Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

FLASH INFO

11 Mars 2011, 20:00pm

Publié par rovahiga

 

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/small/fg/alt/CCI-09-03-11/CCI2.JPG

On dira ce qu’on veut  mais, le Dr. Leonardo Simao aidé par l’ambassadeur de l’Ile Maurice toujours à ses côtés et dont le « vrai rôle » n’a jamais été connu à part que son pays est membre de la SADC, a bien réussi « son coup ». C’était juste pour rappeler que la responsabilité de chacun devrait être bien définie à moins que tout ce beau monde reconnaisse être indissociable de la rédaction et de la mise en application de cette feuille de route tant décriée. Ce qui nous déchante un peu, c’est que l’Ile Maurice de part sa proximité et les liens de fraternité qui la lient à la Grande Ile, semble vouloir ignorer ce qui se passait vraiment à Madagascar et prend à contre courant toute vérité découlant du coup d’état de 2009.

 

Mais parlons de nos héros ! Aux dernières nouvelles, la délégation de la mouvance Ravalomanana partie à Johannesburg serait déjà au Mozambique. Inutile de préciser que les discussions vont être chaudes car de cela dépende l’avenir et de la mouvance et de son chef de file, l’ancien président Ravalomanana.

 

Les communiqués condamnant ceux  qui sont allé au CCI d’Ivato hier fusent généralement de la part des groupes appartenant à la mouvance Ravalomanana.

 

A Antananarivo, si Mamy Rakotoarivelo de démène à expliquer qu’il n’y a pas de cassure dans la mouvance malgré ce qui s’était passé à Ivato, « l’autre mouvance Ravalomanana » de Yves Aimé Rakotoarison a rassemblé la presse pour mettre un terme au débat. Avec l’appui du Dr Hery Raharisaina, Ils ont signifié que la mouvance comporte plusieurs partis politiques et associations qui cherchent chacun de leur côté les solutions à la crise. Persuadés que la signature de la feuille de route est bien la seule voie de sortie de crise, ils vont proposer un nom comme candidat à la primature et réclameront des sièges dans les autres institutions.

 

De leur côté, les trois mouvances ont été reçues à l’ambassade des Etats Unis pour remettre leur proposition de sortie de crise au chargé d’affaires américains. L’entretien a duré plus d’une heure. Fetison Andrianirina et Mamy Rakotoarivelo étaient de la partie.

 

Camille Vital a déclaré lors d’un point de presse qu’il serait prêt à rempiler si on le demande d’autant plus qu’il croit n’avoir pas tout fini dans son travail. Sinon qu’il se met en réserve pour d’autre poste « technique » au sein de l’armée, mais refuserait d’autres responsabilités étant nul en politique.

 

rov@higa

 

Commenter cet article