Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

La mouvance Ravalomanana refuse

2 Novembre 2011, 10:02am

Publié par GTT International Geneve

http://3.bp.blogspot.com/_n_2MMK4gZKw/TMGWIKOzjgI/AAAAAAAAAHw/k8v44K_edRw/S229/Logo_(Baner)_GTTgeDEFINITIF.png

 

 

Nomination de Jean Omer BERIZIKY : l’opposition ne veut pas d’un processus biaisé

http://gtt-international.blogspot.com/2011/11/nomination-de-jean-omer-beriziky.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+GttInternational+%28GTT+International%29

 

Suite à la nomination de M. Beriziky au poste de Premier Ministre, les réactions ne se sont pas fait attendre notamment celles des deux principales mouvances de l’opposition, mouvance Ravalomanana et mouvance Ratsiraka.  Ces dernières ont dénoncé à l’unisson le processus de nomination estimant que Rajoelina a encore agi de façon unilatérale et que M. Beriziky ne remplit pas du tout le critère consensuel prévu par la feuille de route dans son article 5.

 

Unilatérale d’abord parce que le putschiste Rajoelina n’a préalablement consulté l’opposition pour procéder à cette nomination et il l’a fait savoir non sans arrogance que c’est lui et lui tout seul qui a choisi M. Beriziky. 

 

Non consensuelle car, faut-il le rappeler que ce dernier est issu du même camp politique que les putschistes en étant membre du parti Leader Fanilo de la mouvance Rajoelina ?

 

Comment donc qualifier cette attitude autrement que provocatrice et méprisante vis à vis des mouvances d’opposition ? Rajoelina  a foulé aux pieds les dispositions prévues par la feuille de route, il s’est comporté –comme toujours- en autocrate.

 

Aussi, la contestation des deux mouvances et plus particulièrement la décision plus tranchée de la mouvance Ravalomanana de se retirer du processus de mise en œuvre de la feuille sont justifiées.

 

Au lieu de chercher l’apaisement nécessaire et le consensus, Rajoelina s’obstine à choisir le chemin inverse de l’unilatéralisme qui conduit incontestablement vers le blocage du processus, éloignant toute recherche de solution à la crise.

 

Preuve en est faite que le putschiste en chef Rajoelina constitue la principale source de conflit.



 

Le GTT International-Genève, quant à lui, reste convaincu que les Accords de Cotonou, qui interdisent à un putschiste de diriger une transition menant vers des élections libres, doivent s’appliquer.  

 

La Communauté Internationale et plus particulièrement la SADC doivent réagir contre cette voyoucratie en contraignant Rajoelina par tous les moyens à se conformer aux dispositions convenues ou mieux en l’écartant carrément du processus de transition. Cela ne peut être que bénéfique pour la très grande majorité de malagasy lassée par une si longue crise qu’elle n’a pas choisie.

 

 

GTT International-Genève

Collectif de la Diaspora

1205 Genève – Suisse

 

 

Nomination du PM

 

La mouvance Ravalomanana refuse

 

 

samedi 29 octobre 2011 
Au moment où le nouveau premier ministre de consensus a débuté son allocution, la mouvance Ravalomanana a quitté la salle. Mamy Rakotoarivelo, Hanitra Razafimanantsoa, Roland Ravatomanga et Manandafy Rakotonirina se sont levés pour marquer leur désapprobation car à leur avis, la désignation n’a pas respecté la feuille de route ; elle ne serait pas le fruit d’un consensus.

 

Selon Mamy Rakotoarivelo, le choix du PHAT ne correspond et ne respecte pas l’article 5 de la feuille de route qui stipule que le Premier ministre de consensus ne devrait pas être issu de la plateforme qui soutient le PHAT. En effet, selon le chef de la délégation de la mouvance Ravalomanana, Omer Beriziky est un cadre du parti Leader Fanilo qui fait partie de la plateforme qui soutient le PHAT. Par ailleurs, la candidature d’Omer Beriziky n’a pas été concertée au niveau des trois mouvances. La mouvance Ravalomanana fait-il comprendre, peut se retirer du processus.

 

À ses risques et périls notent les observateurs.

http://www.madagascar-tribune.com/La-mouvance-Ravalomanana-refuse,16605.html

 

Commenter cet article