Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

JOACHIM CHISSANO A L'ESCOPOL

11 Août 2011, 15:19pm

Publié par SADC

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT3PmqBKlDWOMtc8Tju35vFvvZ9C60UpeuhYztkfsK072N7cmo4CM0BqEU

 

Republica de Moçambique
Gabinete do Antigo Presidente da Republica
Joachim Alberto Chissano

 

Maputo, 09 août, 2011

Aux
Dirigeants du Groupement Politique ESCOPOL
Antananarivo Madagascar

 

Excellence,

1. J’ai l’honneur d’accuser réception de votre lettre datée le 04 août 2011 dans laquelle vous avez soulevé deux questions, notamment: (i) la signature définitive de la Feuille de route pour la Sortie ed Crise à Madagascar; (ii) l’avis de la Médiation et, par extension, de la Communauté internationale sur l’intention du Gouvernement de tenir des élections Communales et Régionales avant la ,fin de l’année 2011. En réponse à ces deux questions, je suis heureux de vous offrir les vues suivantes de la Médiation de la SADC:

I. Signature définitive de la Feuille de route 

2. Comme vous le savez, le sommet extraordinaire de la SADC tenu à Sandton, Afrique du Sud le 11 – 12 juin 2011, a entériné la Feuille de route avec un amendement transmis aux 11 Groupements politiques Malgaches par une lettre du Secrétaire Executif de la SADC, datée du 17 juin 2011. Par la suite, j’ai présenté la Feuille de route amendée au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine et à la Commission de l’UA le 06 juillet 2011. Le Conseil de Paix et de Sécurité a:

(i) prit note de la décision du Sommet extraordinaire de la SADC

(ii) félicité la SADC pour ses efforts visant à faciliter le retour à l’ordre constitutionnel à Madagascar sur la base de la « Feuille de route pour la sortie de crise à Madagascar » et a réitéré son appréciation au Médiateur de la SADC, et l’a encouragé à poursuivre ses efforts en vue de parvenir à une solution aussi consensuelle et inclusive possible;

(iii) demandé à la commission de l’UA et au secrétariat de la SADC de prendre des dispositions nécessaires en vue d’établir une présence conjointe sur le terrain, afin de suivre l’évolution de la situation et de faciliter la mise en oeuvre de la Feuille de route;

(iv) souligné la nécessité d’efforts renouvelés de la part de l’UA et de la SADC en vue de mobiliser l’appui de la Communauté internationale aux efforts en cours de la médiation de la SADC et a demandé au Président de la Commission de l’UA de convoquer, en temps opportun et en concertation avec le médiateur de la SADC, une réunion du Groupe International de Contact sur Madagascar (GIC-M) en vue de coordonner l’action de la Communauté internationale en appui à la mise en oeuvre de la Feuille de route; et

(v) appelé toutes les parties prenantes malgaches à placer les intérêts nationaux et permanents du pays eu-dessus de toute autre considération et à prendre leurs responsabilités politiques.

3. Je me suis également rendu à New York le 12 – 15 juin 2011 pour informer le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), d’autres hauts fonctionnaires de l’ONU, les ambassadeurs de la SADC accrédités auprès de l’ONU et d’autres diplomates de haut niveau, sur les derniers développements du processus de médiation à Madagascar. J’ai présenté au Secrétaire général de l’ONU la Feuille de route amendée, entérinée par la SADCet une invitation aux Nations Unies à jouer un rôle dans la mise en oeuvre de la Feuille de route, en particulier dans la préparation et le déroulement du processus électoral qui marquera la fin de la Transition à Madagascar. Le Secrétaire général s’est félicité de la décision de la SADC d’entériner la Feuille de route amendée et a déclaré la volonté de l’ONU de soutenir la mise en oeuvre de la Feuille de route.

4. Après ces démarches, j’ai écrit le 09 juillet 2011 une lettre au Secrétaire exécutif de la SADC dans laquelle j’ai proposé: (i) l’organisation à Tana d’une cérémonie de signature de la Feuille de route au cours de la dernière semaine de juillet 2011; (ii) la SADC se faire représenter à la cérémonie à un niveau politique approprié; (iii) une liste des membres de la Communauté internationale qui doivent être invités à la cérémonie; et (iv) la réalisation d’une réunion du GIC-M en marge de la cérémonie de signature. Suite à cette lettre, le Secrétaire exécutif de la SADC a commencé à entreprendre des consultations avec les dirigeants de la SADC, Commission de l’UA, les membres de la Communauté internationale et les Autorités de fait Malgaches sur l’organisation de la cérémonie de signature. A ce jour, le Secrétaire exécutif de la SADC n’a pas encore complété les consultations pour trouver une date pour la cérémonie de signature. Donc nous devrions attendre l’issue de ces consultations pour déterminer quand la cérémonie de signature aura lieu.

II. Tenue des élections Communales et Régionales avant la fin de l’année 2011

5. L’équipe de médiation de la SADC est d’avis qu’actuellement, il n’y a pas de conditions techniques et politiques pour la tenue des élections libres, justes et crédibles à Madagascar. L’équipe de médiation de la SADC estime que ces conditions techniques et politiques seront seulement établies à Madagascar après la mise en oeuvre réussie de la Feuille de route, notamment avec la conduite d’un processus électoral sous la supervision de l’Organisation des Nations Unies. Par conséquent, toute élection tenue en dehors du cadre électoral prévu dans la Feuille de route ne peut pas et ne sera pas considérée libre, juste et crédible, par la SADC et son équipe de médiation, ainsi que par la Communauté internationale.

6. L’équipe de médiation de la SADC est pleinement consciente que les mandats des Maires viennent d’expirer. Pour adresser cette question, l’équipe de médiation de la SADC propose que le Parlement de la Transition considère l’adoption d’une prolongation d’un an du mandat des Maires, afin que les élections Municipales et Régionales puissent seulement être tenues après la mise en oeuvre de la Feuille de route qui permettra de créer les conditions techniques et politiques appropriées pour les élections libres, justes et crédibles à Madagascar.

7. Veuillez accepter, Excellence, les assurances de ma très haute considération.

 

Joachim Alberto Chissano
Ancien Président de la République de la Mozambique
Médiateur de la SADC sur la crise à Madagascar

 

cc:
Secrétaire exécutif de la SADC
Les dirigeants de l’AREMA, HPM, Les Autres sensibilités, MDM, Mouvance Ratsiraka, Mouvance Ravalomanana, Mouvance Zafy, TGV, UAMAD/MONIMA, UDR-C
Membres du GIC-M

 

Commenter cet article