Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Employés victimes de la crise et CSI : Lettre ouverte au PM Camille Vital

24 Juin 2011, 15:57pm

Publié par matv.mg

http://www.ituc-csi.org/squelettes/images/logo-header.png

 

Employés victimes de la crise et CSI : Lettre ouverte au PM Camille Vital

 http://www.matv.mg/?p=24585

 

La Confédération Syndicale Internationale (CSI) suit de près l’évolution de la crise à Madagascar.  Et  elle se dit inquiète de son profond impact sur les travailleurs.
La Confédération Syndicale Internationale (CSI) revendique  l’indemnisation des victimes innocentes de la crise dont les travailleurs. Elle a adressé une lettre ouverte au Premier ministre chef du gouvernement le général Camille Vital afin d’exposer son aspiration.
« Les solutions à apporter à l’actuelle crise politique et socio-économique doivent être profondes et ne pas se limiter aux questions d’ordre politique. De même, les victimes innocentes des dommages collatéraux de cette crise, dont les travailleurs, doivent également être indemnisées », indique le communiqué signé conjointement de Sharan Burrow SG de la CSI et de Kwasi Adu-Amankawh, SG de la CSI Afrique. La Conférence des Travailleurs de Madagascar (CTM) constitue un des maillons essentiels et, par la même occasion, sert d’intermédiaire dans ce processus, selon la CSI.
Outre l’indemnisation des travailleurs victimes de la crise, la CSI demande également l’amélioration des conditions des travailleurs de Madagascar. Ce même communiqué mentionne « qu’il est également urgent que des progrès solides se matérialisent autour des questions liées à l’agenda de l’emploi décent ». En matière de protection sociale en particulier, la CSI se réjouit  de l’issue des débats menés lors de la dernière conférence de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et regrette l’absence des délégués des travailleurs malgaches lors de cette conférence.
Selon la Confédération syndicale internationale, les syndicats sont des acteurs essentiels de consolidation de la démocratie, de paix et de garantie d’un développement durable et juste. Ainsi, la CSI exige la participation des syndicats malgaches au processus  de sortie de crise. « La consolidation du dialogue social à Madagascar, ainsi que la participation des organisations syndicales malgaches aux réunions des parties prenantes au processus de sortie de crise, lesquelles sont menées sous les auspices de la SADC, sont absolument nécessaires », précise le communiqué.
La CSI regroupe à l’heure actuelle 176 millions de travailleurs à travers  305 organisations syndicales réparties dans 155 pays et territoires dont Madagascar. Les syndicats malgaches FISEMA, SEKRIMA, USAM ET FMM sont  affiliés à cette confédération.

 


Commenter cet article