Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LES TROIS MOUVANCES PIEGEES ?

26 Septembre 2011, 17:47pm

Publié par rovahiga

http://www.collectifgtt.fr/wp-content/uploads/Mouvance-Madagascar2.png

 

Avant l’arrivée de la mission de la SADC, la Feuille de Route signée le 17 septembre dernier apparait comme rien d’autre qu’une feuille de route de plus. Mais bien sûr en renfermant les signatures des entités qui l’ont adopté, elle a valeur de document officiel traçant les étapes à franchir pour « la » sortie de crise. Cependant, à peine signée, la mouvance Zafy Albert étala en public des dossiers accusant le PHAT de malversations.

 

Le Collectif des Citoyens et des Organisations Citoyennes (CCOC) soulevait que « les mesures prises par la HAT, dès le lendemain de la signature de la Feuille de route ne vont pas dans le sens que la classe politique doit œuvrer dans un esprit d’apaisement, et préserver dans la mesure du possible l’esprit de consensus et d’inclusivité, qui préside à la Feuille de Route ».

 

 « La mouvance Ratsiraka, elle, s’est abstenue de signer la Feuille de route. Ses membres, fortement représentatifs hier au le Paon d’Or d’Ivato, ont avancé les arguments suivants : la délivrance d’un Notam à l’encontre de l’Amiral à un moment donné de la crise constitue la goutte qui a fait déborder le vase. Ils ont également noté qu’étant donné qu’ils n’ont pas paraphé la Feuille de Route au mois de mars dernier à Ivato, ils ne voient aucun intérêt à la signer maintenant ».

 

Et sur cette Feuille de route : le GTT Genève s’y oppose carrément  car « Ce texte vise en toute évidence à normaliser la prise de pouvoir du putschiste et à empêcher définitivement les parties adverses à se présenter à de futures élections. En particulier, le Président Marc Ravalomanana, en exil forcé depuis le putsch, fait l’objet d’une condamnation établie sur mesure par les putschistes eux-mêmes ».

 

Quant à la mouvance Ravalomanana elle-même, elle refusait de participer à toutes les réunions tenues par les signataires de la feuille de route lancées par Rajoelina en riposte à « la provocation » de la HAT d’aller chercher Marc Ravalomanana en Afrique du Sud juste après avoir signé le document.

 

Il est donc clair que jusqu’à présent, aucune tentative de réconciliation ne pourrait tenir la route dans ces conditions. Que deviendra la Feuille de Route si :

-Les deux mouvances Zafy et Ravalomanana ne voudraient plus participer à la gestion d’une transition toujours dirigée de façon unilatérale ?

 

-Que déciderait la SADC si la HAT exigeait de continuer sans « les autres » d’autant plus qu’elle se sent pousser des ailes après l’épisode ONU et autres ?

Tout serait à refaire car la feuille de route aura perdu de tout son sens, c’est la logique même. A moins qu’une complicité de la Communauté Internationale subordorée par le GTT International de Genève ne jete le masque ! Absurde n’est-ce pas ?

De tout ce qui précède, seules les retrouvailles des quatre chefs de file pourraient dissiper les malentendus et jeter une base solide à toute feuille de route.

 

rov@higa

 

Commenter cet article