Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Poursuivre sur la voie de la normalisation !

24 Novembre 2010, 10:01am

Publié par Patrick Rajoelina

Poursuivre sur la voie de la normalisation !

(Communiqué)

 

Le référendum constitutionnel du 17 novembre dernier s’est déroulé dans des conditions matérielles satisfaisantes.

L’étrange tentative de mutinerie perpétrée cette même matinée du 17 novembre par une vingtaine d’officiers et de sous-officiers sans affectation à partir de la base aérienne d’Ivato (BANI), près de l’aéroport international, n’a pas réussi à troubler outre mesure les opérations de vote, tant dans l’agglomération d’Antananarivo que la Province. A noter que la patiente et efficace négociation du Chef d’état-major des Forces armées (Cegam) a permis, 72 heures après, la reddition sans heurt de ces soldats immédiatement placés en détention préventive.

Les résultats du référendum constitutionnel, quant à eux, sont satisfaisants, notamment grâce à la forte mobilisation de notre jeunesse qui fut déterminante dans ce succès. Les résultats du scrutin sont, quant à eux, en rapport avec les débats passionnés que cette Constitution a provoqués : forte participation (50% dans le Pays, dont plus de 40% dans la Capitale) et victoire du OUI (environ 75%).

Mais cette consultation populaire, à laquelle chacun pouvait prendre part, n’est que la première pierre de cet édifice qu’il nous faut bâtir jusqu’à son terme, pour aller vers la voie de la normalisation.

Les étapes suivantes sont principalement les élections législatives, pour nous doter d’institutions parlementaires nouvelles, et les élections présidentielles, qui nous donneront une ou un chef d’Etat qui conduira la Nation au cours des cinq années à venir.

Des élections communales parachèveront les Institutions de cette Maison commune que nous avons tous hâte d’inaugurer au plus vite ! Cette crise, entamée il y a maintenant deux ans, n’a en effet que trop duré.

Elle a mis notre économie à genou. Elle a poussé des familles et des entreprises à la misère. Elle nous a ridiculisés aux yeux du monde et nous a coupés de la Communauté internationale.

Il faut donc très vite que cette Transition face place à un nouvel ordre institutionnel, guidé par cette nouvelle Constitution que notre peuple a validée le 17 novembre dernier.

L’idéal serait qu’après des élections libres, transparentes et sincères, le 26 juin prochain, la Nation se retrouve unie, apaisée et prête à donner le meilleur d’elle-même, autour de celle ou de celui que nous aurons ensemble choisi(e).

Après plus de 800 jours d’errance, d’angoisse et de peine, notre pays, son Peuple et l’image que nous laisserons de ces jours passés auront bien mérités d’un retour apaisé à l’ordre constitutionnel.

Désormais, chacun, à la place qui sera la sienne, doit tout faire pour que cette Maison commune soit la plus belle, la plus solide et la plus stable possible. C’est aux femmes et aux hommes compétents, crédibles et de bonne volonté de se mobiliser. La tâche première des dirigeants aujourd’hui est, au plan national, de faire vivre la Constitution, et à l’extérieur, de mettre en place une diplomatie pédagogique de combat qui aura pour tâche, avec ses partenaires internationaux, de préparer notre Pays à son retour dans le concert des Nations. Ho an’ny Tanindrazana !

Joël ANDRIANTSIMBAZOVINA,

Professeur agrégé de droit public, Président délégué du Cercle des constitutionnalistes

& Patrick RAJOELINA,

Juriste, Président du mouvement civique FANORENANA

Membres du Comité consultatif constitutionnel (CCC)

 

Commenter cet article