Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Mouvance Ravalomanana : « Il est temps que la CI condamne la HAT ».

17 Mars 2011, 10:41am

Publié par tananews.com

guy-rivo.jpg

http://www.tananews.com/2011/03/mouvance-ravalomanana-«-il-est-temps-que-la-ci-condamne-la-hat-»/

Au moment où la HAT veut amorcer une nouvelle marche forcée vers l’installation définitive de ses éléments au sommet de l’Etat, cette fois-ci en espérant manœuvrer la Médiation internationale avec une “feuille de route” détournée des principes admis, la répression se durcit.

 

 Hier, c’est le Président Ravalomanana soutenu par une immense foule de plusieurs centaines de milliers d’hommes et de femmes de toutes les régions de la Grande Ile qui a été empêché de revenir dans son pays, et le même sort a été réservé quelques jours plus tard à l’ancien Président Ratsiraka. Puis, c’est l’ancien Président Zafy qui a récemment été menacé de poursuites. Tous ont ainsi essuyé les foudres d’un appareil répressif mis en branle avec brutalité parce qu’en ayant fait des propositions de sortie de crise emportant l’enthousiasme et l’intérêt réel du peuple, ces chefs de file des trois principales mouvances politiques du pays risquaient de mettre à néant les plans de maintien d’un pouvoir rejeté par le peuple.

 

Aujourd’hui, prenant prétexte d’une tentative d’attentat à la vie du chef de la HAT, c’est encore le chef de la délégation de la Mouvance Ravalomanana, Mamy Rakotoarivelo, qui est privé de liberté moyennant une instrumentalisation à outrance de la justice et un détournement des principes procéduraux, toutes pratiques largement appliquées depuis le coup d’Etat du 17 mars 2009.

 

Il est clair qu’en agissant ainsi la HAT veut casser une relance des négociations, précisément au moment même où le Président Ravalomanana a rencontré le 15 mars le Médiateur international pour lui remettre de sérieuses propositions pour faire avancer le processus de sortie de crise, et où une délégation des mouvances Zafy, Ratsiraka et Ravalomanana rencontrent ce 16 mars des représentants de la Troïka de la SADC en Afrique du Sud.

 

La communauté internationale, qui doit se référer à la confirmation le 31 janvier 2011 par l’Union Africaine des sanctions individuelles qu’elle avait décidé le 17 mars 2010 à l’encontre de M. Andry Rajoelina et de tous ceux qui l’ont aidé dans le coup d’Etat du 17 mars 2009, ne peut plus faire montre de la moindre tolérance pour un pouvoir qui n’a eu de cesse de l’ignorer et d’oppresser le peuple malgache. Il est temps qu’elle condamne la HAT sans appel et la mette en demeure de cesser un exercice dictatorial du pouvoir pour laisser place aux forces démocratiques de ce pays.

 

Le 16 mars 2011

Le Porte Parole de la Mouvance Ravalomanana

 

Guy Rivo Randrianarisoa

Commenter cet article