Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LE KIOSQUE DU BLOG : 23/03/11

23 Mars 2011, 11:47am

Publié par rovahiga

Trois mouvances : le Gouvernement après la fin de ce mois.

http://www.tananews.com/2011/03/trois-mouvances-le-gouvernement-apres-la-fin-de-ce-mois/

D’après Emmanuel Rakotovahiny de la mouvance Zafy, la mise en place d’un nouveau Gouvernement de Transition évoquée par le Pr Albert Zafy tient toujours la route. D’ailleurs, les plans d’actions de ces trois grandes entités politiques sont toujours axés dans ce sens. Les trois mouvances argumentent sur la fait que le délai de 24 mois que la HCC a accordé à Andry Rajoelina pour diriger la période Transitoire vient dernièrement d’expirer et que la prétendue Constitution sur laquelle le régime actuel se base pour poursuivre son autorité  n’a pas été reconnue ouvertement par la Communauté internationale. Madagascar est par conséquent soumis à un vide juridique et institutionnel, plaide la mouvance Zafy. Toutefois, … (Suivre le lien)

 

La HAT tance la France : une thèse terroriste sur fond de propagande

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4775&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29

Les malgaches ont été sceptiques, la France s’est montrée critique, tel a été les réactions provoquées par le scénario proposé par la HAT et la DST sur l’attentat à la dynamite et une présumée atteinte à la vie du chef de l’autorité de fait, Andry Rajoelina. Le ministre des affaires Etrangères enfonce le clou en tançant son homologue français avec un piètre réquisitoire. La propagande autour de cette affaire a été trop grosse pour être vraisemblable.

Le chef de la diplomatie de la HAT n’a jamais été un diplomate. Une nouvelle fois, l’officier marin Hyppolite Ramaroson s’est illustré par des propos de propagande mais cette fois-ci en s’attaquant à la France sur l’affaire Rakotoarivelo. « C’est une violation de la souveraineté des malgaches », a-t-il déclaré à Antsiranana en marge d’un événement de la marine malgache. Le vice-Amiral d’Escadre demande à la France de laisser la justice malgache faire son … (Suivre le lien)

 

Au milieu ou au dessus ?

http://www.madagascar-tribune.com/Au-milieu-ou-au-dessus,15665.html

On ne peut que trouver pertinent l’un des éléments de langage actuellement mis en vedette par les trois mouvances : elles soupçonnent le Dr Leonardo Simão de s’être comporté non plus comme un médiateur, mais comme un arbitre. Car au vu de ces deux dernières années, l’on peut effectivement s’interroger sur le rôle qu’ont voulu jouer toutes les parties, locales ou internationales, qui ont tenté de tenir un rôle dans le dénouement de la crise : FFKM, organisations de la société civile, dissidents politiques en nombre quasi-infini, pays tiers et organisations multilatérales entendaient-ils être médiateurs ou arbitres ?

Définitions

Il n’est sans doute pas inutile de rappeler la distinction entre les deux mots. Le médiateur est un tiers supposé neutre, impartial et indépendant qui est chargé de faciliter la circulation d’information entre les parties pour qu’elles trouvent une solution à leur conflit par elles mêmes. Dans cette approche, par delà les aléas conflictuels, la liberté relationnelle et contractuelle des parties en conflit est privilégiée pour préserver l’avenir.

L’action du médiateur contribue à rétablir et à promouvoir la qualité relationnelle entre … (Suivre le lien)

 

C’est la politique Vital !

http://www.madagascar-tribune.com/C-est-la-politique-Vital,15663.html

En tant que Premier Ministre de consensus, et pour la concrétisation de la feuille de route, Camille Vital a fait un appel à toutes les forces politiques pour qu’elles proposent les noms de leurs candidats en vue de la formation du Gouvernement d’Union Nationale. Certains ont répondu à l’appel, d’autres non. Il a même personnellement pris l’initiative — au risque de transgresser la feuille de route ou de provoquer les suspicions des faucons du régime — d’adresser des invitations à l’endroit de ceux qui n’ont pas paraphé la feuille de route.

Quand on sait le refus catégorique des deux mouvances politiques (Ravalomanana et Zafy Albert) depuis la cérémonie de paraphe d’Ivato et la publication d’un Notam contre Didier Ratsiraka et famille, on ne comprend pas en tout cas le geste du général Camille Vital. Pour se donner une image d’homme du « fihavanana » aux yeux des Malgaches ? Pour … (Suivre le lien)

 

Transition consensuelle : Les Trois mouvances font pression

http://www.lexpressmada.com/transition-consensuelle-madagascar/22010-les-trois-mouvances-font-pression.html

Les Trois mouvances récusent la feuille de route de Simao. Elles renforcent l’offensive diplomatique auprès de la Communauté internationale.

L'opposition ferait preuve d'une profonde détermination en poursuivant son lobbying diplomatique à l'endroit de la communauté internationale. Elle semble envisager d'occuper le terrain en attendant la réunion de la Troïka, l'organe en charge de la coopération en matière de politique, de défense et de la sécurité auprès de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), reportée au 31 mars. La démarche s'effectue sous la coordination des trois chefs de file des mouvances alliées Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy.

Henri Roger Ranaivoson prend ainsi la relève de la délégation des Trois mouvances, rentrée au pays dimanche, pour continuer les tractations dans les pays de la SADC. Hier, il s'est rendu à Maputo pour des rencontres avec le médiateur Joaquim Chissano, ainsi que des autorités mozambicaines. « Il y assure le suivi de la mission de la délégation des Trois mouvances », a confié hier une voix autorisée auprès de la mouvance Ravalomanana. Et de souligner que l'ancien chief of staff à la présidence de la République sous le précédent régime fait les … (Suivre le lien)

 

Élections : L’OIF insiste pour cette année

http://www.lexpressmada.com/elections-madagascar/22011-l-oif-insiste-pour-cette-annee.html

Contrairement à la plupart des autres missions étrangères d’évaluation des élections, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) prend position et roule pour les élections pour cette année. L’intervention d’Abdou Diouf à Kinshasa le 18 mars, lors de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie, semble être la réponse à la mission d’évaluation que l’OIF a entamée dans la Grande île du 9 au 22 février. « L’adoption de la Feuille de route va permettre de débloquer la situation et de préparer la tenue d’élections législatives et présidentielles avant la fin de cette année », a alors répondu l’ancien président du Sénégal.

Stratégie

À sa charge, Abdou Diouf avance « le travail des experts de la Francophonie qui ont travaillé depuis plusieurs mois pour évaluer la préparation de ces élections ». Il fait notamment référence à la mission d’évaluation technique des élections à Madagascar au mois de février, mission dirigée par Hugo Saada. L’OIF, à travers son Président, encourage ainsi … (Suivre le lien)

 

Elections : Le parti AME revendique les règles de jeu

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15037:elections--le-parti-ame-revendique-les-regles-de-jeu&catid=34:politique&Itemid=60

Le parti "Antoko Miombona Ezaka" (AME), dirigé par Clément Ravalisaona, est de plus en plus déterminé pour affronter les urnes lors des prochains scrutins qui devraient déboucher à la mise en place des institutions de la IVème République. Le parti AME prend ainsi acte de la récente proposition de la CENI sur les dates des scrutins. La commission électorale nationale indépendante a avancé la date de 14 septembre prochain pour tenir les présidentielles et les législatives, les dépôts des candidatures se feront ainsi, toujours selon … (Suivre le lien)

 

Formation du gouvernement : Le HPM suggère une prolongation

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15034:formation-du-gouvernement-le-hpm-suggere-une-prolongation&catid=34:politique&Itemid=60

D'après les bruits qui couraient depuis un certain temps dans les couloirs du palais de Mahazoarivo, il semble que le nouveau gouvernement dirigé par le général Vital Camille sera annoncé aujourd'hui.

Mais jusqu'à l'heure où nous mettons sous presse, aucune déclaration ne confirme ni infirme ce deadline imposé par le chef du gouvernement. Alors que les différentes formations politiques se sont déjà mises en rang et se bousculent à Mahazoarivo, depuis une semaine déjà, pour faire concourir leurs hommes dans la course aux ministères. Et, selon les statistiques permises par les responsables dans la primature, on enregistre désormais 400 candidats pour décrocher à la limite une trentaine de postes ministériels.

Face à cette mêlée des prétendants ministres, le Hery Politika Mitambatra (HPM) dirigé par Ralison Roger, non moins président du Parti républicain de Madagascar (PRM),  tente de calmer le jeu et revendique la prolongation de la formation du nouveau gouvernement. Le HPM soutient l'option selon laquelle on accorde à l'actuel premier ministre davantage de temps qui lui permet de manœuvrer dans … (Suivre le lien)

 

Collectif des directeurs de la Police nationale: Soutien à Charles Claude Rafanomezantsoa

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=11283&Itemid=55

Le collectif des directeurs de la Police nationale dirigé par le directeur général de la Police nationale, le contrôleur général Désiré Rakotondratsimba, vient d'envoyer une lettre de soutien au secrétaire général de la présidence de la Transition, Haja Resampa, soutenant la candidature du contrôleur général Charles Claude Rafanomezantsoa au poste de ministre de la Sécurité. Et ce, à défaut d'Organès Rakotomihantarizaka. La lettre de ce collectif de … (Suivre le lien)

 

Banque mondiale : financements réorientés et revus à la baisse

http://www.madonline.com/article.php?article_id=4776&lang=fr&utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+MadagascarOnlineLePremierMagazineDactualitEnLigneSpcialisSurMadagascar+%28Madagascar+Online+%3A+Le+premier+magazine+d%27actualit%C3%A9+en+ligne%2C+sp%C3%A9cialis%C3%A9+sur+Madagascar%29

Le bilan macroéconomique de la HAT n’a pas été catastrophique. Bien que forcément négatif en raison de la crise politique qui mine le pays depuis deux ans, il présente quelques éléments positifs qui ont reçu le satisfecit de la Banque mondiale. Cette dernière a revu considérablement ses financements en faveur de Madagascar depuis 2009.

La Banque mondiale continue à soutenir Madagascar dans la crise et décaisse environ 150 millions de dollars par an. L’institution a tout même dû réorienter ses aides et financements vers les secteurs sociaux, sanction internationale contre la HAT oblige. 50% du budget de l’Etat proviennent des aides extérieurs.

« Les investissements pour les infrastructures sont 5 fois moindres qu’en 2008 qui n’étaient déjà pas très élevé », souligne Adolpho Brizzi, le Country Manager en poste à Madagascar. Le déblocage de la totalité des financements dépend toujours de la reconnaissance internationale, soit d’un régime de transition ou d’un vrai retour à l’ordre constitutionnel. La Banque mondiale suivra la recommandation de la SADC.

Comme les financements extérieurs concernent le budget d’investissement, la suspension n’a pas empêché la HAT de faire tourner l’administration. La Banque mondiale a félicité l’autorité en place pour … (Suivre le lien)

 

Sécurité aérienne : Les responsables malgaches interpellés

http://www.lexpressmada.com/securite-aerienne-madagascar/21987-les-responsables-malgaches-interpelles.html

Une délégation de techniciens de l'aviation se rendra à Bruxelles au mois d'avril. Ils auront à démontrer que l'aviation malgache est aux normes.

L'aviation malgache en examen. Par rapport au doute émis par la commission européenne de l'aviation, SAFA ( Safety Assessment of foreing aircarft) sur la sécurité aérienne au niveau de la compagnie nationale, les autorités malgaches, intervenant dans le domaine de l'aviation, sont amenés à démontrer que les contrôles aériens se font en respectant les normes internationales. Cette situation fait suite à un constat sur un mauvais affleurement de la porte principale d'un avion. « Ce mauvais affleurement a été déjà constaté par les techniciens de la SAFA une fois et, au retour de l'avion sur l'aéroport, le problème n'a pas été résolu malgré les réparations faites », relate Robert Razaka conseiller technique auprès du ministère du transport, hier lors d'une conférence de presse.

Les clients aussi

Le 16 mars, les autorités ont déjà apporté leurs arguments devant la commission à Bruxelles qui semble n’avoir pas été convaincue. Une deuxième entrevue est programmée pour le 5 avril. Cette fois-ci, elles doivent se munir de preuves concrètes pour défendre l'existence des séries de contrôle et d'entretien faites par l'Aviation civile de Madagascar (ACM) d'une part et de la compagnie aérienne nationale d'autre part. Il s'agit de communiquer les … (Suivre le lien)

 

Augmentation des prix : le taux à deux chiffres se profile

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11297:augmentation-des-prix--le-taux-a-deux-chiffres-se-profile&catid=45:newsflash&Itemid=58

Dans les pays riches et émergents, la flambée des prix du pétrole va occasionner une inflation non seulement cette année mais également pour les deux années à venir. C’est ce que l’on peut lire dans une note sur les effets du prix du pétrole sur les activités économiques et l’inflation publiée cette semaine par l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) regroupant les pays riches et certains pays émergents. A Madagascar, des économistes avancent que les chocs économiques mondiaux  mettent en moyenne 2 ans pour se répercuter sur les activités économiques. Cela veut dire que le pays a commencé à ressentir en 2010 les ondes de choc de la crise économique mondiale de 2008. Ces impacts se traduisent, entre autres, par une baisse de la demande dans le secteur de l’exportation et par la même occasion, par une baisse des activités exportatrices, des licenciements massifs, le basculement de centaines de milliers de gens dans le chômage et donc dans la pauvreté, etc. Alors que le pays ne se remet pas encore des contrecoups de la crise de 2008, la crise politique de 2009 qui s’étend jusqu’à aujourd’hui ne permet pas une vraie relance de l’économie. Et voilà qu’arrive une … (Suivre le lien)

 

rov@higa


Commenter cet article