Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

L’OPPOSITION EN AFRIQUE DU SUD ET DEMENTI DE SEM JM. CHATAIGNIER

2 Novembre 2011, 23:34pm

Publié par rovahiga

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/03/Monja+zafy.jpg

 

Tous les regards se tournent vers l’Afrique du Sud depuis que « le front du refus » y a pris quartier pour contester la nomination de Omer Beriziky comme premier ministre de la transition consensuelle. On s’attendait à une nomination « consensuelle » justement, et celle là tant à la forme qu’au fond ne répondait pas à cette attente. Le matin du 31 octobre déjà, Marc Ravalomanana avait eu un entretien avec Marius Fransman et rencontrait le président Jacob Zuma l’après midi.

 

Quand à Monja Roindefo, il a pu s’entretenir avec Marius Fransman pour lui signifier son désaccord sur le processus de nomination du premier ministre et notamment de demander de quelle constitution se référait la feuille de route, celle de la III ème ou celle de la IV ème république.

 

Des entretiens entre Jacob Zuma, Zafy Albert et Marc Ravalomanana se sont déroulés dans la même journée sans qu’aucune information ne s’infiltre de ces rencontres et entretiens. Au vu de toutes ces initiatives de l’ex-président Ravalomanana, il aura beaucoup à dire à sa mouvance et à toute la population malgache au rendez-vous qu’il a donné pour cette semaine.

 

D’autres informations laissent cependant entendre que la mouvance Ravalomanana serait prête à accepter cette nomination si les divers entretiens s’avèreraient positifs. Il s’agirait à ne pas en douter de tractation et de négociation sur la nomination aux autres postes, notamment ceux de présidence d’autres institutions et aussi ceux des ministères.

 

Quant à la France, tout en saluant la nomination du PM par la voix de son ministère des affaires étrangères, insiste  sur la réconciliation nationale pour garantir le retour dans le concert des nations. Son ambassadeur à Madagascar après avoir eu chaud sur le dérapage rapporté par la presse lors d’un certain « accrochage » avec le chef de délégation de la mouvance Ravalomanana, Mamy Rakotoarivelo, s’est vite rattrapé en publiant un droit de réponse pour renier ce qui a été écrit dans la presse surtout en ligne. Nous nous permettons de reproduire ici le démenti adressé à Tananews.com afin de ne pas déformer sa teneur :

 

http://www.tananews.com/wp-content/uploads/2011/11/4.jpg

Commenter cet article