Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
rov@higa

Le temps des patriotes ?

6 Janvier 2013, 12:41pm

Publié par rovahiga

Qui sont patriotes et qui ne le sont pas ? Imaginez qu’il existe autant de patriotes que … d’autres, comment les distinguer ? Les politiciens nous ont habitués à l’amalgame de ces deux concepts justement pour qu’ils se confondent à volonté pour que toute navigation se fasse en eau trouble ! Nous voilà témoins bien malgré nous de la  preuve historique de ce que l’on avance ici. Quand on joue au police-voleur, il est obligatoire que l’un soit le malfaiteur et que l’autre représente le droit et la justice, or depuis 2009, les cartes ont été tellement mélangées que bien malin celui ou celle qui pourrait convaincre chaque citoyen de telle ou telle vérité.

 

Malheureusement pour celui qui croyait prendre, le rideau finira par tomber et la lumière se fera sur ses malversations. Il faut faire la vérité, toute la vérité et les patriotes se reconnaitront sans l’ombre d’un doute. Vient ensuite la sentence pour ceux qui ont commis un pêché, les traîtres à la patrie !

 

Car prendre autant de mal à présenter ses forfaits comme la volonté divine ne pourra que s’attirer la foudre de Dieu. C’est notre foi ! Les patriotes se lèveront de leur mort apparente et comme toujours, finiront par remettre l’histoire dans le bon sens. 2013 pourra-t-elle contenir tout cela ? Bonne année quand même !

 

rov@higa

Voir les commentaires

2013 : l’année de « l’éclaircissement » ! (communiqué)

6 Janvier 2013, 12:30pm

Publié par Patrick Rajoelina

2013 : l’année de « l’éclaircissement » !

par Patrick RAJOELINA, membre du Comité consultatif constitutionnel (CCC),

Président du mouvement civique FANORENANA « Refondation »


Pour beaucoup de politiciens, l’année 2013 sera difficile et même amère. En effet, au bout de 4 ans de crise (que certains d’entre eux ont cyniquement et méthodiquement organisé), il est temps de siffler la fin de la récréation et de rentrer dans une période « normale ». Le Président de la Transition a d’ailleurs dit, dans ses vœux de fin d’année, que cette cérémonie serait la dernière de la Transition.

Finie donc cette Transition que certains proches du Chef de l’Etat ont le cynisme criminel de faire durer ? On verra.

Cela étant, les temps à venir seront les temps des Patriotes… comme l’a dit le Président de la Transition dans son discours de fin d’année. Le temps des Patriotes signifie d’abord nettoyer les Ecuries d’Augias et en finir avec le « bois-de-rosisme » (la corruption) qui pollue notre économie nationale depuis… des décennies ! Certains proches du Chef de l’Etat (ceux qui ont également servi les précédents régimes !), savent de quoi je veux parler. La lutte contre la corruption, d’où qu’elle vienne, est la première priorité pour 2013. Il faut maintenant essayer de (re)construire UNE NATION SAINE !

La deuxième priorité est de mettre fin à cette Transition. Tout le monde en est d’accord. Et l’une des solutions est le passage aux urnes le 8 mai prochain. Chacun s’y est engagé (les politiciens malagasy, la communauté internationale, la société civile…). Ces élections auront-elles lieu… et dans quelle configuration ? Andry Nirina Rajoelina ira-t-il ? Quid de Marc Ravalomanana qui est en embuscade en Afrique du Sud ? Les deux protagonistes travestiront-ils les élections en poussant chacun leur « poulain »… quitte à ce que le « poulain », une fois élu les fasse juger et traînés en prison ! Ce serait drôle ! Mais c’est très souvent comme cela que ça se passe ! Ces élections du 8 mai 2013, si elles ont lieu, sont donc encore aujourd’hui entourées de beaucoup de « mystères » !

La troisième priorité est de faire redémarrer l’économie, de veiller à la situation sanitaire de nos compatriotes (beaucoup d’épidémies menacent les plus fragiles) et de faire revenir l’aide internationale. Cela n’est pas gagné… en l’état actuel de notre situation politique chaotique ! La remise en ordre de notre société malagasy ne pourra se faire, chacun le sait, que dans un cadre serein et stabilisé. Un cadre animé par des équipes neutres, compétentes, crédibles ayant une véritable expérience internationale.

Ces trois priorités pour 2013 (tenue d’élections claires, libres et transparentes, lutte contre la corruption et remise en ordre de notre société) sont les conditions minimum pour que notre Pays ne sombre pas dans un vrai chaos meurtrier où l’on verra des Malagasy affronter d’autres Malagasy. C’est cependant un risque réel dont se moquent ouvertement certains Barons de la Transition… 

Ho an’ny Tanindrazana !

Voir les commentaires