Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
rov@higa

ALAROBIA TSY MIVERINA !

28 Février 2011, 23:17pm

Publié par mydago.com/

http://mydago.com/2011/02/alarobia-tsy-miverina/

Solo Razafy

 

« Hanao hetsika goavana amin’ny Alarobia izao ny ankolafy telo, hisy fanambarana miezinezina hataon’ny filoha Zafy Albert amin’io Alarobia tsy miverina io », izay no nivoitra tamin’ny fihaonan’ny ankolafy telo tamin’ny mpanao gazety ny hariva teo tetsy amin’ny Villa Elisabeth.

Nambaran’ny Tabera Randriamanantsoa fa hevitra hitovizan’ny filoha telolahy “chefs de file” mpitarika ny ankolafy telo izany. »Hamory ny movansiny i Andry Rajoelina eny Iavoloha rahampitso, dia mba hamory ny vahoakanay koa izahay amin’ny Alarobia izao  » hoy ihany i Tabera.

Na inona endrik’izay fihaonan’ny ankolafy Rajoelina sy ny mpanao politika mpomba azy eny Iavoloha dia tsy hahazo fankatoavana iraisam-pirenena izany mihitsy izy ireo raha mbola endrika « unilateralisme » foana no ataony hoy ny Me Marthe avy amin’ny ankolafy Ratsiraka.

Nanamafy hatrany ireto mpitarika ny ankolafy ireto fa iray tsy mivaky ny ankolafy telo na dia be dia be aza ireo hevitra alefa mba hampisaraka azy ireo.

 

Voir les commentaires

Soutien français aux dictatures : enfin le changement ?!

28 Février 2011, 18:07pm

Publié par Survie.org

http://survie.org/francafrique/colonialisme/article/soutien-francais-aux-dictatures

Par SURVIE

 

Au lendemain de l’annonce par le Président de la République de la nouvelle ligne de la politique extérieure de la France, l’association Survie se félicite des premières mesures concrètes que devrait annoncer les nouveaux ministres, afin de couper tout soutien français aux dictatures africaines.

 

Après l’annonce ce dimanche soir 27 février 2011 par Nicolas Sarkozy que "nous ne devons avoir qu’un seul but : accompagner, soutenir, aider les peuples qui ont choisi d’être libres" et qu’"il nous faut tout faire pour que l’espérance qui vient de naître ne meure pas", le nouvel exécutif a décidé d’anticiper les mouvements populaires dans tout son ancien "pré-carré". Quelques heures avant l’annonce officielle que devraient faire ce soir les nouveaux ministres de la Défense et des Affaires étrangères, l’association Survie a appris avec soulagement que la France souhaitait enfin agir fermement à l’encontre des régimes alliés ne donnant pas les garanties démocratiques suffisantes.

 

Parmi les mesures qui devraient être annoncées dans la soirée, Survie salue notamment :

 

le rappel en France des centaines de coopérants militaires et policiers présents au Cameroun, au Gabon, au Togo, au Maroc, à Djibouti, à Madagascar, au Burkina Faso, au Tchad, en Centrafrique, en Mauritanie, etc. ;

la fermeture définitive et complète des bases militaires françaises au Gabon, au Sénégal, au Tchad (opération Epervier), à Djibouti et à Abu Dhabi ;

le gel des avoirs financiers et la saisie des Biens Mal Acquis de tous les dictateurs sur le territoire français, notamment l’hôtel particulier récemment acheté par l’Etat gabonais rue de l’Université à Paris ;

la suspension de l’aide budgétaire bilatérale au Cameroun et au Tchad si Paul Biya et Idriss Déby ne renoncent pas à se représenter aux élections prévues cette année ;

un audit public des services de Bercy sur les investissements des multinationales françaises à capitaux publics implantées dans des Etats où les droits humains ne sont pas respectés ;

l’annulation du récent décret d’attribution de la Légion d’honneur à Jean-Dominique Okemba, pilier du régime de Sassou Nguesso, et la nomination à titre posthume des opposants congolais Bruno Ossebi et tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh et du président de la Ligue centrafricaine des droits de l’Homme, Maître Goungaye.

Certes, si ces informations transmises officieusement à l’association Survie sont confirmées, cela pourrait entraîner la chute des actions d’Areva et de Total au CAC 40, même si c’est le prix à payer pour une politique étrangère responsable. En revanche, si elles ne sont finalement pas annoncées officiellement par le gouvernement, cela indiquera une fois de plus que Nicolas Sarkozy fait de belles déclarations, mais ne change absolument rien à la politique française criminelle de soutien aux dictatures africaines.

Voir les commentaires

COMMUNIQUE DES TROIS MOUVANCES

28 Février 2011, 15:20pm

Publié par Trois Mouvances

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/02/ivato-1.jpg

 

Alarobia 2 mars 2011.

Villa Elisabeth

Fientanam-be toy ny tamin’ny 19 février 2011.

Ho avy isika an-tapitrisany. Isika tsy mba hiemotra.

Trois mouvances.

 

Wednesday, March 2, 2011.

Mobilising equal to the 19 February 2011.

We will come by millions. We will not back down.

The three movements.

 

Mercredi 2 mars 2011.

Grande mobilisation à l’égale de celle du 19 février 2011.

Nous viendrons  par millions. Nous ne reculerons pas.

Trois mouvances.

Voir les commentaires

Communiqué conjoint de Marc Ravalomanana et Joachim Chissano.

28 Février 2011, 13:43pm

Publié par tananews.com

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/small/fg/alt/PRMCHISSANO-26-02-11/004.jpg

http://www.tananews.com/2011/02/communique-conjoint-de-marc-ravalomanana-et-joachim-chissano-sandton-afrique-du-sud-le-26-fevrier-2011-le-mediateur-de-la-sadc-son-excellence-joacquim-alberto-chissano-ancien-president-de-la-rep/

 

Sandton, Afrique du Sud, le 26 février 2011

Le Médiateur de la SADC, Son Excellence Joacquim Alberto Chissano, ancien Président de la République de Mozambique, dans le cadre des efforts visant à trouver une solution à la crise à Madagascar, a rencontré Son Excellence Marc Ravalomanana, Chef de file de la Mouvance Ravalomanana à Sandton, Afrique du Sud, le 26 février 2011.

La Réunion de Sandton fait suite à celle qui s’est tenue à Maputo, Mozambique, le 22 février 2011, entre le Médiateur de la SADC et le Chef de file de la Mouvance Ravalomanana.

Pendant la réunion de Sandton, Son Excellence Marc Ravalomanana a réitéré sa totale confiance au Médiateur de la SADC et au processus de la Médiation, il a exprimé son engagement et sa disposition à travailler en étroite collaboration avec le Médiateur de la SADC pour trouver une solution durable à la crise au Madagascar.

En parfait accord, Le Médiateur de la SADC et le Chef de file de la Mouvance Ravalomanana ont souligné la nécessité d’encourager la continuation du Dialogue Malgacho-Malgache et ont exhorté toutes les parties prenantes, Mouvances et autres entités politiques à exprimer leur intention de participer au processus afin de mettre un terme à la crise à Madagascar dans le contexte de la feuille de route proposée par le Médiateur de la SADC. Ils ont souligné que la signature de la déclaration de participation ne signifie pas nécessairement la signature de la feuille de route proposée. Dans le but de renforcer le processus démocratique, ils ont aussi souligné la nécessité d’avoir une vraie transition neutre, consensuelle et inclusive qui ouvrira la voie aux élections libres, justes et crédibles visant à restaurer la normalité constitutionnelle.

Au cours de la réunion de Sandton, le Médiateur de la SADC et le Chef de file de la Mouvance Ravalomanana ont eu une conversation téléphonique avec le Chef de file de la Mouvance Zafy et ont clarifié plusieurs points, en particulier la différence entre la signature de la déclaration qui exprime l’intérêt pour participer aux négociations et la signature de la feuille de route proposée.

Après la conversation téléphonique le Médiateur de la SADC a fait savoir que le Président Albert Zafy a confirmé au Médiateur de la SADC l’intention de sa Mouvance à participer entièrement aux négociations concernant la feuille de route en vue de la restauration de la normalité constitutionnelle à Madagascar.

Le Chef de file de la Mouvance Ravalomanana a donné des directives à son Équipe de Médiation pour participer entièrement aux négociations concernant la feuille de route. Il a aussi exprimé le souhait qu’au terme des négociations concernant la feuille de route, un sommet des Chefs de file des Mouvances, des chefs d’entités politiques majeures et autres parties prenantes qui ont participé aux négociations puisse être convoqué, en accord avec les parties prenantes, en un lieu accepté par consensus pour la signature de la version définitive de la feuille de route.

Le Médiateur de la SADC et le Chef de file de la Mouvance Ravalomanana ont souligné qu’après la signature de l’accord final par les Chefs de file des Mouvances, les chefs des partis politiques majeurs et autres parties prenantes qui ont participé aux négociations concernant la feuille de route, tous les points discutés dans la feuille de route devraient être mis en œuvre comme il convient.

Président Joacquim Alberto Chissano, Président Marc Ravalomanana

Médiateur de la SADC Chef de file de la Mouvance Ravalomanana.

Voir les commentaires

LE KIOSQUE DU BLOG : 28/02/11

28 Février 2011, 11:26am

Publié par rovahiga

Joaquim Chissano et Marc Ravalomanana: Un duo qui inquiète !

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=10644:joaquim-chissano-et-marc-ravalomanana-un-duo-qui-inquiete-&catid=57:la-une

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/small/fg/alt/PRMCHISSANO-26-02-11/001.JPG

 

L’émissaire de la Sadc, Joaquim Chissano, s’est rendu samedi dernier au domicile de Marc Ravalomanana, à Sandton, dans la banlieue de Johannesbourg (Afrique du Sud). La rencontre fait suite à l’entretien que les deux personnalités eurent à Maputo (Mozambique), le 22 février. Lors de l’entrevue de Sandton, Marc Ravalomanana a exprimé sa détermination à agir en étroite collaboration avec la Sadc pour sortir Madagascar de la crise.

Les deux personnalités ont convenu des faits suivants : d’abord, la signature par les mouvances et entités politiques de leur participation au processus de sortie de crise ne signifie pas une adhésion à la feuille de route. Ensuite, la nécessité de mettre en place une transition neutre et inclusive afin de garantir des élections libres et crédibles. Lors de la rencontre, Marc Ravalomanana a eu au téléphone le Pr. Zafy, lequel a confirmé sa décision de … (Suivre le lien)

 

Andry Rajoelina : un forcing plébiscité par le médiateur Simao ?

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4745&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+(Madagascar+Online+:+Le+premier+magazine+d'actualité+en+ligne,+spécialisé+sur+Madagascar)

A la question qu’est-ce qui empêchait Andry Rajoelina de bâtir sa république, la réponse était la SADC. Ce ne serait plus le cas depuis que le médiateur de la crise malgache Leonardo Simao a présenté une feuille de route qui donne tous les pouvoirs au chef de l’autorité de fait. L’envoyé spécial de Joaquim Chissano évoque la possibilité de faire passer le document qui garantit la reconnaissance internationale sans la signature de tous les protagonistes.

Andry Rajoelina l’a dit et l’a répété : « nous devons avancer ». Le chef de l’autorité de fait a en effet fait du sur place après avoir pris conscience que son référendum ne lui garantit pas la reconnaissance internationale mais au mieux un début de processus vers un retour à … (Suivre le lien)

 

Crise malgache : la prétendue évolution de la perception de la communauté internationale

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4744&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+(Madagascar+Online+:+Le+premier+magazine+d'actualité+en+ligne,+spécialisé+sur+Madagascar)

Depuis que Leonardo Simao tient le même discours que Andry Rajoelina qui veut mener le pays en bateau pour atteindre la république qu’il s’est fabriquée, les autorités de fait voient enfin le bout du tunnel. La reconnaissance internationale est à portée de main. Le revirement de la médiation de la SADC intransigeant sur les putschs ou autre changement anticonstitutionnel de gouvernement jusque-là serait justifié par l’évolution du contexte politique national et international.

L’explication vient du camp des TGV et consorts. Les événements dans le Maghreb auraient ouvert les yeux à la communauté internationale qui a enfin compris qu’un peuple peut légitimement renverser un président. Avant ces mouvements populaires, ni le maire du Tunis, ni le maire du Caire ne s’est … (Suivre le lien)

 

La crainte d'un regain de tension

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4743&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+(Madagascar+Online+:+Le+premier+magazine+d'actualité+en+ligne,+spécialisé+sur+Madagascar)

La version finale de la feuille de route de la mission de médiation de la SADC est attendue dans les prochains jours. La situation politique semble toutefois connaître une certaine complication.

L'opposition veut faire entendre sa voix et multiplie les mouvements de foule. Une façon pour elle de démontrer qu'une frange non négligeable de la population est derrière elle. Les partisans de … (Suivre le lien)

 

Sortie de crise : Baroud des trois mouvances

http://www.lexpressmada.com/sortie-de-crise-madagascar/21328-baroud-des-trois-mouvances.html

Le bras de fer entre la transition et les mouvances des trois anciens présidents s’intensifie la veille de la réunion des partis, annoncé le 1er mars.

La situation politique de nouveau en ébullition. Le régime de transition donne l’impression de vouloir écarter des chefs de file des mouvances dans le processus de sortie de crise. Ces derniers préparent une contre-offensive en insistant sur la tenue d’un sommet avant la signature de la feuille de route.

« Si les Raiamandreny ont la sagesse, ils devraient donner leur bénédiction au lieu de se constituer en éléments de blocage. Il est temps pour les jeunes de … (Suivre le lien)

 

HAT, Ratsiraka, Ravalomanana etc … Un week end riche en infos

http://sobika.com/edito.php?idnews=18466

Il s'en est passé des choses ce week end. Le 25 février, c'est au tour de Didier Ratsiraka de faire l'objet d'un Notam. Un notam est une instruction donnée par les autorités d'un état aux compagnies aériennes ( ou portuaires ) leur demandant de ne pas embarquer à leur bord une personne définie. On ne connait pas la fin de validité de cette instruction, mais quoi qu'il arrive, elle restera à la bienveillance des autorités au pouvoir. Le 26 Février, Marc Ravalomanana et Joachim Chissano signaient un communiqué conjoint dans lequel, Ravalomanana s'engage au travers de … (Suivre le lien)

 

Feuille de route : Maurice en renfort

http://www.lexpressmada.com/feuille-de-route-madagascar/21329-maurice-en-renfort.html

L’île Maurice s’implique encore un peu plus dans la résolution de la crise actuelle en apportant sa caution à la feuille de route élaborée par le Dr Leonardo Siamo. En effet, cet émissaire de la SADC a, comme prévu, rencontré durant le week-end dernier le Premier ministre mauricien Navin Ramgoolam accompagné de son ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, ainsi que par d’autres personnalités politiques de l’île. La crise malgache, et la Feuille de route de sortie de crise élaborée par la SADC en particulier, ont été au centre des discussions. C’est lors d’un entretien exclusif avec le chef de la diplomatie mauricienne hier que ce dernier a confié l’appui de cette île voisine qui est également membre de la SADC dans l’application de la feuille de route. « C’est un bonne base qui donne une grande importance à une … (Suivre le lien)

 

Réunion politique : Des « électrons libres » au rendez-vous présidentiel

http://www.lexpressmada.com/reunion-politique-madagascar/21325-des-electrons-libres-au-rendez-vous-presidentiel.html

Sans être membres des mouvances alliées Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy, des non-signataires des précédents accords politiques seront attendus à la réunion politique annoncée par le président de la Haute autorité de la transition (HAT), Andry Rajoelina, pour cette semaine. Ils se montrent, cependant, curieux sur l'ordre du jour de la rencontre, en attendant les détails de l'organisation.

C'est le cas, entre autres, de l'Alliance pour le redressement national (Harena) de … (Suivre le lien)

 

Diplomatie française : Echec ou flottement ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=14224:diplomatie-francaise--echec-ou-flottement-&catid=34:politique&Itemid=60

Fortement contestée depuis près de plusieurs semaines notamment pour "vacances tunisiennes" au moment où le régime Ben Ali tombe et annoncée comme devant démissionner, Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires étrangères du gouvernement François Fillon a remis hier sa lettre de démission au président français Nicolas Sarkozy. Elle cède sa place à Alain Juppé qui quitte alors le ministère de la Défense pour Gérard Longuet. Le remaniement touche aussi le ministère de l'Intérieur où Brice Hortefeux cède sa place à un proche de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant. Brice Hortefeux devient conseiller spécial du président Sarkozy.

Alain Juppé, le nouveau ministre des Affaires étrangères, qui quitte la Défense, est … (Suivre le lien)

 

Après le Maghreb ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=14230:apres-le-maghreb-&catid=42:editorial

Après le Maghreb, les yeux des géopoliticiens se tournent vers l'Afrique noire si d'autres scrutent le paysage et la situation à Madagascar. Surtout que l'ascendance Kadhafi avait plané un moment sur le régime de la Haute autorité de transition (HAT). Le président de la HAT avait en effet effectué sa première sortie officielle en Libye, bravant ainsi, sur les conseils du Guide libyen, l'interdiction de sortie de la communauté internationale. Par la suite, le Guide libyen a traduit sa sympathie pour Andry Rajoelina et son régime par de multiples largesses, dont des hélicoptères et autres "cadeaux". Des confidences et des sources étrangères en tout cas font croire que ce rapprochement avec le régime de Kadhafi aurait été sollicité et encouragé par des responsables français pour contourner les sanctions de l'Union européenne et celles de l'Union africaine.

Quoiqu'il en soit, la situation à Madagascar ne rassure pas les gouvernants en place dans la mesure où aux offensives diplomatiques de Didier Ratsiraka et de Marc Ravalomanana se conjuguent avec la diplomatie des grands et les déboires ou couacs de la diplomatie française envers l'Afrique. Tout ceci s'ajoute aux … (Suivre le lien)

 

« OPERATION ZOULFICAR » : 12 pirates arrêtés et 25 otages libérés

http://les-nouvelles.com/spip.php?article8031

Mission accomplie pour les éléments du 2e RFI et ceux de la Bana, envoyés à plus de 150 km à l’est du phare de cap d’Ambre afin de procéder à la libération des otages à bord du bateau M/V Aly Zoulficar.

Sous la coordination générale du centre des opérations maritimes du ministère des Transports, ils sont rentrés hier avec 12 pirates et 25 passagers et membres d’équipage du bateau.

Fin de l’opération « Zoulficar ». Fin de calvaire aussi pour les 29 membres d’équipage et passagers du bateau M/V Aly Zoulficar, retenus en otages par des pirates somaliens depuis le 31 octobre. Après … (Suivre le lien)

 

Narisoa Rajaonarivony: Décès brutal, hier

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=10620&Itemid=55

Nous avons appris le décès de Narisoa Rajaonarivony, ancien vice-Premier ministre et ancien ambassadeur, dans la matinée d’hier. Une disparition brutale, causée, nous apprend-on, par un accident vasculaire cérébral (AVC), qui a surpris, car l’homme était apparemment en bonne santé. Vendredi soir encore, on l’a vu dans l’émission de TV Plus « L’invité du Zomà » en train de répondre avec brio et mordant aux questions de l’animatrice. On reprendra ici une réplique, lancée lors de la séance par Narisoa Rajaonarivony : « On me traite de pro-américain, mais quand on a fait ses études aux Etats-Unis, est-on obligatoirement un pro-américain ? Non. Je suis fier d’être un Malgache et d’avoir fait une grande partie de mes études au pays… ».

            Après l’université d’Antananarivo, Narisoa Rajaonarivony décrocha, un master en management des affaires à l’université Auburn, aux Etats-Unis, puis un Phd en administration publique à … (Suivre le lien)

 

Andry Rajoelina : place aux jeunes…

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=10618&Itemid=55

Le chef de la Transition, Andry Rajoelina, continue sa tournée dans le sud-est de la Grande Ile pour apporter son soutien à la population victime du cyclone "Bingiza ". C'est au cours de ce déplacement que le président de la HAT a affirmé devant la foule "On a constaté la droiture de votre dirigeant malgré son jeune âge. Dorénavant, j'invite les Ray aman-dReny à donner leurs bénédictions aux jeunes pour diriger le pays ". Mais, le jeune chef de la Transition a aussi réitéré que toutes les élections seront organisées cette année, comme il a si bien affirmé à … (Suivre le lien)

 

Zaza Ramandimbiarison: Des réserves sur un… soutien

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=10621&Itemid=55

La semaine dernière, un groupe de natifs de l’Alaotra (pays Sihanaka) a proposé Zaza Ramandimbiarison comme Premier ministre de consensus. Selon ce groupe, l’actuel directeur de cabinet d’Andry Rajoelina est un Sihanaka, né à Ambatosoratra (à 20 kilomètres au nord d’Ambatondrazaka), et a toutes les compétences pour prendre en charge la fonction. Interrogé hier sur Radio Antsiva, Zaza Ramandimbiarison a remercié le groupe pour son soutien, mais a exprimé des réserves quant à ce procédé qui a un caractère tribal. Selon lui, les jugements ne devraient pas, comme sous la colonisation, être fondés sur l’appartenance ethnique, mais sur les capacités et les aptitudes.

Quel sera le principal souci de Zaza Ramandimbiarison si jamais il est désigné au poste de Premier ministre ? Réponse de l’intéressé : rétablir et défendre le pouvoir d’achat. L’ancien vice-Premier ministre chargé des programmes économiques a fait bonne impression hier, notamment car il … (Suivre le lien)

 

Une famille décimée par la foudre, six personnes périssent

http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=656871

Samedi était un jour de deuil dans le petit village de Soanafindra dans le district d'Ankazomiriotra.

Six personnes d'une même famille ont perdu la vie ce jour-là, le père, la mère et leurs quatre enfants. Seul un petit de un an et demi a survécu.

Comme c'est la saison des pluies, la localité n'a pas été épargnée. Il était 17 heures ce jour. Tout le monde était à la maison. Et tout d'un coup, la foudre a tonné et a frappé cette maison ainsi que ses occupants. Alertés par ce coup de tonnerre, les habitants du petit village étaient venus aux nouvelles. Et grande fut leur surprise en voyant les corps brûlés de toute une famille. Pensant au plus pressé, les villageois s'occupaient d'abord des … (Suivre le lien)

 

Colonel Lylison. Sa tête mise à prix

http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=656865

La fierté dans les yeux après un travail à moitié accompli, le Colonel Lylison René a dévoilé à la presse une belle prise. Un réseau mafieux de kidnapping, d’attaques à main armée et de frappe de faux billets est en cours de démantèlement. Le numéro Un des Forces d’Intervention Spéciale a également avoué que sa tête a été mise à prix.

La bande à Elysée, un tireur d’élite au service de malfrats et un bon ami à Solovelo Régis abattu à Toamasina, est en cours de démantèlement, d’après le Colonel Lylison René, commandant des Forces d’Intervention Spéciale. Une affirmation faite hier par ce militaire qui ne négocie pas avec les malfaiteurs. D’ailleurs, 3 dangereux individus ont été mis en arrêt : le fameux Elysée, Ralava et Doudoul. A chaque fois qu’il y a une magouille de … (Suivre le lien)

 

rov@higa

 

Voir les commentaires

THE « PLATE-FORME DE CONCERTATION DES AGENTS PUBLICS DE L’ETAT »

28 Février 2011, 09:42am

Publié par GTT International

 

 

http://images.google.com/images?q=tbn:ANd9GcSX5gln6MSRUP1SblI3-UxkhpavYhDR9IPIm3nEiC20kNaknmRGaYnFZnI:proravalo.files.wordpress.com/2010/05/marc-ravalomanana-1.jpg

Having seen that hundreds of thousand people came to Ivato, international airport to welcome the President Marc RAVALOMANANA supposed to arrive on Saturday 19th of February 2011, creating an enormous human rush which could be compared to “a RAVALOMANANA cyclone” without giving any violent problem between the people and the military forces.

 

Seeing that this historical event has completely panicked the HAT who put off all other priorities such as the nomination of the members of government,

 

Noting at the same time that the security measures were reduced for the return of the cyclone BENGIZA and for the damages it has already caused when it first passed,

 

Noting that to reduce the affluence of the people at the airport, the high sphere of the regime put a pressure on the buses not to work regularly and by spreading rumour that there would be a violent clash at the airport, but contrary to these measures, the population walked the way to the airport.

 

The regime set up a maximal warning measures that they even went as far as to qualify the President Marc RAVALOMANANA as a “persona non grata” in his own country and by this, ignoring the international law.

 

To realize these freakish measures, the regime misused its authority by forcing the aeronautical authorities to issue a NOTAM not to embark RAVALOMANANA.

 

The more, not any definite condemnation is pronounced by the High Court of Justice, the only judicial structure able to judge a President on supposed law breaking he committed, it is superfluous to give him any amnesty.

 

Considering

 

– that the return to the constitutional order is one of the priorities of all legalist civil servants

 

- that the recent creation of hundreds of political parties shows an unprecedented opportunism so as to have a seat among the “de facto” regime,

 

Being constantly conscious of our responsibility for even the smallest contribution to the return to the constitutional order and the state of Rights,

 

THUS, WE

 

- request all African Presidents who aspire to peace and justice, respect the state of Rights to support the free and unconditional return of President RAVALOMANANA, democratically elected and victim of a military coup

 

- solicit the International Community to give the necessary help to allow the President to go back home without any consideration of his unlawful condemnation.

 

 

 

Antananarivo, 25th February 2011

 

The “Plateforme de Concertation

 

des Agents Publics de l’Etat »,

 

 

 

Alexis RAFALIMANANA,

 

Célestin RANDRIANARIVONIZANDRINY,

 

ROBSON Manahirana Jean de la Croix

 

RAMAHANDRY Tsirava

Voir les commentaires

RATSIRAKA : LE RETOUR COMPROMIS, LE « NOTAM » devenu une arme politique

28 Février 2011, 09:21am

Publié par rovahiga

Annoncé depuis belle lurette, le pouvoir de fait vient de mettre un terme à ce projet qui l’indispose. Ci-après le fameux « NOTAM » et un article de RFI décrivant le doute d’un retour de l’ancien président à Madagascar.

rov@higa

 

2/28/2011

 http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2010/05/didier_ratsiraka.jpg

FEDERAL AVIATION ADMINISTRATION

 

Sun, 27 Feb 2011 23:34:49

 

FMMM ANTANANARIVO (FIC,ACC,COM,NOF) () [Back to Top (#top) ]

A0234/11 - NDB FXT 366KHZ UNSERVICEABLE. 25 FEB 11:00 2011 UNTIL 25 MAY 23:59 2011 ESTIMATED.

CREATED: 25 FEB 11:03 2011

A0232/11 - A/G FAC VHF 128.9 MHZ ON REMOTE SATION AND DISTRESS FREQUENCY

121.5 MHZ OF ANTSIRANANA (FMNA) ON TEST. 25 FEB 10:30 2011 UNTIL 28 FEB 23:59

2011. CREATED: 25 FEB 10:34 2011

A0230/11 - CONFORMEMENT AUX INSTRUCTIONS EN HAUT LIEU - IL VOUS EST DEMANDE

DE NE PAS FAIRE EMBARQUER MR DIDIER RATSIRAKA ET CONSORTS. 25 FEB 07:35 2011

UNTIL 25 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 25 FEB 07:42 2011

A0197/11 - FOLLOWING A NOTICE FROM BOENY REGION AND DUE TO SECURITY REASON,

ALL AIRCRAFT TO MAHAJANGA (FMNM) MUST COMMUNICATE THE LIST OF

THEIR PASSENGERS TO THE FOLLOWING ADRESS:

REGIONBOENY@MJG.BLUELINE.MG (ALL IN MINUSCULE) 24HOURS BEFORE

THEIR DEPARTURE - ALL MODIFICATION TO THIS LIST MUST BE

COMMUNICATED IN SAME WAY BEFORE TAKE-OFF - NON CONFORMITY TO THIS

NOTAM MAY CANCELL THE FLIGHT. 19 FEB 09:55 2011 UNTIL 19 MAY 23:59 2011 ESTIMATED.

CREATED: 19 FEB 09:57 2011

A0192/11 - ACCORDING TO INSTRUCTIONS FROM THE HIGH AUTHORITIES, MR. MARC

RAVALOMANANA AND COMPANY ARE DECLARED PERSONA NON GRATA IN

MADAGASCAR. TO PRESERVE PUBLIC ORDER, OPERATORS ARE ASKED NOT TO

EMBARK THEM. 18 FEB 08:55 2011 UNTIL 18 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED:

18 FEB 09:20 2011

A0184/11 - A/G FAC VHF 128.9 MHZ ON REMOTE STATION OF MAHAJANGA (FMNM)

UNSERVICEABLE. 15 FEB 19:20 2011 UNTIL 15 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED:

15 FEB 19:36 2011

A0180/11 - FIRING OF MINE WILL TAKE PLACE AT AMBATOVY CENTRED

ON THE POINT S185046 E0481809 WITHIN A RADIUS 3KM. GND - FL100, DLY BTN 0800/1400,

15 FEB 11:03 2011 UNTIL 15 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 15 FEB 11:06 2011

A0166/11 - NDB TAN 276KHZ OPERATING ON A SINGLE SET. 11 FEB 07:20 2011 UNTIL 11 MAY 23:59

2011 ESTIMATED. CREATED: 11 FEB 07:23 2011

A0117/11 - A/G FAC 128.9 MHZ AND DISTRESS FREQUENCY 121.5 MHZON REMOTE STATION

OF MORONI (FMCH) UNSERVICEABLE. 01 FEB 11:30 2011 UNTIL 01 MAY 23:59 2011 ESTIMATED.

CREATED: 01 FEB 11:41 2011

A0116/11 - CURRENT PRICE OF AVGAS 100LL (TVA INCLUDED) FOR THE FOLLOWING

AERODROMES:

DOMESTIC FLIGHTS INTERNATIONAL FLIGHTS

AD ARIARY/LITER ARIARY/LITER USD/LITER EURO/LITER

FMMI 6354,00 5190,00 2,444 1,848

FMMT 6244,60 5098,83 2,401 1,815

FMNA 6277,00 5125,83 2,414 1,825

FMNN 6864,94 5615,78 2,644 1,999

FMNM 6244,60 5098,83 2,401 1,815

FMST 6630,88 5420,73 2,552 1,930

FMSD 6867,54 5617,95 2,645 2,000

FMMV 6568,27 5368,56 2,528 1,911. 01 FEB 11:15

2011 UNTIL 01 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 01 FEB 11:18 2011

A0115/11 - CURRENT PRICE OF JET A1 (TVA INCLUDED) FOR THE FOLLOWING

()

Display Selected NOTAMs Check All NOTAMs UnCheck All NOTAMs Save all NOTAMs

FMMM (#FMMM)

Data Current as of: Sun, 27 Feb 2011 23:27:00 UTC

Check All FMMM UnCheck All FMMM

Sun, 27 Feb 2011 23:34:49

 

 

AERODROMES:

DOMESTIC FLIGHT INTERNATIONAL FLIGHT

AERODROME ARIARY/LITER ARIARY/LITER USD/LITER EURO/LITER

FMMI 2538,71 2105,59 0,991 0,750

FMMT 2409,11 1997,59 0,941 0,711

FMNA 2854,26 2368,55 1,115 0,843

FMNN 2604,33 2160,27 1,017 0,769

FMNM 2762,16 2291,80 1,079 0,816

FMST 2859,92 2373,27 1,117 0,845

FMSD 2853,72 2368,10 1,115 0,843

FMMV 2667,94 2213,28 1,042 0,788. 01 FEB 11:08 2011

UNTIL 01 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 01 FEB 11:11 2011

A0113/11 - REMINDER ALL FLIGHTS TO MADAGASCAR HAVE THE OBLIGATION TO

COMMUNICATE THE LIST OF THEIR PASSANGERS TO THE FOLLOWING ADDRRESSES

MADAGASCARBIA@ASECNA.ORG-SPHANITR@GMAIL.COM-CTOP@ACM.MG-ACM@ACM.MG

MFA.DIRDDL@YAHOO.FR AND BIAIVATO@GMAIL.COM (IN ALL MINISCULE) IN THE

24 HOURS BEFORE THEIR DEPARTURE-ALL MODIFICATION TO THIS LIST MUST BE

COMMUNICATED IN SAME WAY BEFORE TAKE-OFF ACFT ADDRESSES NOT CONFORM

CANDELLED THE FLIGHT. 01 FEB 11:00 2011 UNTIL 01 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED:

01 FEB 10:59 2011

A0046/11 - IT IS REMINDED TO ALL ACFT TO MADAGASCAR THAT IN ACCORDANCE WITH

THE REGULATIONS IN FORCE THE ENTRY IN THE TERRITORY MUST NOT MAKE

ITSELF THAT IN THE INTERNATIONAL AIRPORT-ALL INFRINGEMENT TO THIS

REGULATION IS PUNISHED BY THE LEGISLATION IN FORCE. 17 JAN 10:07 2011 UNTIL

17 APR 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 17 JAN 10:10 2011

A0021/11 - A/G FAC 128.9 MHZ ON REMOTE STATION OF ANTALAHA (FMNH) ON TEST. 10 JAN 10:47

2011 UNTIL 10 APR 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 10 JAN 10:50 2011

A1149/10 - MEASURES TAKEN TO APPLY FROM SUPERIOR AUTHORITIES - ALL CIVIL

FLIGHTS EXCEPT AIR MADAGASCAR AND STRANGERS AIRLINES FOR

INTERNATIONAL OPERATING IS PROHIBITED WITHOUT SPECIAL

AUTHORIZATION OR AUTHORIZATION ALREADY DELIVERED. 29 DEC 10:15 2010 UNTIL

29 MAR 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 29 DEC 10:18 2010

A0619/10 - SETTING UP VHF ANTENNA AT ANTALAHA (FMNH) FREQ 128.9 MHZ

PSN 145956S 0501931E

HEIGHT: 30 M

RANGE: 150 NM. 10 JUL 09:10 2010 UNTIL PERM. CREATED: 10 JUL 09:24 2010

A0617/10 - SETTING UP VHF ANTENNA AT MANANJARY (FMSM) FREQ 128.9 MHZ

PSN 2112035S 04821249E

HEIGHT: 30 M

RANGE: 150 NM. 10 JUL 09:10 2010 UNTIL PERM. CREATED: 10 JUL 09:18 2010

A0543/10 - SETTING UP VHF ANTENNA AT MAINTIRANO (FMMO) FREQ 128.9 MHZ

PSN 180306,18S 0440203,40E

HEIGHT 30 M

RANGE 150 NM. 16 JUN 12:40 2010 UNTIL PERM. CREATED: 16 JUN 12:40 2010

A1158/09 - CURRENT PRICE OF JET A1 (TVA INCLUDED) FOR THE FOLLOWING

AERODROMES:

DOMESTIC FLIGHT INTERNATIONAL FLIGHT

AERODROME ARIARY/LITER ARIARY/LITER USD/LITER EURO/LITER

FMMI 1956,48 1620,40 0,837 0,564

FMMT 1828,12 1513,44 0,782 0,527

FMNA 2076,79 1719,83 0,889 0,599

FMNN 2056,49 1703,74 0,880 0,593

FMNM 2061,55 1707,96 0,882 0,595

FMST 2102,25 1741,88 0,900 0,607

FMSD 2096,79 1737,32 0,898 0,605

FMMV 2090,82 1732,35 0,895 0,603. 01 JAN 00:01

2010 UNTIL 01 APR 23:59 2010 ESTIMATED. CREATED: 31 DEC 09:34 2009

A0692/08 - CONSULT WEB SITE ON HTTP://WWW.ASECNA.AERO/PRESTATIONS@RVSM.HTML

FOR PERTINENTS DOCUMENTS PUBLISHED BY ASECNA WITHIN THE FRAMEWORK

OF THE PREPARATION OF RVSM SWITCH OVER. 27 AUG 09:01 2008 UNTIL PERM. CREATED:

27 AUG 09:18 2008

B0019/11 - CURRENT PRICE OF AVGAS 100LL (TVA INCLUDED) FOR THE FOLLOWING

AERODROMES:

DOMESTIC FLIGHT INTERNATIONAL FLIGHT

 

 

AD ARIARY/LITER ARIARY/LITER USD/LITER EURO/LITER

FMNS 6489,59 5302,99 2,497 1,888

FMNW 6588,48 5385,40 2,536 1,917

FMSF 6515,03 5324,19 2,507 1,895

FMSM 6558,30 5360,25 2,524 1,908. 01 FEB 11:30

2011 UNTIL 01 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 01 FEB 11:37 2011

B0018/11 - CURRENT PRICE OF JET A1 (TVA INCLUDED) FOR THE FOLLOWING

AERODROMES:

DOMESTIC FLIGHT INTERNATIONAL FLIGHT

AD ARIARY/LITER ARIARY/LITER USD/LITER EURO/LITER

FMNS 3031,94 2516,61 1,185 0,896

FMNH 3046,75 2528,96 1,191 0,900

FMNW 3094,01 2568,34 1,209 0,914

FMMO 3128,11 2596,76 1,223 0,924

FMMX 3128,11 2596,76 1,223 0,924

FMSF 2630,74 2182,28 1,028 0,777

FMSM 2674,863 2219,06 1,045 0,790. 01 FEB 11:25

2011 UNTIL 01 MAY 23:59 2011 ESTIMATED. CREATED: 01 FEB 11:31 2011

Number of NOTAMs: 22 End of Report

Display Selected NOTAMs Check All NOTAMs UnCheck All NOTAMs Save all NOTAMs

 

L’ex-président Ratsiraka laisse planer le doute sur son retour à Madagascar

http://www.rfi.fr/afrique/20110227-ex-president-ratsiraka-laisse-planer-le-doute-son-retour-madagascar?ns_campaign=nl_AFRIQUE270211&ns_mchannel=newsletter&ns_source=emailvision&ns_linkname=lire-3&ns_fee=0

Par RFI

 

Après la tentative de retour raté de Marc Ravalomanana à Madagascar, c'est un autre ancien président, Didier Ratsiraka qui s’apprêterait à revenir au pays. Depuis quelques temps, il laisse planer le doute. Un possible retour qui n'est pas du goût des autorités malgaches. D'ores et déjà, elles ont envoyé une nouvelle note aux compagnies aériennes pour leur demander de ne pas embarquer l'ex-chef d'Etat à destination d'Antananarivo.

 

Le retour de Didier Ratsiraka pourrait-il créer des troubles à Madagascar comme disent le craindre les autorités. En tout cas, il modifierait forcément la donne politique. L’homme garde une certaine influence, ses positions peuvent être déroutantes, et il dit avoir deux à trois solutions pour régler les problèmes du pays. Des solutions, qu’il tient à présenter sur place.

 

Le régime de transition considère Ratsiraka comme dépassé, et visiblement préfère le savoir à Neuilly près de Paris plutôt qu’à Antananarivo où Tamatave, où il compterait s’installer. A propos de logement, c’était la principale raison officiellement avancée par son entourage pour expliquer qu’il ne soit pas encore revenu au pays.

 

L’ancien président exige qu’on remette en état, et qu’on lui restitue ses résidences, ce qui n’a pas encore était fait. « Il ne va pas quand même pas coucher à l’hôtel Colbert », s’indignait un de ses proches.

 

En novembre, Didier Ratsiraka s’était pourtant montré déterminé à rentrer. Il avait finalement remis à plus tard son retour, entre autres, à cause des problèmes médicaux de son fils. Aujourd’hui, quelle que soit sa motivation, la chose se complique avec cette interdiction d’embarquer qui creuse encore le fossé avec les autorités en place.

Voir les commentaires

POUR UN SOUTIEN INTERNATIONAL DU RETOUR DE MARC RAVALOMANANA

27 Février 2011, 15:12pm

Publié par GTT International

COMMUNIQUE DES AGENTS PUBLICS DE L'ETAT:

POUR UN SOUTIEN INTERNATIONAL DU RETOUR DE MARC RAVALOMANANA

http://gtt-international.blogspot.com/

 

http://www.matv.mg/wp-content/uploads/2011/02/115.jpg

Constatant de visu que des centaines de milliers de personnes sont venus à Ivato, aéroport international d’Antananarivo, capitale de Madagascar, pour accueillir le Président Marc RAVALOMANANA à son retour au pays prévu le samedi 19 février 2011, constituant un véritable raz-de-marée humain qu’il serait aisé de qualifier de « cyclone RAVALOMANANA » sans pour autant donner du fil à retordre aux forces de l’ordre.

 

Que cet évènement historique a complètement provoqué une grande panique au sein de la Haute Autorité de l’Etat au point de remettre toutes les autres priorités, dont la nomination des membres du gouvernement, à huitaine ;

 

Remarquant par la même occasion que même les dispositifs sécuritaires ont été amoindris quant au retour du cyclone BENGIZA et les dégâts déjà occasionnés à l’encontre de la population sinistrée lors de son premier passage ;

 

Considérant que pour limiter la venue massive de la population à Ivato le jour prévu, le régime est allé jusqu’à faire pression sur les bus desservant Antananarivo-Ivato ainsi que tous les autres transports en commun ;

 

Qu’au contraire, la population, nullement impressionnée par l’absence de moyen de transport, a effectué le trajet d’une quinzaine de kilomètres à pied ;

 

Considérant que en haut lieu, l’état d’alerte maximum a été pratiquement décrété pour qualifier le Président RAVALOMANANA de « persona non grata » abstraction faite de sa citoyenneté malagasy en droit de revenir librement au pays ;

 

Que pour concrétiser cette qualification fantaisiste, le régime, faisant preuve de détournement de pouvoir, a trouvé le moyen d’empêcher son embarquement par un « NOTAM » aux autorités aéronautiques locales ;

 

Considérant que de surcroît, aucune condamnation définitive n’a été prononcée à son encontre par la Haute Cour de Justice, seule juridiction compétente apte à connaître des infractions que celui-ci aurait éventuellement commises ; qu’il en résulte, qu’à plus forte raison, point n’est besoin de lui faire bénéficier d’une amnistie quelconque,

 

Considérant que le retour à l’ordre constitutionnel constitue une des priorités que tout fonctionnaire légaliste est censé soutenir.

 

Qu’un Etat de Droit et le retour à l’ordre constitutionnel ne peut se concevoir sans la libération inconditionnelle de tous les prisonniers politiques,

 

Qu’il est nettement évident que la création très récente de multitude de petits partis, dénote un opportunisme sans précédent, pour faire partie des dirigeants de fait ;

 

Constamment consciente de sa part de responsabilité pour apporter sa modeste contribution à un tel retour à l’Etat de Droit et à l’ordre constitutionnel :

 

DECLARE :

 

- Requérir des Présidents Africains avides de justice et de paix, et partisans de l’Etat de droit, le soutien du retour inconditionnel du Président RAVALOMANANA, élu démocratiquement et victime de coup d’Etat en plein mandat.

 

- Solliciter de la part la Communauté Internationale l’appui nécessaire pour permettre au Président RAVALOMANANA de réintégrer le pays sans considération aucune des condamnations dont il a fait injustement l’objet.

 

 

 

Antananarivo, le 25 février 2011

 

 

 

Pour la Plateforme de Concertation

 

des Agents Publics de l’Etat,

 

 

 

Alexis RAFALIMANANA,

 

Célestin RANDRIANARIVONIZANDRINY,

 

ROBSON Manahirana Jean de la Croix

 

RAMAHANDRY Tsirava

 


Voir les commentaires

VAOVAON'NY COLLECTIF GTT

27 Février 2011, 11:34am

Publié par Collectif GTT.

Namoaka fanambarana iombonana ny Filoha RAVALOMANANA Marc sy Joachym Chissano

http://collectif-gtt.org/

 

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/small/fg/alt/PRMCHISSANO-26-02-11/001.JPG

 

Nanatanteraka fihaonana atrikasa manokana ny Filoha RAVALOMANANA SY Atoa; Chissano androany. Fihaonana nijeren’izy ireo manokana ny fomba hanamorana sy hanafainganana ny fivoahana amin’ny krizy eto Madagasikara. Nifanaiky ary ny roa tonta fa amporisihina ny fifampiresahan’ny samy Malagasy eo amin’ny ankolafy sy hery politika izay manaiky ny hirosoana amin’ny famahana ny krizy amin’ny alalan’ny sori-dalana haroson’ireo mpanelanelana avy amin’ny SADC. Niara-nanaiky ihany koa izy ireo fa ny fanaovana sonia ny taratasy fandraisana anjara amin’ny dinika dia tsy midika velively fankatoavana ny sori-dalana natolotra. Mahakasika fitantanana demokratika kosa dia nambaran’izy ireo fa ilaina ny fampijoroana tetezamita tsy mitanila sy aiarah-mitantanana mba ahafahana miroso amin’ny fifidianana mangarahara sy azo antoka izay lalana iverenana haingana amin’ny ara-dalàna.

 

JOINT_COMMUNIQUE.pdf

 

 

Famahana ny krizy : handray andraikitra ny HMF

http://collectif-gtt.org/content/26022011-famahana-ny-krizy-handray-andraikitra-ny-hmf-vid-o

Handray andraikitra mivantana amin’ny famahana ny krizy ny Hetsiky ny Mpitondra Fivavahana efatra ambin’ny folo volana taorian’ny nitsanganany. Amin’ny herinandro ambony io dia hiezaka hiahaona amin’ireo mpanelanelana izy ireo hilaza ny zava-misy marina eto Madagasikara sy hitondra ny soso-keviny hamahana ny krizy. Nanentana ny vahoaka koa ireto mpitondra fivavahana ireto mba hanao ny tandrify azy amin’ny fanombohana ny fampihavanana izay fototra ahafahana mamaha izao olana politika eto amin’ny firenena izao.

Araky ny ambaran’izy ireo ao anatin’ny fanambarany dia tsy fifidianana velively no vahaolana raha toa ka tsy iraisan’ny Malagasy rehetra izany. Tsy ny fanaovana sonia ihany koa raha tsy madio fo sy mifamela ireo mpandray anjara mivantana. “Tsy misy ankoatry ny fampihavanana ihany no dingana lehibe tsy maintsy efaina izay vao afaka miroso amin’ny famahana ny olana politika” hoy ny Hetsiky ny Mpitondra Fivavahana.

 

Madagasikara hoan’ny Malagasy

http://collectif-gtt.org/content/26022011-madagasikara-hoan-ny-malagasy-vid-o

Araky ny vaovao azo farany dia namoahan’ny HAT NOTAM ihany koa ny Amiraly Didier Ratsiraka. Tsy afaka miverina an-tanindrazana ihany koa ity Filoham-pirenena teo aloha ity ary nahazo fampitandremana avokoa ireo kaompany fitanterana anabakabaka  rehetra mbola minia mitondra azy. Tsy mahazo miditra eto Madagasikara avokoa izany izao ireo Filoham-pirenena roa sesitany any ivelany noho ny hetraketrak’ireo mitonona fa tompon’ny fahefana. Tsara anefa ny mampatsiahy fa lanim-bahoaka tamin'ny fifidianana avokoa izy mirahalahy ireo.

Tsy fomba Malagasy

Amin’ny maha-raiamandreny azy ireo dia toherin’ny HMF tanteraka ny fanakanana mpiray tanindrazana hiverina eto Madagasikara. “Samy Malagasy isika rehetra” hoy ny Paster Roger Randriamisata “ary izahay dia efa nanantitra fa ny fanilihana toy izany dia hiteraka fifandrafesana amin’ny samy Malagasy”.

 

Voir les commentaires

JUSTICE ET DROITS DE L'HOMME à MADAGASCAR

27 Février 2011, 10:45am

Publié par Justmad

SURVOL HEBDO 08/2011 - 20 AU 27 FEVRIER

27 février 2011

 

 

La crise politique

 

 ±Marc Ravalomanana bloqué à Johannesburg. La compagnie aérienne sud-africaine, invoquant un « notam » de l’aviation civile malgache, lui a signifié le refus d’embarquer. Un de ses collaborateurs a indiqué que d'autres possibilités de retour étaient à l’étude, notamment sur un vol privé. Son avocate affirme qu’elle en connaît la date, et que son client sera accompagné de Didier Ratsiraka. Des dizaines de milliers de ses partisans se sont rassemblés en vain à proximité de l'aéroport d'Antananarivo et de ses accès, dès les premières heures de la matinée du 19/02. Un leader de la mouvance Ravalomanana a incité la foule à passer la veillée sur place mais les forces de l’ordre ont donné l’ordre de dispersion. Les diplomates et les médias étrangers ont pu constater que l’opposition au régime demeure incontournable, quoique affaiblie. Son objectif de démonstration de force a été atteint. L’ancien président a déclaré vouloir protester auprès de Joachim Chissano et il a demandé à l’UA de mettre en œuvre les sanctions confirmées fin janvier par le Sommet de l’Organisation.

 

Des observateurs se demandent si Marc Ravalomanana n’avait pas prévu que cette tentative serait vouée à l’échec. Le général Ravalomanana (circonscription de gendarmerie) a qualifié la tentative de mise en scène politique réussie, organisée pour perturber le processus de sortie de crise et se placer en position de force pour tenter de négocier une modification de la feuille de route.

 

±Andry Rajoelina et ses partisans font savoir que la signature ne peut plus attendre, alors que les trois mouvances réclament du temps pour renégocier. Les observateurs notent que Marc Ravalomanana est diplomatiquement isolé et que la HAT sort gagnante de ce bras de fer, elle a fait la démonstration qu’elle exerce la réalité du pouvoir, même si elle ne doit pas faire comme s'il ne s'était rien passé. Pour le constitutionnaliste Jean-Eric Rakotoarisoa, ce vrai-faux retour « est une manifestation beaucoup plus à usage externe qu'interne. […] La communauté internationale commence à perdre patience. […] C'est à force de faire traîner les négociations que Marc Ravalomanana a perdu ses avantages issus des négociations de Maputo et d'Addis-Abeba ».

 

±Leonardo Simão de retour. Sa feuille de route, révisée par Joaquim Chissano, n’est pas encore définitive mais il est impatient de conclure. L’équipe de médiation poursuit ses consultations en vue d’aboutir à un niveau raisonnable de consensus mais « ceux qui ne veulent pas suivre la négociation sont responsables de leur acte » avertit le médiateur, qui prend note du fait que les mouvances Zafy et Ratsiraka auraient déclaré ne plus vouloir participer aux travaux. Une déclaration qui a provoqué de vives réactions des 3 mouvances pointées du doigt. « C'est Leonardo Simão qui l’a dit. Il sera responsable des conséquences de sa déclaration. C'est lui qui pratique l'exclusion dans un processus censé être consensuel et inclusif », a averti Ange Andrianarisoa, chef de délégation de la mouvance Ratsiraka. . La mouvance Ravalomanana est également revenue à la charge : « Nous nous demandons si c'est un vrai médiateur», fustige Mamy Rakotoarivelo, chef de la délégation.Les trois mouvances s’en remettent à la pression internationale pour modifier la donne. Il est reproché à Marc Ravalomanana de prendre des positions ambigües et de tenter de mettre en contradiction Joaquim Chissano et Leonardo Simão. Le président déchu exige désormais de nouvelles négociations entre les 4 chefs de file en territoire malgache, il a écrit en ce sens au Dr Simão. Les conditions du retour de l’ex-président compteraient parmi les points restant à trancher, de même que la question ultra-sensible de l’amnistie. La reconnaissance internationale devra attendre la validation de l’accord final par la Sadc puis par l’UA. Selon la mouvance Zafy, des divergences existent encore au sein de la communauté internationale, en dépit d’une unité de façade.

 

±Didier Ratsiraka interdit de retour au pays. Les autorités ont émis un « notam » à l’endroit de l’ancien président et de ses proches en exil. Il ne pourra donc pas présenter ses propositions de sortie de crise qu’il affirme être de nature à sortir le pays de l’impasse et qu’il se refuse à communiquer aux médiateurs.

 

±Andry Rajoelina reprend l’initiative pour exiger un bouclage rapide de la feuille de route et lance un ultimatum à la médiation. Il annonce une réunion des partis politiques destinée à préparer les prochaines élections, qu’il compte organiser avec ou sans feuille de route. La dernière version en circulation pourrait être signée à cette occasion, en dépit du fait qu’elle n’est que provisoire. Les adhésions à la version de la feuille de route revisitée par Joachim Chissano se multipient. Une soixantaine de membres du Congrès l’ont signée pour exprimer leur impatience, et 8 sur 11 des principales formations politiques consultées ont pris l’engagent de le faire. La HAT considère que désormais le seuil d’inclusivité est atteint et les récalcitrants sont invités à basculer officiellement dans l’opposition. La question est cependant de savoir ce que représentent ces partis qui vont apposer leur signature : « Les partis politiques, c'est comme l'armée à Madagascar. Il y a trop de gradés par rapport au nombre de soldats, comme il y a trop de partis par rapport à la population », écrit Sobika. Marc Ravalomanana met lui aussi en cause la représentativité des nouveaux partis qui se disent prêts à signer. La mouvance Zafy compte participer à cette rencontre pour proposer une version alternative de sortie de crise.

 

±La Transition redoute un retournement de l’opinion. « Ce mouvement de foule à Ivato constitue, sans conteste, une véritable sonnette d’alarme pour le régime de Transition », écrit le quotidien La Vérité, étonnement critique vis-à-vis du régime. Nombre de ses supporters de la première heure s’en sont éloignés. La flambée des prix des PPN et les difficultés d‘approvisionnement font redouter une explosion sociale. L'affluence à l’aéroport serait due à la situation économique et sociale qui s'est sérieusement dégradée depuis deux ans. Marc Ravalomanana serait en train de capitaliser le mécontentement de la population.

 

±La visite du ministre français de la Coopération consacre l’appui de la France à la feuille de route. Il déclare avoir constaté « un très large consensus qui pourrait se dégager des dernières propositions». Le ministre souligne que la solution doit être acceptée « par tout le monde, si possible, ou, à défaut, par le plus grand nombre ». Le ministre n’a pas touché mot de la probable candidature d’Andry Rajoelina aux présidentielles (en dépit du souhait de la communauté internationale qu’il y renonce), ni du cas de Marc Ravalomanana. Henri de Raincourt s’est engagé à plaider auprès de Bruxelles la cause de Madagascar. Le ministre n’a pas pu rencontrer Leonardo Simão, dont le retour à Madagascar avait été différé.

 

 Droits humains, gouvernance

 

 ±L’UE rénove 6 prisons dans le Sud avec le concours d’une association chrétienne. Des établissements surpeuplés, un personnel peu qualifié, des infrastructures insuffisantes, et un manque général de moyens et de matériel ont créé des conditions difficiles où l'insécurité constitue un problème majeur.

 

±Le rapatriement des travailleuses malgaches au Liban reste en point d’interrogation. 650 femmes ont déposé une demande de retour, la situation est bloquée et semble s’aggraver. Une centaine de femmes sont réfugiées au consulat et à la maison de Caritas. Parmi elles, une quarantaine sont sans papiers. Des émissaires malgaches tentent de négocier avec la justice libanaise. La date du rapatriement n’est pas fixée. Par ailleurs, 10 travailleuses sont rentrées du Koweït. Elles se plaignent de maltraitance.

 

±Baromètre des médias : la profession de journaliste n’est pas sécurisée, a souligné un intervenant lors de la présentation des résultats du « baromètre 2010 des médias malgaches » élaboré à l’initiative de la fondation Friedrich Ebert Stiftung. Du fait de la crise politique, les médias sont entre le marteau et l’enclume : l’importance d’informer librement, d’un côté, et la nécessité de protéger le libre exercice du métier, de l’autre. Ces deux dernières années, les journalistes ont fait face à de nombreux obstacles en exerçant leur métier. Notamment, les problèmes liés à l’autocensure, à l’atteinte à la liberté d’informer, à la dégradation des conditions de travail et des relations entre journalistes qui sont devenus acteurs de la crise ou qui créent des rivalités entre eux, au fanatisme et au journalisme partisan, à la non-promulgation du code de la Communication. Néanmoins, la crise a apporté quelques changements positifs (création de nouveaux organes de presse, la généralisation de l’usage de l’Internet, de la presse en ligne, des forums, des blogs )

 

±La radio pirate « Feon’ ny Gasy » localisée et démantelée. Outre « l'incitation à la haine et au tribalisme », elle brouille des stations autorisées. L’opération entre dans le cadre de l’« assainissement du paysage audiovisuel ». Un comité est chargé d’exécuter les mises en demeure du 24 août 2010. Selon les autorités, « des mesures seront prises contre les stations qui diffusent sans autorisation, ainsi que celles qui diffuseront des fausses nouvelles. Nous devrons jeter un œil sur les contenus des émissions dans la presse audiovisuelle et sur la conformité de certaines presses écrites ». 7 personnes ont été arrêtées, dont plusieurs ex-députés Tim. D’autres personnes sont recherchées, dont 2 anciens députés de la capitale. Les prévenus auraient préparé « un coup » à l’occasion de retour de Marc Ravalomanana. Un « message de haine et de xénophobie à l’encontre des français et des indo-pakistanais », a été diffusé ce jour-là. Le patron des FIS se montre menaçant et annonce d’autres interpellations, dans les milieux politiques et religieux. La résidence de l’ancien président a été perquisitionnée. Les matériels saisis appartiennent à l'ancienne radio MBS, propriété de Marc Ravalomanana. La radio pirate avait émis depuis un orphelinat de l’église protestante Fjkm, preuve pour certains que les églises protestantes sont impliquées.

 

±Les Verts réclament la réouverture des stations audiovisuelles que la Transition a fermées, dont sa Radio Fototra, ainsi qu’une représentation équitable de toutes les tendances sur les chaînes nationales.

 

±La peste fait 18 victimes en quelques jours dans diverses localités. Le changement climatique et l’hygiène précaire sont à l’origine de cette épidémie. La peste touche des régions jusqu’ici épargnées.

 

 Economie - Divers

 

 ±Du riz à 900 Ar sur le marché. Andry Rajoelina s’est rendu à Toamasina pour réceptionner une première cargaison de 20.000 tonnes de riz en provenance de Birmanie. Il devrait être vendu à prix réduit durant 3 mois sur tout le territoire. Afin de barrer la route aux spéculateurs et aux trafiquants, la quantité attribuée à chaque ménage sera rationnée et des contrôles stricts seront réalisés.

 

± Cyclone Bingiza : 10 régions ont été gravement touchées. Bilan provisoire : 22 décès, 8 disparus, 64 blessés, plus de 100.000 sinistrés, dont 24.000 sans abris. 351 infrastructures de base ont été endommagées. Un Transall de l’armée française a été envoyé en appui aux secours depuis La Réunion. L’Usaid débloque 85 millions de dollars.

 

± Une vedette transportant 2 pirates somaliens ainsi que 4 otages a accosté à Antsiranana. Ces « émissaires » avaient pour mission de négocier des vivres et du carburant avec les autorités. Les pirates les tiennent retenus une vingtaine de prisonniers, dont 4 Malgaches. Le navire a été capturé le 31 octobre.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>