Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Madagascar: Ambiance politique

14 Novembre 2011, 11:59am

Publié par rovahiga

http://www.collectifgtt.fr/wp-content/uploads/Jean-Louis.jpg

 

 

Marc Ravalomanana se range donc finalement derrière les actions entreprises par Mamy Rakotoarivelo et  les autres cadres de  sa mouvance en soulignant qu’il n’a pas désavoué ces derniers contrairement aux informations distillées ici et là, dans le seul but de casser l’unité de la mouvance. Par contre il exige la mise en application de l’article 20 de la feuille de route, du partage égal des postes entre les deux entités pro-Rajoelina et l’opposition. Ravalomanana réclame d’autre part les ministères de souveraineté telle que la Justice, les Affaires Etrangères et un poste de vice-premier ministre. Tout cela devrait être effectif avant la mise en place du gouvernement. « Je mets ma confiance en la compétence de la troïka de la SADC à résoudre l’impasse politique malgache. Des pays africains avaient vu pire, tels que le Burundi ou encore la République Démocratique du Congo, mais la SADC est constamment parvenue à rétablir la paix et l’ordre dans ces pays » confirme-t-il.

Des partis membres à part entière de cette mouvance se sentent cependant écartés du processus, tel que le parti TEZA qui a toujours été au devant de tous les obstacles qui empêchaient la mouvance d’avancer. Le président de ce parti, Jean Louis Rakotoamboa, regrette que les trois mouvances n’aient pu présenter un seul candidat de consensus au poste de premier ministre. Son parti demande une réorganisation de la mouvance qui tend vers une stratégie qui empêcherait le retour de Marc Ravalomanana au pays tout en semant la division au sein de la mouvance. Bref, des déclarations qui entraineraient de lourdes conséquences sur l’avenir proche de cette dernière.

Le Groupement des Forces Centristes par la voix de Saraha Georget Rabeharisoa annonce être d’accord pour le partage en deux parties  du pouvoir entre les deux entités belligérantes pro-Rajoelina et l’opposition et qui aurait eu la bénédiction de la Troïka, mais demande à intégrer les centristes dans ce schéma pour un véritable équilibre du pouvoir.

La révélation de Ianonjafy Marcellin de la mouvance Zafy Albert sur d’éventuels préparatifs de prise de pouvoir par des éléments de l’armée produit son effet et aurait alerté l’état major des forces armées qui rassurent l’opinion en confiant par des officiers qui gardaient l’anonymat que la situation est parfaitement maitrisée.

A quelques jours de la venue d’une mission de la Troïka et de la date butoir de la mise en place du gouvernement, il est encore loin de la coupe aux lèvres pour cet évènement.

rov@higa  

Commenter cet article