Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

CAS RIANA RANJEVA: Le sursis ...

3 Décembre 2010, 09:48am

Publié par madonline.com/

 

 

CAS RIANA RANJEVA: Le sursis pour effacer un emprisonnement de trop 

Par:   madonline.com/  

 

La HAT a-t-elle gagné ou perdu une carte pour faire pression sur l’opposant à l’autorité de fait Raymond Ranjeva. En tout cas, la justice a condamné Riana Ranjeva, la fille du magistrat international à un mois d’emprisonnement avec sursis. Le mal est fait puisque l’emprisonnement de cette femme enceinte pour un délit mineur a écorché l’image d’une autorité de facto intraitable avec tous ses opposants.

Riana Ranjeva a été accusée d’outrage aux forces de l’ordre. Elle a vivement réagi devant la « l’incompétence » des enquêteurs venus perquisitionner dans le domicile de la famille Ranjeva. Les autorités n’auraient pas trouvé d’éléments compromettant mais se base sur le fait que le nom du Professeur en droit aurait été cité dans des documents trouvés chez un officier « mutin ». 

L’autorité de fait a été critiquée pour l’emprisonnement de Riana Ranjeva qui est dans un stade avancée de grossesse. Le colonel Richard Ravalomanana, chef des forces de l’ordre de la HAT, a motivé la détention provisoire par le danger que représente l’accusé pour lui-même ou pour autrui, la fuite, ou la destruction de preuve. Lequel correspond au cas de la fille de l’accusé Raymond Ranjeva ?

L’ancien président de la République, Albert Zafy, a condamné l’emprisonnement de Riana Ranjeva. Il a dénoncé une violation des droits de l’homme estimant que mettre en prison une femme enceinte pour avoir contesté l’intrusion des forces de l’ordre dans son domicile est regrettable. Le professeur fustige un régime autoritaire qui jette tous ceux qui s’opposent à lui en prison. « On n’emprisonne pas les gens comme cela quand on n’est pas propre (sic)», s’emporte Albert Zafy.
 

Le colonel Richard Ravalomanana a pourtant déclaré vouloir passer l’éponge sur l’incident. Pourquoi donc emprisonner la fille Ranjeva si ce n’était pour faire pression sur le père qui lui a bénéficié d’une liberté provisoire. Coupable d’avoir contestée publiquement et activement le plan de sortie de crise unilatérale d’Andry Rajoelina et d’avoir proposé un plan de sauvetage  pour le pays, Raymond Ranjeva peut être jugé pour atteinte à la sûreté de la HAT.
 

Riana Ranjeva a fait un malaise en prison et a été autorisée à se soigner à l’hôpital. Elle a été en pleine forme, pétillante de santé, quand elle s’est présentée au tribunal. La maladie était-elle imaginaire pour que les autorités réparent leur excès de zèle. La future maman aura été l’une des plus célèbres prisonnières politiques de la HAT pour son court séjour à Antanimora. 
 

« Si vous n’avez pas la force, ne vous exprimez pas », cette phrase a été celle d’un célèbre colonel de la HAT tenue après une arrestation violente de l’opposant Ambroise Ravonison. Depuis, le tonton a disparu de la circulation, ayant retenu la leçon. Si vous êtes une femme enceinte, avant de vous opposer à cette autorité, pensez à votre… bébé !

Commenter cet article