Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
rov@higa

Madagascar must end mass killings and ...

20 Novembre 2012, 16:56pm

Publié par rovahiga

http://appablog.files.wordpress.com/2012/11/112012_1209_madagascarm1.jpg?w=500

 

Madagascar must end mass killings and investigate security forces 

http://appablog.wordpress.com/2012/11/20/madagascar-must-end-mass-killings-and-investigate-security-forces/

LONDON, United-Kingdom, November 20, 2012/African Press Organization (APO)/ Madagascar’s rampaging security forces must be brought under control in the south of the country, Amnesty International said after widespread state killings of civilians over cattle theft, and a failure to protect hundreds from mass communal murder.

 

Official sources have claimed that ongoing ‘Operation Tandroka’, which started in September, has seen 40 cattle thieves (dahalos) killed and 76 arrested in the southern region of Anosy. Cattle-rustling gangs reportedly killed 14 state security officers earlier in the year.

 

However, witnesses have told Amnesty International that elderly people, the physically disabled, children, and others unable to flee their homes were burned alive when security forces indiscriminately set fire to villages as part of the military operation.

 

“We are hearing of punishment and persecution of individuals and communities in the south which could amount to human rights abuses on an appalling scale,” said Christian Mukosa, Amnesty International’s Africa Programme Researcher, who has just returned from Madagascar.

 

“The government has to rein in its security forces and launch an independent investigation into these allegations.”

 

In one of the many raids on villages in September, security forces burned 95 homes in Elonty district, and killed at least 11 people including a six year old girl, witnesses say.

 

During the attacks, crops have been destroyed and at least one school has been razed. Officials claimed that only cannabis farms were destroyed by their forces.

 

Security forces have also extrajudicially executed suspects during the raids, Amnesty International has been told, including one physically disabled person in Numbi village in September, and the parents and wife of a high-profile suspect in Mahaly district in October.

 

Forces involved in the alleged extrajudicial killings include the Special Intervention Forces.

 

At least 250 people have also been killed throughout the year around the southern town of Fort-Dauphin, in what the authorities describe as communal clashes sparked by cattle-thefts. Amnesty International fears the number could be far higher.

 

At least two witnesses told Amnesty International that authorities were informed about the imminence of an attack on one village by its neighbours in which at least 86 people were hacked to death by machetes, but did nothing to prevent it.

 

“Those responsible for these massive violations, including senior members of the security forces, must be brought to justice,” said Mukosa. “The government should call on the international community including the UN to help establish a truly independent investigation.”

 

The months of violence present serious concerns for the security of civilians in the region ahead of presidential elections planned for May 2013.

 

SOURCE  

Amnesty International

Voir les commentaires

Madagascar: Le cauchemar permanent

7 Novembre 2012, 16:50pm

Publié par rovahiga

Cauchemar

Remenabila court toujours et les forces de l’ordre bien loin derrière. Pour ne pas rater « leur cible », elles pratiquent la politique de la terre brûlée. Là où elles passent ce n’est plus que vide et désolation. Vide par la fuite de  villageois ahuris d’incompréhension, n’étant pas de ceux que la loi devrait traquer, tandis que d’autres ont été tués sans aucune forme de procès tenus pour faisant parti des « dahalo » (grands bandits). Les attaques à mains armées et autres  sévices continuent de plus belle de jour comme de nuit dans le pays. La malédiction s’abat encore  sur nos compatriotes car des représentants des forces de l’ordre concurrencent  les malfrats de toutes sortes dans leurs exploits, tout en louant et/ou vendant leurs armes à ces derniers. Des voix s’élèvent de plus en plus pour condamner les exactions commises par les tenants du pouvoir, des voix qui leurs étaient cependant complices ou peut-être pas, en tout cas bien tardives.

 

Impuissance ou démission ?

D’autre part, la hausse des prix des produits de premières nécessités et  du coût des services de base comme la santé, l’éducation, le transport et autres s’envole sans aucun espoir de retour, l’état ne maitrisant plus rien,  si, les fonds et infrastructures publics détournés à l’unique avantage des tenants du pouvoir. Bien évidemment, le pouvoir d’achat de toute la population s’amenuise de jour en jour, tandis que les gouvernants tentent de soudoyer le peuple par des promesses de mieux-être aussi grosses qu’une montagne en vue des prochaines élections qui semblent bien hypothéquées. En effet, la banque mondiale et la communauté européenne viennent de signifier leur scepticisme grandissant vis-à-vis des spéculations dégénératives du pouvoir en place. Les malgaches semblent quant à eux avoir jeté les gants par épuisement, par dépit ou par désespoir et se laissent marcher sur la tête, même si cela leur coûte la vie. On comprend mal cette inaction et Gandhi, le Père de la Non Violence donnerait lui-même sa langue au chat.  

 

Alchimie

Pendant que la communauté internationale continue d’expérimenter  à tout va leur alchimie, des centaines de milliers de vies s’écroulent dans la  boue visqueuse et purulente de la misère, de l’indifférence et de l’oubli. Dans ce décor d’apocalypse, des politiciens croient ou font encore croire que le salut se trouve dans les élections,  vaille que vaille ! A les entendre, il suffirait de tendre la main, affamés ou pas, pour mettre les  bulletins dans l’urne et la paix et la prospérité reviendront de fait.

Cette année serait exclusivement l’apanage de curieuses déclarations tonitruantes venant de ceux qui préfèrent paraitre que de trouver de véritables solutions pour sortir de cette crise. Ainsi, tout le monde et chacun va de leurs  critiques et conseils pour montrer qu’ils sont beaux et intelligents pas comme les autres.    

 

Les oubliés des dieux

Ils ont cinq mois, dix ans, quarante ans ou retraités, ils sont malades de leurs conditions d’être, affamés de nourriture de l’esprit, assoiffés d’évasion de l’âme et de vie meilleure. Pour certain d’entre eux, par incertitude et/ou par ignorance, il s’adonne à l’alcool, à la drogue pour quelques  heures  « d’oubli  et d’insouciance ». D’autres se prostituent délibérément ou par contrainte pour survivre et pour le bonheur d’un certain tourisme de plus en plus envahissant et immoral. La société malgache se désarticule, se ruine et se détruit à cause d’aventuriers  innommables et une mafia particulièrement débridée. Des parents d’élèves passent leur temps à se demander s’il ne serait pas plus adéquat de ne plus envoyer leurs enfants à l’école et assurer de quoi manger pour quelques semaines. De toute façon ceux qui s’occupent de leur éducation sont accaparés par leur lutte syndicale afin de sortir la tête hors de l’eau.

 

A nos enfants de la patrie

Comment ne pas être révolté quand au 21è siècle, une poignée de putschistes réussissent à prendre en otage tout un pays au vu et  au su de toute la communauté internationale et de toutes les organisations nationales et internationales se vantant de défenseurs des droits de l’homme en toute fraternité et égalité ?

 

rov@higa

 

Voir aussi: A Madagascar, le rôle de la France dans la prise de pouvoir de Rajoelina fait débat

 


Charles Andrianasoavina : double-révélation sur sa situation à la Réunion, l’affaire 7 février et les tentatives de corruption

 

 

Lieutenant Colonel Charles Andrianasoavina 

 

 A

 

Monsieur Le Responsable de la Ligue des Droits de l’Homme 

Saint Denis De La Réunion 

 

Objet : Doléance sur les agissements du régime de la transition dont

Le Président de la Transition de Madagascar

Le Consul de Madagascar à La Réunion

 

 

Monsieur,

 

J’ai l’honneur de solliciter votre haute bienveillance de bien vouloir recevoir mes doléances contre Monsieur Andry Nirina Rajoelina Président de la Transition de la République de Madagascar et Monsieur Virapin Ramamonjisoa Consul Honoraire de Madagascar à La Réunion, Monsieur Haja Resampa Secrétaire Général de la Présidence pour tentative d’assassinat, tortures physique et morale.

 

En effet,depuis mon refus de collaborer avec les putschistes dont MOI-MÊME en faisais partie et mon refus de cautionner les ASSASSINS du 07 Février 2009, on a tenté de m’intimider, de me corrompre et de m’éliminer ; ma vie ainsi que ... (suivre le lien)

 


Révélations sur l’affaire 7 février et l’affaire BANI. 

 

Je soussigné, Charles Andrianasoavina, né le 27 Juillet 1968 à Manakara

Fils de Charles Ramanantsoa et de Moma Suzamie Adeline

 

Officier d’active dans l’armée Malagasy portant le grade de Lieutenant Colonel dans le corps du 1er Régiment de Transmissions et de Services et détaché à l’EMGAM (Etat Major Général de l’Armée Malagasy), ne souffrant d’aucune maladie psychiatrique pour ainsi dire saint d’esprit, sans aucune contrainte ni corruption décide après mure réflexion par la présente de dévoiler au Peuple Malagasy et à la Communauté Internationale les faits auxquels j’ai assisté sur le coup d’état de Mars 2009, l’affaire BANI et le rapport d’expertise concernant la tuerie du 07/02/2009.

 

Je précise qu’au cours de mes longs mois d’hospitalisation, je n’ai jamais été vu ni... (suivre le lien)

 

Voir les commentaires