Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

FIN DE SEMAINE CHARGEE

7 Avril 2011, 17:48pm

Publié par rovahiga

 

 

 

http://images.google.com/images?q=tbn:ANd9GcQD9FlMC4Q4iFZtEIHSSjp95YIPFthIex2xDzFKXucyyjyXPHILnLusTQ:www.interet-general.info/IMG/Albert-Zafy-1.jpg

 

Quand nous avons affirmé le lundi 04 avril que  «La crise est à un tournant »  il était dans l’air que plusieurs évènements vont se succéder pour donner un autre visage aux différents composants du monde politique à Madagascar. Les diverses agitations qui animaient le cercle des protagonistes ne pouvaient qu’engendrer des situations nouvelles qui obligent nos politiques et surtout le monde diplomatique à se positionner sur l’échiquier en place.

 

Reconnaissance internationale « facultative ».

Quand les barons du régime de fait commencent à prendre le contre-pied de « la danse », c’est qu’une parade se prépare quelque part. Et pour bien marquer leur choix, mais surtout pour préparer l’opinion publique, des sondes sont jetés ici et là afin de  mesurer l’impact de la communication sur « l’autre camp ». La venue prochaine d’une mission de la COI dirigée par le ministre mauricien des affaires étrangères Arvin Boolell aurait sans doute ragaillardi la HAT au point de narguer la Communauté Internationale de façon peu cavalière. Il n’en reste pas moins que la mission de la COI risque de faire basculer la balance de leur côté à moins que l’opposition …  

 

L’opposition en plein chamboulement.

Inutile de dire que l’opposition s’organise en conséquence et cherche en priorité à trouver des parades et des contres offensifs pour ne pas perdre du terrain. Cette nouvelle donne pousse les trois mouvances et ses partenaires à recomposer l’équipe qui était sur le front et engagent les meilleurs éléments pour espérer reprendre du terrain. Dans cette optique, Zafy Albert prend le relais aux cadres des autres mouvances qui sont plus ou moins «amoindris» par les problèmes juridiques infligés par le pouvoir de la HAT. Mais cette « prise de pouvoir » du président Zafy cache mal cette volonté d’en finir avec les valses hésitations qui ont marqué ces deux ans de lutte pacifique.  

 

Une fin de semaine chargée.

Gageons que l’opposition attende de pieds fermes l’engagement des hostilités soulevées par cette mission de la COI qu’elle voit d’un très mauvais œil, mais aussi ce que « l’Escopol entend œuvrer pour l’instauration d’un climat électoral pacifique et respectueux en décourageant activement tout acte d’intimidation ou de violence et en s’abstenant de toute incitation à la haine, au mépris et à la violence à travers la calomnie, la diffamation et autres moyens, y compris lors des interventions dans les médias ou dans les discours, affiches, images, tracts, brochures, prospectus et autres documents de propagande politique. Une proposition de loi à cet effet est en cours d’élaboration actuellement. Raison pour laquelle l’Escopol souhaite la convocation d’une session extraordinaire du Parlement de la Transition pour examiner tous les autres projets ou propositions de textes relatifs aux élections et aux mesures d’apaisement social. »

 

rov@higa

 

Commenter cet article