Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

CYCLONE BINGIZA

15 Février 2011, 10:54am

Publié par rovahiga

http://www.tropicalstormrisk.com/tracker/dynamic/images/201113S_P.png

14/02/11

EXTRAIT :

http://www.catnat.net/actualites/catastrophes-monde/11917-07-le-cyclone-bingiza-frappe-madagascar

Le cyclone tropical intense Bingiza a touché les terre de Madagascar accompagné de pluies diluviennes et des rafales de vent dépassant les 200km/h. Ces dernières heures le cyclone a pénétré dans les terres en générant des vents moyens de plus de 150km/h sur les régions Analanjirofo, Atsinanana, Diana et Sava (côtes Est et nord-est).

 

D'ores et déjà, les premiers bilans font état de dommages matériels. Dans la région Boeny (district de Soalala) au moins 32 maisons ont été détruites, et environ 128 personnes se sont retrouvées sans abris. Selon la radio nationale RNM, un barrage hydraulique a cédé suite aux fortes pluies qui se sont abattues dans la localité.

 

Dans d’autres régions, comme dans la Sofia, des dizaines d’établissements scolaires ont fermé leurs portes par mesure de précaution, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Les écoles rouvriront quand les conditions d’accueil et de sécurité seront réunies, selon les autorités locales. Des coupures intempestives d’électricité ont aussi été signalées par les médias locaux. Plusieurs poteaux électriques se seraient effondrés en raison des vents violents.

Le district de Mananara-nord, sur la côte est, est jusqu'à présent le plus touché, avec 80% des bâtiments dont les toits ont été emportés.

 

Dans les régions Analanjirofo et Atsinanana (côte Est) où le cyclone Bingiza a atterri, les autorités évoquent des risques liés à la montée des eaux. Les habitants des zones de basse altitude ont ainsi été priées d’évacuer les lieux face au danger que représentent les rivières en crue.

 

Le bilan provisoire diffusé à la presse ne fait état d’aucun blessé ni mort. L’avis de danger imminent lancé ce matin pour l’ensemble de la côte Est de Madagascar reste en vigueur. D’après les services météorologiques, Bingiza restera sur la terre ferme malgache pendant environ 36 heures.

 

15/02/11

Cyclone Bingiza. Mananara Nord décoiffée à 80%

http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=654112

(15-02-2011) - Comme prévu, Bingiza a bel et bien atteint la côte Est malgache, hier. Il est entré sur la terre ferme à 6h du matin du côté du Cap Est, traversé la Baie d'Antongil et a progressé vers la direction Ouest.

D'une largeur impressionnante, ce cyclone a particulièrement inquiété les localités de Fénérive-Est, Mandritsara, Sainte-Marie, Maroantsetra et els environs et surtout Mananara-Nord. Cette ville a été décoiffée à 80% d'après les déclarations des autorités locales et les responsables du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes. A 18h, Bingiza se trouvait à Port-Bergé et continuait à se déplacer vers l'Ouest à une vitesse de 13km/h. Il s'accompagne de rafales de vent pouvant atteindre 180 à 200km/h ainsi que de fortes pluies.

 

Ce cyclone a, bien sûr, affecté le temps sur une grande partie de la Grande Ile où la pluie et la grisaille ont été au rendez-vous tandis que les souffles de vent ont été ressentis jusque dans la capitale. Bien qu'assez violent, Bingiza n'a malheureusement pas causé de pertes de vies humaines, jusqu'ici.

 

Les ravages causés par Bingiza n'ont pas encore été évalués. Ceux déjà rapportés durant la journée d'hier relatent surtout des dégâts matériels. Certaines localités comme Mananara-Nord sont isolées, tous les moyens de communication étant interrompus. De même, les localités de Sainte-Marie, Fénérive-Est, et même jusqu'à Vatomandry sont privées d'électricité. Pour le reste de l'île, notamment dans la moitié Nord, tous els avis d'alerte, sont bien entendus, maintenus jusqu'à ce que Bingiza s'éloigne. Une sortie en mer est attendue aux aurores, ce jour. Son évolution demeure, toutefois, à suivre de près car une fois en mer, il pourrait regagner en intensité et un soudain changement de cap, voire une volte-face et un retour en terre, est toujours possible. Ce ne sera pas alors la première fois.

Nous n'en sommes pas là et personne ne souhaite qu'une telle éventualité se concrétise, mais la vigilance reste à maintenir.

 

15/02/11

Cyclone Bingiza : Le Nord Est de l'ïle balayé

http://www.courrierdemada.com/mg/index.php?option=com_content&view=article&id=13761:cyclone-bingiza--le-nord-est-de-lile-balaye&catid=43:a-la-une

Selon le dernier point météorologique, Il poursuit son déplacement vers l'Ouest apportant des pluies abondantes et des rafales de vent dépassant les 200 km/h.

 

L'on enregistre par ailleurs des vents moyens de plus de 150km/h sur les régions Analanjirofo, Atsinanana, Diana et Sava (côtes Est et nord-est). Bingiza devrait sortir en mer dans le canal de Mozambique aujourd'hui mardi 15 février aux alentours de 18 heures, selon les prévisions météorologiques.

 

Pour l'ensemble du territoire malgache, le temps est couvert, avec par endroits de grosses pluies accompagnées de coups de vents assez forts. A l'heure actuelle, plusieurs localités se retrouvent confrontées à la montée des eaux.

 

Lors de son entrée par le Nord Est du pays vers 6h lundi matin dernier, la tempête tropicale Biginza a balayé presque toutes les villes des régions de la Sava, de la Sofia et surtout d'Analanjirofo. Jusqu'au moment où l'on parle, l'on ne déplore aucune victime. Toutefois,  les dégâts  occasionnés par son passage sont très nombreux, notamment à Analanjirofo. A Fénérive-Est, les établissements scolaires ont dû fermer. La résidence du district, le bâtiment de la télévision locale ainsi que différentes cultures ont été détruits. A Mananara-nord, la plupart des maisons ont été décoiffées et l'eau a envahi la ville. A Maroantsetra, le pylône de la télévision nationale a été renversé, isolant ainsi la ville. A Antalaha, les branches d'arbres ont envahi les plages et les rues. A Mandritsara, qui se trouve à l'intérieur des terres, la ville a été submergée et de nombreux poteaux de la Jirama ont été sectionnés par les rafales, coupant ainsi l'électricité jusqu'à 2h du matin lundi dernier. Par ailleurs, la RN 36 reliant Mandritsara et Befandriana nord est coupée. A Sainte-Marie, c'est l'émetteur d'Ambodifotatra qui a le plus souffert des bourrasques, mais cela semble n'avoir d'importantes conséquences sur la réception de la télévision nationale.

 

Mieux, les maisons d'habitation ont résisté aux coups de vent. Seulement, le riz a disparu des étals des commerçants dès l'annonce de l'imminence de l'arrivée de Bingiza sur la région dès samedi matin dernier. Des villes comme Soanierana Ivongo sont curieusement épargnées malgré le fait qu'elles se trouvent sur la trajectoire de la tempête. Conduit par un colonel, le bureau national de la gestion des risques et des catastrophes ou BNGRC y a d'ailleurs établi sa base dans l'objectif d'apporter assistance aux populations touchées par le cyclone et évaluer leurs besoins en matière d'aide. Il travaille avec les chefs de région et districts.

Commenter cet article