Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

ANNONCE SOLENNELLE (TROIS MOUVANCES)

18 Mars 2011, 22:41pm

Publié par rovahiga

http://www.tresor.economie.gouv.fr/usitesdata/Drapeaux/flag68.gif

 

Considérant que le pouvoir autoproclamé actuel de la Haute Autorité de la Transition ne

dispose d’aucune base constitutionnelle et légale du fait de la répudiation par M. Andry Nirina

RAJOELINA, à travers l’Ordonnance N°2009-0012 du 18 Décembre 2009, de la Charte de la

Transition de Maputo, seul texte légal ayant régi Madagascar depuis le 17 Mars 2009 après

l’Ordonnance N°2009-001 du 17 Mars 2009, conférant les pleins pouvoirs à un Directoire

Militaire,

la situation actuelle à Madagascar est caractérisée par une vacance de pouvoir au

sommet de l’Etat et que M. Andry Nirina RAJOELINA n’est plus, juridiquement,

Président de la Transition et que, de ce fait, la transition autoproclamée actuelle est

caduque et que par conséquent M. Andry Nirina RAJOELINA se trouve être un

usurpateur de titre et de fonctions.

La seule Institution qui demeure légale est, aujourd’hui, constituée par les Forces

Armées malgaches.

Par ailleurs,

Constatant les manoeuvres dilatoires et la volonté du pouvoir de facto de M.Andry Nirina

RAJOELINA de refuser la mise en place d’une transition véritablement consensuelle et inclusive

ainsi que sa détermination à persévérer dans la voie de l’unilatéralisme dans le but de perdurer

seul au sommet de l’Etat afin de perpétrer trafics en tous genres, corruption, dérive totalitaire,

mauvaise gouvernance caractérisée (refus de déclaration de patrimoines malgré l’insistance du

BIANCO) ;

Faisant face aux maladresses de l’approche, de la méthodologie et des procédures de médiation

de l’Emissaire du Médiateur de la SADC, M. Leonardo SIMAO ainsi que son incapacité à

accepter des critiques et sa partialité criante en faveur de M.Andry Nirina RAJOELINA et ses

partisans, pourtant auteurs d’un authentique Coup d’Etat dénoncé par l’ensemble de la

Communauté Internationale et qui sont sous le coup de sanctions de cette même Communauté

Internationale dont en particulier la SADC, l’Union Africaine, l’Union Européenne et les Nations

Unies alors que, d’un autre côté les faits reprochés ci-dessus à M.Andry Nirina RAJOELINA et

son régime (trafics, corruption, mauvaise gouvernance, dérive totalitaire, absence de mesures

d’apaisement, agression caractérisée par le biais, entre autres, de l’émission de NOTAM et

l’annonce unilatérale de la date des élections présidentielles et législatives jumelées alors que les

négociations sont encore en cours) ne devraient pas permettre de leur accorder une quelconque

prééminence par rapport aux autres Mouvances /Groupements politiques dans la Feuille de Route;

Réalisant l’existence d’une certaine division au sein de la Communauté Internationale et de

l’ingérence manifeste de certains pays qui favorisent le régime de facto, ce qui, non seulement

rend inefficaces les sanctions internationales mais également encourage M.Andry Nirina

RAJOELINA et ses partisans dans leur démarche unilatérale et rend difficile la tâche de

médiation ;

Constatant que l’absence de forces exécutoires a rendu les Accords précédemment signés

inopérants ;

 

Rappelant que, depuis le début du processus de recherche de solution à la crise actuelle, les

Mouvances Albert ZAFY, Didier RATSIRAKA, Marc RAVALOMANANA et d’autres partis

politiques et entités organisées ainsi que des Citoyens ordinaires de Madagascar ne se sont jamais

érigés en facteur de blocage mais que, par contre, ils se sont toujours efforcés d’être constructifs

en avançant des propositions concrètes, pragmatiques et réalistes, réclamant sans cesse une

transition véritablement consensuelle et inclusive ;

Déterminés à mettre un terme définitif aux crises politiques cycliques qui ont miné l’histoire de

Madagascar et mettre en oeuvre une véritable politique de Réconciliation Nationale ;

Nous, mouvances Albert ZAFY, Didier RATSIRAKA, Marc RAVALOMANANA et d’autres

partis politiques et entités organisées ainsi que des Citoyens ordinaires de Madagascar, épris de

véritable changement, de démocratie, de liberté, de justice, de paix sociale et de préservation de

l’unité nationale ,

annonçons notre résolution et notre détermination à aller de l’avant et, en cas de nécessité,

à lancer, sous la direction du ‘Raiamandreny’ Albert ZAFY, ancien Président de la

République de Madagascar, le processus devant aboutir à la mise en place d’une transition

véritablement inclusive et consensuelle ;

aussi, lançons-nous un appel pressant à l’endroit de la Médiation Internationale, de la

SADC, de l’Union Africaine, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, du

Groupe International de Contact et de l’ensemble de la Communauté Internationale en vue

de l’organisation d’une rencontre au sommet , à Antananarivo, présidée par le Président

Joaquim CHISSANO, Médiateur Principal désigné par la SADC, des quatre Chefs de file

de mouvance avec les Chefs de file d’autres groupements politiques d’envergure, afin de

parvenir d’urgence à une solution véritablement inclusive et consensuelle à la crise

actuelle.

 

Faite à Antananarivo le 7 Mars 2011

Pour les Mouvances

RAVALOMANANA RATSIRAKA ZAFY

Manandafy RAKOTONIRINA Ange ANDRIANARISOA Emmanuel RAKOTOVAHINY

Ancien Président du C.R.E.S Ancien Président de l’Assemblée Nationale Ancien Premier Ministre

Professeur Albert ZAFY, Ancien Président de la République

---------

Destinataires : O.N.U, Ambassades U.E., Nonciature, Algérie, USA, Allemagne, France, Suisse, Norvège, Chine,

Inde, Japon, Russie, Afrique du Sud, Ile Maurice, Responsables des Forces Armées malagasy, FFKM, CNOSC,

MM. Peter METCALF, Jean PING, Joaquim CHISSANO, Ramtane LAMAMRA, Dr. Leonardo SIMAO.

 


Commenter cet article