Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Madagascar : On aura tout essayé !

19 Novembre 2011, 11:53am

Publié par rovahiga

Devinez qui se frotte les mains ? Non seulement il a maintenant les moyens de sa politique (1 million de dollars), mais en plus la mise en place du gouvernement d’union nationale n’est pas près de lui prendre à défaut ! Sans se fatiguer, tranquille chez lui, Didier Ratsiraka va être très sollicité à partir de ce jour et même avant. Si la Communauté Internationale, la SADC et la Troïka sont bien tentées de donner leur langue au chat, l’ex-président a confirmé à plusieurs reprises détenir « la » solution, mais comme personne ne l’écoutait il a bien fallu qu’il attende son heure ! Serait-elle arrivée ? Apparemment oui, car il serait de retour au pays ce jeudi 24 novembre d’après des sources auprès de sa mouvance. Au bon moment, rien à dire, car le processus semble sur le point d’éclater.

Tout dépend maintenant de ce qu’il va proposer ou imposer aux quatre mouvances en particulier et à la sphère politique en général. Et tout d’abord, signerait-il la feuille de route comme il l’avait annoncé ? Ce serait le sésame qui marquerait son adhésion au processus en cours sinon, il resterait en dehors. 

24 novembre date choisie aussi par les grands corps de l’état qui menacent de former un gouvernement de techniciens au cas où celui d’union nationale tarde à voir le jour. Ce concept fait son petit bonhomme de chemin et gagne en sympathie auprès de  quelques groupes politiques et un grand nombre de citoyens. Reste à savoir si la Communauté Internationale et notamment la SADC et sa Troïka reconnaitraient le mouvement. Ce qui serait assez étonnant, et donc s’apparenterait plutôt « à un coup d’état des fonctionnaires ». Quoique sa réalisation ait comme effet premier et théoriquement, l’arrêt pour un temps de la cacophonie et des luttes de sièges qui tardent la sortie de crise. Mais ce mouvement serait à ne pas en douter, la cible privilégiée de tous les partis politiques. Non, le seul mérite vient du fait que la machine administrative peut se lever comme un seul homme pour tout arrêter ou tout redémarrer.

Andry Rajoelina et consorts, y compris l’armée se laisseront-ils impressionnés ? Rien n’est moins sûr car ils sont bien accrochés et n’attendent qu’une défaillance ou une démission de l’opposition pour tourner les choses en leur faveur avec l’aide de leur pays ami. Souhaitons leur bonne chance et laissons faire ! On se joigne aux différents cadres du TGV et des autres partis satellites pour les encourager à ne pas se laisser faire par l’opposition et trouver « le courage » d’aller au bout de leur rêve : un gouvernement et le pouvoir rien qu’à eux !!!

rov@higa

Commenter cet article