Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
rov@higa

VAOVAO TSARA HO FANTATRA (30/11/11)

30 Novembre 2011, 23:49pm

Publié par Collectif GTT

Tentative honteuse d'arrestation du fils du Président RAVALOMANANA

 

 

http://collectif-gtt.org/content/30112011-tentative-honteuse-darrestation-fils-pr-sident-ravalomanana


30/11/2011:
Tojo Ravalomanana, fils du Président Marc Ravalomanana en exil, était de retour à Madagascar dimanche avec sa femme Claudia et un ami proche, John Ferry.
Accueillis par une foule amicale et certains médias, ils sont arrivés en toute sécurité à Antananarivo pour visiter leurs familles et amis qu'ils n'ont pas vus depuis près de trois ans.
 
Mais la présence de Tojo a aussitôt entraîné sa tentative d’arrestation par les forces armées. Lundi après-midi, la police avait fait une descente à la résidence de la famille Ravalomanana. A défaut de le trouver là, la police avait battu les gardes de sécurité sur les lieux après avoir délivré une convocation que Tojo devait faire un rapport au poste de police mardi matin.
Tojo n'est pas resté à la résidence familiale lundi soir et n'a donc pas reçu l'avis. On ne sait où il se trouve actuellement.

Selon la presse à Madagascar, ce jour, le chef de la gendarmerie à Antananarivo, le général Ravalomanana, soutenu par le mi-nistre de la Justice et le Président de la Transition Andry Rajoelina, avait également identifié John en tant que mercenaire - pré-tendument parce qu'il portait une casquette et des lunettes de soleil pour le protéger du soleil malgache.

John, un collègue de Harvard de Tojo et proche ami de la famille, est un citoyen américain vivant en Afrique du Sud au cours de ces dernières années. Il a des intérêts d'investissement  actifs à Madagascar et représente un certain nombre de groupes d'in-vestissement américains désireux d'investir dans le pays, une fois la situation politique résolue.
La famille Ravalomanana est perturbée par le harcèlement du régime transitoire de citoyens qui ont légalement et légitimement le droit d'être à Madagascar, en citant des tactiques d'intimidation comme un autre stratagème pour faire dérailler le retour du pays à la stabilité politique.

Fitoniana politika : lohalaharana mitsipaka ny tondro zotra ny Jeneraly Baomba (+vidéo)
http://collectif-gtt.org/
Niantefa mivantana tamin’ny Jly Baomba ny hafatra nampitain’ny Me. Hanitra Razafimanantsoa androany raha nitafa tamin’ny mpanao gazety ny tenany. “Aoka hatsahatra amin’izay ity fampihorohoroana sy fanakorontanana saim-bahoaka ity” hoy izy “raha tena tomponandraikitra marina ianao”. Na dia efa nifanarahana aza mantsy fa hatsahatra avokoa ny fanenjehana ny zanakin’ny Filoham-pirenena dia mbola avo vava ihany ity jeneraly iray ity omaly raha niseho tamina fahitalavitra tsy miankina iray. Nambarany tamin’izany fa “tsy maintsy tanterahina ny fikarohana an’I Tojo Ravalomanana sy John Ferry” ary mbola nampiany hoe “tsy misy mahasakana anay amin’izany na filoham-pirenena aza”. Mazava hoazy fa ny rafitra rehetra napetrakin’ny tondro zotra no lavin’ity manamboninahitra ambony ity ankoatrin’ny fanitsahany ny an-tanan-tohatra rehetra amin’ny fanatanterahana baiko maha-mpitandro filaminana azy.

Ambonin’ny lalàna …

Amin’ny maha-mpisolovava azy dia isan’ny olona mahalala indrindra ny paipaika fanao amin’ny fampanatanterahana didim-pitsarana ny Me. Hanitra Razafimanantsoa. Notsipahiny marindrano ny filazan’I Baomba fa “tsy maintsy hanatanteraka ny didy fampisamborana” ny Filoha RAVALOMANANA izy sy ny ekipany. Arakin’ny fanazavana nomen’ny mpisolovava ny Filoham-pirenena dia misy dingana “tsy maintsy arahina amin’ny fanatanterahana didy toa ireny fa tsy azo atao am-pientanam-po toa izany”. Nomarihin’I Me. Hanitra  koa fa tsy anjaran’ny EMMOREG, izay tsy miandraikitra ankoatran’ny filaminam-bahoaka eto ain'ny faritra iadidiany no mampihatra didy fampisamborana, fa misy ny rafitra efa natokana hanao izany eo ambany fiadidian’ny ministeran’ny filaminana anaty  raha tena misy ny ilana azy.

Fa iza moa izy ???

Ny Jeneraly Baomba izany izao no manamboninahitra mieritreritra ny tenany fa manana ny fahefana faratampony indrindra eto amin’ny tany sy ny firenena ka na ny fifanarahana niaraha-nandrafitra tamin’izao tontolo izao aza tsy asiany lanjany. Porofon’izany dia sahiny an-kitsirano ny mitsipaka ny rafitra rehetra eo amboniny indrindra rehefa manoloana mpanao gazety izy. Raha ny marina tokoa dia mbola any amin’ny dingana mialoha ny ambany indrindra ny andraikitra tazomin’ity manamboninahitra tsy mety miala “leader” EMMOREG ity raha resaka filaminam-bahoaka. Mbola misy manko ny atao hoe EMMONAT, OMC izay mbola eo ambany fiadidian’ny Praministra no miakatra. Saingy tsy misy avokoa ireo rehefa resin’ny halako bika tsy tiako tarehy sy lavon’ny toe-tsaina ory hava-manana ny manamboninahitra iray nanao fianianana “ho an’ny Tanindrazana”.
Sao kosa lahy mialona ny fitiavan’ny Malagasy ny Filoha RAVALOMANANA ity manamboninahitra ity? Ny anarana manko mba misy itovizana ihany fa  Richard efa naetrin’ny  alahelom-bahoaka noho ny asa nataony tao anatin’ny telo taona.

Fiverenan’ny Prezidà Ravalomanana Sabotsy mifankahita !
http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=6044&idcat=2&une=1
Mivoatra ary mihazakazaka be ihany ny fandehan'ny toe-draharaha eto amintsika.
Manoloana ny fikasana hisambotra ny zanaky ny filoha teo aloha sy ny hevitry ny filoha Ravalomanana tamin'ny kabariny omaly, raha niditra an-telefaonina nivantana tao amin’ny Magro Behoririka nandritra ny hetsiky ny Ankolafy telo izy, dia tsotra ny resaka ho an’i Mamy Rakotoarivelo lehiben’ny delegasion'ny ankolafy Ravalomanana. «Omenay “chance” farany ingahy Beriziky hana-tanteraka ny sori-dalana raha tsy izany dia hiala izahay. Efa miantso ny Troika handray andraikitra koa izahay. Efa vonona izahay ary niditra kanefa ny sori-dalana tsy ampiharina araka ny tokony ho izy», hoy i Mamy Rakotoarivelo.

Ny fampiharana ny sori-dalana an-tsakany sy an-davany, manomboka amin'ny andininy voalohany ka hatramin'ny faha-45 no takiana, indrindra fa ny andininy faha-16 sy 17 izay mitaky ny fametrahana ny fahatoniana ara-tsosialy sy ara-politika, eo koa indrindra indrindra ny andininy faha-20 dia ny fodian'ireo sesitany politika rehetra, tsy misy fepetra. Mikasika izay indrindra, araka ny tsiliantsofina dia ny sabotsy 03 desambra ho avy izao no tokony hiverina an-tanindrazana ny filoha Marc Ravalomanana sy ny ankohonany raha tsy misy ny fiovana.

Raha raikitra io dia hankalaza ny tsingerin-taona faha-64 nahaterahany eto Madagasikara izany Atoa Marc Ravalomanana amin’ity 2011 rehefa nankalaza izany roa taona misesy tany ivelany tany. Raha momba ny hoe hisamborana azy na tsia, araka ny loharanom-baovao ihany dia toa manao vazaha mody miady ny eo anivon'ny FAT satria ny any ambony milaza fa haka fepetra, ny tokony hanatanteraka ny 'baiko' anefa minia tsy mankato izany. Ato anatin'ny andro vitsy moa izany no hamantarana ny ho tohiny, tonga amin’ilay fiteny betsileo hoe : se sabotsy mifankahita !

Famahana tanteraka ny krizy Miankina amin'ny fodian-dRavalomanana
http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=6041&idcat=2
Hita ho mirona bebe kokoa any amin'ny fanatanterahana ny fihaonana an-tampon'ireo filohan'ankolafy sy lehiben'antoko, araka ny soso-kevitry ny amiraly ny fizotry ny raharaha politika amin'izao fotoana.
 Ny an'ny ankolafy telo aloha dia efa hatry ny ela io fitakiana io. Mifanesisesy ny fihaonana eny amin'ny Carlton eny. Ireo vahiny mitafa amin'ny amiraly no miova saingy mitovy daholo ihany ny votoatin'ny resaka dia ny fanatanterahana io fihaonana an-tampony eto Antananarivo io, ary mitovy hevitra ny maro fa tsy tokony hiandry ela izany satria mila vahaolana mahomby faran'izay haingana ny firenena. Mifandraika amin'io avy hatrany dia voaresaka matetika koa tato ho ato izay ny fiverenan'ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana. Tsy zavatra atao maimaika izy io fa efa voadinika hatry ny ela, raha araka ny fanazavana voaray. Tena nisy ny fifampiresahana teo amin'Atoa isany Ratsiraka, Ravalomanana ary Zafy, momba izany. Tsy maintsy misy zavatra nifanarahana tao na dia tsy fantatry ny rehetra aza.
Mahalala tsara izany programa rehetra izany ny praiminisitra Beriziky satria efa niresaka mivantana tamin'ny filoha Ratsiraka sy Zafy no efa nidinika tamin'ny ankolafy Ravalomanana ihany koa. Tsy resaka an-tsisiny izy ity fa tena goavana sy iankinan’ny tohin’ny famahana ny krizy. Azo hanaporofoana izany ny fihaonan'Atoa Ratsiraka tamin'Atoa Mokgheti Monaïsa, masoivohon'i Afrika Atsimo sady solontena vonjimaikan'ny SADC eto amintsika omaly, niantoka tamin'ny fanomanana ilay fihaonana an-tampony sy ny fodian'i Marc Ravalomanana ny dinika. Omaly ihany koa dia nanamafy indray Atoa Gilbert Raharizatovo, minisitry ny FAT teo aloha no sady filohan'ny PSRI na vovonana ho amin'ny fitoniana sy ny fankatoavana iraisam-pirenena fa tokony havela hody malalaka Atoa Ravalomanana satria tsy azo ihodivirana ny fanatanterahana ilay fihaonana an-tampon'ny filohan'ny ankolafy 4 miaraka amin'ny lehiben'ny antoko politika rehetra eto amin'ny nosy.
Maro ihany koa no efa mahatsapa izao fa tsy hivaha izany iy krizy ity raha tsy miresaka sy mifanazava tsara mihitsy aloha i Andry Rajoelina sy Marc Ravalomanana, aorian'izay dia ho mora ny fikarohana ny marimaritra iraisana eo amin'ireo ankolafy politika rehetra. Ny tokony hahamailo ihany koa, araka ny fandinihan'ny mpanara-baovao politika azy dia misy mihitsy ireo vondron'olona tohanana firenena avy any ivelany mitady ny fomba rehetra tsy hahatafaverina an'i Marc Ravalomanana eto, sy tsy hahatanteraka ilay fihaonambe, satria raha mahay mifanaraka ny samy Malagasy dia ho very fihinanana izy ireo, izay zatra nampiady sy nampifandrafy ny mpiray tanindrazana mba hahafahana maka tombontsoa mihoa-pampana eto amin'ity firenena ity.

Voir les commentaires

Attempt to arrest Ravalomanana’s son ...

30 Novembre 2011, 19:52pm

Publié par GTT International

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/11/Tojo.jpg

 

 

 Attempt to arrest Ravalomanana’s son shameful Harassment of President Ravalomanana’s family in Madagascar alarming for citizens


Attempt to arrest Ravalomanana’s son shameful
Harassment of President Ravalomanana’s family in Madagascar alarming for citizens

Tentative honteuse d'arrestation du fils de M RAVALOMANANA

29 November 2011 - Tojo Ravalomanana, son of exiled President Marc Ravalomanana returned to Madagascar Sunday with his wife Claudia and close friend, John Ferry. They arrived safely in Antananarivo, greeted by a friendly crowd and some media, to visit family and friends they haven’t seen for nearly three years.

But Tojo’s presence soon resulted in his attempted arrest by armed forces. Police had visited the Ravalomanana family residence Monday afternoon. Failing to find him there, the police had beaten up security guards on the premises after serving a notice that Tojo should report to the police station Tuesday morning.

Tojo did not stay at the family residence Monday night and therefore did not receive the notice. His whereabouts are currently unknown.

According to media reports in Madagascar today, head of the Gendarmerie in Antananarivo, General Ravalomanana, supported by the Minister of Justice and the President of the Transition Andry Rajoelina, had also identified John as a mercenary – allegedly because he was wearing a cap and sunglasses to protect him from the Madagascan sun.

John, a Harvard colleague of Tojo and close family friend, is an American citizen living in South Africa for the past few years. He has active investment interests inside Madagascar and represents a number of US investment groups eager to invest in the country once the political situation is resolved.

The Ravalomanana family is disturbed by the transitional regime’s harassment of citizens lawfully and rightfully allowed to be in Madagascar, citing intimidation tactics as yet another ploy to derail the return of the country to political stability.

Ends

Media queries may be directed to:
Patrick Gearing

 

http://3.bp.blogspot.com/_n_2MMK4gZKw/TMGWIKOzjgI/AAAAAAAAAHw/k8v44K_edRw/S229/Logo_(Baner)_GTTgeDEFINITIF.png

Voir les commentaires

JUSTICE ET DROITS DE L'HOMME à MADAGASCAR (30/11/11)

30 Novembre 2011, 14:13pm

Publié par Justmad

REVUE DE PRESSE - NOVEMBRE 2011


 

30 novembre 2011
 

 

Les tractations pour la formation du gouvernement Beriziky se sont poursuivies durant toute la 1ère quinzaine du mois. La date butoir du 17 novembre imposée par la Troïka de la SADC n'a pas pu être respectée. Andry Rajoelina et Omer Beriziky ont dû surmonter de nombreux obstacles et faire des concessions pour parvenir à un fragile accord, sous la pression de l'ambassadeur d'Afrique du Sud, représentant la SADC, qui a manifesté son impartience et lancé un ultimatum au pouvoir.
La nouvelle équipe, pléthorique (35 membres),  a pu néanmoins être désignée, avec quelques jours de retard. Les trois forma-tions de l’opposition ont obtenu 12 sièges mais 6 opposants ont boycotté la cérémonie d'installation. 13 ministres du gouver-nement Vital II ont été reconduits.
La constitution de ce nouveau gouvernement a, une fois encore, mis à mal la cohésion de chacune des mouvances, elle a ré-ouvert la chasse aux sièges, dans un climat de recomposition politique favorable à toutes les surenchères. Les mouvances Zafy et Ravalomanana, ansi que le Monima de Monja Roindefo, ont condamné la manière dont les pourparlers se sont déroulés, une lettre de protestation a été adressée à la communauté internationale. 5 ministres issus des mouvances Ravalomanana et Zafy ont décidé quelques jours après de participer au premier Conseil du gouvernement présidé par le Premier ministre "pour poursuivre leurs revendications". Le parti Vert, non représenté au gouvernement, se montre également très critique.

Le retour d'exil de Didier Ratsiraka et de sa famille est intervenu le 24 novembre. L'ancien chef de l'Etat, qui prône à nouveau un Sommet à Antananarivo réunissant les 4 chefs de file et les principales formations politiques, a entrepris de discrètes consul-tations et a rencontré à plusieurs reprises le Premier ministre. Il n'attend aucune mesure d'amnisitie pour les condamnations prononcées à son encontre. La ministre de la Justice avait l'intention de lancer la procédure d'arrestation de l'ancien chef de l'Etat mais les membres du gouvernement Beriziky s'y sont opposés.

Marc Ravalomanana a salué ce retour et compte vraissemblablement sur le "renvoi d'ascenseur " de son ancien ennemi...Guy Rivo Randrianarisoa, porte-parole de Marc Ravalomanana, et Tojo Ravalomanana, fils cadet de l'ancien président, sont rentrés d'exil en Afrique du Sud, ce qui pourrait laisser supposer que le retour de l'ancien président est proche mais le pouvoir n'aurait pas renoncé à faire obstacle à ce projet qui est soutenu désormais par toute l'opposition. La gendarmerie a ouvert une enquête sur le ressortissant étranger qui aurait accompagné les deux hommes à leur retour à Madagascar. Andry Rajoeilna aurait exigé la suspension de la procédure mais le général Richard Ravalomanana semble déterminé à retrouver le le fils de l'ancien président et son supposé garde du corps, qualifié de "mercenaire".

Les observateurs estiment que le pouvoir de Transition a tout à craindre du retour de Didier Ratisraka et de l'entrée d'oppo-sants déterminés au gouvernement. "Le ver est ainsi bel et bien, dans le fruit et risque de causer beaucoup de couacs dans le plan de la HAT qui voit sa marge de manœuvre réduite en particulier dans la préparation des élections où les opérations seront étroitement surveillées ", écrit L'Express. Avec Monja Roindefo, Albert Zafy fait figure d'opposant le plus déterminé en dépit du fait qu'il ait proposé Omer Beriziky au poste de Premier ministre : il déclare que sa mouvance n'intègrera pas le Parlement de la Transition et que les ministres qui ont pris leurs fonctions seront exclus. Pour les observateurs, néamoins, la cohabitation entre les entités politiques dans le gouvernement Beriziky commence à s’ébaucher. Certains se montrent préoccupés par l’attitude du Premier ministre qui poursuite son dialogue avec Didier Ratsiraka et Zafy Albert sans en avoir apparemment la mission. S’agit-il d’un partage des tâches avec le président pour obtenir l’adhésion de tous au processus ? Omer Beriziky a-t-il été convaincu par Didier Ratsiraka de rouler pour l’organisation de cette fameuse conférence au sommet, jugée inutile par une partie de la classe politique ?

Les réunions de 9 des 11 entités signataires de la feuille de route pour la recomposition du Parlement de la Transition ont débouché sur un accord. La médiation aurait fait pression pour imposer la formule de la recomposition (à effectif constant) au détriment de l’élargissement, donnant ainsi satisfaction à l’opposition. Celle-ci obtiendrait à elle seule plus de la moitié des sièges et la mouvance Ravalomanana pourrait espérer conquérir la présidence du Congrès. Le décret de dissolution de l'actuel Parlement doit être signé avant la fin du mois. Une lecture contredite le 30/11 par Tribune qui explique que le Parlement sera élargi à 606 membres (contre 208 actuellement). Un effectif jugé pléthorique pour un pays exsangue. Il n’y aurait donc pas de dissolution de l’actuel Parlement mais élargissement, à budget constant toutefois... Clarification attendue pour les prochains jours !

La société civile, toujours fragilisée par des divergences internes, attend avec impatience la création du bureau de liaison de la SADC afin d'être fixée sur ses missions ainsi que sur les moyens mis à sa disposition pour le suivi de l'application de le feuille de route, conformément à l’accord conclus. André Rasolo de la CNOSC se déclare favorable à la rencontre au sommet exigée par Didier Ratsiraka.


SOMMAIRE

LA CRISE POLITIQUE

MISE EN OEUVRE DE LA FEUILLE DE ROUTE SIGNEE LE 17 SEPTEMBRE
•    Les tractations pour la formation du gouvernement Beriziky
•    Le retour d’exil de Didier Ratsiraka le 24 novembre : nouvelle donne, amorce de rapprochements
•    Médiation malgacho-malgache - société civile
DROITS HUMAINS -GOUVERNANCE
•    Liberté d’expression
•    Justice, forces de l’ordre, prisonniers politiques, condition carcérale  
•    Médias   
•    Santé
•    Droits des enfants
•    Droits des femmes
•    Gouvernance
ECONOMIE – SOCIAL – ENVIRONNEMENT
•    Accords commerciaux, coopération
•    Permis miniers, exploitation pétrolière  
•    Trafics de bois précieux et d'espèces protégées 
•    Monde des affaires
•    Divers  
>> Télécharger pdf, 32 pages

Voir les commentaires

Réponse de la Troïka aux plaintes déposées par l’opposition

30 Novembre 2011, 10:47am

Publié par tananews.com

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/11/sadc_logo-150x150.jpg

 

Traduction libre

 

La Troïka de la SADC du Comité ministériel de l’Organe tient à féliciter le peuple malgache, les Mouvances et le Gouvernement de transition ainsi que toutes les autres plateformes politiques qui ont participé et / ou soutenu la conclusion d’une nouvelle étape clé dans l’avancée de Madagascar un pas de plus vers un système démocratique à savoir la formation du gouvernement exécutif / Cabinet de consensus transitoire vers le début de cette semaine.
La Troïka constate les progrès rapidement réalisés au cours des deux derniers mois pour assurer la réalisation de la Feuille de route de la SADC, qui vise à mettre fin à la crise à Madagascar.
La Troïka tient à féliciter à la fois le président de la Haute Autorité de transition et le Premier ministre pour avoir dûment exercé et exécuté leurs responsabilités à l’égard de la nomination d’un cabinet exécutif transi-toire de consensus. De même, la Troïka tient à féliciter toutes les plateformes politiques de l’opposition qui ont participé et ont soutenu le processus à ce jour.
La Troïka constate également que même si le processus de nomination du cabinet n’a pas été sans défis, il est satisfaisant que le processus soit globalement en ligne avec la lettre et l’esprit de la Feuille de route.
La Troïka souhaite un succès aux membres nouvellement nommés du cabinet et espère qu’ils resteront atta-chés à une participation positive à cet arrangement transitoire car il s’agit d’un moyen nécessaire pour arriver à un régime démocratique.
La Troïka s’attend à ce qu’il y ait beaucoup de risques sur ce chemin en avançant étant donné que le gouver-nement transitoire d’unité nationale, par sa nature comporte une diversité de personnalités politiques, de plateformes politiques et des perspectives politiques. Le défi de ce cabinet est cependant de trasformer cette diversité en opportunités avec une unité claire de l’objectif qui vise à assurer une vie meilleure pour tous le pauple malgache en le ramenant à la normalité constitutionnelle et un État démocratique.
À cet égard, les discussions et décisions du gouvernement d’union nationale doivent toujours être guidées par les principes clés et l’esprit de la Feuille de route laquelle comprend un consensus, la crédibilité, l’intégrité, l’impartialité, la responsabilité et construction de la Nation.
La Troïka est consciente qu’il ya un certain nombre de plateformes politiques, dont certains membres parti-cipent actuellement au sein du gouvernement, et d’autres qui, dès le départ, n’ont pas participé ni contribué au processus, et créent un climat de résistance pour le processus courant. Ces plateformes incitent les diri-geants à se retirer ou de suspendre leur participation au sein du gouvernement d’unité nationale.
Les plateformes politiques doivent prendre note que la suspension de la participation implique le rejet de la Feuille de route de la SADC et la mise en œuvre de celle-ci approuvé par la Troïka.
Cette stratégie de suspension va à l’encontre des normes et pratiques internationales dans la construction d’un gouvernement d’unité nationale. Alors que la troïka reconnaît qu’il peut y avoir quelques inquiétudes en ce qui concerne la représentation du cabinet, la Troïka implore les parties à continuer à participer et lui permettre de répondre à ces préoccupations par les mécanismes légitimes au sein de la SADC.
Les valeurs démocratiques et l’édification d’un gouvernement d’une unité nationale exigent que les pro-blèmes et les questions soient abordés à travers un engagement solide et décisions prises par consensus entre les parties, par opposition au refus de collaborer.
La Troïka implore donc les dirigeants de toutes les plateformes politiques à faire les sacrifices nécessaires et des compromis pour faire avancer le processus.
Le peuple de Madagascar requiert que le leadership de mettre l’intérêt national au-dessus des intérêts des plates-formes respectives.

 

Délivré par le Secrétaire exécutif
Au nom de la Troika de la SADC
26 Novembre 2011

 

Version originale en anglais
The SADC Troika of the Ministerial Committee of the Organ wishes to congratulate the Malagasy people, the Mouvances and the Transitional Government as well as all other political platforms who have partici-pated in and/or supported the reaching of another key milestone in bringing Madagascar one step closer to a democratic dispensation i.e. the formation of the transitional government executive/cabinet of consensus earlier this week.
Troika notes the rapid progress made over the past two months in ensuring the realisation of the SADC Road Map which seeks to end the crisis in Madagascar.
Troika wishes to congratulate both the President of the High Transition Authority and the Prime Minister for having duly exercised and executed their responsibilities with regard to the appointment of a transitional executive cabinet of consensus. Equally, Troika wishes to congratulate all the opposition political platforms who participated in and have supported the process to date.
Troika also notes that although the process of appointing the cabinet has not been without its challenges it is satisfied that the process is broadly in line with the letter and spirit of the road map.
Troika wishes the newly appointed members of cabinet well and hopes that they remain committed to posi-tive participation in this transitional arrangement as it is a necessary means to achieving a democratic dis-pensation.
In moving forward Troika realizes that there will be many risks on this path given that a transitional gov-ernment of national unity by its nature comprises a diversity of political personalities, political platforms and policy perspectives.  The challenge for this cabinet however is to turn this diversity into opportunities with a clear unity of purpose that seeks to ensure a better life for all Malagasy people by returning it to constitu-tional normalcy and a  democratic state.
In this regard the government of national unity discussions and decisions should always be guided by the key principles and spirit of the Road map which include consensus, credibility, integrity, impartiality, ac-countability and Nation building.
Troika is aware that there are a number of political platforms, some of whom are currently participating in the GNU, and others who, from the outset, have not participated in and supported process, that are creating a climate resistance to the current process.  These platforms are inciting leaders to withdraw and or suspend participation within the government of national unity.
Political Platforms should note that suspension of participation by implication means the rejection of the SADC Road Map and the implementation thereof as endorsed by Troika.
This strategy of suspension goes against international norms and practices of building a government of na-tional unity. Whilst Troika acknowledges that there may be some concerns in respect of the representation of the cabinet, Troika implores upon the parties to continue to participate and allow it to address these concerns through the legitimate mechanisms within SADC.
Democratic values and the building of a government of a national unity dictate that problems and issues are addressed through robust engagement and consensus decisions between parties as opposed to non collabora-tion.
Troika therefore implores upon the leadership of all political platforms to make the necessary sacrifices and compromises in order to move the process forward.
The people of Madagascar require the leadership to put the national interest above the interests of respective platforms.

 

Issued by the Executive Secretary
On behalf of SADC Troika
26 November 2011

Voir les commentaires

Hafatry ny filoha Marc Ravalomanana

29 Novembre 2011, 23:27pm

Publié par rovahiga

http://mydago.com/wp-content/uploads/2011/09/ravalo.jpg

 

 

29/11/2011 : Filoha RAVALOMANANA  miantso ireo Ministra avy amin'ny Ankolafy tarihiny

 

Nanameloka ny hetraketraka nokasaina hatao tamin'ny zanany ny Filoha RAVALOMANANA raha nitafa tamn'ny vahoaka mpandala ny ara-dalàna teo amin'ny Kianjan'ny Finoana androany. "Ankehitriny" hoy izy "dia any amin'ny trano fonenan'ny masoivoho iray eto Antananarivo no mialokaloka ny zanako ary tsy azo ekena izany satria manana ny maha-izy azy ny Malagasy". Noho ireo tranga rehetra ireo dia nanome toro-marika ireo Ministra misolotena ny Ankolafy tarihiny ao anaty governemanta Beriziky ny Filoham-pirenena. Nambarany fa noho ny fifampiresahana dia nanaiky niditra tao anaty governemanta ny Ankolafy RAVALOMANANA na dia efa nilaza tamin'ny fomba ofisialy ny fitsipahany izany aza ny tenany "saingy ankehitriny kosa raha tsy mazava ny fitsipi-dalao" hoy ny Filoha RAVALOMANANA "tsy hitako izay ijanonana ao anatin'io governemanta io". Nanentana ny vahoaka ihany koa ny tenany mba ho mailo hatrany satria tsy kely lalana ny ratsy  ary namafisiny fa tsy maintsy hiverina haingana ny tenany satria vao maika nanaitra azy ny zava-nitranga hatramin'ny nahatongavan'ny lahy haivony eto an-tanindrazana


Voir les commentaires

Madagascar: Conseil de gouvernement (Communiqué)

29 Novembre 2011, 23:16pm

Publié par rovahiga

COMMUNIQUE DE PRESSE

Conseil de Gouvernement – Mardi 29 Novembre 2011
Palais d’Etat de Mahazoarivo

 

 

Un Conseil de Gouvernement s’est tenu ce Mardi 29 Novembre 2011 à partir de 8h au Palais d’Etat de Mahazoarivo.
Sous la houlette du Premier Ministre, SEM Jean Omer BERIZIKY, ce Conseil a vu la participation effective des Membres du Gou-vernement, à l’exception du Ministre de la Fonction publique, du Travail et des Lois sociales qui a officié à la cérémonie de pas-sation de service au niveau de son Département.

I°- Communications
Au titre de la Primature
Le Premier Ministre, SEM Jean Omer BERIZIKY, a rappelé à l’assistance la consigne, émanant du Président de la Haute Autorité de la Transition, sur la nécessité absolue d’observer le concept de solidarité gouvernementale, reflétant la bonne gouvernance et l’intérêt supérieur de la Nation.
Par la même occasion, il a également réitéré la nécessité absolue, pour chaque Membre du Gouvernement, de déployer les efforts utiles et nécessaires pour établir un climat de confiance et d’apaisement tant au sein de l’équipe gouvernementale qu’entre les Entités politiques représentées au sein du Gouvernement de Transition d’Union Nationale.
Des Membres dudit Gouvernement ont ainsi formulé des échos positifs à ces consignes émanant du Premier Ministre et il a été décidé que des contacts, permanents et directs, seront établis tant entre tous les Membres du Gouvernement et qu’avec le Premier Ministre pour raffermir davantage ces liens de solidarité, de confiance mutuelle et d’apaisement tissés au niveau de l’équipe gouvernementale.

Au titre du Ministère des Finances et du Budget
Une Communication, relative au Projet de Loi de Finances 2012, a été faite.
Politique d’austérité étant, il a été établi la nécessité impérieuse de continuer à observer la prudence dans la gestion des fi-nances publiques.
Néanmoins, il a été décidé que, dès que des ressources financières additionnelles, émanant notamment des partenaires interna-tionaux, seront enregistrées, les procédures de réajustement budgétaires afférentes seront immédiatement enclenchées pour permettre au Gouvernement de Transition d’Union Nationale d’honorer au mieux ses lourdes obligations.
Ainsi, bouclé au niveau du Gouvernement, ce Projet de Loi de Finances 2012 sera présenté ce Mercredi 30 Novembre 2011 au Conseil des Ministres pour adoption.

II° Organigramme de Ministères
Après débats et pour une coordination concertée, il a été décidé par le Conseil de soumettre les Projets de Décret, fixant les attributions des Vice-Premiers Ministres et Ministres, ainsi que l’organisation générale de leurs Départements respectifs, à la Primature. Lesdits Projets seront, par la suite, enregistrés à l’ordre du jour du prochain Conseil de Gouvernement pour adoption.

III°- Divers
Le Premier Ministre, SEM Jean Omer BERIZIKY, a soutenu la décision du Président de la Haute Autorité de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, de fermer tous les Comptes de dépôt pour observation de l’orthodoxie requise dans la gestion des finances publiques.

Le Chef du Gouvernement a également donné consigne au Ministre des Finances et du Budget ainsi qu’à celui du Commerce sur la nécessité d’importer 20 000 tonnes de riz blanc pour constituer les stocks de sécurité et de régulation en cette période de soudure. Il a également donné consigne aux mêmes Membres du Gouvernement de rassurer et d’inciter le Secteur privé à im-porter entre 100 et 150 000 tonnes de riz blanc, constituant le GAP en matière de production agricole en cette année 2011.

Mme Elia RAVELOMANANTSOA, Ministre de la Culture et du Patrimoine, et M. Harry Laurent RAHAJASON, Ministre de la Com-munication, ont été désignés Porte-Paroles du Gouvernement de Transition d’Union Nationale. Un autre Membre du Gouver-nement pourrait les rejoindre ultérieurement pour faire refléter réellement la solidarité gouvernementale.
L’ordre du jour ayant été épuisé, la séance a été levée à 12h30.

Antananarivo, le 29 Novembre 2011

Les Porte-Paroles du Gouvernement
de Transition d’Union Nationale

Mme Elia RAVELOMANANTSOA
Ministre de la Culture et du Patrimoine

M. Harry Laurent RAHAJASON
Ministre de la Communication

Voir les commentaires

DERNIERE NOUVELLE !

29 Novembre 2011, 11:37am

Publié par rovahiga

http://www.madagascar-tribune.com/IMG/jpg/P-51.jpg

 

 

 

Le PHAT Andry Rajoelina a donné l’ordre d’annuler les enquêtes menées auprès de Tojo Ravalomanana et Guy Rivo Randrianarisoa pour préserver la paix et maintenir les mesures d’apaisement ! (Source: Radio privée)

rov@higa

Voir les commentaires

LA PETITE BETE POUR PREPARER LE CHAOS !

29 Novembre 2011, 11:20am

Publié par rovahiga

http://www.matv.mg/wp-content/uploads/2011/10/11.jpg

 

 

A peine les pieds foulant le sol malgache, Tojo Ravalomanana et Guy Rivo Randrianarisoa se trouvent menacés par les forces de l’ordre. Une convocation leur a été adressée pour se rendre au camp de la gendarmerie de Betongolo pour enquête. La raison serait la présence à leur côté d’un étranger, Ferry John, soupçonné d’être un mercenaire à la solde des premiers nommés. Et d’un !

ARRESTATION DE DIDIER RATSIRAKA: Ni plus ni moins ! « la ministre de la Justice a monté un dossier judiciaire pour arrêter l'ancien président Didier Ratsiraka, mais la plupart des membres du gouvernement y ont émis leur veto. Christine Razanamahasoa qui a saisi immédiatement par une lettre Andry Rajoelina pour lui demander son avis, a été rappelée à l'ordre par Beriziky , pour non respect de la hiérarchie ». Et de deux !

Non content de ne pas avoir libérer les prisonniers politiques comme l’exige le cadre d’application de la feuille de route, Rajoeli-na et consorts semblent s’acheminer vers une autre voie débouchant sur une autre crise plus grave. Le raisonnement serait des plus simple pour ne pas dire simplet : Après moi le déluge ! Oui. Ou ils gardent le plein pouvoir, ou il n’ira à personne. La preuve est faite par ce comportement qu’il faut mettre fin à ce régime de sangsues qui serait prêt à sacrifier tout un peuple pour arriver à ses fins. Car autrement comment pourrait-on finir une transition consensuelle et inclusive et préparer les élections si tous les opposants se trouveraient menacés et maitrisés par la force ? En tout cas, s’il fallait provoquer une guerre civile on ne le ferait pas mieux qu’eux !

rov@higa

Voir les commentaires

VAOVAO TSARA HO FANTATRA (28/11/11)

28 Novembre 2011, 22:47pm

Publié par rovahiga

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/large/fg/alt/IVATO-27-11-11/001.JPG

 

 

Tonga i Tojo Ravalomanana sy Guy Rivo Antomotra ny fiverenan’i Dada
http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=6009&idcat=2&une=1
Ara-bakiteny tokoa io ! Tafaverina an-tanindrazana i Tojo Ravalomanana, zanaka lahiaivon’ny filoha Marc Ravalomanana.
Omaly tamin’ny roa ora sy efapolo minitra teo no nigadona teny amin’ny seranam-piaramanidina iraisam-pirenena Ivato ny fiaramanidina an’ny kaompania Airlink nitondra azy mivady sy Randrianarisoa Guy Rivoniaina, mpiara-miasa akaiky amin’ny filoha Ravalomanana, sady mpitondra  tenin’ny ankolafy Ravalomanana rahateo. Efa filohan’ny delegasiona manokan’ny tanànan’Antananarivo ity farany, tsiahivina ihany. Tsy nandrenesana NOTAM na sakantsakana mahakasika azy ireo omaly. Na izany aza dia fantatra fa nasaina nanao sonia taratasy fanekena izy ireo nialoha ny nivoahana ny faritry ny seranam-piaramanidina, mba hahafahana manara-maso azy ireo angamba (?). Raha ny fantatra hatreto aloha dia eto an-drenivohitra ihany na ry Tojo Ravalomanana na i Guy Rivo no hipetraka.
Hanomana. Ho mpisava lalana hanomana ny fiverenan’i “Dada” ve no ahatongavan’i Tojo Ravalomanana, toy ny nahatongavan’i Xavier Ratsiraka nialoha lalana ny fahatongavan’ny amiraly Ratsiraka rainy ? Tsy nisy ny fanambarana na resaka tamin’ny mpanao gazety nataon’izy ireo teo am-pahatongavana, fa dia namonjy avy hatrany ny fiara hitondra any amin’ny toerana tokony hivantanany avy izy ireo. Na izany aza nahazoana fanazavana fohy i Guy Rivo fa tonga eto an-tanindrazana amin'ny maha olom-pirenena tsotra azy aloha izy ireo. Naniry ny hihaona amin'ny fianakaviana ihany koa fa efa nisaraka taminy ela. Mikasika ny nahatafara-dia azy tamin'i Tojo Ravalomanana indray dia amin'ny maha olona akaiky ny filoha teo aloha azy no antony, nefa koa “voairaka hijery sy hanara-maso akaiky ny fametrahana ny tetezamita iaraha-mitantana”. Loharanom-baovao hafa no nandrenesana fa mety hisy fihaonana amin’ny mpanao gazety hataony anio na rahampitso talata mahakasika izany.
Fambara izao, hoy ny mpanara-baovao maro fa dia antomotra ny fiverenan’ny filoha Marc Ravalomanana an-tanindrazana. Mahavelom-bolo ireo mpanohana azy ny fahatongan’ny amiraly Ratsiraka ny alakamisy lasa teo. Vao mainka nampitombo ny fanantenan’izy ireo izao fahatongavan’i Tojo Ravalomanana, zanany, sy Randrianarisoa Guy Rivoniaina izao. Ary dia horaisin’ny zanak’i Dada ho fanomezana krismasy, ho famonjena amin’izao krizy mihatra any am-bilany izao, izany fahatongavany an-tanindrazana izany, izay tafiditra anatin’ny fampiharana ny tondrozotra rahateo. Andrandrain’ny maro ihany koa etsy andanin’izany ny famoahana ireo gadra politika, na sivily na miaramila sy ny hamohana ireo haino aman-jery rehetra nakaton’ny FAT noho ny antony politika, hisian’ny fitoniana ara-tsosialy sy ara-politika amin’izay.

Ivato Notsenain'ny DST ry Guy Rivo
http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=6017&idcat=2
28/11/2011
Omaly tokony ho tamin'ny telo ora tolakandro latsaka no nigadona teny amin'ny seranam-piaramanidina iraisam-pirenena Ivato ny fiaramanidina nitondra an'i Guy Rivo Randrianarisoa sy Tojo Ravalomanana mivady.
 Efa tonga nialoha teny ny kaomisera Nakany Charly lehiben'ny DST niaraka tamin'ny polisy sy zandary telo. Nandeha ny resaka fa hosamborina izy ireo raha vao manitsaka ny tanin'i Madagasikara. Rehefa tonga anefa ireo olona nandrasana dia tsy nisy ny fisamborana fa nifampiarahaba aza no nataon'ny andaniny sy ny ankilany. Tsiliantsofina no nahafantarana fa nisy ihany izay eritreritra fisamborana izay saingy nisy ny fanakanana avy any amin'ny faratampony. Nivadika ny resaka taorian'izay ary naparitaka indray fa hiaro azy ireo no anton-dian'ny DST sy ireo miaramila tonga teny an-toerana. Fa tetsy ankilazan’izay dia nisy andian’olona nentina taksibe roa, notarihin’ny mpitarika ny AV7, koa tonga teny Ivato ary nihogahoga niaraka tamin’ny sorabaventy. Nifanala am-bava tamin’ireo zanak’i Dada tonga maro nitsena ireto avy any Afrika Atsimo ireto izy ireo, ka nisintaka tsimoramora nony avy eo.

VAOVAO FARANY:
http://collectif-gtt.org/
17H 00 : tonga teny amin'ny fonenan'ny fianakavian'ny Filoha RAVALOMANANA eny Faravohitra ny EMMOREG ary nilaza fa haka an'i Tojo Ravalomanana hatao fanadihadiana. Nanomboka nitangorona anefa ny vahoaka sady niantso ireo mpitari-tolona no nampandre masoivoho vahiny sasantsasany ka dia niala moramora izany toerana izany ireto hery famoretana ireto saingy namela fampiantsoana ho an'ny lahy haivon'ny Filoha RAVALOMANANA ho tonga eny amin'ny tobin'ny zandarimariam-pirenena eny Betongolo.
20H 00 : karohin'ny ekipan'ny Jly Baomba ihany koa i Guy Rivo Andrianarisoa ary efa naharay ny fampiantsoana azy ny fianakaviany amin'izao ora izao.

JEREO ATO KOA IREO VIDEO FITSENANA TENY IVATO SY NY VAOVAO HAFA

Mpikambana ao amin’ny CT sy CST “Miala daholo !”, hoy i Fransman
http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=6016&idcat=2
28/11/2011
Azo ambara fa vita ihany iny ny momba ny fizarana toerana eo anivon’ny governemanta.
 Tamin’iny herinandro iny dia efa nisy ny dinika natao teny Iavoloha ny amin’ny fanohizana ny fampiharana ny sori-dalana ka ao anatin’izany ny momba ireo mpikambana eo anivon’ireo andrim-panjakana sasany toy ny Kongresy sy ny Filankevitra ambonin’ny tetezamita sy ny Vaomiera mahaleotena momba ny fifidianana. Niteraka resabe ny hoe fampitomboana sa fanovana tanteraka ireo mpikambana no hatao amin’ireo rafitry ny tetezamita ireo. Ho an’ireo mpikambana sy mahazo tombontsoa ao amin’izao fotoana izao moa dia voizina ny hoe fanitarana ny Kongresin’ny tetezamita (CT) sy ny Filankevitra ambonin’ny tetezamita (CST) no izy. Ho an’ny mpanohitra indray dia fanavaozana tanteraka no tena izy.
Rehefa raikitra àry ny adihevitra dia nambaran’ireo solontenan’ireo efa mpikambana ao amin’izao fotoana izao fa na 600 aza ny ho isan’ireo mpikambana ao amin’ny CT sy CST dia tsy ho olana. Mazava anefa ny tenin’ny masoivohon’i Afrika Atsimo, hoy ny depioten’Arivonimamo teo aloha, Rakotomanjato Rodin, izay anisan’ny nanatrika ny fihaonana fa “raha manam-bola ianareo dia midira ao daholo”. Tsy naharesy lahatra ireo mbola te hifikitra amin’ny toerana anefa izany ka dia voatery nantsoina mihitsy ingahy Marius Fransman. Tamin’izany àry no nilazan’ity farany, araka ny tatitry ny depiote Rodin ihany fa dia “tsy fanitarana no izy ary tsy fanampiana ireo efa mpikambana ao amin’ny CT sy CST ihany koa fa miala daholo ireo efa ao amin’ireo CT sy CST ireo”. Ireo nanao sonia ny sori-dalana ihany koa no hany mahazo alalana mampiditra olona amin’ireo rafitra ireo.

Voir les commentaires

Lette ouverte à l'Union Européenne et à L'Union Africaine

28 Novembre 2011, 17:41pm

Publié par GTT International Geneve

Lettre ouverte aux Autorités de l’Union Européenne, de l' Union Africaine et la Communauté Internationale

 

 

MADAGASCAR
 

Non à la reconnaissance du Gouvernement de M. Beriziky
 

 

 

Le processus de sortie de crise pour Madagascar avance sans aucun consensus. Rajoelina continue de défier la communauté internationale en bafouant, dès le lendemain, l’accord signé par lui même ou par sa mouvance.
En effet, de multiples violations de la feuille de route ont conduit les deux mouvances de l’opposition (Ravalomanana et Zafy) à déposer une plainte auprès de la Troïka de la SADC. Elles se sont appuyées sur deux dispositions de la Feuille de Route pour motiver leur démarche:
•    l’absence d’équité et d’équilibre des pouvoirs (article 6) dans la nomination des membres du Gouvernement  et,
•    le critère de nomination du Premier Ministre, M. Beriziky qui est issu de la même mouvance que Rajoelina contraire-ment aux dispositions prévues par l’article 5.
Nous sommes donc en présence d’un Gouvernement unilatéral et non inclusif malgré la présence, en nombre négligeable, des ministres de l’opposition (11 sur les 35) qui n’occupent, de surcroît, que des postes de moindre importance. Cette mascarade politique, avec ce pseudo consensus, est destinée à tromper la Communauté Internationale dans le but d’obtenir la reconnais-sance tant recherchée.
Nous dénonçons également la présence au sein de ce gouvernement des ministres de la mouvance TGV qui ont été récemment impliqués dans des trafics et détournements de fonds publics ou bien dans des cas de corruption avérée: c’est le cas de Hajo Andrianainarivelo, ou de Hery Rajaonarimampianina ou encore de Pierrot Rajaonarivelo.
Le pillage des biens publics continue. Rajoelina, lui-même, a institué le trafic des bois de rose en autorisant leur commerce et son implication dans le trafic de cette richesse nationale est dénoncée par nombre d’organismes internationaux de défense de l’Environnement. Récemment, il a vendu illégalement des permis miniers à la société VARUN industries limited, une société indienne.
En outre, plusieurs ministres et parlementaires ont détourné sans état d’âme, à des fins personnelles, les dons de l’UNICEF (vé-hicules 4X4) destinés aux services de l’enseignement des jeunes malgaches.
Le ministère de la justice, haut-lieu de la corruption,  reste sous les ordres de Rajoelina avec la reconduction de sa dévouée mi-nistre Christine Razanamahasoa.
Parallèlement, la France persiste à manoeuvrer et soutenir ouvertement le régime putschiste avec  la présence permanente et bienveillante de M. l’Ambassadeur tout au long du processus.
Rappelons que le Parlement Européen a pris nettement position contre le régime putschiste en affirmant que "les autorités qui ont pris le pouvoir en bafouant la Constitution ne sont pas habilitées à les [élections] organiser". (Résolution adoptée lors de la session de Strasbourg du 08 juin 2011)
De même, l’Union Européenne a manifesté à maintes reprises sa « position ferme en ce qui concerne Madagascar » et «prévient contre toute décision qui s’écarte de la voie consensuelle et inclusive». (Déclaration de M. Léonidas Tezapsidis, Représentant de l’UE à Madagascar, le 09 mai 2011 à l’occasion de la fête de l’Europe)
De notre côté, nous sommes persuadés que seule l'application des Accords de Cotonou, qui interdisent à un putschiste de diriger une transition menant vers des élections libres, est la solution qui pourrait sortir Madagascar de cette crise qui dure de-puis trois ans.
Au vu de tous ces éléments et pour une sortie de crise crédible menant vers des élections libres et transparentes, nous exigeons:
•    l’application effective des dispositions de la Feuille de Route notamment en ce qui concerne les mesures d’apaisement nécessaires, à savoir:
o    le retour sans conditions ni délai du Président RAVALOMANANA et de tous les exilés politiques,
o    la libération sans conditions ni délai des prisonniers politiques.
o    la réouverture de toutes les stations de radios et de télévision
•    le retrait de la France et de ses organismes satellites (OIF, COI) de tout processus de sortie de crise,
•    la suppression de la Présidence de la Transition,
•    la mise en place d'un Gouvernement de Transition constitué d'une équipe réduite de techniciens dont la mission se limiterait à la gestion des affaires courantes et à l'organisation rapide des élections libres et transparentes.
Nous demandons également aux Autorités de l’UE, de l'UA et toute la Communauté internationale de:
•    ne pas se laisser séduire par les arguments fallacieux des putschistes mais de maintenir l’engagement et la position qu’elles ont observés tout au long de la crise,
•    s’abstenir de toute forme de reconnaissance, et de maintenir les sanctions vis à vis du régime de la HAT (Haute Autorité de la Transition),
La Communauté Internationale et plus particulièrement l’UE doivent réagir contre ce régime totalitaire et suivre sans complai-sance le bon déroulement d'un retour à l'Ordre Constitutionnel. Cela ne peut être que bénéfique pour les Malagasy lassés par une si longue crise qu’ils n’ont  pas choisie.

 

GTT INTERNATIONAL GENEVE, Collectif de la diaspora malagasy
15 rue des savoises
1205 Geneve Suisse
collectifgtt@gmail.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>