Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Madagascar : L’ « Afindrafindrao » des présidents.

28 Novembre 2011, 11:59am

Publié par rovahiga

http://www.matv.mg/wp-content/uploads/2011/05/18.jpg

 

 

Retour effectif pour Tojo Ravalomanana fils de Marc Ravalomanana et Guy Rivo Randrianarisoa porte-parole de ce dernier.  L’association « AV7 » dirigé par Etienne Andriamahefarisoa et rassemblant les victimes du 7 février 2009 à Ambohitsorohitra lors de la « prise de ce Palais d’état », n’a pu se contenir pour perturber l’accueil préparé par les « zanak’i Dada » aux siens. C’était peut être dans le but de mettre sur pied une autre association « AV27 » d’Ivato mais l’inégalité des forces en présence l’ont dissuadé d’aller plus loin. Curieux tout de même cette scène de provocation qui exigeait des réparations à des gens qui n’ont rien à voir avec le dossier. Espéraient-ils que l’ancien président se trouverait dans quelque valise et faisait partie des arrivants ? Mais il fallait justifier à tout prix le slogan annoncé depuis belle lurette que le retour de Marc Ravalomanana entrainerait des troubles à Madagascar.

Du côté de Magro, un regain de dynamisme et de foi ne manqueront pas de saluer le retour au pays de ses proches de Dada. Pour  eux c’est simple, ils sont venu en renfort et ouvrir enfin en grand, la porte des frontières pour le président Ravalomanana. La semaine qui vient de commencer sera conditionnée par cet évènement, rajouté à celui crée par le président Didier Ratsiraka.

Didier Ratsiraka qui n’a pas perdu de temps pour se mettre dans le bain de l’actualité politique en ayant eu un tête-à-tête avec le premier ministre de la transition Omer Beriziky et invité à un déjeuner chez le professeur Zafy Albert tout en dialoguant avec Marc Ravalomanana au téléphone. Tout un programme ! En apparence donc, les trois ex-présidents élus sont bien sur la même longueur d’onde  pour arriver à « leur fin ». 

Quant à Monja Roindefo, ex-premier ministre de la HAT et maintenant dans l’opposition, la cause est entendue. Il réclame le remaniement du gouvernement d’union nationale qui n’a pas respecté la procédure énoncée dans la feuille de route. Roindefo n’a pas mâché ses mots pour accuser l’autorité de fait des  malveillances et mauvaise gouvernance auxquelles la HAT se seraient livrée depuis 2009 et qui bloquait toute possibilité d’obtenir la reconnaissance internationale. L’ex-premier ministre annonce d’autre part qu’il sera bien candidat aux prochaines élections présidentielles.

Bref, l’opposition en général et les trois ex-présidents élus en particulier ont commencé un « Afindrafindrao » que le président désigné aurait du mal à suivre.

rov@higa

Commenter cet article