Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

L’AGONIE

21 Juillet 2011, 10:12am

Publié par rovahiga

http://www.qcm-de-culture-generale.com/fiches_images/2905.jpg

 

 

Le régime se remettra-t-il du scandale des bois de rose ? Certainement, et avec la conscience allégée maintenant qu’il a pris des mesures strictes pour que cela ne se reproduise plus. Oui mais, de fort relent d’odeur d’autres scandales plus grandes commencent à se faire sentir dans les chaumières. Figurez vous que certaine rumeur ne se gêne plus à citer des noms parmi l’entourage immédiat du président de la HAT et même plus loin ! Pas plus tard que vers la fin de la semaine dernière, on parlait d’une véritable mafia organisée et qui tisse sa toile autour de plusieurs grosses pointures sinon les plus grosses de la place. Une véritable bombe à retardement dont le tic tac égrène les jours et les heures, sans que notre Richard Ravalomanana national, général de son état, ne puisse faire quoi que ce soit.

 

Cette « Cosa Nostra » fonctionnerait à merveille, avec un homme d’affaires bien connu qui s’est vu confié de hautes responsabilités dans l’une des sociétés industrielles, fleuron de la nation malgré d’énormes problèmes financiers et dans laquelle l’état malagasy serait l’actionnaire principal. Tout cela tourne autour d’une charnière principale qui se veut être un écran de protection contre les bourrasques de vent intempestifs et les foudres éventuelles des jours sombres. Sans cette charnière, tout serait livré sous les projecteurs de la vérité et jeté en pâture à la presse nationale et internationale. Des ministres et pas des moindres, de hautes personnalités de nationalité étrangère ou pas, et bien sûr des hommes d’affaires et d’autres fonctionnaires complices fermeraient la liste.

 

Des sommes énormes, étourdissantes passent ainsi de main à main ou échangées contre des services étatiques comme des autorisations et licence d’importation et d’exportation, exonération fiscale et franchise douanière … un immeuble à plusieurs étages aurait même passé d’un propriétaire à un autre pour le besoin de la cause, des cadres et autres employés de sociétés mis en détention préventive ont pu être libérés.

 

Les opérations douteuses effectuées par cette « bête » étatique tourneraient toujours autour du bois de rose, pas seulement la saisie à l’ile Maurice malgré la complicité d’un politicien faisant partie de la connexion Madagascar/Maurice/Chine dans cette contrebande, mais aussi les tout premier envois depuis 2009.

 

Toujours concernant le bois de rose, un très proche de Rajoelina s’est vu signifier une interdiction de sortie du territoire, mais le président veillait fort heureusement et rabrouait de façon très vigoureuse un haut responsable de l’administration qui a du se plier aux ordres. On ne touche pas aux hommes du président voyons !

 

rov@higa  

Commenter cet article