Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

NOEL, FIN D’ANNEE ET JOUR DE L’AN.

3 Janvier 2011, 14:53pm

Publié par rovahiga

 

http://siteresources.worldbank.org/IDA/Images/madagascar-growth-pho.jpg

 

Nous nous joignons à tous ceux qui ont constaté que les fêtes de fin d’année n’étaient plus les mêmes qu’auparavant. Des comportements crispés, des sentiments figés, des accolades d’automates, des regards fuyants et des cris de lamentation plutôt que de joies. Les malgaches n’ont jamais été aussi frustrés. Et Dieu sait si pendant ces festivités chacun se cherchait  au fond de lui-même pour retrouver au moins un semblant d’insouciance, si près mais inaccessible. La tête n’y était pas du tout. On avait cependant évité de parler politique pour préserver la bonne entente surtout dans les cercles familiaux. Mais c’était sans compter  sur l’espoir très fragile d’en finir avec la crise qui hantait les pensées.

Faute de mieux, et pris par cette habitude bonne ou mauvaise qui veut que les fêtes s’arrosent comme il faut, on se retrouve au petit matin avec une gueule de bois encore plus terrible qu’avant, parce qu’on a vidé plus de bouteilles que de coutumes. C’est là  la différence. Chacun voulait noyer leurs problèmes et reporter à plus tard les soucis quotidiens. Hélas, comme trop souvent ces derniers temps, bien de gens ne voulaient plus faire face à leur chienne de vie et avaient choisi d’en mettre fin. Ce phénomène devient très inquiétant et on s’offusque de voir qu’on n’y prête pas beaucoup d’attention, surtout de la part des autorités en place. Ils sont la plupart du temps des jeunes de 18 ans et des adultes bien dans la force de l’âge. On dirait que nos dirigeants se contentent des statistiques et attendent.

Une pensée très émue à ceux qui sont déjà à la retraite, ceux qui ont donné toute leur vie à leur famille et à leurs employeurs.

Maintenant, ils sont complètement démunis, même pas capables de verser une larme car asséchés par leur cancer, leur maladie d’Alzheimer, jetés à la poubelle de la vie. Aaaa ! Si jeunesse savait, si  vieillesse pouvait !     

 

rov@higa

Commenter cet article