Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

JUSTICE ET DROITS DE L'HOMME à MADAGASCAR (01/11/11)

1 Novembre 2011, 10:00am

Publié par Justmad

01 novembre 2011

REVUE DE PRESSE - OCTOBRE 2011

 

La 1ère quinzaine d'a été marquée par un intense activité liée à la mise en oeuvre de la feuille de route que la SADC est parvenue à faire signer par 10 des 11 formations politiques identifiées. Les entités proches de la HAT (le "G8") ont tenté de prendre de vitesse  la SADC en élaborant de manière unilatérale un "memorandum", cadre de mise en oeuvre de la feuille de route, avec fixation d'un échéancier. Elles ont décidé ensuite de se rendre à Pretoria pour présenter leurs travaux à la Troïka, devançant ainsi le retour de la délégation de la SADC à Antananarivo, annoncé pour mi-octobre. La Troïka a lancé en urgence une invitation aux formations d'opposition, afin d'élargir les consultations. La mouvance Ravalomanana a répondu positivement, ainsi que le Monima de Monja Roindefo. Les mouvances Zafy et Ratsiraka n'ont pas fait le déplacement. Le "G8" s'est ensuite rendu à Addis-Abeba, au siège de l'UA.  Une importante délégation militaire de la SADC est arrivée à Madagascar, provoquant les rumeurs les plus folles. La période s'est achevée par le retour à Antananarivo du ministre sud-africain Marius Fransman, qui s'est donné 15 jours pour réaliser la mise en œuvre de la feuille, imposant son propre calendrier. Ses rencontres avec les entités malgaches n'ont pas permis de trouver de consensus sur la recomposition des institutions de la transition.

La seconde quinzaine s'est ouverte sur la démission du gouvernement de Camille Vital et le lancement du processus de désignation de son successeur. La SADC fixe les régles du jeu et entend garder la haute main sur les opérations : Andry Rajoelina aura à choisir sur une liste de trois personnalités proposées par chaque formation signataire, selon des critères bien précis. L'ambassadeur
d’AfriqueduSud, MokghetiMonaisa, est nommé chefparintérimdubureaudelaSADC, en charge de cette supervision. Une liste de 16 prétendants est arrêtée, non sans mal et sans controverses. Marius Fransman insiste sur la nécessité de faire le choix d'un Premier ministre accepté par les mouvances des trois anciens présidents, ce qui provoque de nouvelles controverses sur le pouvoir de désignation conféré à Andry Rajoelina par la feuille de route. Marius Fransman accuse Andry Rajoelina d'en faire une interprétation erronée. L'armée est clairement mise sur la touche mais l'un des siens parvient à figurer sur la liste et semble avoir la préférence du pouvoir. le président de la transition reçoit individuellement chaque postulant. Une "short list" de 4 candidats est arrêtée. Le médiateur de la SADC se rend à Paris dans les jours qui précède la nomination du chef de gouvernement. Il s'entretient avec les autorités françaises et tente de convaince Didier Ratsiraka de rallier le processus. Jean Omer Beriziky, l’unique candidat proposé par la mouvance Zafy, est nommé Premier ministre de consensus . Sa nomination intervient au terme d'une laborieuse négociation avec la Troïka, elle provoque de vives réactions des mouvances Ravalomanana et Ratisraka, qui affirment que les conditions édictées par la feuille de route n'ont pas été respectées. Zafy Albert est mis en cause pour avoir proposé la désignation d'un proche du régime. Le nouveau PM dispose de 15 jours pour constituer sa nouvelle équipe.

SOMMAIRE

LA CRISE POLITIQUE

MISE EN OEUVRE DE LA FEUILLE DE ROUTE SIGNEE LE 17 SEPTEMBRE

  • Le pouvoir tente de devancer le retour d’une mission de la Troïka de la SADC
  • Le pouvoir et les formations qui le soutiennent adoptent un mémorandum de mise en œuvre de la feuille de route
  • Les formations signataires de la feuille de route s’invitent à Pretoria
  • La Troïka élargit la rencontre de Pretoria à tous les protagonistes
  • La Troïka de retour à Madagascar, précédée d’une importante délégation militaire
  • Amorce de mise en œuvre de la feuille de route : démission du gouvernement Vital II - Appel à candidatures
  • Nomination de Jean Omer Beriziky comme « Premier ministre de consensus »

MEDIATION MALGACHO-MALGACHE – SOCIETE CIVILE

CRISE UNIVERSITAIRE

RELATIONS DIPOMATIQUES – ORGANISATIONS INTERNATIONALES

DROITS HUMAINS -GOUVERNANCE

  • Déclaration d’Amnesty International à l’issue de sa mission à Madagascar
  • Travail des enfants
  • Justice - Prisonniers politiques
  • Santé, sécurité alimentaire
  • Médias
  • Gouvernance

ECONOMIE - SOCIAL - ENVIRONNEMENT

QUESTIONS FONCIERES, RESSOURCES NATURELLES, ENVIRONNEMENT


MONDE DES AFFAIRES


DIVERS

    
>> Télécharger pdf, 32 pages

------------------------------------------
Voir les archives de presse des mois précédents : >>Archives de presse depuis 2000>>

Commenter cet article