Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

LACHETE ET MESQUINERIE

20 Février 2011, 15:41pm

Publié par rovahiga

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/02/CAM_9648.jpg

 

Le monde entier a été témoin de cette lâcheté et de cette mesquinerie qui caractérise les putschistes parvenus à leur fin. Maintenant nous sommes d’accord avec ceux qui pensent que la Vè République n’est vraiment plus loin ! On ne dirige pas un pays comme on joue au poker, car un peuple ne se laisse pas tromper deux fois. Ce régime putschiste illégal, mais « reconnu » par la communauté internationale aura du mal à passer l’année. Il ne craint pas le Président Ravalomanana, mais il a tout fait pour le tenir au loin tout en réclamant son retour, ce qui fait dire au jeune dans un cas pareil : « retenez-moi ou je fais un malheur ! » (tazomy aho fa matiko eo io !). Alors qui sont les poltrons maintenant ? On savait depuis le début que ces gens fonctionnent par la force,  mais pas par autre chose. Appréciez : « Ravalomanana peut rentrer, nous l’acceuillerons comme il se doit » (Camille Vital).

Les partisans de Ravalomanana devraient être fiers de ce qui s’était passé samedi 19 février, car ils ont marqué des points très importants pour la suite de leur lutte contre la tyrannie. Ils ont retrouvé la foi en l’avenir en sachant que celui qu’ils attendaient n’est jamais loin et finira par les rejoindre, ils ont retrouvé la confiance en eux-mêmes en se tenant debout face aux menaces et à l’oppression, et surtout qu’ils ont toujours la force nécessaire à leur unité en respectant les consignés donnés : « restez dignes, restez unis et ne répondez pas aux provocations ! »

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/02/ivato.jpg

 

De l’autre côté du Canal de Mozambique, leurs « raiamandreny » mettent tout en œuvre pour venir les apporter le plus précieux des cadeaux : La Liberté. Ces raiamandreny ne sont pas des dieux, ce ne sont pas des anges non plus, mais ils incarnent le pouvoir légal et légitime à qui le peuple a confié leur destin. Ils représentent une certaine valeur du pays profond, la terre des ancêtres et le rêve de progrès pour le développement de tous. Quelque part ils ont fauté comme tout homme de chair d’os et de sang,  mais pas plus que certains. Ils ont su donner aux malgaches le sens du devoir, du travail et de la qualité de vie tout en les inculquant l’honneur, la fierté et l’amour de la patrie. Ils ont beaucoup fait, mais pas encore suffisant à cause du temps qu’on leur a volé.

Mais « Oubliez un peu Ravalo » (*) et demandez-vous pourquoi ce rejet catégorique du régime putschiste et sa clique. Pourquoi cette incompréhension chronique soudaine à la médiation internationale qui bascule de façon éhontée pour la cause d’une transition qui n’en est pas une et ne le sera jamais pour avoir écarté le premier protagoniste de cette affaire. Maintenant, tout ce qui peut arriver serait de leur faute et de leur responsabilité pleine !

 

(*) « Oubliez un peu Ravalo » de Citoyenne Malgache :

      A lire absolument pour sa clarté, sa prévoyance et

      son engagement.

 

rov@higa

Commenter cet article