Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

PASSATION DE SERVICE A MAHAZOARIVO

3 Novembre 2011, 15:17pm

Publié par rovahiga

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/10/biriziky-150x150.jpg

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/01/vital-Iavoloha_14_janvier-150x150.jpg

 

 

Omer Beriziky s’installe à Mahazoarivo : «Je réitère ici ma volonté d’accomplir la mission qui m’est assignée par la feuille de route et la nation toute entière, avec détermination et conviction » , occasion pour rameuter le tout Tana afin d’écouter le premier ministre sortant qui n’a pas toujours avaler son éviction. S’il est logique que le nouveau s’imprègne des cérémonies officielles pour passer un message ou pour se définir par rapport à la réalité politique du moment, on est chaque fois indisposé quand un général de l’armée vient annoncer qu’il ne ferait pas de politique et débite son allocution dans le but de parler politique : Certaines personnalités à l’extérieur cherchent à déformer les réalités pour justifier des sanctions injustes à l’encontre du pays ». Idem pour un frère d’arme qui disait à qui veut l’entendre que les militaires peuvent résoudre des problèmes politiques. Il ne s’agit pas de ne pas reconnaitre leur savoir faire ou leurs connaissances, mais bien de constater jusqu’où ces braves iront au-delà de leurs compétences et devoirs pour ne pas ajouter le discrédit sur l’ensemble de l’armée. Est-ce qu’un soldat devrait épouser leur point de vue et agir en conséquence malgré les ordres qui les obligent à rester « neutres » comme l’exige leur statut ? Quand serait-il de l’unité de l’armée ?

 

Que l’armée malgache veut changer le monde, soit. Mais qu’elle le fasse dans les règles de l’art mais pas en cherchant à rectifier l’univers à leur propre image, leurs propres intérêts  tout en prenant le peuple comme un bouclier et le reste du monde comme des canards sauvages ! A bien comprendre l’allocution de  Camille Vital, toute la communauté internationale a été manipulée depuis 3 ans par le fait d’un seul homme, et qu’il serait temps qu’on se réveille un peu ! Difficile, très difficile d’imaginer ce que sera l’armée pendant la quatrième république.

 

Voilà qui a éclipsé la présence du Colonel Ralitera Andrianandraina pressentie comme un symbole, embryon d’une volonté de réconciliation entre les parties en conflit. Qui d’autre pouvait incarné mieux que lui les représailles qu’ont subi l’opposition durant le coup d’état de 2009. Attendons cependant de voir la suite donnée à ce noble geste avant de s’en réjouir pleinement. Car Andry Rajoelina persiste à classer les prisonniers politiques en deux parties distinctes :

-1/ Les prisonniers politiques, qu’il n’a pas libéré depuis,

-2/ Les « délinquants politiques », dont quelques-uns ont pu rejoindre leur famille mais pas les autres.

 

rov@higa

Commenter cet article