Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

Communiqué de Fetison Rakoto Andrianirina

10 Novembre 2011, 21:54pm

Publié par Fetison Andrianirina

http://collectif-gtt.org/file/imagecache/large/fg/mada-04-01-10/Le%20Co-Pdt%20de%20la%20transition%20Fetison.JPG

 

 

Les attentions et les regards sont rivés sur la constitution d’un gouvernement qui risque de n’avoir de consensuel que ce que les innombrables partis voudront bien concéder. Dans le lot, l’on en oublierait presque l’essentiel, c’est-à-dire de répondre à la nécessité de coller aux préoccupations du Peuple et de se focaliser sur l’ardent devoir de créer les conditions pré-requises de la normalisation politique et institutionnelle : l’apaisement, la conciliation, le rassemblement.

 

C’est dans ce triptyque, dans cette démarche progressive, dans ce cercle vertueux que doit seule s’engager la phase actuelle d’application de la feuille de route et non dans la recherche arithmétique d’une illusoire balance égale entre une « majorité » inexistante et une « opposition » théorique.

 

Concrètement, l’apaisement commande le retour immédiat et sans aucune condition des exilés politiques, de même que l’élargissement total des prisonniers politiques ; par une volonté résolue, la conciliation nécessite la recherche de convergences fondamentales quant aux objectifs assignés. Enfin, pour le salut public, le rassemblement est une obligation morale.

 

Pour avoir subi, voilà un an, les affres de l’incarcération pour simplement avoir, comme d’autres, défendu la Liberté et la Démocratie, nous savons trop ce que tout cela veut dire, ce que tout cela signifie et ce que tout cela représente. Or, à ce jour la situation n’a pas évolué d’un iota en ce qui concerne le nécessaire engagement dans le respect des libertés fondamentales. Bien au contraire, puisque qu’au prétexte d’empêcher les embûches dans l’application de la feuille de route, l’on crée un climat lourd d’incertitude qui pèse sur les médias et qui vise à étouffer dans l’œuf toute velléité d’opposition.

 

Voilà pourquoi, le concept de « La Paix des Braves », plusieurs fois décliné à l’occasion de nos précédentes interventions, continue de nous guider. La centralité de l’Homme, la primauté du Peuple et le redressement de la Nation en sont les valeurs centrales.

 

De grâce, mettons un terme aux intrigues, décidons de sortir une bonne fois pour toutes du triste constat actuel et arpentons les chemins de crêtes pour nous assurer une transition digne de ce nom vers la normalité politique et institutionnelle, au moyen de la feuille de route ou pas.

 

Nous avons à construire des institutions nouvelles et une pratique institutionnelle adéquate, et non pas sous des oripeaux anciens à tricoter des habits nouveaux ni à donner un visage plus présentable à des structures qu’il faut précisément remplacer. Il n’y a donc pas de droits acquis possibles ni d’arrangements commodes à considérer. La réforme est donc un autre maître mot, dont chacun doit se montrer capable et digne d’assumer.

 

Fait à Antananarivo, le 10 Novembre 2011

 

Fetison Rakoto Andrianirina
Initiateur de la Paix des Braves

 

Source : tananews.com

Commenter cet article