Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

ACTUALITE DU 01:10:10

1 Décembre 2010, 15:06pm

Publié par rovahiga

LE COMMANDANT ROGER LUC RESISTE !  

 

http://www.courrierdemada.com/mg/images/stories/c1388.jpg

 

Convoqué par la gendarmerie d’Ankadilalana depuis près d’une semaine, le commandant Roger Luc se déclarant souffrant n’a pu répondre à cette convocation. Aujourd’hui, il refuse carrément de sortir du camp du RFI et attend qu’on vienne le chercher.  Cet officier donne apparemment du fil à retordre aux forces armées à chacune de ses « sorties médiatiques ». Lié à l’affaire de la mutinerie d’Ivato, ce commandant parait tabler sur d’éventuels appuis au sein du RFI. Les mutins, au plus fort de leur mouvement d’il y a deux semaines, affirmaient qu’ils bénéficiaient du soutien de trois unités militaires : la BANI, la BATAC et le RFI. Est-ce encore le cas pour Roger Luc ?

 

LE GENERAL RAOELINA DEVANT LE PARQUET CE JOUR

L’un des officiers resté fidèle à Marc Ravalomanana jusqu’à ce jour sera déféré devant le parquet du tribunal d’Anosy ce jour. Toujours suite à l’affaire de la mutinerie d’Ivato dont il est complètement impliqué, il aurait d’abord à se prononcer à d’autres chefs d’accusation selon le colonel Richard Ravalomanana sans donner les détails. Son état physique qui faisait l’objet de beaucoup de rumeurs, susciterait l’attention générale à ne pas en douter. En effet, il aurait été affreusement amoché après des séances d’interrogatoires musclés, toujours selon les dires. 

 

TOURNEE DES PRISONS

Soutirés de la prison d’Ambatolampy très tôt ce matin Fetison, Zafilahy et le pasteur Edouard ont été présentés ce matin à leur juge. Leur avocat a renouvelé par l’occasion une autre demande de liberté provisoire vite refusée par le tribunal. De là, ils furent admis à la prison d’Antanimora

 

RAHARINAIVO ANDRIANATOANDRO

Le président du CT (Congrès de la Transition) déclare avoir pris conscience de la tentative de limogeage à son endroit, mais qui n’a pas abouti. Il saura en tirer profit pour l’avenir disait-il. Concernant la loi d’amnistie, Raharinaivo Andrianatoandro affirme que l’exécutif devrait se prononcer clairement sur le sujet car la conférence nationale d’Ivato n’a pas été précis là-dessus. Bref, une façon de renvoyer la balle à l’expéditeur.

 

FRUSTRATION ASSUREE

Après des rencontres avec les représentants des trois mouvances, le Dr. Leonardo Simao devrait avoir un entretien avec le président de la HAT ce jour. Après la grande satisfaction éprouvée par le régime en place au sujet des résultats provisoires du référendum, et les pics lancés à la SADC par Rajoelina et ses gardes rapprochées, gageons que l’émissaire de cette organisation aura fort à faire. Quoi qu’il en soit, il finirait par dire ce qu’il aurait à dire à moins que le rendez-vous ne soit annulé.

rov@higa 

Commenter cet article