Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

UN RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE

5 Janvier 2011, 15:54pm

Publié par rovahiga

 

http://www.moov.mg/medias/img/laune.20100921.onu.jpg

 

LA MOUVANCE ZAFY S’OFFUSQUE

« Nous n’avons pas été mis au courant de la démarche du SG du TIM ». Ainsi, si Marc Ravalomanana soutient Mamy Rakotoarivelo pour avoir pris l’initiative du rapprochement avec le pouvoir de fait, bon nombre de ses partenaires politiques et même ceux de son parti se retrouvent tout d’un coup en marge des affaires. Pour Emmanuel Rakotovahiny, ce n’est rien d’autre qu’une initiative personnelle du SG du TIM, tout en ménageant le gros du parti de l’ex-président. Calculs politiques quand tu nous tiens ! « Le comble pour nous, c’est d’apprendre la nouvelle par voie de presse ! Nous soutenons le retour à la table de négociations mais le PHAT devrait délimiter le cadre sur lequel cette négociation devra se baser ».

MAGRO S’IMPATIENTE

Au  MAGRO, une assistance plus fournie écoutait l’ex-député Rodin Rakotomanjato qui adressait un ultimatum d’une semaine à Andry Rajoelina pour mettre fin à la crise et exigeait aux négociateurs de présenter la solution adéquate. Que feront ils au cas où… ? Mystère. S’agirait-il d’un début de noyautage par d’autres entités ou tout simplement pour préparer un point de chute pour leurs négociateurs en cas d’échec ? Le jeu semble dangereux, car si d’impatience, ceux qui sont contre ces rapprochement comme la mouvance Zafy, le MONIMA, le OTRIK’AFO ou autres décident de « passer à l’offensive », l’éclatement des manifestants du MAGRO serait inévitable. C’est maintenant qu’on se rend compte du poids et de l’envergure des échanges téléphoniques entre les trois ex-présidents d’avant la fin d’année 2010. A écouter le député Rodin Rakotomanjato, il ne s’agit que de mettre la pression sur les négociateurs en général, mais surtout sur Andry Rajoelina à faire preuve de volonté politique réelle sinon aucune réconciliation nationale ne serait effective.

FETISON SE FAIT RAPPELER AU SPHERE POLITIQUE

Du fond de sa cellule et quelque peu « oublié » par ses pairs selon certains observateurs, Fetison Rakoto Andrianirina ne cesse de communiquer avec l’extérieur pour participer aux débats. Et toujours dans ces cas là, on bénéficie d’un certain recule par rapport à ceux qui sont sur le terrain. Il fait donc appel à une « Nouvelle Assise Militaire » qui serait une garantie pour renforcer la confiance mutuelle entre les militaires afin qu’ils puissent accomplir convenablement  leur mission première. Il n’a pas manqué non plus de rappeler à tout un chacun, à tous les politiciens, leurs devoirs. « Cessez les manœuvres politiciennes, faute de bonne volonté tout ne serait que mascarade et artifice. Il est temps de reconnaitre que l’unanimisme tue la pensée et la créativité, il faut reconnaitre publiquement le droit à la différence et à l’opinion divergente ! »

LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE A LA RESCOUSSE

Un représentant des Nations Unies se trouve dans nos murs depuis fin décembre dernier. Sa mission serait d’appuyer les émissaires de la SADC. Il s’agit d’autre part d’observer et de constater la réalité sur le terrain pour avoir une idée précise sur ce que la HAT appelle « l’échec de la médiation » conduite par la SADC afin d’aider cette dernière techniquement et financièrement dans l’accomplissement de leur mission.

La COI et l’OIF sont aussi attendues pour apporter leur part de briques dans la mise sur les rails de la transition inclusive et consensuelle.

Tout semble réuni pour aboutir sur une bonne réconciliation est une vraie transition … ou un gigantesque échec définitif !

 

rov@higa

 

Commenter cet article