Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Feuille de route pour la sortie de crise : la position du Monima

3 Février 2011, 12:40pm

Publié par Monima

http://u.jimdo.com/www31/o/s05214760ce221b35/img/i217a7bf472e59e71/1281984841/std/image.jpg

 

Monima

Secrétariat Général

http://www.tananews.com/2011/02/feuille-de-route-pour-la-sortie-de-crise-la-position-du-monima/

 

Après avoir reçu les documents relatifs à la « Feuille de route pour la sortie de crise » élaborée par la Médiation internationale dirigée par Son Excellence Leonardo Simao, le Bureau Central du Monima s’est réuni le 1er février 2011 après-midi. Il a examiné attentivement les documents qui lui ont été remis, et tenu à faire la déclaration suivante, comprenant quatre points.

1 – Le Monima salue les efforts entrepris par le médiateur et son équipe. Il approuve leurs objectifs : mettre en place une Transition consensuelle, inclusive et organiser dans les meilleurs délais des élections démocratiques sous la responsabilité d’une Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) disposant de pleins pouvoirs.

2 – Le Monima approuve sans réserve certains articles inclus dans les « Engagements des Acteurs politiques malgaches » qui sont tout à fait conformes à ces objectifs de :

a – l’article 6 précisant clairement les responsabilités du Gouvernement de Transition ;

b – l’article 11, stipulant que les Institutions de la Transition s’engagent à « adopter des mesures de confiance pour créer une atmosphère d’apaisement » ;

c – l’article 12, exigeant de ces mêmes institutions « le respect des Droits de l’Homme à Madagascar » ;

d – l’article 15, imposant aux acteurs politiques « un code de bonne conduite politique et d’éthique » ;

e – l’article 18, interdisant aux acteurs politiques « le recours à la violence et à l’incitation à la haine ».

3 – Toutefois, le Monima rejette les articles 2, 3, 4 et 5 des « Engagements des acteurs politiques malgaches » car en renforçant excessivement les prérogatives du Président de la Transition, ils instaurent un pouvoir personnel et arbitraire quasiment sans limites. Ces articles sont en contradiction avec le principe de consensualité recherchée et sont à l’opposé des aspirations exprimés par le mouvement populaire, au nom de la Démocratie, à renverser la pouvoir Ravalomanana. Le Monima estime que ces articles empêchent la mise en œuvre de l’Esprit de la même Feuille de route, esprit consensuel auquel adhère notre parti.

4 – Dans ces conditions, le Monima :

- tout en réitérant sa disponibilité pour participer à toute recherche de solution de crise consensuelle pouvant conduire à un ordre Constitutionnel stable, sous l’égide d’une double médiation, nationale et internationale,

- exprime son opposition à tout pouvoir personnel, ainsi que sa fidélité aux aspirations de ceux qui, en 2009, au prix de leur vie, ont lutté pour un vrai changement démocratique.

Au nom de ces principes, le Bureau Central du Monima a décidé de ne pas souscrire à la « Feuille de route pour la sortie de crise » proposée par le Médiateur international et son équipe.

 

Antananarivo, le 02 février 2011

Pour le Bureau Central

Le Secrétaire Général, Gabriel Rabearimanana

Le Secrétaire Général Adjoint, Patrice Tsihoaiza

 

Commenter cet article