Mascarade !

Publié le par rovahiga

Avant que Rajoelina ne présente ses vœux (et sûrement autres choses en plus)  au peuple malagasy, nous voulons passer un message à tous les politiciens et détenteurs du pouvoir public. Après un an de crise profonde et de misère grandissante, le peuple malagasy a acquis au moins, une conscience civique pour méditer sur son avenir et le devenir de tout le pays. Ce que j’avance, se justifie par les déclarations entendues ici et là, par des interviews, dans les cercles de discussion, au sein des familles, associations et j’en passe. Cela nous renforce bien malgré tout, dans notre confiance de bons résultats dans toutes les élections légales et justes qui vont se tenir. Les malagasy en général savent maintenant distinguer le bon grain de l’ivraie, par ce qu’on leur dit et ce qu’on fait. Le message est le suivant : ne perdez plus votre temps à confectionner de beaux discours pour endormir les gens, pour cacher vos faiblesses ou à les pousser à sortir de leurs gongs. Les citoyens de ce pays préfèrent, et de loin, ceux qui agissent pour leur bien, même s’ils parlent beaucoup tout en travaillant. L’avenir nous le confirmera. Nous nous adressons évidemment à tous les politiciens et autres techniciens sous leurs ordres. Le fait et dire de ces dernières heures montrent noir sur blanc, que le pouvoir de fait commencent vraiment à radoter : AGOA, suspension provisoire d’où l’urgence de l’élection du mois de mars pour être réintégré dans ce programme; atelier national pour l’élaboration du code électoral, pour la mise en place du CENI, pour la prise de responsabilité de la société civile qui s’occupera de l’élection…Mais qui va décider au final ? le congrès de la transition dont les membres seront « nommés » par le président de la HAT ! Les politiciens et représentants du corps diplomatique joueront les figurants. Autre aberration, cette conférence « de presse » qui n’a invité que les médias proches du pouvoir de fait ! La ministre de la communication se fout-elle de la démocratie ? et que dire de ce monsieur d’une certaine presse, qui ne fait pas partie du ministère mais s’occupe de refouler ses collègues jugés indésirables ? Décidément, nous ne sommes d’accord avec ce…régime, que sur un seul point : le « renouveau vous va bien » et puisque vous êtes là pour, continuez ! 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article