Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Madagascar : … la poire en deux !

24 Janvier 2012, 19:04pm

Publié par rovahiga

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSw2rUHVnPlDUEhTq9ihFA2OEyNQUaI1vgPMlobIZRhisPGkTw7xIozeQ

 

 

Marius Fransman passe un savon aux deux principaux protagonistes de la crise, avant de mettre un baume au cœur de Marc Ravalomanana en réitérant « qu’il n’imagine pas d’élections libres et transparentes sans son retour ! »

 

Au pays, l’ESCOPOL plateforme réunissant plusieurs partis politiques et LE LEADER FANILO parti politique classé parmi les plus importants ont chacun de leur côté donnaient une conférence de presse. En peu de mots, ces deux groupements proches du régime Rajoelina ont fait appel à tous les belligérants de cesser toute provocation et animosité pour enfin se mettre ensemble à reconstruire le pays.

 

Pour le parti du PT, la position reste statique et n’est pas près de lâcher prise : élections avant tout, Ravalomanana plus tard ! C’est dire que la réunion de Pretoria revêt une importance capitale sur laquelle repose tout l’avenir de la patrie malgache.

 

Quant à notre avis, la haine et la mauvaise foi ne devront plus hypothéquer une vraie réconciliation, et qui n’en veut pas doit partir en exil.

 

rov@higa

 

Madagascar : pour Fransman, la sortie de crise passe par la réconciliation !

http://www.topmada.com/2012/01/madagascar-resume-de-la-conference-de-presse-de-marius-fransman-24-janvier-2012/

 

Résumé de la conférence de presse de Marius Fransman en Afrique du Sud ce 24 janvier 2012, après le retour avorté de Marc Ravalomanana le 21 janvier.

Marius Fransman demande à Marc Ravalomanana et à Andry Rajoelina d’agir de manière responsable. Le dirigeant de la Troïka de la SADC, juge irresponsable pour Andry Rajoelina de parler d’arrestation alors qu’on est en plein processus d’amnistie et de réconciliation à Madagascar. Marius Fransman déplore aussi l’initiative de Marc Ravalomanana, qu’il estime « malheureux et irresponsable »

« Nous n’imaginons pas d’élections libres et transparentes sans le retour de Marc Ravalomanana à Madagascar », poursuit-il.

Marius Fransman conclut : « le retour de Marc Ravalomanana est sans conditions, il faut régler la contradiction entre le projet d’amnistie et sa condamnation ».

Source : Sebastien Hervieu (@sebHervieu / Le Monde)

Commenter cet article