Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Madagascar : « Solution juridique ? »

30 Janvier 2012, 12:25pm

Publié par rovahiga

http://www.matv.mg/wp-content/uploads/2011/12/49.jpg

 

 

Pour tous ceux qui cherchent vraiment à sortir de cette crise politique qui nous entraine là où personne n’en sortira plus, la vraie solution prend de plus en plus la forme d’une prise de conscience réelle des 20 millions de malgaches avec ce qu’ils possèdent comme « olo-manga » politiques, militaires et civils, et citoyens véritables. Mais comment pourront-ils s’imposer à ceux qui ne veulent rien entendre d’autres que leurs intérêts propres ? Ces derniers s’évertuent déjà à tout bloquer par une feuille de route qu’ils ne respectent même pas ! A leurs yeux, ce document se rapproche le mieux à leur bon vouloir avec « quelques articles » en moins.

 

Un vent de « révolte » se lève cependant quelque part pour proposer d’autre solution à même de résoudre le problème à la seule condition que cela soit l’intérêt suprême du pays qui primera sur toute autre considération. Et nous revenons à ce que Raphaël Jakoba nous proposait à la veille de la réunion d’urgence des émissaires malgaches initiée par Marius Fransman à Pretoria : « Un sommet des quatre chefs de mouvance, au cours duquel les « quatre » sur la base d’une convention préalable, mettent en place un tribunal arbitral dont la mission est double : d’une part accoucher d’un accord politique de nature obligatoire et définitive complétant les lacunes ou amendant ou abrogeant selon les besoins, la feuille de route, et d’autre part en assurer le contrôle de l’exécution de celle-ci ».

 

Raphaël Jakoba en tant que technicien ne voulait surtout pas donner une couleur « politique politicienne » à sa proposition qui, il est vrai ressemble à celle de Didier Ratsiraka mais, dont le fond a le mérite d’être exposé en long et en large par rapport au but recherché. Plusieurs têtes pensantes de la classe politique, comme celles des autres milieux semblent épouser son point de vue à quelques détails près. L’ensemble de l’article n’étant d’ailleurs pas rigide. Même la recherche de solution juridique par la SADC et  la Troïka risque d’y trouver une réponse adéquate.  

 

rov@higa

 

 

53 chefs d’Etat d’Afrique… sont-ils vraiment des présidents de la République ?

http://news.abidjan.net/h/424669.html  

Aujourd’hui, je regarde le continent africain, très déçu. Je rejoins tout simplement le Français René Dumont : «L’Afrique noire est mal partie». La pensée de René Dumont est d’actualité. Les Africains pensent peu, et ‘’vendent’’ mal l’Afrique. Le débat démocratique n’existe pas, et suscite sur le continent beaucoup de morts, de conflits politiques et d’incompréhension. 53 Etats d’Afrique, 53 chefs d’Etat africains dont plus d’une quarantaine est au pouvoir par les armes, ou par tripatouillage de la constitution. A l’analyse, si l’Afrique va mal, c’est bien la faute aux Africains eux-mêmes. Des Africains qui veulent être président de la République, sans passer par la constitution. Et si, le chef de l’Etat africain est élu par les urnes, il prend au fil des années, le pouvoir comme un bien personnel, et du coup piétine la loi fondamentale dont il est le produit. Du coup, le chef de l’Etat africain s’éloigne de son serment, donne des leçons à ceux à qui il doit le fauteuil présidentiel. Finalement, le chef d’Etat africain ne respecte plus ‘’l’Etat’’, dont il est … (Suivre le lien)

 

De la feuille de route à l’amnistie, avant le 29 février ? 
http://www.madonline.com/article.php?article_id=5185&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29  

Après la convocation par la SADC des parties prenantes malgaches, la HAT et les autres mouvances, la situation n’est pas plus claire. Encore et toujours, les protagonistes ont des interprétations, relativisant certains faits, exagérant d’autres. Ce qui a évolué, c’est que la HAT a compris qu’elle ne peut plus prendre une décision unilatérale avec ou sans la pression de son armée et qu’elle ne pourra pas empêcher le retour au pays de Marc Ravalomanana. Andry Rajoelina et sa mouvance jouent la montre et tentent de maîtriser l’amnistie sélective.

Il fallait la bourde phénoménale de la HAT et de son armée pour que la situation politique se débloque. L’autorité de fait se défend d’avoir été rappelée à l’ordre ni fait l’objet d’aucune condamnation suite à sa gestion catastrophique et dans l’affolement du retour au pays du président en exil Marc Ravalomanana le 21 janvier dernier … (Suivre le lien)

 

Le pire est-il devant nous ?

http://www.madagascar-tribune.com/Le-pire-est-il-devant-nous,17015.html

« Si la situation idéale est difficile, faudra-t-il se contenter du pire ? » : telle était la conclusion de l’éditorial de jeudi dernier, qui proposait de remettre la balle au centre afin d’éliminer les pesanteurs causées par les extrêmes. Après la rencontre convoquée par la SADC à Pretoria, la réaction de Rajoelina montre le choix du pouvoir hâtif : camper sur la position arrogante et unilatérale que lui dictent les faucons et les vrais depuis trois ans. La perspective de réconciliation et d’apaisement s’éloigne donc à grands pas : envisageons alors maintenant le pire.

Le thème de réflexion du jour est donc simple : une résurgence de la violence est-elle à craindre à Madagascar à court ou moyen terme ? Préalable nécessaire pour les esprits fragiles : aborder un sujet désagréable ne signifie pas qu’on souhaite qu’il advienne [1]. « Ny hamisavisana ny ratsy hiavian’ny soa » est un principe de la culture laissée par nos ancêtres [2]. Mais malheureusement, les analyses ne permettent pas toujours de conjurer le sort, ici comme ailleurs. Quand … (Suivre le lien)

 

Mouvance Zafy : Haro sur Marius Fransman !

http://www.madagascar-tribune.com/Haro-sur-Marius-Fransman,17017.html

Deux heures trente minutes de rencontre avec le vice-ministre sud africain des Relations internationales ont semble-t-il suffi aux membres de la délégation de la mouvance Zafy dépêchée à Pretoria, pour se faire une idée précise sur leur interlocuteur. Pour la mouvance Zafy, Marius Fransman et son équipe ne sont pas la solution à la crise malgache ; ils sont décevants car ils sont partiaux ou à la rigueur se comportent en arbitre favorable à Andry Rajoelina alors qu’ils sont des médiateurs. Ils ne sont pas efficaces et pêchent par leur manœuvre nébuleuse.

En tout cas, les diverses délégations convoquées d’urgence à Pretoria ont été reçues chacune séparément et il n’est pas étonnant que la lecture ou les rapports de mission diffèrent selon les délégations, apprend-on ce samedi à la Villa Elisabeth. C’est ce qui ressort de la conférence de presse que la mouvance Zafy a organisé samedi 28 janvier dernier. Toujours est-il, selon la mouvance Zafy, le motif de la convocation a été les événements qui sont survenus le samedi 21 janvier à Ivato et qui s’étaient terminés par le refus de Marc Ravalomanana de descendre de l’avion à l’aéroport de Johannesburg, une fois que l’avion à bord duquel il se trouvait a préféré rebrousser chemin en raison des multiples Notam que le vol a subi. Contrairement aux États-Unis, la SADC et la Troïka de  … (Suivre le lien)

 

Retour de Marc Ravalomanana à Madagascar: Maurice favorable

http://www.afriquejet.com/retour-de-marc-ravalomanana-a-madagascar-maurice-favorable-2012012732302.html

Crise politique-Madagascar - Tous les exilés politiques, y compris l’ancien président malgache, Marc Ravolomanana, doivent pouvoir revenir à Madagascar et répondre, le cas échéant, des graves crimes qu’ils ont commis devant la justice, a affirmé vendredi à Addis-Abeba, en Ethiopie,  le ministre mauricien des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce internationale, Arvin Boolell.
S’exprimant lors d’un entretien accordé à la PANA, M. Boolell a exhorté les parties malgaches à respecter «la Feuille de route» et à aller rapidement aux élections générales.


«Si on se réfère à l’article 20 de la Feuille de route, personne n’est au-dessus de la loi. Toutes les personnes présumées responsables d’actes atroces doivent en répondre devant … (suivre le lien)

 

Sommet de l’UA : Intense lobbying à Addis-Abeba

http://www.lexpressmada.com/sommet-de-l-ua-madagascar/31452-intense-lobbying-a-addis-abeba.html

Le clan Rajoelina et la mouvance Ravalomanana, essaient de convaincre la communauté internationale sur le processus de sortie de crise, notamment par les mesures d’apaisement.

La bataille diplo­matique continue. La présidence de la transition et la mouvance Ravaloma­nana profitent du Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, pour tenter de con­vaincre les dirigeants conti­nentaux à influer en leur faveur sur le processus de sortie de crise. 
Annick Rajaona, directrice des relations internationales à la présidence, se trouve à Addis-Abeba depuis quelques jours. « Nous avons rencontré Jean-Ping, président de commission à qui nous avons transmis un message du président Andry Rajoelina. Nous avons également rencontré des dirigeants de pays africains dont ceux de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui souhaitent s’enquérir des nouvelles sur le processus de mise en œuvre de la Feuille de route », a-t-elle soutenu. 
La directrice des relations internationales à la Présidence affirme également avoir eu un « entretien important » avec Nicholas Wescott, directeur général pour l’Afrique du Service d’action extérieure de l’Union européenne. « Cette entrevue a débouché sur un communiqué de l’Union européenne qui reflète la position de la communauté internationale », indique-t-elle … (Suivre le lien)

 

Jean Ping: «On attend le rapport de Fransman  avant de prendre une décision…»

http://www.matv.mg/?p=37183

Le rapport de la SADC devrait être présenté à la Commission de l’Union Africaine. Dans son intervention de la fin de la semaine dernière à la télévision panafricaine AFM (Afrique Média), Jean Ping, président sortant de la Commission de l’Union Africaine de souligner que la SADC a demandé à régler la crise malgache avec le soutien et sous la supervision de l’Union Africaine.

De ce fait, lors de ce sommet de l’Union Africaine, ouvert dimanche dernier, Jean Ping a affirmé que la décision de l’Union Africaine se conformera au rapport élaboré par la SADC. Le président de la Commission de l’Union Africaine a évoqué la situation globale du continent africain, dans son intervention télévisée. Il a indiqué que … (Suivre le lien)

 

UE: Soutien à la résolution de la SADC

http://www.matv.mg/?p=37177

L’Union Européenne sort de son silence. Sa porte-parole Catherine Ashton, Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et à la fois vice-présidente de la Commission, a déclaré que l’UE réitère son soutien aux efforts de médiation de la SADC visant à la résolution de la crise malgache. Et ce, après voir suivi avec minutie les événements survenus récemment autour du retour de l’ex-président Marc Ravalomanana à Madagascar  … (Suivre le lien)

Commenter cet article