Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LA CRISE A UN TOURNANT.

4 Avril 2011, 19:51pm

Publié par rovahiga

 

http://tiatanindrazana.com/uploads/manandafy(1).jpg

 

Appréhension

La journée du 4 avril révèle une certaine incohérence  sinon une contradiction certaine par rapport à tout ce qui s’était dit et affirmé sur les résolutions de la réunion de la Troïka de la SADC par certains barons de la HAT, et même parmi ses gardes rapprochées.

 

Ainsi après de belles envolées de profession de foi venant du plus haut sommet en passant par les différentes étages de prise de décision, des déclarations nuancées ou franchement autres se font entendre. A commencer par Hery Rasoamaromaka qui affirme que la reconnaissance internationale n’est pas indispensable (*) en passant par le toujours « zeune » Daniel Ramaromisa qui dans une lancée de délire de mots jette à la figure de la SADC cette phrase : « Cessez de nous faire languir. Si vous ne voulez pas octroyer pas la reconnaissance internationale à notre pays, emportez-là avec vous. Sachez que nous malgaches ne craignons pas de ne pas l’avoir » (*)

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/04/daniel-ramaro.jpg  

Précautions

Quant au membre du CST Gilbert Raharizatovo, un peu plus raisonnable et plus prévoyant demande à la HAT de prendre les mesures nécessaires pour calmer le jeu et aller dans le sens du … bon sens (*)

 

La prochaine réunion extraordinaire de la SADC prendra certainement compte des désidératas des uns et des autres avant de prononcer son verdict. Un verdict qui pousse la Gazette de la Grande Ile à conseiller à Andry Rajoelina de désigner son … dauphin au cas où…

 

Manandafy / Roindefo

Manandafy a voulu apporter des précisions sur ses différends avec Monja Roindefo en relatant les deux politiciens s’étaient entretenu plusieurs fois avant le voyage de Monja Roindefo en Thaïland et beaucoup de points sur leurs divergences de vue avaient été résolues sauf sur le retour de Marc Ravalomanana que l’ancien premier ministre de la HAT refusait de façon catégorique. Mais ces derniers jour, un émissaire de ce dernier était venu voir Manandafy et affirmait que Monja Roindefo ne s’oppose plus à ce retour et qu’il aura l’occasion de le confirmer lors de la table ronde des chefs de file des quatre mouvances et des dirigeants de parti qui sera organisée par la SADC.

Sur ce qui s’était passé au Magro, Manandafy de confirmer que c’était apparemment « un coup d’état » contre les trois mouvances et en tant qu’un des responsables de ce mouvement, il a agi comme tel.

 

(*) Source : www.tananews.com/ 

 

rov@higa

  

Commenter cet article