Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

AMBIANCE DE VEILLE DE FETES

21 Décembre 2010, 17:37pm

Publié par rovahiga

DES FAMILLES FRUSTREES PENDANT LES FETES

Fetison Andrianirina, Edouard Tsarahame et Zafilahy Stanislas se sont vu leur demande de liberté provisoire rejetée sans autre formalité par le tribunal ce jour. Quant à Guy Maxime Ralaiseheno on se demande toujours quel bénéfice en tire le régime de la HAT à le garder en prison. Raymond Ranjeva en liberté provisoire, sa fille Riana Ranjeva sursitaire, son gendre menacé d’arrestation. Sans compter les sous officiers et officiers généraux qui pourraient  constituer tout un nouveau corps d’arme et tous les autres prisonniers politiques qui frisent la centaine. Multipliez leur nombre par cinq pour savoir combien de personnes compte leur famille respective. Vous multipliez le nombre obtenu par au moins 100  (familles directes et par alliance) et multipliez de nouveau le résultat par 30 ou 50 pour connaitre leur entourage immédiat (amis, voisins, collègues, …), ajoutez à cela le nombre des amis de leurs amis et les sympathisants …,  et vous aurez une certaine idée de toute une population qui passera Noël, les fêtes de fin d’année et bien sûr le jour de l’an, avec cette lourdeur au cœur d’avoir été incomprise et injustement qualifiée de malfaiteur, et qui s’ajoute aux 900 maires répartis dans toute l’ile avec leurs familles..etc.…etc, pour former un cercle grandissant de contre-courant au « grand changement » prôné par la HAT. Tout à fait théorique me diriez-vous et c’est vrai. La réalité se révèlera après les élections si celles-ci s’organisent de façon inclusive et consensuelle. Mais c’est une autre histoire.

 

LA CENI TIRE LES LECONS DE SON EXPERIENCE

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) compte rectifier le tir et se réorganiser pour les prochaines élections. On est loin des promesses arrogantes et irréalistes des responsables et notamment de son président pour qui la CENI maitrisait parfaitement la situation. C’est à l’image même de tout ce qu’on a vécu ces deux dernières années : tout est promesse, à part peut-être la reconstruction de l’Hôtel de Ville. Ainsi, des mesures seront prises pour éviter que les erreurs se répètent à l’avenir :

-Saisie informatique des listes électorales au niveau des districts au lieu et place des régions,

-Les Centres Informatiques Régionaux  (CIR) ne s’occuperont plus que de l’impression des listes électorales,

-La prochaine liste électorale sera dressée par ordre alphabétique pour faciliter les vérifications,

-Les opérateurs de saisies des centres informatiques seront pris en charge par la CENI et non plus par le ministère de l’intérieur.

(Source Ma-Laza)

 

L’ESCOPOL AU BORD L’EXPLOSION

L’assemblée générale tenue hier dans l’après midi a bien eu lieu. Des ténors de cette plateforme se sont abstenus d’assister à ce rendez-vous, comme Elia Ravelomanantsoa, Hery Rakotobe et bien d’autres. Les participants ont conclu que dorénavant, aucun membre n’est plus habilité à user du statut, ni du nom de l’ESCOPOL. Ils sont résolus à aplanir les différends par le dialogue et se donnent  rendez-vous pour une prochaine séance de discussion. La réunion a été particulièrement houleuse et des chefs de partis ont quitté la salle après que les journalistes avaient été invités à sortir.

(source Ma-Laza)

Commenter cet article