Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

PELE-MELE

8 Décembre 2010, 11:49am

Publié par rovahiga

LES TROIS MOUVANCES AU STADE D’ALAROBIA

Ce jour est un grand défi pour les trois mouvances. Elles vont devoir démontrer que leur audience reste intacte sinon plus, d’autant qu’il n’est pas de leur habitude de faire appel à des artistes de renom pour rameuter leur troupe. Voilà pour la forme. Pour le fond, il s’avère intéressant de savoir où en sont l’opposition à la veille de la proclamation de la IVè république, du retour de Didier Ratsiraka et de Marc Ravalomanana, de Leonardo Simao, de la réunion prochaine du GIC, de l’annonce du prochain gouvernement d’union nationale …

Où en sont leurs principales revendications, notamment la libération de leurs leaders toujours en prison. Autant de questions pour montrer leur force et détermination pour faire pencher la balance du bon côté et en tirer le meilleur profit. Cette semaine sera décisive car après, elles risquent de ressembler aux zébus qui regardent passer le train (omby mijery floarà) !

 

DIDIER RATSIRAKA

Justement on apprend que son fils Xavier est sorti de l’hôpital et que son retour est attendu incessamment. Reculer cette échéance équivaudrait là aussi, à se faire engloutir par le passé et l’oubli. Apporter des solutions pour sortir de la crise et un comportement noble, mais si ces solutions arrivaient après la période de débats nationaux, à quoi serviraient-elles ? Même casse-tête pour les militaires, de salut national il ne resterait qu’à présenter le salut tout court pour avoir été en retard au rendez-vous de l’histoire. Bref, tout annonce pour l’heure un score qui est à l’avantage de l’équipe de la mouvance Rajoelina malgré qu’elle se soit adonnée à l’antijeu et bien qu’elle ait collectionné des cartons jaunes. L’essentiel n’était il pas de gagner le match ?

 

NOUVEAU GOUVERNEMENT

La bousculade, les menaces, les intimidations paraissent au grand jour dans le camp des politiciens satellites de la HAT. Le premier ministre devrait-il démissionner pour respecter la tradition républicaine ou le grand changement est-il aussi passé par là ? Des personnalités se disputent d’être de telle association ou de tel parti pour être le plus possible du seuil du nouveau gouvernement et ne plus à faire qu’un seul pas en avant pour y accéder. Mal leur en prit, car leur appartenance n’est plus reconnue. Voilà qui va de nouveau, comme d’habitude, remodeler le paysage politique de la transition … non reconnue !  

 

PASCAL RAKOTOMAVO

Victime d’un accident vasculaire cérébral, l’ancien premier ministre en 1997 de Didier Ratsiraka et ancien gouverneur d’Antananarivo de 2001 à 2002, a été évacué d’urgence à la Réunion. Il est membre des Raiamandreny Mijoro.

 

 

 

 

Commenter cet article