du peuple souverain mais en est-il conscient ? Tout notre malheur vient justement de là. Tenu à l’écart de la connaissance et du savoir, la grande majorité de nos compatriotes se contentaient de tee-shirts et d’articles de propagande pour avaler, bon gré malgré, toutes les promesses débiles et/ou invraisemblables faites en leur endroit. De plus, les votes régionaux ou tribaux empêchent toute clairvoyance dans leur choix.

2018 sera un test grandeur nature car bien au-delà de ce qui vient d’être énuméré, les expériences vécues auparavant prônent une certaine vigilance aux citoyens pour changer au mieux leur existence. Cette éclaircie doit être boostée par les sociétés civiles, dont c’est le premier rôle, et les partis politiques dignes de ce nom.

Pour l’heure, le régime Rajaonarimampianina semble ne plus rien contrôler. A preuve, une recrudescence régulière de la criminalité (de la corruption, du pillage de notre richesse naturelle, de la prolifération des drogues et des armes source des atrocités commises dans toutes les classes sociales, de l’inefficacité devant les méfaits du changement climatique, …). Les quelques avancées de principe pour le changement disparaissent ainsi derrière ce rideau d’échec apparent.

Selon des supputations, le changement de premier ministre capote sur l’incapacité du parti HVM à trouver un candidat qui réponde à ses critères, plus qu’à un éventuel refus de démissionner de Jean Ravelonarivo. Quoi qu’il en soit, l’ouverture exclusive entreprise au niveau du sénat, cache mal une désorientation du parti présidentiel HVM, d’où cette accointance avouée avec d’autres partis tel que l’Arema de Didier Ratsiraka. N’existerait-il pas un seul membre du HVM qui ferait l’affaire ?

Les superbes photos inédites prises par la presse lors de la célébration du 80è anniversaire du syndicalisme à Madagascar, montrent les dirigeants du MAPAR, du TIM, du Freedom et d’autres pour la postérité, semblent promettre au parti au pouvoir des lendemains qui ne chanteraient pas.

rov@higa

Commenter cet article