Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LE KIOSQUE DU BLOG : 18/02/11

18 Février 2011, 14:27pm

Publié par rovahiga

MAGRO BEHORIRIKA

Rendez-vous samedi pour accueillir Ravalomanana

 

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/large/fg/alt/PRM/AFF_PRMRETOUR.jpg

http://www.les-nouvelles.com/spip.php?rubrique12#

Dès l’annonce de l’arrivée de Marc Ravalomanana, les partisans des trois mouvances ont programmé un accueil, samedi prochain. A cet effet, les leaders du mouvement ont incité, hier au Magro de Behoririka, les résidents des 192 fokontany à venir nombreux pour accueillir l’ancien chef de l’Etat. « Rendez-vous samedi prochain. Marc Ravalomanana sera de retour au pays pour le peuple malgache », a fait savoir le député Rodin au cours de sa prise de parole.

Pour les femmes membres du MFM, le retour des anciens … (Suivre le lien)

 

HMF : Le pouvoir doit garantir l’apaisement

http://www.matv.mg/?p=16400

Le Mouvement des Ecclésiastiques (HMF) se déclare en faveur du retour de l’ancien Président Marc Ravalomanana au pays.

D’après le pasteur Philibert Ramamonjisoa, membre actif de ce mouvement, tout citoyen malgache vivant à l’extérieur dispose des pleins droits de rentrer dans son pays natal. Selon ses propos : «dicté par son patriotisme, il revient au pays pour contribuer à la résorption de la crise malgache et non pas pour provoquer une déstabilisation de l’ordre public».

Il estime, par conséquent, qu’au lieu de mobiliser tous leurs efforts à tenter d’interdire l’entrée au pays de cet ancien Président malgache, les dirigeants actuels devraient apprendre à pardonner et à … (Suivre le lien)

 

Quel scénario pour l'arrivée de Ravalomanana ?

http://sobika.com/edito.php?idnews=18175

L'annonce de l'arrivée samedi à Madagascar de Marc Ravalomanana, c'est la conversation du moment et surtout sur le net. Rappellons que sa première annonce a été faite sur Facebook.  Sa conférence de presse hier au Carlton, a donné ses intentions: rentrer au pays pour participer aux ultimes négociations. Un discours accusateur contre le régime tout en laissant entrevoir l'envie de discuter pour négocier. Pour le président de la HAT, son annonce est une provocation et son arrivée est "inimaginable". Pour sa ministre de la justice, c'est le contraire, sa venue est souhaitée...pour l'arrêter. Mais en face, les leaders de la mouvance Ravalomanana annoncent déjà une foule considérable pour venir acceuillir Marc Ravalomanana : 300 000 personnes ( ce qui serait énorme, 6 fois le stade de mahamasina ) , dans le cas où … (Suivre le lien)

 

Ferme sur son retour, Ravalomanana brave les menaces des autorités malgaches

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110217160804/ua-ue-andry-rajoelina-didier-ratsirakaferme-sur-son-retour-ravalomanana-brave-les-menaces-des-autorites-malgaches.html

En exil depuis deux ans à Johannesburg, l'ancien président malgache Marc Ravalomanana qui entend jouer un rôle dans le processus démocratique sur la Grande Île se montre résolu à rentrer au bercail.

« S'il rentre il sera arrêté et emprisonné. » Cette sentence de la ministre de la Justice du gouvernement de transition, Christine Razanamahasoa, ne semble pas effrayer le principal concerné Marc Ravalomanana, président déchu de Madagascar. Depuis Johannesburg où il s’est exilé en 2009, l’ex-chef d’État a fièrement exhibé des billets d’avion, annonçant son retour sur la Grande Île pour samedi 19 février. « Je connais les risques que j'encours à mon retour, concède-t-il, mais je ne peux me permettre de les laisser nous empêcher de restaurer la démocratie. » 

« Les », ce sont Andry Rajoelina et la Haute autorité de transition (HAT) qui ne semblent pas pressés de céder les rennes du pouvoir. Attendue depuis 2009, l’élection présidentielle, dernière étape pour en finir avec la transition, initialement prévue pour mai ou juin 2011 va sans … (Suivre le lien)

 

Madagascar: le retour annoncé de Ravalomanana est un "coup de bluff"

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-redir.htm?rub=6&xml=newsmlmmd.d6a168eef58fcaa49d1cb9162eece2d5.371.xml

ANTANANARIVO (AFP) - 18.02.2011 07:39

L'annonce du prochain retour à Madagascar de l'ancien président Marc Ravalomanana est un "grand coup de bluff", a estimé l'un des dirigeants du régime de transition, qui a réaffirmé que le président déchu serait immédiatement arrêté s'il persistait à rentrer.

"Je ne pense pas qu’il viendra", a déclaré jeudi à l’AFP Alain Ramaroson, président de la Commission sécurité et défense du Conseil supérieur de la transition (équivalent du Sénat), et proche du dirigeant actuel Andry Rajoelina.

Marc Ravalomanana "connaît très bien les charges qui pèsent contre lui à Madagascar, ce n’est pas dans son intérêt de venir", a estimé M. Ramaroson.

De son exil sud-africain, M. Ravalomanana a annoncé jeudi son retour samedi 19 février à Madagascar.

Confronté à une vive contestation populaire en 2009, il avait été contraint de … (Suivre le lien)

 

Quel rôle tient l’Afrique du Sud dans le retour annoncé de Marc Ravalomanana ?

http://www.madagascar-tribune.com/Quel-role-tient-l-Afrique-du-Sud,15494.html

« C’est un non catégorique » ; telle a été la réponse de Marc Ravalomanana, concernant la question de savoir si oui ou non, son retour au pays est lié à une expulsion ordonnée par l’autorité sud-africaine. Ce jeudi 17 février 2011, lors de la téléconférence organisée à l’hôtel Carlton, Marc Ravalomanana a accepté de répondre aux questions des journalistes malgaches. Un des journalistes présents dans la salle de l’hôtel Carlton, a posé la question suivante : « est-ce que votre retour au pays est lié aux dossiers vous concernant publiés par Wikileaks et l’enquête menée par divers ministères sud-africains à votre sujet et vos activités ? ». Face à cette question, l’ancien président de la République a répondu que tout ce qui a été mentionné dans Wikileaks n’est que mensonge.

Par ailleurs, selon une publication en date du 5 janvier 2011 de l’Agence de presse Associated Press ou AP à Johannesburg : « d’après un responsable du consulat de l’Afrique du Sud résidant à Madagascar, l’ancien dictateur Malgache en exil en Afrique du Sud, sur décision du Président sud-africain lors du conseil des ministres du 03 janvier 2011, sera extradé à Madagascar vers la fin du mois de février 2011, étant donné que l’Afrique du Sud ne pourra être l’hôte d’un dangereux criminel et trafiquant de drogue notoire. Ceci, après que le site Wikileaks ait révélé un plan machiavélique visant à … (Suivre le lien)

 

En découdre ou patienter ?

http://www.madagascar-tribune.com/En-decoudre-ou-patienter,15501.html

Si l’annonce du retour de Marc Ravalomanana a constitué une surprise, les suites ont été banalement prévisibles. Entre les accents triomphalistes de certains de ces partisans qui imaginent d’ici samedi un soulèvement populaire aboutir à l’exil d’Andry Rajoelina et de ses soutiens, et les accents belliqueux du camp diamétralement opposé qui se délectent de l’idée de mettre le président exilé en prison, on se dit : « c’est reparti comme en 14 ». En relevant que tout ce petit monde se réclame de l’inclusivité et de la consensualité, un observateur pourrait d’ailleurs être tenté de voir quel sens donnent à ces mots les dictionnaires de langue française disponibles à la vente à Antananarivo.

Pour paraphraser mon illustre confrère, on ne peut plus être déçu de la tournure de cette crise dans la mesure où cela fait bien longtemps qu’on n’attend plus grand chose de bon de la classe politique malgache. Les efforts de la communauté internationale pour quêter un minimum d’apaisement apparaissent aujourd’hui bien vains si, deux ans après le début de la crise, le consensus se limite à rêver de mettre l’autre KO.

Je crains fort [1] que tous ceux qui, dans les deux camps, rêvent d’en découdre seront déçus. D’une part, la contagion à la tunisienne ou à l’égyptienne ne se décrète pas lorsqu’on a affaire à des populations qui ont … (Suivre le lien)

 

Andry Rajoelina : « Marc Ravalomanana est un coupable qui se rend »

http://www.madagascar-tribune.com/Marc-Ravalomanana-est-un-coupable,15497.html

Pour Andry Rajoelina, président de la Haute autorité de la transition (HAT), si Marc Ravalomanana revient au pays, il serait considéré comme un coupable qui se rend de son plein gré à la justice. Andry Rajoelina a bien souligné le conditionnel car il ne croit pas au retour de Marc Ravalomanana. Pour le président de la HAT, Marc Ravalomanana a quitté le pouvoir et s’est exilé de son plein gré. D’où l’incertitude du patron d’Ambohitsorohitra sur le retour de son premier rival politique actuellement en exil en Afrique du Sud. En effet, « si l’ancien président s’est exilé c’est qu’il avait eu peur » a estimé le président de la HAT.

Cette déclaration de Andry Rajoelina a été faite ce jeudi 17 février 2011 au camp du premier régiment de transmission et service (RTS) Fiadanana, après la remise officielle d’uniformes à l’armée. Le commentaire à … (Suivre le lien)

 

Les éléments des forces armées départagés ?

http://www.tananews.com/2011/02/les-elements-des-forces-armees-departages/

Une source au sein des forces armées nous a informés que plusieurs éléments ont refusé de recevoir des ordres depuis hier. Ceci se situe toujours dans le cadre du retour de Marc Ravalomanana au pays. Cette même source d’indiquer que plusieurs officiers sont impliqués dans l’organisation de l’évènement de Samedi prochain. D’autres éléments de l’armée, entre autre les Gardes Présidentielles du temps de Marc Ravalomanana se sont également activés. Par ailleurs, le commandement de la Gendarmerie nationale et celui de l’armée ont déplacé leurs éléments des régiments périphériques et provinciales afin de porter renforts dans la Capitale, selon toujours notre source. Des propos que … (Suivre le lien)

 

CNOSC : « Il est primordial le processus de Réconciliation Nationale ».

http://www.tananews.com/2011/02/cnosc-«-il-est-primordial-le-processus-de-reconciliation-nationale-»/

Madagascar est toujours à la recherche des voies et moyens pour mettre en place la transition politique menant à la restauration de l’ordre constitutionnel. Après plusieurs mois de blocage de la Médiation internationale et dans le cadre des différents efforts menés par plusieurs organisations de la société civile (OSC) pour aider à trouver une sortie de crise, la mise en place de la Cnosc et l’initiative nationale d’organiser le dialogue de Vontovorona ont permis de relancer le processus de médiation.

L’atmosphère de dialogue et la dynamique ainsi imprimées ont permis aux Emissaires de la Médiation internationale de rebondir en remettant aux différents groupes politiques, un projet de « feuille de route de la sortie de crise en date du 20 janvier 2011 ». Lors de la conférence de presse des Emissaires le jeudi 27 janvier 2011, une version corrigée tenant compte des différentes propositions a été communiquée.

A cette occasion, la CNOSC tient à rappeler ce que toutes les parties prenantes et la Communauté internationale reconnaissent, qu’une transition neutre, consensuelle et inclusive est la voie unique pour « sortir de la crise » de manière durable.

Cependant, la mise en place d’une telle transition n’est possible qu’avec des acteurs politiques animés d’u esprit de tolérance et de respect des engagements. C’est la raison pour laquelle il est primordial de … (Suivre le lien)

 

RETOUR DE MARC RAVALOMANANA

« Cela nous facilite le travail », selon la ministre de la Justice

http://les-nouvelles.com/spip.php?article7806

Le retour au pays de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana semble très attendu par le pouvoir de Transition qui, par la voix de la ministre de la Justice estime son travail facilité.

Le retour au pays de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana semble très attendu par le pouvoir de Transition qui, par la voix de la ministre de la Justice, Christine Razanamahasoa, confortée par … (Suivre le lien)

 

Marc Ravalomanana : «Je ne suis pas contre la candidature de Rajoelina»

http://www.matv.mg/

Marc Ravalomanana a confirmé par vidéoconférence hier au Carlton Hôtel Madagascar qu’il débarquera bel et bien à l’aéroport international d’Ivato samedi prochain.

L’ancien Président malgache de mettre les points sur les « i » en réaffirmant qu’il revient dans la Grande Île non pas pour semer le trouble, mais pour apporter des solutions concrètes et durables à la crise politique qui secoue le pays depuis deux ans. Décidément, l’ancien homme fort du pays joue la carte de l’apaisement. « Nous devons nous pardonner mutuellement. Cette nouvelle année sera une année de … (Suivre le lien)

 

ABDALLAH MOHAMED SAMBI : « Appuyer la sortie de crise malgache »

http://les-nouvelles.com/spip.php?article7814

« Soutenir les Malgaches dans leur démarche visant la sortie de crise ». C’est, selon le président de l’union des Comores, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, l’objectif de la visite officielle qu’il effectue depuis hier au pays.

Au cours d’une brève intervention lors de son arrivée, lui d’indiquer que, « Depuis toujours, les Comoriens et les Malgaches sont des frères de sang et de l’histoire. Ils ont toujours su se … (Suivre le lien)

 

DIPLOMATIE : Hyppolite Ramaroson salue le courage du président comorien

http://les-nouvelles.com/spip.php?article7813

Le ministre des Affaires étrangères, Hyppolite Ramaroson, a rendu une visite de courtoisie auprès du président de l’Union des Comores, Ahmed Abdallah Mohamend Sambi, hier au Carlton où ce dernier est descendu.

A l’issue de cette rencontre, le ministre a exprimé sa satisfaction de l’actuelle … (Suivre le lien)

 

Gouvernement d’union nationale: Dans l’attente la signature de la feuille de route

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=10377&Itemid=55

La formation du gouvernement d’union nationale tarde à venir pense la majorité des malgaches. Le président de la HAT, Andry Rajoelina, quant à lui, a indiqué lors de son passage au 1er RTS Fiadanana qu’il ne faut pas se précipiter, car ce sera le dernier gouvernement de la période transitoire.

Le chef de la Transition a indiqué : « Pour former le gouvernement d’union, il faut plusieurs conditions, dont le dialogue entre les forces politiques malgaches et la signature de la feuille de route pour une sortie de crise à Madagascar, et  cette signature devrait survenir la semaine prochaine ». La même personnalité de … (Suivre le lien)

 

Escopol Centriste: Appel aux patriotes des trois mouvances !

http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&task=view&id=10380&Itemid=55

Les membres non parlementaires de l’Espace de conventions des partis et organisations politiques (Escopol), d’obédience modérée et centriste, ont appelé hier les « vrais patriotes » des trois mouvances d’opposition à l’actuel pouvoir de transition, pour qu’ils rallient enfin le grand nombre et abandonnent leurs chefs à leur intransigeance sans fin. Car, selon l’un des dirigeants de ce courant de l’Escopol, la sortie de crise n’a jamais été si proche.

Ainsi, Randriamorasata Charles Aimé du Rassemblement pour Madagascar (RPM), Yvette Sylla du Madagasikara Mandroso (Maman), Doudou Michel, président de Afabe ainsi qu’une quarantaine de … (Suivre le lien)

 

Syndicat des fonctionnaires F3M : A Ambohijatovo samedi

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=13873:syndicat-des-fonctionnaires-f3m-a-ambohijatovo-samedi&catid=46:les-autres-titres

Le syndicat des fonctionnaires dénommé F3M a déposé, hier, une demande d'autorisation de manifestation auprès du bureau de la Commune Urbaine d'Antananarivo.

Il s'agit d'une autorisation pour une manifestation que le syndicat organisera dans le jardin d'Ambohijatovo, le samedi 26 février prochain. Selon les explications de Tsia-lofana Andriankinana, un chef de service auprès de la CUA les a reçus hier et a promis au syndicat une réponse à cette demande pour ce jour. Ce responsable du syndicat de préciser que cette manifestation est la poursuite de leur revendication, et un grand communiqué sera à … (Suivre le lien)

 

Général Randrianafidisoa : "Ravalomanana n'est pas un exemple de courage"

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=13890:general-randrianafidisoa--qravalomanana-nest-pas-un-exemple-de-courageq&catid=34:politique&Itemid=60

L'une des trois personnes interrogées hier, le général Randrianafidisoa a affirmé clairement que "Marc Ravalomanana n'est pas un exemple de courage".

Général Randrianafidisoa : "Marc Ravalomanana n'est pas un exemple de courage". Le général Randrianafidisoa a rappelé hier, l'histoire du coup d'Etat du 17 novembre 2006, pour tenter de prouver que Marc Ravalomanana n'est pas  un exemple de courage. Il a suffi que le ministre du transport lance une … (Suivre le lien)

 

rov@higa


Commenter cet article