Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LE KIOSQUE DU BLOG : 11/04/11

11 Avril 2011, 12:56pm

Publié par rovahiga

 

Droit de l'homme à Madagascar : Hillary Clinton dénonce…

 

http://images.google.com/images?q=tbn:ANd9GcRFk-Es2-_cvrnGT_h27QoAP2iRSYVdBNJJ-qMLap69xH28EykJak1RVWE:turbo.indyposted.com/wp-content/uploads/2010/12/hillary-clinton1.jpg

 

 

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15639:droit-de-lhomme-a-madagascar-hillary-clinton-denonce&catid=46:les-autres-titres

Vendredi dernier, Hillary Clinton, le secrétaire d'État a fait état du respect des droits de l'homme dans le monde en 2010. Ainsi, elle a évoqué le cas de Madagascar, avec un dossier de 29 pages, qui dénonce la situation actuelle dans la grande Île.
"Au mépris d'un accord négocié avec l'Union africaine et les dirigeants politiques locaux, le régime a échoué à établir une administration de transition légitime qui superviserait élections libres et ouvertes pour la restauration d'un gouvernement légal". C'est ce qu'énonce l'introduction du rapport sur Madagascar tout en continuant que "les chefs militaires continuent d'affirmer leur neutralité par rapport à la direction politique actuelle, en dépit de leur soutien tacite au gouvernement de facto Rajoelina".
Pour Hillary Clinton et le bureau de la démocratie, droits de l'homme et du travail au sein de l'Administration américaine, le référendum du 17 novembre 2010 est unilatéral et non reconnu internationalement comme constitutionnel. Ce référendum a aussi déclenché une tentative de coup d'état par un petit … (Suivre le lien)

 

Sortie de crise : Sommet à quatre à Windhoek

http://www.matv.mg/?p=19827

Une source proche de l’ancien Président Marc Ravalomanana a affirmé que les quatre chefs de file de mouvance malgaches assistés par les leaders de plate-forme et autres grandes formations politiques, pourraient à nouveau se retrouver autour d’une même table. Cette nouvelle rencontre entre dans le cadre de la recherche de solutions à la crise politique malgache. Elle pourrait se tenir à Windhoek, en Namibie, vers la fin de ce mois.
La SADC tiendra un sommet extraordinaire la semaine prochaine pour discuter  de la crise politique malgache. Si l’on croit notre source, cette organisation régionale proposera une nouvelle feuille de route et tentera de remettre d’accord les parties prenantes au processus de sortie de crise. Cette directive de sortie de crise de la SADC sera débattue par les protagonistes malgaches lors d’un sommet à Windhoeck, a poursuivi notre source. A cette occasion, des représentants de grandes institutions internationales pourraient assister à une éventuelle signature d’une feuille de route définitive approuvée par les parties prenantes au processus de sortie de crise, a conclu notre source. (FIN)

 

Coopération régionale : « La COI a besoin de Madagascar »

http://www.madagascar-tribune.com/La-COI-a-besoin-de-Madagascar,15741.html

Le séjour à Madagascar de la délégation de la Commission de l’océan indien (COI) a pris fin hier dimanche 10 avril. Avant de prendre l’avion, le ministre mauricien des Affaires étrangères, chef de la délégation et président en exercice du Conseil des ministres de la COI, Arvin Boolell, a expliqué les tenants et aboutissants de la raison de cette visite à Madagascar.

Ainsi, dans le cadre de l’instauration d’un nouveau paysage politique dans l’Océan indien, la COI a besoin de Madagascar à ses côtés, a fait comprendre le ministre Arvin Boolell, car dorénavant la COI doit se transformer en une communauté dont la structure accorde une place essentielle à Madagascar. À en croire le ministre mauricien, il faut en quelque sorte rehausser le statut de la COI surtout celui de Madagascar. C’est la raison de la mission de soutien de la COI à Madagascar, pour lui permettre de retrouver sa place dans les instances régionales et internationales. Dans ce but, la … (Suivre le lien)

 

COI : Lobbying et pression à plusieurs niveaux

http://les-nouvelles.com/spip.php?article9066

En attendant le prochain sommet des chefs d’Etats de la Sadc, la COI annonce sa ferme détermination à plaider la cause de la Grande Ile sinon du régime de la Haute autorité de la Transition auprès de toutes les instances concernées.

En attendant le prochain sommet des chefs d’Etats de la Sadc qui, dit-on, sera décisif en ce qui concerne le traitement du dossier de Madagascar, la Commission de l’océan Indien (COI) annonce sa ferme détermination à plaider la cause de la Grande Ile sinon du régime de la Haute autorité de la Transition (HAT) auprès de toutes les instances concernées en vue d’un processus électoral de sortie de crise le plus crédible possible et accepté par tous.

La mission de la délégation de la COI conduite par le ministre mauricien des Affaires étrangères, Arvin Boolell, s’est terminée hier. Durant les trois jours de son séjour malgache, la délégation a pu s’enquérir de toutes les réalités qui prévalent actuellement dans le pays et ce, à travers les rencontres qu’elle a eues avec les différents responsables étatiques, politiques et de la société civile.

Peu avant son embarquement hier à l’aéroport international d’Ivato, Arvin Boolell s’est déclaré très satisfait de cette mission qu’il a conduite. Ses explications se résument globalement au fait que la COI entend apporter sa contribution à la recherche d’une solution à la crise actuelle… tout en tenant compte, à l’instar des médiateurs de la Sadc, de l’importance du processus malgacho-malgache déjà initié et adopté par les … (Suivre le lien)

 

Trois mouvances : « La COI n'est pas une instance de médiation »

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15642:trois-mouvances--l-la-coi-nest-pas-une-instance-de-mediation-r&catid=43:a-la-une

Les trois mouvances ont décliné officiellement l'invitation de la délégation de la Commission de l'Océan Indien (COI) dirigée par le Dr Arvin Boolell, ministre des Affaires étrangères de Maurice. Mais, samedi dernier, il y a eu quand même une rencontre entre Arvin Boolell et une délégation des trois mouvances à l'Ambassade de l'Île Maurice à Manakambahiny. A première vue, il s'agit d'une rencontre pour une simple remise de la lettre des trois mouvances. Toute,fois selon Arvin Boolell, il y a eu des échanges entre lui et la délégation des trois mouvances.
Dans la lettre des trois mouvances, il était écrit que « nous les mouvances Albert Zafy,  Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana ne reconnaissons pas la COI comme instance de médiation à la crise politique malgache ». Pour les … (Suivre le lien)

 

Liberté d'expression : Polémique autour des autorisations

http://lexpressmada.com/liberte-d-expression-madagascar/22544-polemique-autour-des-autorisations.html

Le rejet de la demande d'autorisation du Comité pour la Défense de la Démocratie (KMD) en vue d'une réunion publique à Ambohijatovo, ainsi que la réponse favorable « mais au dernier moment » à la demande du Mouvement des Ecclésiastiques (HMF) qui a envisagé de rassembler ses partisans au théâtre de verdure d'Antsahamanitra, ont engendré les mêmes réactions, indiquant une régression de la liberté d'expression. Mais les mesures ont été prises pour une simple raison de réglementation, selon les autorités. Francis Odilon Rasoanaivo, préfet de police de la capitale, a relevé des vices de forme sur la demande d'autorisation du KMD pour justifier la décision. Il a mentionné l'inscription de deux dates (9 et 16 avril) dans le même dossier, entraînant une difficulté de discernement pour les autorités. « Seuls deux responsables sur trois ont … (Suivre le lien)

 

ECONOMIE

Hugues Rajaonson : Relance économique impossible  durant la transition

http://www.matv.mg/?p=19817

Hugues Rajaonson, Coordonnateur National du Cercle de Réflexion des Economistes nous fait part de sa vision de la situation économique malgache actuelle lors d’une interview exclusive le week-end dernier.
Ma-LAZA : Etes-vous pessimiste ou optimiste par rapport à la relance de l’économie malgache ?
Hugues Rajaonson : Il ne s’agit pas d’être pessimiste ou optimiste. Il faut plutôt avoir une vision réaliste. Pendant la période de la Transition, la politique de relance économique s’avère impossible à réaliser. Il convient de préparer le terrain en vue de l’avènement de la IVème République dans les meilleures conditions possibles et permettre ainsi une reprise de l’économie malgache dans les 4 ou 5 années à venir. Les probabilités quant à une croissance forte d’ici 2012 restent faibles, pour les simples raisons que non seulement notre capacité de production demeure sous exploitée, mais … (Suivre le lien)

 

Conjoncture : Riz, pétrole… pour qui sonne le glas ?

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15641:conjoncture--riz-petrole-pour-qui-sonne-le-glas-&catid=43:a-la-une

En mars 2011, la baisse des cours mondiaux s'est poursuivie en raison des disponibilités exportables abondantes. En même temps, la demande d'importation a été relativement active. Avec des prix plus attractifs, les importateurs sont de retour sur le marché. L'annonce des limitations de certains exportateurs et la situation au Japon n'ont finalement pas eu grande incidence sur le marché mondial. Au Japon, les zones touchées par la catastrophe sont assez éloignées des principales régions de production rizicole. En outre, l'offre d'exportation destinée au marché japonais, essentiellement des Etats-Unis et de l'Australie, est largement suffisante pour couvrir les besoins japonais.
Si les conditions climatiques se maintiennent normalement, la tendance baissière des cours mondiaux devrait se poursuivre encore dans les mois à venir. En mars, l'indice OSIRIZ/InfoArroz (IPO) a reculé de 9,4 points à 228,0 points (base 100=janvier 2000) contre 237,4 en février. Début avril, l'indice IPO était à 224 points.
Telle est le point de la situation du produit riz sur le marché international. Une situation qui ne peut qu'interpeller quand le pays est en train encore de vivre des importations de riz que les "tsena mora" et autre … (Suivre le lien)

 

Gilbert Raharizatovo : «10 T d’or sont sorties de Madagascar»

http://www.matv.mg/?p=19821

« Des renseignements  ont révélé que 10 tonnes d’or sont sorties illégalement de Madagascar», a affirmé Gilbert Raharizatovo lors de l’émission Resabe sur Ma-TV.
Ce dernier de poursuivre que les traces  de ces dossiers ne sont  visibles ni aux ministères concernés ni à la Banque centrale. Il a ajouté que ce sont les étrangers qui pillent nos ressources naturelles et minières.
Par ailleurs, il estime qu’à chaque crise politique  au pays, des nouveaux riches malgaches émergent de la société. « Les citoyens, notamment les politiciens devraient se … (Suivre le lien)

 

SOCIAL :

Selon le PNUD : Madagascar dans une extrême pauvreté

http://lexpressmada.com/selon-le-pnud-madagascar/22530-madagascar-dans-une-extreme-pauvrete.html

La représentante du PNUD a souligné que Madagascar figure parmi les trois pays les plus pauvres au monde en terme de malnutrition et de scolarisation. Des Malgaches contestent.

Avec l'Afghanistan et Haïti, Madagascar est le pays le plus frappé par la malnutrition. Cette déclaration fracassante de la coordinatrice résidente du PNUD à Madagascar, Fatma Samoura crée la polémique. Une chaîne télévisée privée a rapporté ces propos en disant que selon les statistiques, Madagascar est classé parmi les trois pays les plus pauvres au monde, principalement en matière d'insécurité alimentaire et de scolarisation. Les derniers chiffres de l'Unicef montrent que plus de 50,5 % de la population malgache souffre de malnutrition. Dans le sud du pays, notamment dans l'Androy, Anosy et Atsimo Andrefana, 70 % de la population en sont victimes. Les femmes et les enfants seraient les plus vulnérables. En ce qui concerne l'éducation, la représentante résidente du PNUD a avancé que plus de 50 000 élèves en âge de scolarité ne fréquenteraient jamais l'école. Madagascar n'a pas pu atteindre les trois des objectifs à savoir l'éducation primaire pour tous, la réduction de la mortalité infantile et l'amélioration de la santé maternelle, lesquels font partie des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). De plus, selon la source auprès du PNUD, le pays s'éloigne de plus en plus de ces objectifs. Contestations
Des responsables malgaches contestent ce constat. « Dire que Madagascar est derrière l'Haïti ou … (Suivre le lien)

 

Jeunesse incomprise… un appel au secours !

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=15643:jeunesse-incomprise-un-appel-au-secours-&catid=42:editorial

Jeunesse effrontée, génération de dégénérés dit on… des remarques généralement faites par ces " raiamandreny " hâtifs dans leurs jugements. " Has been ", " out ", " laissez-nous respirer ", ça aussi c'est courant. Pas très civilisés venant de jeunes qui affirment pouvoir faire leurs propres choix et assumer leurs existences. L'alcool, le tabac et les progrès de la technologie qui figent, hypnotisent nos jeunes dans une jolie prison dorée.  Ce n'est pourtant pas toujours le cas. Caprice, dit-on, mais tous ces artifices font également objet de carapace. Carapace vide ou pleine, là n'est plus la question. Le droit à l'expression ? Opter pour le Hip hop pour obtenir quelques minutes d'attention… pas si bonne idée que ça apparemment puisqu'on leur a trouvé une raison de plus pour les traiter de drogués.
Beaucoup de jeunes travaillent tôt, pas uniquement par esprit rebelle mais par nécessité aussi. Si les projecteurs sont trop souvent braqués sur les jeunes citadins, qu'en est-il de ceux en zone rurale et ceux des régions. Peuvent-ils en faire de même ? il faut croire que non, car beaucoup s'investissent dans un … (Suivre le lien)

 

Toamasina. Une journée sans médecins, ce jour
http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=665943

"Suite à une assemblée générale extraordinaire des médecins qui s'est tenue vendredi dernier à l'hôpitaly Kely, il est décidé à l'unanimité, que la journée du lundi 11 avril sera une journée de deuil pour les médecins exerçant à Toamasina. De ce fait, cette journée sera une journée sans médecins".

C'est en substance la teneur d'un communiqué "médecin en deuil" du conseil régional de l'ordre des médecins de Toamasina. Après le week-end prolongé des médecins fonctionnaires, c'est au tour des médecins du secteur public, privé, libre, interne et externe de s'associer à la même cause. Seul le service des urgences du centre hospitalier "Hôpitaly Be" travaillera et accueillera des patients. Ceci après l'assassinat de l'un des leurs d'une manière odieuse: il a été torturé par … (Suivre le lien)

 

rov@higa

 

Commenter cet article