Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
rov@higa

7 MILLIARDS … ET LES MALGACHES ?

4 Novembre 2011, 12:39pm

Publié par rovahiga

http://static.skynetblogs.be/media/39861/dyn001_original_360_351_jpeg_2579777_34edcb1c146ac135c01ecd01618ef5cf.jpg

 

 

Toutes les statistiques des institutions internationales indiquent la déchéance de Madagascar dans presque tous les domaines de la vie publique comme l’économie, le commerce, la santé, l’éducation … et politique bien sûr. Les conséquences catastrophiques du coup d’état de 2009 n’en finissent pas de s’accumuler. Des problèmes inextricables s’ajoutent à celui des millions de foyers malgaches qui ne font plus que lutter pour leur survie. La seule société de production d’eau et d’électricité de la grande île se rend à l’évidence et reconnait leur impuissance devant les dégâts du changement climatique.

 

Nous voilà une fois de plus face à un destin qui était prévisible, et que le régime de fait nous a précipité pour se débarrasser d’un seul homme dont il vouait une haine aussi féroce que destructrice. Et pour comble le pire reste à venir, provoqué par les ambitions personnelles et déplacées de nos hommes politiques. Ces derniers devraient se rendre à l’évidence, qui qu’ils soient : ils sont bien les responsables de tous les malheurs passés, présents et à venir du peuple malgache ! Ce n’est plus de la politique mais plutôt de l’extermination !

 

Rien ni personne ne pourra justifier la destruction provoquée par la haine. Pensez un seul instant à tout ce qui a été fait, aux buts atteints et aux fruits de l’effort continu consenti pour le bien être de la population avant ce coup d’état. Rappelez-vous que Madagascar était bien parti pour occuper la meilleure place dans les classements des pays émergents. Il ne s’agit pas de défendre qui que ce soit, les erreurs se paient cher, mais c’était aux fautifs de payer mais pas tout un peuple. Comme on aime avancer dans des cas mille fois condamnables : les acquis doivent être épargnés pour le bien du pays, car après tout ils appartiennent au peuple.

 

Maintenant, tous les politiques se sentent comme un surhomme pour reconstruire, rebâtir, rénover, en promettant qu’ils feront mieux et sans faux pas à la seule condition (oui, ils posent leurs conditions !) qu’ils soient tous nommer à un poste ou à un autre par une approche genre, équilibre régional, plateforme, parti, mouvance … Et cela tout en sachant qu’une république ne suffirait pas rien que pour rattraper ce qu’on a perdu. Mais alors, comment avancer ? En attendant, il n’y aurait peut-être plus d’eau potable et encore moins de l’électricité !

 

rov@higa

Commenter cet article