Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

FAUT-IL S’EN REJOUIR ?

17 Septembre 2011, 15:06pm

Publié par rovahiga

http://www.inovaovao.mg/IMG/jpg/Lapan_ny-Mahazoarivo.jpg

 

Un accord consensuel est par définition un arrangement entre deux partis pour sortir d’une situation bloquée, créée par des idées qui s’opposent et qui empêchent les discussions d’avancer. Un terrain d’entente doit alors être trouvé pour satisfaire les exigences des uns et des autres tout en lâchant du lest pour parvenir à un accord consenti. Les partis concernés quittent alors la table de négociation avec une certaine frustration de ne pas avoir pu imposer toutes ses idées. Par contre, ils se sentent plutôt allégés par ce sentiment du devoir accompli. D’autant plus qu’on parle ici d’un réel sauvetage de la patrie. Alors faut-il s’en réjouir ? Oui sans hésitation même si le cœur n’y est pas. « La raison a aussi sa raison, que le cœur ignore ». Après tout, c’est une avancée.

 

Revenons à cet accord du Paon d’Or d’Ivato (à ne pas confondre avec un pont d’or !). Personne n’a l’ambition de tout expliquer ou de soulever tous les inconvénients qui s’y trouvent, car d’autres commentateurs avertis et spécialisés le feront à partir de ce jour et tout au long des semaines à venir. On se satisfait de quelques remarques.

-Dans l’ensemble, l’accord a été possible parce que le cas de Marc Ravalomanana est « ficelé » selon ses adversaires. Sinon, qu’est ce qui se passera ?

-Si Rajoelina a toute latitude dans la désignation des membres de toutes les institutions (même si la liste des nominés sera établie par toutes les parties concernées)   notamment la primature, qu’adviendra-t-il de la pratique du partage de pouvoir ?

-L’avènement de cet accord signe-t-elle, enfin, la fin de la gabegie, des malversations, des détournements, et autres crimes qui ont saigné à blanc les deniers publics et la richesse naturelle nationale ? Quel sort réserver à tous ces dahalo à col blanc, ces commanditaires ? L’amnistie ne couvrant que la période 2002 à 2009 !

-Du côté des forces armées, une réflexion du général Rakotoarijaona Désiré d’avant l’accord laisse plus d’un vraiment perplexe : « L’armée ne devrait pas s’occuper de la politique qui est un domaine réservé aux civils, car le jour d’un changement de régime que fera-t-elle ? »

-Les reproches de la mouvance Ratsiraka et qui l’ont conduit à ne pas signer la feuille de route, se trouvent  justifiés quoi qu’on en pense quand elle soulève le fait que des signatures il y en avait mais à quoi cela a conduit ? Raison pour laquelle elle exige un sommet des quatre chefs de file de mouvances pour aller au fond des choses avant toute application de l’accord. 

 

Voilà qui interpelle tous nos politiciens. Dans leur camp respectif, ils auront à démontrer qu’ils sont bien des hommes d’état, pour nous rassurer et nous aider à faire le bon choix  au moment des élections. Mais patience (encore et toujours), 12 mois nous séparent encore de ces élections.

 

rov@higa    

Commenter cet article