Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
rov@higa

Articles avec #la presse

FANAMBARAN’IREO JENERALY MISOTRO RONONO

23 Mai 2012, 17:09pm

Publié par Généraux en retraite

FANAMBARAN’IREO JENERALY MISOTRO RONONO 

 

Manoloana ny zavanisy mikasika ny fihetsiketsehana nataon’ny vahoaka ho fanehoan-kevitra teto amin’ny firenena nandritra izao krizy izao, dia tsy hainay Manamboninahitra Jeneraly sy Manamboninahitra ambony misotro ronono, nivory teny Ankerana ny volana Mey 2010 ny hangina koa manao izao fanambarana izao izahay :

1. Anisan’ny fotokevi-dehibe tamin’izany fivoriana teny Ankerana izany ny tokony hisian’ny fitoniana eo anivon’ny Foloalindahy sy ny Firenena ;

2. Notsiahivina tamin’izany fotoana izany ihany koa ny fanarahana ny lalàna velona eto amin’ny tany sy ny fanjakana, amin’ny fanatanterahana ny andraikitra ;

3. Anisan’ny zava-nokendrena tamin’izany ny fampiharana sy fanatsarana ny fehinkevitra izay tapaka tamin’ny « Assises militaires » teny Ivato tamin’ny taona 2009 hikendrena ny maha-iray tsy mivaky ny Foloalindahy ;

4. Averina etoana fa ny antom-pisian’ny Foloalindahy dia ny fiarovana ny ain’ny olona sy ny fananany sy ny fampanajana ny sata repoblikana « Ho an’ny Tanindrazana ».

Noho izany :

1. Tsindrianay mafy etoana fa anisan’ny zo fototra iraisam-pirenena ny fahafahana maneho hevitra ankalalahana, eo anivon’ny firenena.

2. Tsy tokony hampiasaina ho Herim-pamoretana ny vahoaka ny Foloalindahy.

3. Arakan’ny voadidin’ny lalàna velona, ny manampahefana sivily izay manome baiko ny mpitandron’ny filaminana handrava fihetsiketsehana ka hampiasa hery no tsy maintsy manatrika ny fanatanterahana izany.

Amin’izany andraikitra izany dia mitondra ny marika maha-manampahefana sivily azy izy (fanamiana na samboady).

Izy ihany koa no manome fampitandremana mialoha ny fampiasan-kery.

Koa manainga sy mampahatsiahy ireo zandry tompon’andraikitra ankehitrio izahay ny maha-zava-dehibe ny fampiharana ny lalàna velona ho fiarovana ny tsy hisian’ny rà mandriaka sy tsy hisian’ny hantsana mampisaraka ny vahoaka sy ny Foloalindahiny.

Natao teto Antananarivo androany faha-23 mey 2012

Source: http://www.tananews.com/2012/05/declaration-en-malagasy-des-generaux-retraites/

Voir les commentaires

Communiqué de presse : Déclaration de SEM Andry RAJOELINA

23 Mai 2012, 16:24pm

Publié par rovahiga

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2012/05/hat.jpg

 

 

N°099-P.T/SGP/COM. 

 

 

Déclaration de SEM Andry RAJOELINA 

Président de la Transition de Madagascar

22 Mai 2012

 

Malgaches, mes compatriotes,

Chers parents et aînés,

Sœurs et Frères à travers la Grande île,

 

Aujourd’hui, le pays amorce un tournant, beaucoup de questions se posent et nous avons tous l’esprit rempli d’inquiétude. C’est pour cette raison que je me fais le devoir de venir dans chaque foyer pour vous parler des affaires nationales.

Nous avons lutté pour le changement des structures dans la manière de diriger le pays.

La nouvelle Constitution a été adoptée par voie référendaire, la Feuille de route a été signée, laquelle nous mènera vers les Institutions de la IVème République. Bien que ce chemin soit semé d’embûches, et c’est bien le seul chemin, le Gouvernement d’Union Nationale exigé par les divers Partis politiques a pu être instauré.

Les Institutions de la Transition qui ont été mises en place, traduisent la volonté du pouvoir d’aller de l’avant, bien que la cohabitation ne soit pas aisée. Nous en sommes actuellement à la dernière étape de cette Transition, qui est, la préparation et l’organisation des élections tant attendues par tous les Malgaches.

En effet, ces élections sont très attendues par nos compatriotes de toute la Grande Ile car elles signifient la sortie de crise politique qui n’a que trop duré. Ces élections traduisent également le choix du peuple pour ceux qui vont diriger la Nation.

Nous savons pertinemment que c’est dans cette IVème République que sera érigé un nouveau Madagascar qui amènera le développement en toute sérénité et en toute liberté.

Il est très clair que cette dernière étape de la transition est cruciale. Pourtant, certains s’efforcent encore à semer des troubles. D’autres passent leur temps à chercher la petite bête à travers des mensonges inimaginables, allant jusqu’à un lavage de cerveau qui désorientent l’esprit de nos concitoyens.

Les Malgaches ne méritent pas une autre crise dans l’actuelle crise qui dure depuis trois années ; les Malgaches ne méritent pas que la Nation revive une autre période de troubles.

Des questions pleines d’inquiétude taraude l’esprit du grand nombre, telles que :

§  L’année scolaire s’achèvera-t-elle dans de bonnes conditions et les examens de nos enfants auront-ils lieu dans les délais impartis, si jamais les enseignants persistent à faire la grève ?

§  Qu’adviendra-t-il des malades si les aides-soignants se remettent en grève ?

Aussi, j’en appelle à la conscience de tous les responsables sans exception.

Soyez honnêtes envers vous-mêmes en reconnaissant que ce n’est pas dans cette période difficile qu’il faut presser la Nation, pour satisfaire à tous les desiderata qui n’ont jamais été entendus depuis de nombreuses années. Faites une priorité du volet sociale du peuple malgache. Ne pensez qu’aux intérêts du grand nombre et ceux de la Nation. Ayons une vision commune pour le bien de nos compatriotes.

La Nation a grand besoin de la sagesse de tout un chacun.

Le vrai patriotisme consiste en la volonté de tous à mettre un terme à cette Transition, à travers des élections libres et transparentes.

Je lance un appel à toutes les personnes de bonne volonté pour se donner la main, dans la préparation de ces élections, depuis la Présidence jusqu’au plus petit Fokontany, en étroite collaboration avec la CENIT.

Pour ma part, je ne cesse d’œuvrer dans ce sens pour relever ce défi d’arriver ensemble à organiser es élections.

Je viens d’avoir une séance de travail avec le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban-Ki-Moon. Il m’a reçu en toute fraternité, malgré son emploi du temps chargé et les grands problèmes qui l’accaparent. Mais j’ai pu lui expliquer clairement la volonté des Malgaches d’aller vers les élections. De son côté, il a fait montre d’une volonté à nous aider dans ce sens.

Il en est de même du côté de la SADC qui est actuellement en train de se pencher sur les meilleurs moyens de nous appuyer dans cette démarche vers les élections. D’ailleurs, je vais incessamment rencontre le Président de la SADC.

Malgaches mes Compatriotes,

Le travail qui nous attend tous, a grand besoin de sérénité et de volonté. Nous avons besoin de solutions politiques. Et ce travail requiert un grand Patriotisme que vous avez au fond de l’âme.

N’avons pas traversé des périodes dures que nous avons surmonté ?

Aussi, Malgaches saisissez-vous ! Œuvrons main dans la main, Forces Vives de la Nation !

Avec vos lueurs, la lumière jaillira sur nous !

Notre Grande île resplendira ! Notre Nation Madagascar devra aller vers un réel développement !

Peuple malgache,

Je ne vous laisserai pas seuls et je suis prêts, à accomplir jusqu’au bout les lourdes responsabilités qui m’incombent.

La Patrie est sacrée !

 

Misaotra Tompokolahy, Mankasitraka Tompokovavy.

 


 

Fanambaran’Andriamatoa RAJOELINA Andry

Filohan’ny Tetezamita

22 Mey 2012

 

Ry Malagasy Mpiray Tanindrazana,

Ry Ray aman-dreny rehetra eto amin’ny Firenena,

Ry Zoky sy Zandry, Anabavy sy Rahalahy manerana ny Nosy,

 

Mandalo kihon-dalana ny Firenena ankehitriny, maro dia maro ny fanontaniana, misy ihany koa ny ahiahy any an-tsaintsika rehetra any, koa raisoko adidy ny hitsidika ny isam-baravarana mba hifampizarana ny momba ny raharaham-pirenentsika.

Naneho ny fitakiany hanovàna ny rafi-pitondrana sy ny rafi-pitantanana eto amin’ny Firenena ny Vahoaka Malagasy.

Tafajorontsika ny Lalampanorenana vaovao ; voasonia ny Tondrozotra hirosoana mankany amin’ny fananganana ny rafitry ny Repoblika fahaefatra ; fantatsika fa sarotra izany làlana izany nefa tokana ihany koa, ary dia voapetraka ny fiaraha-mitantana notakian’ny vondrona pôlitika samihafa.

Tafatsangana ireo andrim-panjakana ato amin’ny Tetezamita, nampiseho fahavononana hatrany ny fitondràna amin’ny tokony hirosoana, na dia teo aza ny fahasarotan’ny fiaraha-mitantana, ary dia tonga eo amin’ny dingana farany amin’izany Tetezamita izany isika ankehitriny dia ny fanomanana sy ny fanatanterahana ireo fifidianana izay efa tena andrandrain’ ny Malagasy rehetra.

Efa tena andrandrain’ny Malagasy manerana ny Nosy tokoa mantsy izany fifidianana izany satria sady famaranana ny krizy politika izay efa nitarazoka ela loatra ; no hifidianan’ny Vahoaka izay olona hitondra ny Firenena.

Fantatsika fa ao anatin’ity Repoblika fahaefatra ity no hananganana Firenena vaovao izay hahafahan’ny Malagasy rehetra miaina am-pilaminana ao anatin’ny fampandrosoana tsy misy sakatsakana.

Mazava arak’izany fa goavana loatra ity dingana farany amin’ny Tetezamita ity. Mbola misy anefa ireo mamorona korontana samihafa. Maro ihany koa ireo mila voatsiary, ireo mamafy lainga sy mamorona antsanga tsy aman’orana, miezaka mampisavorovoro ny sain’ny olom-pirenena.

Tsy mendrika ny hampiainana krizy vaovao intsony ny Malagasy. Tsy izay krizy naharitra telo taona niainan’ny Malagasy izay no mbola tokony hamoronana krizy lavareny hafa indray. Tsy mendrika ny Malagasy ny mbola hisian’ny korontana eto anivon’ny Firenena.

Mahakely aina ny maro ny fanontaniana hoe :

§  Ho tomombana ve ny taom-pianarana ary hahavita ny fanadinana ve ireo zanatsika, raha mbola misy ireo Mpampianatra mitokona ?

§  Ahoana re no ihafaran’ny marary, raha mbola hitokona indray ny Mpitsabo Mpanampy ?

Koa miantso ny feon’ny fieritreretan’ireo Tompon’andraikitra rehetra tsy ankanavaka ny tenako.

Aoka mba, tsy ho ao anatin’izao fotoan-tsarotra izao, no hanerena ny Firenena, hanatanteraka ny hetaheta rehetra, izay tsy tanteraka tao anatin’ny taona maro. Aoka mba ho ny fiainam-bahoaka no atao laharam-pahamehana. Aoka mba ho ny tombontsoan’ny maro sy ny Firenentsika ihany no ho banjinina. Ary aoka mba hiezaka hampitovy ny fomba fijery isika rehetra, mba hahasoa ny Mpiray Tanindrazana.

Ilain’ny Firenena ny fahendren’ny tsirairay avy.

Ny tena fitiavan-tanindrazana dia ny fiezahan’ny rehetra hamarana haingana ny Tetezamita amin‘ny alalan’ny fifidianana madio mangarahara.

Koa manao antso avo ny tenako ho an‘ny tsara sitrapo rehetra, hiaramisalahy, hanomana hatraty amin‘ny foibe ka hatrany ifotony isam-pokontany miaraka amin’ny CENIT ny fikarakarana izany fifidianana izany.

Ny tenako dia manao ny ezaka rehetra mba hahavitantsika soa aman-tsara izany fanamby izany.

Vao avy nihaona tamin’ny SG Firenena Mikambana, Atoa Ban Ki-Moon ny tenako. Fihaonana manan-danja izay nandraisany ahy, tamim-piralahiana tanteraka, na dia maro aza, ireo olana goavana manahirana azy ankehitriny, ary dia, afaka nanazava tsara taminy, ny tokony hirosoantsika Malagasy haingana, amin’ ny fanatontosana ny fifidianana ; izy rahateo dia nampiseho ny fahavononany hanampy antsika amin’izany.

Toy izany ihany koa ny SADC izay efa ao anatin‘ny fandinihana ny hanampiana antsika ary dia hihaona amin’ny Filohan’ny SADC rahateo ny tenako.

Ry Malagasy Mpiray Tanindrazana,

Mila fitoniana sy fahavononana ny asa miandry antsika rehetra, mila fitadiavana vahaolana ara-pôlitika ary mitaky fitiavan-tanindrazana marina.

Tsy efa voasedra tamin‘ny sarotra va isika ?

Koa mijoroa ry Malagasy ! Mifandraisa-tànana ry herin’ny Firenena !

Mihazavà fa ho tonga ny fahazavantsika!

Tsy maintsy tafita ity Nosintsika ity ! Tsy maintsy handroso I Madagasikara malalantsika!

Ry Vahoaka Malagasy,

Tsy hamela anareo irery aho, ary vonona mandrakariva ny tenako, hanatontosa hatramin’ny farany, ny adidy mavesatra iantsoroako.

Masina ny Tanindrazana !

Misaotra Tompokolahy, Mankasitraka Tompokovavy.

Voir les commentaires

Madagascar: Le pied du mur

22 Mai 2012, 15:42pm

Publié par rovahiga

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTBsKv74TrzDzaQXoPU6xV9Sm3vrNnnvnw4OAWdNTSx9eBKh76Qj4D1SrsC

 

Rajoelina a bien épuisé ses « tours de passe-passe » et se retrouvera au pied du mur plutôt qu’il ne le pense. Il a fallu du temps pour convaincre les incrédules et ceux de mauvaise foi, mais il faut maintenant se rendre à l’évidence. D’autre part, si comme les zébus  les honnêtes gens s’endorment ensemble mais ne s’éveillent pas au même moment (« omby indray mandry tsy indray mifoha » du proverbe malgache), ils finissent cependant par se réveiller, tous. On a beau le rappeler à tout bout de champ : « méfiez-vous de l’eau qui dort ! ».  

 

L’histoire est en marche mais attendons de voir dans quelle direction se dirige-t-elle, on ne peut plus faire confiance à qui que ce soit ! Si la mouvance Ravalomanana décide d’en finir avec les faux débats, les pro-Rajoelina pensent encore pouvoir maquiller la réalité. Il faut avouer qu’après le départ de Sarkozy, les cartes en main ne sont plus les mêmes et le jeu semble se resserrer.

 

Les fonctionnaires, comme les autres forces vives du pays ont pris leur courage à deux mains et font face enfin à leur devoir de patriotes responsables. Le reste de la population se relève tout engourdi et commence à « se défouler ». Pendant ce temps quelques « politiciens » s’escriment à vouloir se présenter comme des gens de bonne volonté, oubliant qu’ils sont marqués au fer sur le derrière et que l’épaisseur de leur pantalon ne changera rien à leur profil !

 

Nous saluons quoiqu’il en soit la « Coordination nationale des officiers » qui a au moins le mérite de prouver que l’armée compte encore des forces fidèles à leurs devoirs et missions.

 

rov@higa

 

EMMOREG contre EMMONAT ! 

Exclusivité TNN :

 

Le projet de nouvelle transition que prépareraient Andry Rajoelina et le Général Lucien Rakotoarimasy 

Nos sources d’information nous ont transmis le document de 8 pages ci-dessous, sous toutes réserves.

 CLIQUEZ SUR CE LIEN POUR TÉLÉCHARGER  Une nouvelle  Une nouvelle Transition en préparation ?   

 

Jeneraly sy kôlônely nandray andraikitra

http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=739079

Mampitandrina ny fitondrana hampitsahatra ny fidarohana vahoaka

CST ( « Colonel Sans Travail » ), mitonona ho tsy manana asa,  manodidina ny 600 sy jeneraly maromaro no namoaka fanambarana manoloana ny raharaham-pirenena, omaly.

Mihazakazaka ny fivoaran’ny toe-draharaham-pirenena tato anatin’ny 48 ora ary tsikaritra ho miverina tsikelikely sahady ny tantara, na dia vao 3 taona monja aza no lasa. Taorian’ny nandravan’ny mpitandro filaminana avy amin’ny Emmoreg ny hetsiky ny mpanohitra, teny Ambohijatovo, tamin’ny asabotsy lasa teo, mantsy dia nisy manamboninahitra namoaka fanambarana miaraka, omaly, izay naparitany tany amin’ny fampahalalam-baovao samihafa. Nilaza ho tsy te- hotsarain’ny tantara manoloana ny fampiasan-kery nataon’ny mpitandro filaminana amin’ny samy Malagasy izy ireo koa nanao antso sy nampitandrina ny fitondram-panjakana « mba hampitsahatra ny fidarohana ireo vahoaka malagasy maniry haneho ny heviny ». Tsy nitonona anarana izy ireo fa dia hoe mivondrona ao amin’ny « Coordination nationale des officiers ».  ary hoe avy amin’ny andiany faha-10 sy faha-11 ary faha12, nivoaka tao amin’ny Akademia Miaramila, ao Antsirabe.

 

Teboka dimy !    

 

 Somary vazivazy ny nilazany fa CST (Colonel Sans Travail ) no anarana iantsoana azy ireo. Ary tsy izy ireo fotsiny fa efa misy manamboninahitra lefitra miaraka amin’izy ireo. Voarakitra ao anatin’ilay fanambarana fa nisafidy ny hangina izy ireo hatramin’izay, saingy tsy afaka hanohy izany intsony manoloana ny tsy fihainoana ny fitakiana ataon’ny vahoaka sy ny tsy fandriampahalemana ary ny fampisaratsarahana ny samy miaramila gasy. Teboka dimy no nivoitra tao anaty fanambarana. Voalohany, mampitandrina ny mpitondra manoloana ny fihetsika ataony. Faharoa, mandroso soso-kevitra ny tokony hampitsaharana amin’izay ny rà latsaka. Fahatelo, miantso ny mpitondra ambony eo anivon’ny minisiteran’ny Foloalindahy hampitsahatra ny fandraisana baiko avy amin’ny mpitondra entina hamonoana ny samy Malagasy. Fahefatra, miantso ny jeneraly rehetra efa misotro ronono handray andraikitra ihany koa fa tsy hijery fotsiny izao zava-misy izao. Farany, miantso ny Malagasy rehetra hivondrona sady nampahatsiahy fa misy farany ny zavatra rehetra.

 

 

Ankolafy Ravalomanana

« Tsy matoky an’i Andry Rajoelina izahay raha tsy apetrany mazava ny fodian-dRavalo »

http://www.gazetiko.mg/gazetiko/

Karazan’ny fisehoana ivelany ihany no andraisan’ny firehana Ravalomanana izay nambaran’i Andry Rajoelina  tamin’ilay tafa fohy  nifanaovany tamin’ny Radion’ny Firenena mikambana mahakasika an-dRavalomanana tany New York.   Nilaza tamin’io ny Filoha fa efa mikatona ny resaka fitsarana  fa hisokatra sy hiditra amin’ny  resaka fampihavanana amin’izay mba hahafahana mametraka fitoniana. Tafiditra amin’izany ny fodian’ny Filoha teo aloha an-tanindrazana tsy misy fepetra. « Efa betsaka ny fampanantenana nataon’i Andry Rajoelina nandritra ny telo taona. Poak’aty avokoa. Hafa ny lazain’ny vavany fa hafa ny ataon’ny tanany.  Ny soniany tany Maputo aza nivadihany sy tsy nasiany dikany. Dia tsy mino izay nolazainy izahay raha tsy  apetrany mazava tsara  amin’ny fomba ofisialy ny fodian-dRavalomanana an-tanindrazana sy ny fiarovana azy sy ny fianakaviany ary ny toerana hipetrany. Mila manome baiko sy miteny mazava tsara koa ny Filoha fa  averina sy sokafana  avokoa ireo onjam-peo nakatona ary mila manambara hentitra ny fahazoan’ny vahoaka maneho hevitra. Raha tsy izany dia tsy misy dikany izay nolazainy », hoy i Constant Raveloson.

 

Hodinihina

Dia tsy mieritreritra ny hisian’izany fifampidinihina nambaran’i Andry Rajoelina izany ity firehana ity ary raha hisy aza izany dia mbola nametrahan-dry zareo fepetra ihany koa. « Ny atao no hita. Rehefa mazava tsara izay zavatra hodinihina, indrindra ny mahakasika ny fametrahana ny fitoniana izay efa voalaza ao amin’ny tondrozotra, dia misy dikany ilay izy ary dia handeha tsy misy fihambahambana izahay. Raha ny mifanohitra amin’izany kosa dia fandrebirebena fotsiny », hoy ny fanazavana. Nomarihin’ity olon’ny mafana ity fa «  hita izao fa efa tsy mahatondra fanjakana intsony  i Andry Rajoelina raha ny toe-draharaha mitranga ankehitriny. Dikany, mila averina ny fiaraha-mitantana  ary tsy tokony ho Filoha irery intsony izy fa asiana namana », hoy izy.

 

 

Rodoben’ny Malgasy Toamasina

Hanenjana ny tolona handrodanana ny tetezamita

http://www.gazetiko.mg/gazetiko/

 “Tsy misy intsony ny manaiky ny fitantanana atao amin’izao tetezamita izao, na ny eto amin’ny sehetry ny firenena na ny eo amin’ny sehatra iraisampirenena. Koa mitaky ny fialan’Ingahy Andry Rajoelina ny vahoaka noho ny fitantanana mandeha ila ataony”, hoy i Kotomanantsoa Rémi, filohan’ny rodoben’ny Malagasy ao Toamasina. Izany dia nandritra ny fanamarihana ny herintaona nijoroan’ity firaisan’ny antoko politika sy ny fikambanana ao amin’ny renivohitry ny faritra Atsinanana ity. Hita teny an-toerana avokoa ny avy amin’ny fironana Zafy Albert, Ratsiraka, ny ampahany betsaka amin’ny movansy Ravalomanana, ny Vondron’ny Olona tsotra ary ireo fikambanana nandrafitra ny rodobe Toamasina hatramin’izay. Marihina fa nitanjozotra nanenika ny arabe maro tany an-toerana izy ireo niala avy amin’ny foiben-toerana hatreny amin’ny sekoly herimahitra any Ankirihiry. Tsy nisy ny fanakanana na  ny sahotaka nefa tomefy olona ny arabe nolalovana. “Rehefa nivoaka ny tokotanin’ny MAGRO ao Tanambao V ny mpanohitra ny fitondrana dia nivelatra kokoa ny rodoben’ny Malagasy Toamasina. Maro tsy tambo isaina ny antokon’olona na fikambanana nanatevin-daharana ny rodoben’ny Malagasy. Izany dia noho ny fahatsapana fa mihalalina ny fahoriana mianjady amin’ny isan-tokantrano noho izao kirizy volena eto amin’ny firenena izao”, hoy ihany ny filohan’ny rodobe nanamafy ny teniny. Isan’ireo kirizy nampahatsiahiviny ny fitokonana ataon’ny mpianatra amin’ny ambaratonga fototra hatrany amin’ny ambaratonga ambony, ny mpampianatra mpikaroka sy ny mpampianatra aty amin’ny EPP sy CEG ary lisea, mandalo amin’ny Mpitsabo sy ireo mpanampy azy ireo, ny fadintseranana, ny ao amin’ny fitantanambolam-panjakana sy ireo maro mbola mikotrika ny fanatanterahana izany. Nomarihiny manokana tamin’ny fandraisam-pitenenany fa “olona tsy mitana ny teniny ny FAT satria nambaran’i Andry Rajoelina tamin’ny andron’ny tolona notarihiny ireny fa raha misy olona an’arivony mitaky ny fialany dia hiala avy hatrany izy” Araka izany “hafana manomboka amin’ity herinandro ity ny hetsika ho fandrodanana ny tetezamita tsy mahomby sy manao tantely afa-drakotra ny harempirenena io”, hoy i Kotomanantso Rémi namarana ny teniny.

 

Sendikan’ny dokotera

Hitokona ihany koa amin’ny alakamisy

http://www.gazetiko.mg/gazetiko/

Efa nisy fifampiraharahana fifanatonana nataon’ireo sendikan’ny dokotera mpiasam-panjakana tamin’ireo ambaratongam-pahefana maro. Voaresaka tamin’izany ny tokony handoavana tsy misy fepetra ny « rappel de soldes » izay efa tokony ho noefaina nanomboka ny volana martsa 2010 lasa teo kanefa tsy nisy izany. Tokony havoaka ihany koa ny didim-panjakana mba hampiharana ireo tambin-karama telo toy ny trano fipetrahana, fitaterana ary kojakoja. Noho izany rehetra izany, nanao fanambarana hanao fitokonana na « préavis de grève » ny sendikan’ny dokotera mpiasam-panjakana. Manantena valiny mahafa-po eo anoloan’izany rehetra izany ny dokotera hatramin’ny alakamisy izao. Raha tsy izay kosa anefa ny zavatra mitranga, hiroso amin’ny fitokonambe ny dokotera rehetra manerana ny Nosy.

 

Paramedicaux

Ireo marary hatrany no voa mafy eo anoloan’ny fitokonana izay manomboka miseho lany eto amin’ny firenena. Tsy nisy nanao ny asany tokoa mantsy ny paramedicaux rehetra teto Antananarivo omaly ary hitohy amin’ny alakamisy manerana ny nosy izany. Fantatra nandritra ny fitokonana notanterahin’izy ireo omaly fa misy sahady ireo nahazo fandrahonana fa tsy mahazo mihetsika amin’ny toeram-piasany ary misy ny fanangonana anarana. Marihina fa 25% n’ireo paramedicaux dia hita eto Antananarivo avokoa ary miasa 72 ora izy ireo raha tokony 40 ora izany.

 

Kung Fu : simple parade ou démonstration de force ?

 

Des faits plutôt inhabituels se sont produits hier dans les rues de la capitale. Selon les estimations, près de 500 à 600 adeptes du Kung Fu, voire plus, ont fait du jogging dans les rues de la capitale hier dans la matinée.

Dirigé par Me Avoko, le groupe a fait le tour de Mahamasina et d’Anosy sous le regard médusé des Tananariviens. Une apparition qui sort de l’ordinaire, alimentant ainsi le grand moulin de la spéculation.

Les plus optimistes estiment que cette sortie n’est ni plus ni moins qu’un simple entraînement. De leur côté, les alarmistes le voient d’un autre œil. Faisant un rapprochement avec la situation politique actuelle, ils considèrent que les disciples de Me Avoko ont fait une démonstration de force en vue d’impressionner les tenants du pouvoir.

Voir les commentaires

Ambohijatovo selon TANANEWS

28 Avril 2012, 16:40pm

Publié par rovahiga

Le live tananews

 

 

President de CT pour la forme ?

C’est celle d’un membre du bureau de la SADC qui a accouru sur place… En short et en sandales. Il déclare que c’est en voyant les événements sur internet qu’il est venu. Un lecteur de TNN sans doute ?

Bah qui d’autre?

Voici donc l’analyse très brillante de la radio Antsiva sur la présence sur place de la SADC

On a peur de leur montrer les réalités malgaches et les interdictions de manifester et de rassembler ?

Échanges embarrassés avec les forces de l’ordre

Du tunnel Ambohijatovo, à Analakely, en passant par Mandrasoa, la chasse est ouverte pour disperser toute forme d’attroupement.

Mais pas de décès a déplorer.

En réponse gaz lacrymogène donc.

Quelques jets de lacrymogène et plus personne.

Ils se sont dispersés d’Ambohijatovo

Le President du CT essuie lui aussi les jets de lacrymogène

Ils commencent néanmoins à se disperser

Un scénario vu et revu des dizaines de fois

Les événements se précisent.

Refus poli de la mouvance Ravalomanana

La tension monte

Les parlementaires sont sur place, avec des pancartes

Peut etre pas la petite bête mais seulement l’application de la Feuille de route dans son intégralité ?

Pas les testicules mais la bourse qu’il avait pour suivre une formation à l’ile Maurice.

« Ce jardin a été inauguré en Decembre 2008 à ces fins de dialogue entre les élus et le peuple » par la CUA d’Andry Rajoelina.

Ils attendent juste le top pour monter à Analakely

Le seul vrai suspens c’est quand est ce que le lacrymogène va péter ?

« POSSIBILITE RASSEMBLEMENTS ET EMBOUTEILLAGES A AMBOHIJATOVO SAMEDI MATIN 8 H 00 – 13 H 00. SECTEUR A EVITER » Seul petit probleme c’est que les choses sérieuses ne devraient commencer qu’à 13:00

Préfet de police : il faut l’autorisation de la CUA. CUA : il faut l’autorisation du Prefet de police. C’est pratique hein ?

Modération disiez vous ? Pas vraiment.

Pour le moment c’est le calme plat à Ambohijatovo et alentours

La place de la « Democratie » selon lui n’est pas destiné aux meetings politiques

Les choses commencent à se préciser

Voir les commentaires

Madagascar : Silence on meurt !

3 Avril 2012, 14:46pm

Publié par rovahiga

Le pouvoir non légitime et illégal en place, condamné par la plupart des membres de la Communauté Internationale (d’où l’obligation d’obtenir la reconnaissance internationale) est en train de lancer le compte à rebours pour se saborder. Toutes les mesures prises que ce soit unilatérales ou pas ne suffiront plus pour arrêter le temps. D’où cette volonté féroce et sauvage d’amasser de façon illicite et éhontée les richesses se trouvant dans tous les tiroirs  de la caisse publique jusqu’à la Banque Centrale de Madagascar, et surtout les trésors enfermés dans nos sous-sols. Mais l’objectif final est bien de se placer en première force financière dans les courses électives qui s’annoncent débridées.

Ces élections seront ce que la Communauté Internationale déciderait d’en faire, aussi vrai que la démocratie qu’elle nous impose. Rien à dire, leurs intérêts seront préservés jusqu’au dernier centime avant que nous puissions retrouver nos esprits ! Tout a été préparé dans les moindres détails bien avant 2009. Le problème réside sur le fait de trouver un semblant de « consensualité » !

La suite ? Trois forces s’affronteront à mort lors de ces élections : les tenants du pouvoir de fait (les putschistes), ses valets et complices, ceux qui chercheront à en finir avec les putschistes et enfin les nouvelles têtes qui se disent gardiennes de toutes les valeurs ancestrales ! Les résultats dépasseront les pires craintes car dominés quoi qu’il en soit par des lobbies internationaux. Une  fois encore « la lente vérité ne surpassera pas les mensonges bien divulguées (*)», mais finira par faire jour tôt ou tard. En attendant, le peuple peu crever lentement comme depuis la nuit des temps.    

A moins que … A moins que le peuple ne se transforme d’un coup en justicier donc connaissant la justice et la vérité, en peuple souverain donc connaissant son droit et l’exige, en souverain averti donc intelligent, d’ici là …

 (*) : Traduction libre du proverbe malgache : «Ny marina mitavozavoza tsy mahaleo ny lainga tsara lahatra »                 

 

rov@higa                                              

Lettre ouverte à la Mouvance Ravalomanana: Amnistie et 29 mars 1947

Gasy Tia Tanindrazana

 

Les dernières évolutions de la situation nationale nous préoccupent fortement, en particulier sur deux sujets:

Le premier concerne l’amnistie. Le Mémorandum élaboré par la SADC laisse transparaitre un caractère sélectif et partial des décisions prises à l’endroit du président Ravalomanana.

“...Selon les propositions de la SADC, une loi d’amnistie large devrait être appliquée sur les affaires incluses dans la période du 1er janvier 2002 au 31 décembre 2009.
Le document élaboré par la SADC veut le retour sans condition des citoyens malgaches en exil pour des raisons politiques, y compris Marc Ravalomanana. De ce fait, aucune mesure administrative ne devra être prise pour restreindre aux exilés pour des raisons politiques la liberté de rentrer à Madagascar.
Le retour des exilés politiques dans le pays n’implique toutefois pas une exemption de poursuite judiciaire. La SADC laisse le sort des citoyens malgaches au système juridique du pays, en ce qui concerne les crimes allégués. Ces crimes concernent les infractions graves aux droits de l’homme, aux génocides et au crime contre l’humanité...”

Nous rappelons qu’une amnistie, dont l'origine grecque signifie « oubli », est une notion de droit public pénal, qu'on peut définir comme l'acte qui dispose que des fautes passées devront être oubliées, et qui interdit à quiconque de les rechercher ou de les évoquer sous peine de sanctions.
Le Président Ravalomanana, dans les faits, n’est nullement concerné par une quelconque poursuite pénale légale. La Justice qui le condamnait à la suite des événements du 7 Février 2009 (une trentaine de décés devant le palais présidentiel d’Ambohitsirohitra) est issue d’un gouvernement de fait, putschiste, qui ne bénéficie jusqu’à maintenant d’une quelconque reconnaissance de la Communauté Internationale.

 Aussi, nous demandons à la Mouvance, qui a rejoint ce gouvernement de Transition, de s’opposer publiquement à une telle décision. Car la SADC, de nouveau, laisse aux autorités putschistes le sort de notre Président. Une parodie de justice en somme. Le second sujet, la commémoration du 29 Mars 1947, s’apparente ni plus ni moins à un “hold-up” d’une page héroïque de notre Histoire. Doit-on rappeler que le 29 mars 1947 est une date douloureuse dans les annales des guerres d’indépendance malagasy. La répression française va provoquer des dizaines de milliers de victimes civiles et innocentes. Rajoelina a décidé que toute commémoration en dehors de celle qu’il prévoit de faire à Manakara avec l’ambassadeur de France, Mr Chataignier, est interdite. C’est une récupération éhontée de l’histoire à l’égard de nos martyrs.

Nous attendons les réactions de la Mouvance pour dénoncer ces agissements malhonnêtes. Les martyres et le 29 Mars en particulier, appartiennent au peuple et ne doivent pas être “volées” par une bande de putschistes, soutenue par la France.
Aussi, une réaction rapide et indignée s’impose pour tout Malagasy patriote.


GTT INTERNATIONAL – GENEVE
15, rue des Savoises
1200 – Genève (CH)
collectifgtt@gmail.com
http://gtt-international.blogspot.fr/

 

 

DEBATS SUR L’AMNISTIE

Débats sur l’amnistie au Parlement: La disqualification de Ravalomanana en jeu 

http://www.matv.mg/?p=40766

( … )  La mouvance Zafy, pour sa part, a avancé que le projet de loi en question a été élaboré par l’Exécutif et non par le Conseil du Fampihavanana Malagasy. Le CFM est censé être le concepteur du projet de loi sur l’amnistie, a précisé Jean Marcel Miandrisoa, chef de délégation de la mouvance Zafy.

Le parlement de la transition sera convoqué à une session extraordinaire de 12 jours à partir de demain 3 avril 2012,  pour l’adoption de ce projet de loi portant amnistie. Des tensions pourront surgir pendant ces 12 jours de session, ont avancé certains parlementaires.

 

Au centre des débats sur l’amnistie à partir de ce jour au Parlement

http://www.madagascar-tribune.com/Au-centre-des-debats-sur-l,17305.html

Le dernier conseil des ministres a décidé de convoquer le Parlement de transition pour une 4e session extraordinaire à partir de ce mardi 3 avril et ce pour 12 jours au maximum pour examiner et adopter deux grands projets de loi, le Code d’éthique et de conduite politique d’une part et l’amnistie pour la réconciliation nationale d’autre part. Deux autres projets de loi devraient aussi, selon d’autres sources, être examinés et adoptés, dont celui portant sur le Comité pour le Fampihavanana malagasy (CFM).

Les débats sur le projet de loi relatif à l’amnistie promettent d’être houleux car d’ores et déjà, des parlementaires, tel le général Désiré Philippe Ramakavelo, déclarent qu’il est inconcevable qu’une   (Suivre le lien)

Voir les commentaires

Quelle Justice ?

31 Mars 2012, 17:00pm

Publié par rovahiga

Attribution de la «Sakoa»: Le CDE dénonce des pratiques mafieuses dans l’octroi du permis d’exploitation

http://www.matv.mg/?p=40722

 

«Le cas du charbon de la  Sakoa est un exemple-type de pratique mafieuse», a souligné Serge Zafimahova, Président du Club Développement et Ethique, au cours d’une conférence de presse qu’il a  tenue hier, à Ambatomena. 

Des personnes du pouvoir ou proches du pouvoir ont obtenu 8 millions de dollars de commission ou de pot-de-vin, c’est selon,  suite au permis d’exploitation,  octroyé vendredi dernier, à PAM Sakoa, a laissé entendre notre interlocuteur. Quatre millions de dollars seront payables plus tard.

Le MCM, pour sa part, attend son permis d’exploitation. Des personnes en haut lieu sont actuellement en train de se disputer, sur ce cas, à cause des spéculations. Certains veulent bloquer l’octroi des permis en réclamant d’abord leur part du gâteau, si d’autres veulent délivrer lesdits permis afin de jouir des avantages que cela pourrait leur procurer.

A partir du moment où il y a corruption, le BIANCO doit intervenir

Selon le Président du CDE, aucun permis d’exploitation ne devrait être octroyé en cette période de transition. L’article 8 de la feuille de route stipule que «le Gouvernement de Transition sera chargé de l’administration des affaires courantes du pays et la mise en place des conditions nécessaires pour des élections crédibles, justes et transparentes en coopération avec la communauté internationale. Il s’abstiendra de prendre de nouveaux engagements à long terme, ceux-ci ne relevant que de la compétence du futur Gouvernement à l’issue des élections »

Le permis d’exploitation est pourtant d’une durée de 40 ans, plus  20 ans, reconductible à l’infini. Ce qui constitue un engagement de l’Etat à long terme. Or deux permis ont été octroyés  à PAM Sakoa (charbon), d’une part,  et à Toliara Sand (ilménite), d’autre part, selon les précisions apportées hier.

Serge Zafimahova n’a pas manqué de souligner que nos réserves de charbon ont été évaluées entre 500 millions et 1 milliard de tonnes dans les années 50- 60, alors que les réserves prouvées annoncées dernièrement font état de 180 millions de tonnes. Une minoration expresse des réserves qui en dit long.

Le Président du CDE estime qu’il faudrait changer le Code minier et la loi sur les grandes mines pour aller vers le contrat de partage de production. Le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar ne doit pas être juge et partie, a-t-il ajouté.

Le CDE dénonce également des irrégularités dans le projet Mainland que nous rapporterons prochainement.

Voir les commentaires

Madagascar : « Solution juridique ? »

30 Janvier 2012, 12:25pm

Publié par rovahiga

http://www.matv.mg/wp-content/uploads/2011/12/49.jpg

 

 

Pour tous ceux qui cherchent vraiment à sortir de cette crise politique qui nous entraine là où personne n’en sortira plus, la vraie solution prend de plus en plus la forme d’une prise de conscience réelle des 20 millions de malgaches avec ce qu’ils possèdent comme « olo-manga » politiques, militaires et civils, et citoyens véritables. Mais comment pourront-ils s’imposer à ceux qui ne veulent rien entendre d’autres que leurs intérêts propres ? Ces derniers s’évertuent déjà à tout bloquer par une feuille de route qu’ils ne respectent même pas ! A leurs yeux, ce document se rapproche le mieux à leur bon vouloir avec « quelques articles » en moins.

 

Un vent de « révolte » se lève cependant quelque part pour proposer d’autre solution à même de résoudre le problème à la seule condition que cela soit l’intérêt suprême du pays qui primera sur toute autre considération. Et nous revenons à ce que Raphaël Jakoba nous proposait à la veille de la réunion d’urgence des émissaires malgaches initiée par Marius Fransman à Pretoria : « Un sommet des quatre chefs de mouvance, au cours duquel les « quatre » sur la base d’une convention préalable, mettent en place un tribunal arbitral dont la mission est double : d’une part accoucher d’un accord politique de nature obligatoire et définitive complétant les lacunes ou amendant ou abrogeant selon les besoins, la feuille de route, et d’autre part en assurer le contrôle de l’exécution de celle-ci ».

 

Raphaël Jakoba en tant que technicien ne voulait surtout pas donner une couleur « politique politicienne » à sa proposition qui, il est vrai ressemble à celle de Didier Ratsiraka mais, dont le fond a le mérite d’être exposé en long et en large par rapport au but recherché. Plusieurs têtes pensantes de la classe politique, comme celles des autres milieux semblent épouser son point de vue à quelques détails près. L’ensemble de l’article n’étant d’ailleurs pas rigide. Même la recherche de solution juridique par la SADC et  la Troïka risque d’y trouver une réponse adéquate.  

 

rov@higa

 

 

53 chefs d’Etat d’Afrique… sont-ils vraiment des présidents de la République ?

http://news.abidjan.net/h/424669.html  

Aujourd’hui, je regarde le continent africain, très déçu. Je rejoins tout simplement le Français René Dumont : «L’Afrique noire est mal partie». La pensée de René Dumont est d’actualité. Les Africains pensent peu, et ‘’vendent’’ mal l’Afrique. Le débat démocratique n’existe pas, et suscite sur le continent beaucoup de morts, de conflits politiques et d’incompréhension. 53 Etats d’Afrique, 53 chefs d’Etat africains dont plus d’une quarantaine est au pouvoir par les armes, ou par tripatouillage de la constitution. A l’analyse, si l’Afrique va mal, c’est bien la faute aux Africains eux-mêmes. Des Africains qui veulent être président de la République, sans passer par la constitution. Et si, le chef de l’Etat africain est élu par les urnes, il prend au fil des années, le pouvoir comme un bien personnel, et du coup piétine la loi fondamentale dont il est le produit. Du coup, le chef de l’Etat africain s’éloigne de son serment, donne des leçons à ceux à qui il doit le fauteuil présidentiel. Finalement, le chef d’Etat africain ne respecte plus ‘’l’Etat’’, dont il est … (Suivre le lien)

 

De la feuille de route à l’amnistie, avant le 29 février ? 
http://www.madonline.com/article.php?article_id=5185&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29  

Après la convocation par la SADC des parties prenantes malgaches, la HAT et les autres mouvances, la situation n’est pas plus claire. Encore et toujours, les protagonistes ont des interprétations, relativisant certains faits, exagérant d’autres. Ce qui a évolué, c’est que la HAT a compris qu’elle ne peut plus prendre une décision unilatérale avec ou sans la pression de son armée et qu’elle ne pourra pas empêcher le retour au pays de Marc Ravalomanana. Andry Rajoelina et sa mouvance jouent la montre et tentent de maîtriser l’amnistie sélective.

Il fallait la bourde phénoménale de la HAT et de son armée pour que la situation politique se débloque. L’autorité de fait se défend d’avoir été rappelée à l’ordre ni fait l’objet d’aucune condamnation suite à sa gestion catastrophique et dans l’affolement du retour au pays du président en exil Marc Ravalomanana le 21 janvier dernier … (Suivre le lien)

 

Le pire est-il devant nous ?

http://www.madagascar-tribune.com/Le-pire-est-il-devant-nous,17015.html

« Si la situation idéale est difficile, faudra-t-il se contenter du pire ? » : telle était la conclusion de l’éditorial de jeudi dernier, qui proposait de remettre la balle au centre afin d’éliminer les pesanteurs causées par les extrêmes. Après la rencontre convoquée par la SADC à Pretoria, la réaction de Rajoelina montre le choix du pouvoir hâtif : camper sur la position arrogante et unilatérale que lui dictent les faucons et les vrais depuis trois ans. La perspective de réconciliation et d’apaisement s’éloigne donc à grands pas : envisageons alors maintenant le pire.

Le thème de réflexion du jour est donc simple : une résurgence de la violence est-elle à craindre à Madagascar à court ou moyen terme ? Préalable nécessaire pour les esprits fragiles : aborder un sujet désagréable ne signifie pas qu’on souhaite qu’il advienne [1]. « Ny hamisavisana ny ratsy hiavian’ny soa » est un principe de la culture laissée par nos ancêtres [2]. Mais malheureusement, les analyses ne permettent pas toujours de conjurer le sort, ici comme ailleurs. Quand … (Suivre le lien)

 

Mouvance Zafy : Haro sur Marius Fransman !

http://www.madagascar-tribune.com/Haro-sur-Marius-Fransman,17017.html

Deux heures trente minutes de rencontre avec le vice-ministre sud africain des Relations internationales ont semble-t-il suffi aux membres de la délégation de la mouvance Zafy dépêchée à Pretoria, pour se faire une idée précise sur leur interlocuteur. Pour la mouvance Zafy, Marius Fransman et son équipe ne sont pas la solution à la crise malgache ; ils sont décevants car ils sont partiaux ou à la rigueur se comportent en arbitre favorable à Andry Rajoelina alors qu’ils sont des médiateurs. Ils ne sont pas efficaces et pêchent par leur manœuvre nébuleuse.

En tout cas, les diverses délégations convoquées d’urgence à Pretoria ont été reçues chacune séparément et il n’est pas étonnant que la lecture ou les rapports de mission diffèrent selon les délégations, apprend-on ce samedi à la Villa Elisabeth. C’est ce qui ressort de la conférence de presse que la mouvance Zafy a organisé samedi 28 janvier dernier. Toujours est-il, selon la mouvance Zafy, le motif de la convocation a été les événements qui sont survenus le samedi 21 janvier à Ivato et qui s’étaient terminés par le refus de Marc Ravalomanana de descendre de l’avion à l’aéroport de Johannesburg, une fois que l’avion à bord duquel il se trouvait a préféré rebrousser chemin en raison des multiples Notam que le vol a subi. Contrairement aux États-Unis, la SADC et la Troïka de  … (Suivre le lien)

 

Retour de Marc Ravalomanana à Madagascar: Maurice favorable

http://www.afriquejet.com/retour-de-marc-ravalomanana-a-madagascar-maurice-favorable-2012012732302.html

Crise politique-Madagascar - Tous les exilés politiques, y compris l’ancien président malgache, Marc Ravolomanana, doivent pouvoir revenir à Madagascar et répondre, le cas échéant, des graves crimes qu’ils ont commis devant la justice, a affirmé vendredi à Addis-Abeba, en Ethiopie,  le ministre mauricien des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce internationale, Arvin Boolell.
S’exprimant lors d’un entretien accordé à la PANA, M. Boolell a exhorté les parties malgaches à respecter «la Feuille de route» et à aller rapidement aux élections générales.


«Si on se réfère à l’article 20 de la Feuille de route, personne n’est au-dessus de la loi. Toutes les personnes présumées responsables d’actes atroces doivent en répondre devant … (suivre le lien)

 

Sommet de l’UA : Intense lobbying à Addis-Abeba

http://www.lexpressmada.com/sommet-de-l-ua-madagascar/31452-intense-lobbying-a-addis-abeba.html

Le clan Rajoelina et la mouvance Ravalomanana, essaient de convaincre la communauté internationale sur le processus de sortie de crise, notamment par les mesures d’apaisement.

La bataille diplo­matique continue. La présidence de la transition et la mouvance Ravaloma­nana profitent du Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, pour tenter de con­vaincre les dirigeants conti­nentaux à influer en leur faveur sur le processus de sortie de crise. 
Annick Rajaona, directrice des relations internationales à la présidence, se trouve à Addis-Abeba depuis quelques jours. « Nous avons rencontré Jean-Ping, président de commission à qui nous avons transmis un message du président Andry Rajoelina. Nous avons également rencontré des dirigeants de pays africains dont ceux de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui souhaitent s’enquérir des nouvelles sur le processus de mise en œuvre de la Feuille de route », a-t-elle soutenu. 
La directrice des relations internationales à la Présidence affirme également avoir eu un « entretien important » avec Nicholas Wescott, directeur général pour l’Afrique du Service d’action extérieure de l’Union européenne. « Cette entrevue a débouché sur un communiqué de l’Union européenne qui reflète la position de la communauté internationale », indique-t-elle … (Suivre le lien)

 

Jean Ping: «On attend le rapport de Fransman  avant de prendre une décision…»

http://www.matv.mg/?p=37183

Le rapport de la SADC devrait être présenté à la Commission de l’Union Africaine. Dans son intervention de la fin de la semaine dernière à la télévision panafricaine AFM (Afrique Média), Jean Ping, président sortant de la Commission de l’Union Africaine de souligner que la SADC a demandé à régler la crise malgache avec le soutien et sous la supervision de l’Union Africaine.

De ce fait, lors de ce sommet de l’Union Africaine, ouvert dimanche dernier, Jean Ping a affirmé que la décision de l’Union Africaine se conformera au rapport élaboré par la SADC. Le président de la Commission de l’Union Africaine a évoqué la situation globale du continent africain, dans son intervention télévisée. Il a indiqué que … (Suivre le lien)

 

UE: Soutien à la résolution de la SADC

http://www.matv.mg/?p=37177

L’Union Européenne sort de son silence. Sa porte-parole Catherine Ashton, Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et à la fois vice-présidente de la Commission, a déclaré que l’UE réitère son soutien aux efforts de médiation de la SADC visant à la résolution de la crise malgache. Et ce, après voir suivi avec minutie les événements survenus récemment autour du retour de l’ex-président Marc Ravalomanana à Madagascar  … (Suivre le lien)

Voir les commentaires

Madagascar : Rebelote !

26 Janvier 2012, 12:31pm

Publié par rovahiga

L’année 2012 commence évidemment par des souvenirs de ce qui s’était passé en 2009. L’amertume, la souffrance, les regrets, les rancœurs … L’AV7 se trompe car il ne détient pas le monopole de la rage d’en découdre pour venger les siens. Mais la différence réside en ce que les autres ne portent pas leurs malheurs sur la place publique afin de démontrer qu’ils souffrent. Nous sommes au 21è siècle et beaucoup regrette qu’on ne peut plus recourir au duel pour être départagé. C’aurait été trop facile, car la valeur humaine nous dicte d’autre comportement digne pour ne plus ressembler aux animaux.

 

Troisième anniversaire donc pour les pires moments du coup d’état de 2009. Nous nous inclinons respectueusement devant le souvenir de ces chers disparus qui sont de notre sang, de notre terre des ancêtres aussi bien dans un camp que comme dans l’autre. Une pensée pour ceux qui viennent de mourir et ceux qui vont l’être demain toujours à cause de cette crise qui s’incruste au fond de nous-mêmes.

 

Ce qui nous emmène à revenir à nos moutons ! En attendant jusqu’à la fin du mois de février, les voilà qui remettent ça, tourner tout ce qui a été dit à leur avantage sans se soucier de la signification des mots et des verbes ; « Je suis, donc les autres non ! »

 

rov@higa  

 

Qui a peur du président Ravalomanana ? 

http://www.lequotidien.re/opinion/le-courrier-des-lecteurs/183063-qui-peur-du-president-ravalomanana.html

Le putschiste Rajoelina considère Madagascar comme son jouet. Il méprise sans vergogne les 20 millions de Malgaches à qui il a volé la liberté. Rajoelina réclame haut et fort vouloir arrêter le président Ravalomanana suite à un tribunal irrégulier, illégal, d’une justice acquise à sa cause.

 

Rappelons qu’il accuse le président Ravalomanana d’avoir tiré sur la foule le 7 février 2009 alors que des preuves irréfutables montrent bien que les tirs venaient de … (Suivre le lien)

 

Réunion de Pretoria : Vers un retour tranquille de Ravalomanana

http://lexpressmada.com/reunion-de-pretoria-madagascar/31353-vers-un-retour-tranquille-de-ravalomanana.html

La « réunion d'urgence » de Pretoria prévoit une amnistie avant le 29 février. L'ancien président Marc Ravalomanana, en exil en Afrique du Sud, pourrait rentrer « sans condition ».

Le sort de l'ancien président Marc Ravalo­manana est en train d'être scellé. La « réunion d'urgence » organisée par la Commu­nauté de développement de l'Afrique australe (SADC) avec des responsables de la transition évoque son retour au pays sans tracasserie judiciaire.
« Les articles 16, 18 et 20 de la Feuille de route devraient être appliqués avant le 29 février », a indiqué Mamy Rakotoarivelo, président du Congrès et chef de délégation de la mouvance Ravalo­manana, hier en Afrique du Sud. Il s'agit de l'arrêt des poursuites « à connotation politique », de … (Suivre le lien)

 

Retour de Marc Ravalomanana: J-34

http://www.matv.mg/

Le retour de l’ancien chef d’État Marc Ravalomanana à Madagascar a été évoqué lors de la réunion de la Troïka de la SADC à Pretoria. Ce retour devra se faire d’ici la fin du mois de février.

Le compte à rebours est enclenché pour le retour légal de l’ancien Président de la République Marc Ravalomanana à Madagascar. Plus précisément, il ne reste plus que 34 jours pour qu’il puisse fouler de nouveau le sol malgache.
Les membres de la Troïka de la SADC ont tranché mardi dernier à Pretoria sur les textes et les projets de loi permettant la mise en application effective de la feuille de route. Cette application intégrale et stricto sensu devra être bouclée avant la fin de ce mois de février 2012. La loi d’amnistie, la libération des détenus politiques, ou … (Suivre le lien)

 

Sortie de crise: “Mauvaise foi de Marius Fransman ?”

http://www.matv.mg/?p=36982

Le vice-ministre sud-africain, Marius Fransman, a-t-il fait preuve de mauvaise foi dans la résolution de la crise malgache ?… En tout cas, bon nombre de politiciens malgaches se demandent si l’incident de samedi dernier n’aurait pu être évité…
Depuis la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au président de la Transition à Iavoloha, la date du retour de l’ancien chef d’État Marc Ravalomanana a été communiquée de manière officielle. Les entités de la SADC, ainsi que les instances suprêmes du régime de transition ont été informées au préalable de ce retour de l’ancien président de la République. De plus, Marc Ravalomanana, en personne, l’a … (Suivre le lien)

 

26 janvier 2009 – 26 janvier 2012 : Journée de deuil pour les opérateurs de chez CITIC et de chez Suprême Center

http://www.madagascar-tribune.com/Journee-de-deuil-pour-les,17001.html

Les opérateurs de chez CITIC et Suprême Center Behoririka observent ce jeudi 26 janvier 2012 une journée de deuil pour marquer leur regret par rapport à l’actualité mais surtout par rapport aux promesses des dirigeants. Les membres de l’association des commerçants de Suprême Center et CITIC veulent rappeler à l’opinion la casse et les pertes qu’ils ont subies et qui n’ont jamais été réparées malgré les promesses faites par les dirigeants qui s’étaient succédé, ne serait-ce qu’à la tête du ministère du Commerce. Ainsi ce jeudi 26 janvier, les commerçants … (Suivre le lien)

 

Intempérie : Funso ravage un tiers de la ville de Morombe

http://lexpressmada.com/intemperie-madagascar/31362-funso-ravage-un-tiers-de-la-ville-de-morombe.html

En restant dans le canal de Mozambique, Funso, cyclone tropical, a endommagé plusieurs centaines de maisons à Morombe. Les rafales et la pluie créent, ainsi, des dégâts dans la région Atsimo-Andrefana.

« La majorité des maisons se trouvant au bord de la mer ont été endommagées par les rafales de vent, depuis mardi. Les vents forts ont emporté les toits de plusieurs centaines de maisons dans les fokontany d'Avaradrova, Tsinjorano et An­tsa­hake », a déploré Haja­tiana Andriamihaja, vendeuse dans … (Suivre le lien)

Voir les commentaires

Madagascar: Articles et réactions

22 Janvier 2012, 12:09pm

Publié par rovahiga

http://dk1.ti1ca.com/get/92.196.104.32/0mmhygpr/vih_12_120121_Fiverenan

Photo: tim-madagascar.org

 

L’ex-président malgache Ravalomanana empêché de rentrer au pays

http://faxdz.com/lex-president-malgache-ravalomanana-empeche-de-rentrer-au-pays

L’ex-président malgache Marc Ravalomanana n’a pas pu rentrer dans son pays samedi après près de trois ans d’exil, car l’avion qui devait le ramener à Antananarivo n’a pas été autorisé à atterrir et a dû rentrer à Johannesburg.

Ses partisans, qui l’attendaient par milliers à l’aéroport de la capitale malgache, ont en conséquence annoncé qu’ils suspendaient leur participation aux institutions de transitions mises en place ces derniers mois après la signature par les différents partis d’une « feuille de route » destinée à sortir la Grande Ile de la crise.

« Le vol n’a pas été autorisé à entrer dans l’espace aérien de Madagascar », a dit … (Suivre le lien)

 

Natahotra ny masony !

http://fijery.wordpress.com/2012/01/21/natahotra-ny-masony/  

« Rehefa te hividy ny lohany, aza matahotra ny masony » avait dit avec (im)pertinence Mamy Rakotoarivelo il y a deux semaines lors des cérémonies de vœux à Iavoloha (1). Expression bien malgache qui signifie que quand on prend une décision importante, on ne doit pas avoir peur d’en assumer les conséquences. C’était une façon intelligente de faire allusion aux atermoiements du régime hâtif au sujet de l’application de la feuille de route, avec ses deux pas en avant et ses trois pas en arrière. Les événements du week-end en donnent un exemple concret de contradictions au sein du régime. Comme si le pays était dirigé par des gens instables…

La première contradiction concerne l’interprétation du fameux article 20 de la Feuille de route. Certains y voient un appel à l’apaisement, d’autres y lisent une autorisation de procéder à l’arrestation. Il est donc … (Suivre le lien) 

 

A bord de l'avion détourné de l'ex-président malgache Ravalomanana

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/01/21/a-bord-de-l-avion-detourne-de-l-ex-president-malgache-ravalomanana_1632905_3212.html#xtor=AL-32280515  

Envoyé spécial dans les airs entre Johannesburg et Antananarivo

Ce samedi, à bord de l'avion emportant Marc Ravalomanana vers sa terre natale malgache, le déjeuner a déjà été servi, les passagers s'assoupissent, lisent ou conversent. Le vol SA 8252 a déjà parcouru les deux-tiers de son trajet. Derrière les hublots, le bleu de l'océan Indien.

Soudainement, la porte du cockpit s'ouvre, et un membre de l'équipage, un gilet jaune fluorescent sur le dos, apparaît. "Nous devons faire demi-tour, ils ont fermé l'aéroport", lance-t- il à la délégation accompagnant l'ex-président malgache. Un attroupement se forme à l'avant de l'aéronef. Marc Ravalomanana, cravate bleu, chemise rayée, se lève à son tour. Le visage est fermé.

Dans les rangs, l'agacement est perceptible, mais pas la surprise. Tous se doutaient qu'Andry Rajoelina, l'actuel président du pays, serait prêt à tout pour … (Suivre le lien)

 

Retour de Marc Ravalomanana : L’amiral Didier Ratsiraka intervient

http://www.madagascar-tribune.com/L-amiral-Didier-Ratsiraka,16976.html

L’ancien président Didier Ratsiraka n’a pu s’empêcher d’intervenir par téléphone en direct depuis Paris pour en quelque sorte appeler tout le monde à la raison. Il faut dire depuis quelques jours, les propos des uns et des autres sont enflammés et très alarmants. On parlait même de risques de guerre civile à craindre ou de journée de tous les dangers. Le général Andrianafidisoa sur TV Plus ce 20 janvier dans l’émission « invité du zoma » a même été plus loin, en faisant des révélations plus qu’alarmantes car il a évoqué des scénarii d’assassinat avec ou sans le retour de Marc Ravalomanana lors de cet accueil de l’exilé d’Afrique du Sud ce 21 janvier à l’aéroport d’Ivato. En tout cas, il a dit qu’il préfère faire ces révélations inquiétantes pour mettre tout le monde en garde car personne ne sortira vainqueur dans cette situation … (Suivre le lien)

 

 

Voir les commentaires

VAOVAO TSARA HO FANTATRA (17/01/12)

17 Janvier 2012, 22:15pm

Publié par rovahiga

http://collectif-gtt.org/

17/01/2012 : Nandatsa-drà mpiray tanindrazana indray ny hery famoretan'ny FATE (+vidéo)
Olona iray no naratra mafy teo amin'ny tongony teny Ambohijatovo androany vokatry ny tifitra nahazo azy.
Tsy mbola fantatra aloha ny zavatra nahavoa azy na bala tena izy na tsia fa raha ny dian'ny ratra eny aminy dia tsy lehibe toy ny "grenade lacrymogène" no nahavoa azy fa toy ny diam-bala. Nijininika ny rà ary mpitolona niaraka taminy no niangavy fiara iray hitondra azy tany amin'ny toeram-pitsaboana akaiky indrindra. Ankoatra  izay dia nirefodrefotra tsy nifankahitana ny baomba mandatsa-dranomaso nandravan'ny hery famoretana ny vahoaka nanotrona ny Pr. Zafy Albert. Rehefa tsy tafiditra tao anaty Kianjan'Ambohijatovo manko ity Filoham-pirenena teo aloha ity dia nitety ny toerana nisy ny vahoaka hanambara tamin'izy ireo fa  "fanombohana ny androany fa tsy faran'ny tolona akory". Nandritra izay no nangatahan'ny vahoaka ny hidinana teny amin'y Kianjan'ny 13 May saingy nilaza ny Profesora fa "tsy mbola androany no hanaovana izany". Tao anatin'izany anefa dia efa raikitra ny tifitra lakrimozena sy poa-basy vitsivitsy ary dia voatery niparitaka ny vahoaka. Hatreto aloha dia tsy fantatra na nisy ny voasambotra na tsia fa io naratra iray io no fantatra fa nizaka ny herisetran'ny FATE indray amin'izao tsingerin-taona faha-telo nitokanan'i TGV  ny "kianjan'ny demokrasiany" izao.

17/01/2012 : Demokrasia FATE : basy miady amin'ny voninkazo (+vidéos)
Hatreo amin'ny vavahadin'ny "demokrasia" ihany no azon'ny Malagasy aleha fa tsy azony atao ny miditra ao anatiny. Sary azo andikana ny zava-nisy teny Ambohijatovo androany izany ary namafisin'ny mpitari-tolona iray raha saika teo amin'ny tsangam-baton'ny 29 Marsa no nasain'ny hery famoretana nametraka fehezam-boninkazo izy ireo ka hoy izy  hoe "Ato (Ambohijatovo) no kianjan'ny demokrasia fa tsy etsy (tsangambato 29 Marsa) koa aleo hapetrakay eo ambavahady ny voninkazo ho hitan'izao tontolo izao fa tsy misy demokrasia eto Madagasikara". Arak'izany dia tsy nosokafan'ny FATE ho an'ny Ankolafy ZAfy sy ny mpanara-dia azy ny kianjan'ny demokrasia izay notokanan'i TGV ho sehatra fanehoan-kevitra tsy mila fangatahan-dalana telo taona lasa izao. Rehefa nifampiresaka ny tomponandraikitra dia nilaza ny Jly Baomba fa tsy manana ny fanalahidy ahafahana mamoha izany kianja izany. Tsy vitan'izany fa ny Pr. Zafy sy ny lehiben'ny delegasiona ao amin'ny Ankolafy tarihiny ihany no afaka nanatanteraka ny fihetsika fa na ny mpiambina akaiky an'ity Filoha teo aloha ity aza dia noroahina tsy afaka miditra amin'ny faritra manoloana izany kianja izany.

Araka ny tatitra nataon'i Miandrisoa Jean Marcel dia nangataka ny hahita maso ny Jly Baomba ny Pr. Zafy rehefa noroahina ireo mpiambina azy. Izany dia mba hisian'ny fifamarafarana amin'ny fiantoahana ny fiaorvana ny tenany. Tsy nanaiky hatramin'ny farany moa ny lehiben'ny CIRGN ary valin-teny tsy mendrika manamboninahitra milaza fa tomponandraikitra eto amin'ny Firenena no nasesiny.

16/01/2012 : Manandafy Rakotonirina : « hanova zavatra ity herinandro ity »
Ny faran’ny herinandro teo dia efa nanambara ny hahatongavan’ny Filoha RAVALOMANANA amin’ity herinandro ity ny filoha nasionalin’ny MFM Manandafy Rakotonirina. “Ho avy amin’io herinandro io RAVALAOMANANA” hoy izy. Naka fotoana nanazavana misimisy kokoa ny toe-draharaha ankapobeny eto amin’ny firenena ny tenany tamin’ny fihaonany tamin’ireo mikatroka ao anatin’ny antoko izay tarihiny. Isan’ny nambarany fa tsy matotra velively ny namolavolan-dry Simao sy ny namany an’io tondro zotra io satria mohoapapana loatra ny fahefana nomeny an’I TGV sady nanamafisana ny toeran’I Camille Vital ihany koa. Ankehitriny dia Afrikana Tatsimo no mitarika ny fanelanelanana ary mikambana ao amin’ny ANC izay vao avy nankalaza ny faha-100 taonany herinandro izao.
Na dia manana traikefa demokratika azo singanina aza anefa ny antoko izay misy an’I Fransmann dia nambaran’I Manandafy fa misy ho kianina ihany ny fitondrany ny toe-draharaha raha tsy hiresaka afa-tsy ny  momba ny arofenitra nanasana an’I TGV tany Afrika Atsimo fotsiny ihany.
 Mbola ho mafy ny ady…
Raha ny filazan’I Manandafy dia henjana ny zava-misy any  anaty andrim-panjakana any saingy mbola mahery vaika noho izany ny ady hatrehina manomboka eto. Tao anatin’ny telo taona hoy izy dia famoretana ara-batana sy ara-tsaina no niainana fa manomboka eto dia ny fahaiza-manao ara-politika no ampiadiana ka ho hita eo izay tsy manan-katokona. Ny fihaonan’ireo mpitarika Ankolafy sy vondrona politika dia hamaritra vanim-potoana vaovao amin’ny famahana ny krizy eto Madagasikara hoy ny filoha’ny MFM ary mizotra mankany amin’ny fanatanterahana izany io fiverenan’ny Filoha RAVALOMANANA io.
Ny sabotsy lasa teo moa no nifampiarahaba noho ny tonon-taona ny mpikatroka ao amin’ity antoko ity eto amin’ny Faritra Analamanga sady efa santatra sahady amin’ny fanokafana ny faha-40 taonan’izany antoko naorin’I Manandafy Rakotonirina izany.

Mitohy ny tsindry Terena hamoaka an’i Jao Jean ny mpitsara
http://tiatanindrazana.com/pages/modules.php?id=6451&idcat=2&une=1
17/01/2012
Tsy mbola hiverina handray asa ny mpitsara ary tsy hisy koa ny «service minimum» na fiandrasan-draharaha araka ny tapaka nandritra ny fivoriambe notontosain’izy ireo omaly alatsinainy 16 janoary teny amin’ny lapan’ny fitsarana an-tampony Anosy.
Nohamafisin’izy ireo tamin’ny fanambarana navoakany taorian’ilay fivoriana fa tsy misy mihitsy antoka azo ilazana ankehitriny fa tsy hisy intsony ny fikasihan-tanana mpitsara hataon’izay olona tsy afa-po amin’ny didim-pitsarana avoakany. Ny fitavozavozan’ny mpitondra amin’ny famahana ny olana ankehitriny no tondroin’izy ireo ho anton’izany. «Matoritory ny fanjakana satria hatramin’izao dia tsy mbola tafatsangana akory ny vaomiera manao tombanezaka ny fahavoazana izay voalazan’ny sata manokan’ny mpitsara raha misy tranga mahazo ny mpitsara», hoy ny filohan’ny SMM, Arnaud Auguste Marius. Vao mainka aza toa miharatsy ny toe-draharaha satria mbola misy hatrany ny teritery atao ny mpitsara amin’izao vanimpotoana mavaivay izao. Notsorin’i Auguste Arnaud Marius ny fisian’ny tsindry atao amin’ny mpitsara mba hamoahana an’i Jao Jean izay voarohirohy amin’ny raharaha fanolanan-jaza tany Antsohihy. Novakian’ity farany bantsilana ampahibemaso koa ny fisian’ny antontan-taratasy aparitaky ny mpikambana ao amin’ny Filankevitra Ambonin’ny Tetezamita Alain Ramaroson tsy hampiharana didim-pitsarana. Eo anatrehan’izany dia mampitandrina ny filohan’ny SMM sy ireo mpiara-miasa aminy akaiky fa «hisy zavatra hafa hipoaka eto raha sanatria ka avoaka tsy mandalo fanadihadiana na tsy manaraka ny dingana voalazan’ny lalàna i Jao Jean».
Ampamoaka
Tsikaritra ho misy fivoarany ihany ny mpitsara manoloana ity raharaha nahafaty an’i tompokolahy Rehavana Michel tany Toliara ny 09 desambra ity. Hisy ny atrikasa lehibe izay hanana endrika ampamoaka hotontosain’ny fianakaviamben’ny mpitsara sy ny mpitondra fanjakana ny 26 sy 27 janoary izao eny Ivato. Efa nanaiky hifanatrika amin’izany rahateo Ambohitsorohitra izay nandray ny solontenan’ny mpitsara tamin’ny zoma lasa teo. «Hofongarina amin’io avokoa izay resaka ambara fa misy fahalovana rehetra eo amin’ny sehatry ny fitsarana. Nambaran’ny mpitondra nihaona taminay mantsy fa ny kolikoly no tena nahatonga ireny fipoahan’ny raharaha tany Toliara ireny kanefa na ao Ambohitsorohitra aza sy ireo asam-panjakana rehetra dia misy izay avokoa», hoy i Auguste Arnaud Marius. Raha ny fanazavany hatrany dia samy hamoaka ny alahelony ao ny andaniny sy ny ankilany mba tsy hiverenan’ny zava-misy mampalahelo toy ireny intsony sy hametrahana ny fitsarana amin’ny hasiny sy ny fahaleovantenany tanteraka amin’izay. Milaza ho vonona hiova famindra koa ry zareo mpitsara. Miverina miasa avy hatrany ny SMM ny ampitson’io fivoriana io raha toa ka manome toky ny hanatanterahana antsakany sy andavany izay fanapahan-kevitra mivoaka eo ny fanjakana.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>