Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LAISSEZ FAIRE ILS SONT « BONS » !

18 Novembre 2011, 11:38am

Publié par rovahiga

20h55, aucune nouvelle. Il a fallu attendre à la télévision nationale retransmettre une déclaration du premier ministre pour être sûr que la nomination du gouvernement d’union nationale est reportée à une date ultérieure.

Les quelques indiscrétions lues et entendues en fin d’après midi et en début de soirée laissaient présager l’échec de la formation de ce gouvernement. Les ministères accordés à l’opposition par Rajoelina et ses acolytes étaient tout simplement une provoca-tion par rapport leurs exigences. Le, « pour l’instant », président de la transition veut à tout prix garder sous sa main la totalité des postes ministériels qui lui permet de gérer la transition à sa propre guise, en maitrisant les représentants de l’opposition mis devant le fait accompli. Pour rappel, jusqu’à la dernière seconde, l’opposition n’a rien su des postes qui leur étaient cédés, ni qui étaient les « heureux élus ». Ajouter à cela qu’aucun d’entre eux n’a été consulté pour occuper tel ou tel poste, et vous com-prendriez leur riposte en décidant de ne pas honorer l’invitation à la cérémonie d’Iavoloha.

En agissant de la sorte, comme dans son habitude, Rajoelina se fout complètement de l’intérêt supérieur de la nation, de la Communauté Internationale, de la feuille de route, des opposants et de tout le reste. Et comme un malheur ne vient jamais seul, ses gardes rapprochés se donnent à fond pour accuser l’opposition, cet empêcheur de tourner en rond, de tous les maux de la terre : mauvaise foi, des politiciens justes bons à quémander des sièges, et qui ne pensent pas du tout à la misère du peuple … Ils ont fait un coup d’état bafouant ainsi la valeur républicaine, détruisant tout un pan de l’économie du pays, jetant des centaines de familles dans le pire besoin. En trois ans, ils n’ont réussi qu’à amplifier les trafics de toutes sortes, à vider les caisses de l’état, à s’enrichir de façon lamentable et ils se targuent de travailler pour le grand changement, pour le bien du peuple !

Bref, si on était à la place des grands décideurs, on laisserait tout tomber et qu’ils forment leur gouvernement, retirer Omer Beriziky de ce trou à rats . La suite viendra tout seul ! Tant pis pour « l’autre » qui doit fulminer dans son bureau ou dans les « taxibe » !

rov@higa

Commenter cet article