Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Premières arrestations (de dignitaires du régime) ...

20 Juillet 2011, 17:50pm

Publié par Patrick Rajoelina

http://fanorenana.blog.lemonde.fr/files/2010/11/photo-pr-patrick-robert-3.1288973512.miniature.jpg

 

 

Premières arrestations (de dignitaires du régime) dans le cadre de l’exportation illicite de bois de rose ?

 

Pour la première fois depuis sa montée au pouvoir, le numéro Un d ‘Ambohitsorohitra (Andry Nirina Rajoelina) a exprimé publiquement une déclaration ferme et sévère à l’encontre de certains dirigeants actuels qui se prennent être au-dessus de la loi. « Immunisés ou non, ils n’ont pas été nommés pour voler les richesses du pays. Qu’ils soient des proches familles des dirigeants actuels ou même des hauts responsables au sein du pouvoir, tous ceux qui sont impliqués seront sévèrement punis », a-t-il martelé. Le président de la HAT ne prévoit en effet aucune tolérance contre les trafiquants de bois de rose (Midi Madagasikara du 18 juillet 2011).

Selon AFRIQUE INTELLIGENCE, (http://www.africaintelligence.fr/LOI/alerte-loi/2011/07/19/une-semaine-agitee-pour-mamy-ravatomanga%2C91517640-ART-login), plusieurs personnes soupçonnées d'être impliquées dans une tentative d'exportation illégale de bois de rose ont fait l'objet, la semaine passée, de mesures d'interdiction de sortie du territoire (IST) dans le cadre d'une enquête judiciaire.

Rappelons que le Département d'Etat des Etats-Unis d'Amérique avait établi, fin 2010, un rapport accablant contre les comportements kleptocratiques et prédateurs de certains "hauts dignitaires de la HAT" (dont certains d'ailleurs ont financé l'arrivée au pouvoir de Andry Nirina Rajoelina, selon un haut gradé de l'Armée placé en état d'arrestation à la suite des "évènements factieux" du 17 novembre 2010).

Pour sa part, lors des cérémonies du 14 juillet, l'Ambassadeur de France, dans son discours a rappelé que "Les questions de gouvernance économique et de lutte contre toute forme de corruption ne doivent pas être négligées. Comme beaucoup, je mesure les conséquences de la déstructuration du tissu économique et social de Madagascar, les risques d’une dégradation du climat sécuritaire. Il faut que l’intérêt national, celui de votre pays prenne le dessus, au-delà des convoitises de certains acteurs privés. Les mêmes règles juridiques et judiciaires doivent s’appliquer pour tous. Nul ne peut prétendre agir au dessus des lois ou s’en exempter. Les intérêts personnels et claniques ne doivent pas prendre le pas sur l’intérêt général. Il en va de la survie des grandes sociétés nationales, indispensables pour votre économie et votre avenir, mais aussi de tout le réseau des petites et moyennes entreprises. Tous les chefs d’entreprise que je rencontre attendent des signes forts d’assainissement du climat des affaires."

Commenter cet article