Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

INFOS

23 Novembre 2010, 17:53pm

Publié par rovahiga

SEMAINE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE

Voilà une célébration qui tombe à pic et il ne faut pas la ratée celle là parce que la prochaine ne se tiendra qu’au mois de novembre de la prochaine république !  A moins que la souvenance ne sert qu’à flatter notre orgueil mal placé et notre hypocrisie débordante !

Que devrait faire la Solidarité Internationale (qui est-elle déjà ?) pour un pays qui meurt de par son âme et de par ses tripes, quand ses fils lui ouvrent les entrailles pour s’alimenter, et quand les appels obsessionnels à la raison  devenant farfelus ?

De quel rôle se pare la Solidarité Internationale pour mettre un terme à l’injustice, à l’oppression, aux représailles, à la censure, … S’occuper uniquement du social ne suffit pas, si le mal qui le ronge n’est pas soigné.

 

DES QUESTIONS SE POSENT

Les conversations et les commentaires sur la mutinerie d’Ivato n’arrêtent pas dans tous foyers, sur la voie publique ou dans les taxi-bus. Si les uns sont satisfaits du dénouement, d’autres croient dur comme fer que ce n’est que la partie apparente de l’iceberg. Tout dépend du côté où on est, pour ou contre le régime de fait. Pour ces derniers les discussions ne risquent pas de finir de si tôt. Un nouveau comportement se révèle depuis pas mal de temps dans le cercle des ces « opposants », on ne discute qu’avec des gens « sûrs ». La méfiance fait place à la courtoisie, et la haine s’installe insidieusement dans un camp comme de l’autre. D’où l'appréhension. « Les forces de l’ordre proposent des primes contre des informations sur les fauteurs de troubles ». Ce ne sont pas les « collabos » de tout acabit qui vont manquer. Si la tactique pourrait s’avérer rentable pour les forces de répressions, a-t-on pensé aux conséquences sociales de telle pratique, car un bougre se débarrasserait facilement d’un rival tout en encaissant la prime. Les bons arguments, les preuves et les témoins se fabriquent à volonté.   

 

AFFAIRE BANI IVATO

*Le procès de Fetison Andrianirina et ses collègues de galère est reporté au 25 janvier 2011 pour cause de difficulté d’accès au tribunal d’Anosy.

 

*Suite à la découverte de feuilles de chèques au domicile de Noël Rakotonandrasana, le pasteur Ramino Paul a été convoqué au camp de la gendarmerie pour enquête. Un des chèques a été émis par les « raiamandreny mijoro !» (tananews.com)

 

*Le ministre des forces armées dans sa déclaration à la presse affirme qu’une vingtaine de politiciens serait impliquée dans l’affaire BANI d’Ivato, faisant suite à l’enquête menée. Des arrestations ne seraient pas à écarter, en tout cas, plusieurs politiciens feront l’objet d’une enquête.

 

 

Enquête sur le Pr Raymond Ranjeva : le Cl Richard Ravalomanana s’explique

Selon le commandant du CIRGN, le Cl Richard Ravalomanana, l’enquête faite sur le Pr Raymond Ranjeva et sa fille entre dans le cadre de l’affaire BANI. « Nous avons fait une perquisition au domicile du Professeur car il a constamment réclamé la Présidence de la Transition à travers son projet Vonjy Aina. Il est donc logique qu’il fasse partie des suspects principaux dans cette affaire. De plus, nous avons été informés, bien que la source soit officieuse, que le Professeur Raymond Ranjeva aurait eu une entrevue avec les officiers « mutins » peu de temps avant l’évènement BANI » a-t-il expliqué. Concernant la mise en garde à vue de Riana Ratsisalovanina, fille du Professeur le commandant du CIRGN a affirmé qu’il ne s’agissait que d’une méthode d’enquête. Il fallait isoler le père de la fille pour qu’ils n’arrangent pas leur version des faits, poursuit-il. Et d’ajouter que la fille du Professeur a était particulièrement agressive pendant la perquisition, et qu’elle aurait pu être chargée d’outrage aux forces de l’ordre s’il n’a pas choisi d’être indulgent. Par ailleurs, le Cl Richard Ravalomanana demande aux citoyens et aux politiciens un minimum de respect, car les éléments de la gendarmerie sont chargés de la sécurité de tout un chacun. (tananews.com)

 

REUNION INTERNATIONALE

« Le ministre de la justice de la HAT, Christine Razanamahasoa, conduira la délégation malgache à la 9ème Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale qui aura lieu à New York du 6 au 10 décembre, tel qu'il a été évoqué en conseil du gouvernement de la HAT ce jour ». (orange.mg)

Voilà un rendez-vous qui risque d’être chaud surtout si l’itinéraire de la ministre doit passer par la France. Mais de l’eau passera sous le pont d’ici là, souhaitons que ce soit la réconciliation nationale qui s’impose avant l’échéance.

 

Commenter cet article