Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

JUSTICE ET DROITS DE L'HOMME à MADAGASCAR (30/11/11)

30 Novembre 2011, 14:13pm

Publié par Justmad

REVUE DE PRESSE - NOVEMBRE 2011


 

30 novembre 2011
 

 

Les tractations pour la formation du gouvernement Beriziky se sont poursuivies durant toute la 1ère quinzaine du mois. La date butoir du 17 novembre imposée par la Troïka de la SADC n'a pas pu être respectée. Andry Rajoelina et Omer Beriziky ont dû surmonter de nombreux obstacles et faire des concessions pour parvenir à un fragile accord, sous la pression de l'ambassadeur d'Afrique du Sud, représentant la SADC, qui a manifesté son impartience et lancé un ultimatum au pouvoir.
La nouvelle équipe, pléthorique (35 membres),  a pu néanmoins être désignée, avec quelques jours de retard. Les trois forma-tions de l’opposition ont obtenu 12 sièges mais 6 opposants ont boycotté la cérémonie d'installation. 13 ministres du gouver-nement Vital II ont été reconduits.
La constitution de ce nouveau gouvernement a, une fois encore, mis à mal la cohésion de chacune des mouvances, elle a ré-ouvert la chasse aux sièges, dans un climat de recomposition politique favorable à toutes les surenchères. Les mouvances Zafy et Ravalomanana, ansi que le Monima de Monja Roindefo, ont condamné la manière dont les pourparlers se sont déroulés, une lettre de protestation a été adressée à la communauté internationale. 5 ministres issus des mouvances Ravalomanana et Zafy ont décidé quelques jours après de participer au premier Conseil du gouvernement présidé par le Premier ministre "pour poursuivre leurs revendications". Le parti Vert, non représenté au gouvernement, se montre également très critique.

Le retour d'exil de Didier Ratsiraka et de sa famille est intervenu le 24 novembre. L'ancien chef de l'Etat, qui prône à nouveau un Sommet à Antananarivo réunissant les 4 chefs de file et les principales formations politiques, a entrepris de discrètes consul-tations et a rencontré à plusieurs reprises le Premier ministre. Il n'attend aucune mesure d'amnisitie pour les condamnations prononcées à son encontre. La ministre de la Justice avait l'intention de lancer la procédure d'arrestation de l'ancien chef de l'Etat mais les membres du gouvernement Beriziky s'y sont opposés.

Marc Ravalomanana a salué ce retour et compte vraissemblablement sur le "renvoi d'ascenseur " de son ancien ennemi...Guy Rivo Randrianarisoa, porte-parole de Marc Ravalomanana, et Tojo Ravalomanana, fils cadet de l'ancien président, sont rentrés d'exil en Afrique du Sud, ce qui pourrait laisser supposer que le retour de l'ancien président est proche mais le pouvoir n'aurait pas renoncé à faire obstacle à ce projet qui est soutenu désormais par toute l'opposition. La gendarmerie a ouvert une enquête sur le ressortissant étranger qui aurait accompagné les deux hommes à leur retour à Madagascar. Andry Rajoeilna aurait exigé la suspension de la procédure mais le général Richard Ravalomanana semble déterminé à retrouver le le fils de l'ancien président et son supposé garde du corps, qualifié de "mercenaire".

Les observateurs estiment que le pouvoir de Transition a tout à craindre du retour de Didier Ratisraka et de l'entrée d'oppo-sants déterminés au gouvernement. "Le ver est ainsi bel et bien, dans le fruit et risque de causer beaucoup de couacs dans le plan de la HAT qui voit sa marge de manœuvre réduite en particulier dans la préparation des élections où les opérations seront étroitement surveillées ", écrit L'Express. Avec Monja Roindefo, Albert Zafy fait figure d'opposant le plus déterminé en dépit du fait qu'il ait proposé Omer Beriziky au poste de Premier ministre : il déclare que sa mouvance n'intègrera pas le Parlement de la Transition et que les ministres qui ont pris leurs fonctions seront exclus. Pour les observateurs, néamoins, la cohabitation entre les entités politiques dans le gouvernement Beriziky commence à s’ébaucher. Certains se montrent préoccupés par l’attitude du Premier ministre qui poursuite son dialogue avec Didier Ratsiraka et Zafy Albert sans en avoir apparemment la mission. S’agit-il d’un partage des tâches avec le président pour obtenir l’adhésion de tous au processus ? Omer Beriziky a-t-il été convaincu par Didier Ratsiraka de rouler pour l’organisation de cette fameuse conférence au sommet, jugée inutile par une partie de la classe politique ?

Les réunions de 9 des 11 entités signataires de la feuille de route pour la recomposition du Parlement de la Transition ont débouché sur un accord. La médiation aurait fait pression pour imposer la formule de la recomposition (à effectif constant) au détriment de l’élargissement, donnant ainsi satisfaction à l’opposition. Celle-ci obtiendrait à elle seule plus de la moitié des sièges et la mouvance Ravalomanana pourrait espérer conquérir la présidence du Congrès. Le décret de dissolution de l'actuel Parlement doit être signé avant la fin du mois. Une lecture contredite le 30/11 par Tribune qui explique que le Parlement sera élargi à 606 membres (contre 208 actuellement). Un effectif jugé pléthorique pour un pays exsangue. Il n’y aurait donc pas de dissolution de l’actuel Parlement mais élargissement, à budget constant toutefois... Clarification attendue pour les prochains jours !

La société civile, toujours fragilisée par des divergences internes, attend avec impatience la création du bureau de liaison de la SADC afin d'être fixée sur ses missions ainsi que sur les moyens mis à sa disposition pour le suivi de l'application de le feuille de route, conformément à l’accord conclus. André Rasolo de la CNOSC se déclare favorable à la rencontre au sommet exigée par Didier Ratsiraka.


SOMMAIRE

LA CRISE POLITIQUE

MISE EN OEUVRE DE LA FEUILLE DE ROUTE SIGNEE LE 17 SEPTEMBRE
•    Les tractations pour la formation du gouvernement Beriziky
•    Le retour d’exil de Didier Ratsiraka le 24 novembre : nouvelle donne, amorce de rapprochements
•    Médiation malgacho-malgache - société civile
DROITS HUMAINS -GOUVERNANCE
•    Liberté d’expression
•    Justice, forces de l’ordre, prisonniers politiques, condition carcérale  
•    Médias   
•    Santé
•    Droits des enfants
•    Droits des femmes
•    Gouvernance
ECONOMIE – SOCIAL – ENVIRONNEMENT
•    Accords commerciaux, coopération
•    Permis miniers, exploitation pétrolière  
•    Trafics de bois précieux et d'espèces protégées 
•    Monde des affaires
•    Divers  
>> Télécharger pdf, 32 pages

Commenter cet article