Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

La France, la Côte d’Ivoire, et la Lybie, et pourquoi pas Madagascar?

22 Mars 2011, 14:17pm

Publié par Jean Pierre Renaud

Humeur Tique : Editoriaux du Monde, La France, la Côte d’Ivoire, et la Lybie, et pourquoi pas Madagascar?

http://eh-tique-media-tique.over-blog.com/article-humeur-tique-editoriaux-du-monde-la-france-la-cote-d-ivoire-la-lybie-et-pourquoi-pas-madagascar-69428038.html

 

 

Edito du 11 mars 2011 (Le Monde) : « L’avenir de l’Afrique se joue en Côte d’Ivoire »

Extrait :

Laurent Gbagbo n'est pas Francisco Franco, et la Côte d'Ivoire de 2011 n'est pas l'Espagne de 1936. Mais ce qui se joue ces jours-ci à Abidjan, où la guerre civile a déjà commencé, n'est rien de moins que l'avenir de l'idée démocratique en Afrique. Tout comme celle-ci était en cause en Europe lorsque la guerre civile embrasa la jeune République espagnole. La crise née en décembre 2010 du refus du président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, de reconnaître la victoire de son adversaire Alassane Ouattara oppose certes deux hommes, mais surtout deux légitimités : celle de la souveraineté populaire s'exerçant par le suffrage universel et celle de la force armée, qui s'est une nouvelle fois exprimée, mardi 8 mars,...

 

 

 Edito du 16 mars 2011 (Le Monde) : « Il est temps d’aider la rébellion libyenne »

Extrait :

Editorial. La situation est paradoxale. Le régime libyen perd chaque jour un peu plus de soutien dans la communauté internationale. Traité comme un paria, mis au ban des nations, pestiféré et décrété « illégitime », il est abandonné par ses derniers alliés. Il est condamné. Mais, jour après jour, les forces du colonel Kadhafi reprennent le terrain conquis par l'insurrection qui s'est levée il y a un mois et demi pour libérer le pays d'une ubuesque dictature. Au rythme des combats - ils opposent des insurgés sous-équipés et sous-entraînés aux troupes suréquipées du Guide -, le fief de l'opposition libyenne, la ville de Benghazi, dans l'est de la Libye, sera bientôt à portée de fusil de la soldatesque kadhafiste.

 

          

            Bravo au journal de « référence » pour ces prises de positions claires !

 

            Encore un petit effort pour prendre le même type de position claire sur Madagascar, c’est-à-dire dire clairement au nom de la France, que notre pays veut le retour à des institutions démocratiques issues d’une élection contrôlée par des institutions internationales.

 

            Avec la complicité de la France, ce pays s’enfonce toujours plus dans la misère, sous le contrôle d’une « Haute Autorité », dite de « Transition », Transition qui dure depuis plus de deux ans, Haute Autorité issue d’un coup d’Etat.

 

            Il serait enfin temps que les citoyens français connaissent la politique étrangère qui est faite en leur nom à Madagascar, bien loin de notre idéal républicain !

 

 

jean-pierre renaud

 

Commenter cet article